#OnVousRépond : "Puis-je aller récolter des fruits et légumes dans mon jardin partagé ?" Les réponses à vos questions du vendredi 10 avril

Tous les jours, franceinfo répond à vos interrogations sur le nouveau coronavirus, mais aussi sur l'impact des mesures de confinement sur votre vie quotidienne. 

#OnVousRépond : posez toutes vos questions sur l\'épidémie de coronavirus dans le live de franceinfo.fr
#OnVousRépond : posez toutes vos questions sur l'épidémie de coronavirus dans le live de franceinfo.fr (FRANCE TELEVISIONS)
Ce qu'il faut savoir

Avons-nous une idée de l'impact sur l'environnement et la santé de la désinfection des rues ? Dans quels cas les sorties en vélo sont elles autorisées ? Pourquoi la France ne dispose-t-elle pas de tests de dépistage en quantité comme en Allemagne ?Toutes les équipes de franceinfo vous aident à y voir plus clair, grâce à l'opération #OnVousRépond. Voici les réponses à vos questions du vendredi 10 avril.

Comment ça marche ? Vous pouvez poser vos questions directement dans le live de franceinfo ou via ce formulaire dédié. De 6 heures à minuit, plusieurs membres de la rédaction se relaient pour y répondre. Vous retrouverez les réponses dans le direct. Bien sûr, le très grand nombre de questions ne nous permet pas de toutes les traiter, mais il est possible que la réponse à votre interrogation ait déjà été donnée à un autre internaute.

 Des articles avec les principales questions que vous nous posez. N'hésitez pas à vérifier si nous avons déjà répondu à votre interrogation en consultant nos foires aux questions sur le confinement, la maladie et le travail pendant cette période, ou en faisant une recherche dans notre live.

 "Puis-je aller récolter des fruits et légumes dans mon jardin partagé ?" Si le jardin ne jouxte pas votre domicile, vous avez interdiction de vous y rendre. Mais le gouvernement précise sur son site que "la récolte de fruits et légumes dans un jardin peut s'inscrire dans l'acquisition à titre gratuit de produits de première nécessité". Vous pouvez vous rendre dans votre jardin partagé "pour les seules nécessités liées aux cultures potagères".

"Ne faudrait-il pas désinfecter les rues ?" Le Haut Conseil de la santé publique (HCSP) a tranché sur cette question, dans une décision rendue publique mardi. Pour le HCSP, qui souligne "l'absence d'argument scientifique", il n'est pas recommandé de "mettre en œuvre une politique de nettoyage spécifique ou de désinfection de la voirie dans le contexte de l'épidémie de COVID-19". L'instance y voit seulement, comme bénéfice éventuel, son "impact psychologique sur la population". Le HSCP indique également que cette pratique "n'est pas sans risque pour les travailleurs l'utilisant mais également pour l'environnement".

 Les cours vont-ils reprendre avant septembre ? Le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer, a déclaré hier sur notre antenne "espérer" qu'il y "aura classe avant l'été". Le ministre entend démentir "cette rumeur qui court" laissant entendre que les cours ne reprendront pas avant le mois de septembre. La décision se prendra "en fonction de ce que diront les autorités sanitaires et ce qu'on sera en mesure de faire", a précisé Jean-Michel Blanquer

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #ONVOUSREPOND

18h24 : @eureka ? L'idée est de rassembler les données de votre téléphone portable pour détecter toutes les personnes que vous avez approchées pendant vos (courtes) sorties). Ainsi, on peut savoir qui est passé près d'une personne qui aurait contracté la maladie, à supposer qu'une large partie de la population soit testée. Cela fait partie des pistes pour le déconfinement, mais pose un certain nombre de problèmes éthiques et de protection de la vie privée.

18h22 : Je réitère ma question d'ignorante : c'est quoi, le tracking ? Merci de me renseigner si c'est possible.

18h20 : @Mfournet L'Italie et l'Espagne ont fermé leurs frontières terrestres au cours du mois de mars, pour tenter de freiner la propagation de l'épidémie. Rien ne dit que cet état de fait perdurera en juillet-août. Et concernant l'Hexagone, aucune décision n'a encore été prise pour les congés d'été. La ministre de la Transition écologique, Elisabeth Borne, avait incité les Français à réserver des vacances dans l'Hexagone plutôt que de réserver des billets pour l'autre bout du monde.

18h19 : Pouvez vous nous dire ce qu'il en est d'une rumeur qu'il serait interdit de quitter sa région cette été et que l'Espagne et l'Italie aurait déjà annoncé la fermeture de leur frontière pour l'été ? Intox ?

18h03 : Il est temps pour moi de vous laisser. J'espère vous avoir un peu aidé avec cette session de Je vous souhaite à tous une très bonne soirée et un bon week-end ! Prenez soin de vous.


17h47 : Bonjour @John, en effet, la prestigieuse revue américaine Science vient de publier un article (en anglais) intitulé : "Le président français alimente-t-il l'effervescence autour d'un traitement non éprouvé contre le coronavirus ?". Dans cet article, le journaliste Yves Sciama écrit : "La croyance populaire dans l'hydroxychloroquine contraste fortement avec la faiblesse des données. Plusieurs études sur son efficacité contre le Covid-19 ont rendu un verdict ambigu ou négatif, et elle peut avoir des effets secondaires importants, notamment des arythmies cardiaques".

17h41 : Bonjour, la très réputée revue scientifique, Science, aurait réagit à la rencontre Macron-Raoult?

17h48 : Bonjour @Camille Descamps, sur son site, le gouvernement indique que "dans des situations particulières rendant nécessaires le fait de rejoindre sa résidence principale (...) le retour vers sa résidence est possible". Vous devrez vous munir de votre attestation dérogatoire de déplacement dûment remplie ainsi que de votre pièce d'identité.

17h24 : Je me suis retrouver confiné dans une résidence secondaire avant l'annonce du confinement. J'ai tenu à respecter celui-ci le plus longtemps possible mais je me dois de rentrer chez moi pour des raisons professionnelles et personnelles, vais-je être verbalisé ?

17h14 : Bonjour , votre employeur ayant reçu une dérogation, il a le droit de vous faire travailler. Cependant, le Code du travail "impose à l’employeur de prendre les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et la protection de la santé de son personnel. A ce titre, il doit procéder à une évaluation du risque professionnel. Cette évaluation doit être renouvelée en raison de l’épidémie pour réduire au maximum les risques de contagion sur le lieu de travail (...)", indique le ministère du Travail sur son site. Il doit notamment vous garantir un contact minimum avec les clients, dans le respect des gestes barrières.

17h14 : Bonjour Je travaille dans un magasin de bricolage. Je suis au chômage partiel depuis le début du confinement. Mon patron a une dérogation pour ouvrir à nouveau le magasin et me demande de revenir travailler. Or, je n’ai aucune garantie sur les moyens de protection à disposition pour travailler. Ai-je le droit de refuser de travailler tant que le confinement dure ? Merci à vous

17h50 : Bonjour oui,le port du masque est compatible avec cette loi pour deux raisons. D'abord parce qu'elle "interdit de cacher ou de couvrir complètement son visage dans un lieu public", est-il indiqué sur le site du gouvernement. Or, le masque ne couvre que partiellement le visage. Ensuite, parce que cette loi prévoit des exceptions, notamment lorsque "la tenue est justifiée par des raisons de santé ou des motifs professionnels (masque de protection par exemple)".

17h02 : La loi n°2010-1192 du 11 octobre 2010 interdisant la dissimulation du visage dans l'espace public est-elle toujours en vigueur ? Si oui, comment est-elle compatible avec le port du masque ?

16h47 : Les derniers chiffres officiels concernant les taux de suicides en France datent de mai 2019. Impossible donc pour le moment de faire un bilan par rapport à l'année dernière. Mais "le confinement a un impact supplémentaire sur les personnes déjà angoissées qui, pour beaucoup d’entre elles, sont seules ou aux prises avec des difficultés de la vie quotidienne", constate Pascale Dupras, présidente de l’association Suicide Écoute, interrogée par France Inter. Cette permanence d’écoute téléphonique est disponible 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, au 01 45 39 40 00.

16h47 : Bonjour, on ne parle pas beaucoup de la santé mentale des gens confinés. Sait-on si le nombre de suicides est identique ou supérieur à celui de l'année dernière ?

16h41 : Bonjour @Julie26, il y a effectivement eu une période de krach boursier en France, début mars. Le 12 mars, le CAC 40 a enregistré la plus forte baisse de son histoire calculée sur une journée (-12%). "Des entreprises comme Renault, Airbus ou Société Générale ont perdu plus de 50% de leur valeur en trois mois", indique Europe 1. Mais la situation est plus positive depuis cette date et la Bourse de Paris semble retrouver de sa santé, tout comme les autres indices boursiers internationaux. Les investisseurs sont plutôt confiants car ils espèrent voir l'économie repartir une fois la pandémie passée.

16h30 : Madame, Monsieur, la France fait-elle face à un krach boursier ?J'espère que vous aurez le temps de me répondre. Julie26, lycéenne

16h42 : Bonjour @Bourcefranc, il n'a encore été indiqué nulle part à quel moment les écoles italiennes rouvriraient leurs portes. Le pays vient d'annoncer la prolongation des mesures de confinement – qui expiraient le 13 avril – jusqu'au 3 mai, écrivent les médias italiens en citant des sources syndicales. Les écoles devraient rouvrir en dernier, tout comme les bars, restaurants, dentistes ou salles de gym, assure le quotidien La Repubblica.

16h13 : J’ai appris que les écoles italiennes ne rouvriront qu’en septembre.

15h57 : Bonjour , on n'en sait pas beaucoup plus concernant la réouverture des écoles. Le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer, a toutefois déclaré hier sur notre antenne "espérer" qu'il y "aura classe avant l'été". Le ministre entend démentir "cette rumeur qui court" laissant entendre que les cours ne reprendront pas avant le mois de septembre. La décision se prendra "en fonction de ce que diront les autorités sanitaires et ce qu'on sera en mesure de faire", a-t-il précisé.

15h51 : Y’a t-il des nouvelles par rapport au retour des enfants à l’école, j’ai entendu parler d’un retour pas avant juin. Es-ce vraiment le cas ?

15h48 : Bonjour @marie, vous avez raison : il faut en parler. Un quatrième médecin, âgé de 64 ans, est mort du Covid-19 dans le Haut-Rhin, dans la commune de Dannemarie, entre Belfort et Mulhouse. Ce médecin de campagne "ne comptait pas ses heures", décrivent les Dernières Nouvelles d'Alsace (DNA). Le quotidien régional rend hommage à ce "généraliste qui n’avait jamais renoncé aux consultations à domicile", également "médecin capitaine des pompiers qui a sauvé la vie à des dizaines d’accidentés de la route".

15h41 : Pourquoi ne parle-t-on pas du dernier médecin décédé du covid à Dannemarie 68 (gd est)?

15h31 : Bonjour @Klem 2604, "l'activité physique individuelle", n'est plus possible entre 10 heures et 19 heures à Paris et dans les Yvelines, Hauts de Seine, Val d'Oise, Seine et Marne et Val de Marne. Mais il est bien évidemment toujours possible de sortir prendre l'air, pour une courte durée, "à proximité du domicile, dans le respect des gestes-barrières et en évitant tout rassemblement", indique le gouvernement sur son site.

15h26 : Bonjour, les activités sportives sont interdites entre 10h et 19h, mais a-t-on le droit d'effectuer une simple marche dans la limite du temps et de la distance autorisée ?

15h20 : Bonjour @fenua64, pour être efficace, un gel hydroalcoolique doit contenir de l'alcool (pour tuer les bactéries et virus), de l'eau oxygénée et du glycérol, "qui agit comme émollient et humectant", explique Futura Sciences. Attention : si vous comptiez fabriquer vous-même votre propre gel hydroalcoolique, lisez bien les quelques mises en garde, détaillées dans cet article.

15h14 : Bonjour, Puisqu'on entend et lit tout et n'importe quoi en ce moment, pouvez-vous nous préciser ce que doit contenir un gel hydroalcoolique pour être efficace contre le coronavirus ? De manière officielle (indication SRAS ?). Merci

14h58 : Bonjour , non, l'agent de sécurité d'un supermarché n'a pas le droit de vous demander votre attestation de déplacement. Seuls les policiers et gendarmes sont habilités à le faire.

14h58 : Bonjour. L'agent de sécurité d'un supermarché a-t-il le droit de me demander mon attestation ? Merci

14h54 : Bonjour @Michèle, la règle est de vous rendre dans un supermarché proche de chez vous, pour une brève durée."Cependant, si vous n'avez pas d'autre possibilité pour vous ravitailler, vous pouvez aller faire des courses loin de votre domicile, pour des achats de première nécessité", explique le gouvernement.

14h54 : Bonjour, j'habite dans un hameau isolé, le premier magasin est a 5km mais je n'y trouve pas les produits bio dont j'ai besoin. Puis je aller à la ville voisine distante de 10km qui accueille un magasin bio

14h08 : Bonjour , la distance d'un mètre est la distance minimum recommandée par l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), et adoptée par la France. Mais les éternuements projettent des fluides qui peuvent voyager jusqu'à 8 mètres selon les chercheurs du prestigieux Massachusetts Institute of Technology (MIT). Toutefois, pour les spécialistes des maladies infectieuses, "la question n'est pas tant de savoir sur quelle distance un virus peut voyager, mais sur quelle distance il peut représenter une menace", indique Futura Sciences. Or ce sont les grosses gouttelettes, salive et morve, qui sont le plus à craindre selon eux. D'après les médecins, elles tombent "à moins de deux mètres après avoir quitté le corps d'un malade". L'idéal semble donc de placer deux mètres de distance, par précaution.

13h42 : Je voudrai préciser que 1 mètre de distance est vraiment un minimum. Je vous rappelle, qui plus est, qu'une personne qui éternue projette des éléments à plus de 200 km/heure.C'est au delà de 3 mètres que l'on est plus en sécurité virale.Arrêtons de répéter en boucle "1 mètre"; Merci

13h16 : Bonjour @Alinio, les installations des compteurs Linky sont reportées, si l'on en croit le site d'Enedis. "En dehors des situations d’urgence, les interventions d’Enedis nécessitant un déplacement ne sont plus réalisées. Aucun rendez-vous, ni raccordement électrique ne sont réalisés pendant la période de confinement", indique-t-il.

13h09 : Bonjour, merci infiniment pour votre travail, et votre patience... Ma question est un peu anecdotique, mais je ne parviens pas à trouver de réponse ailleurs, peut-être pourrez-vous m'aider? Q'en est-il du déploiement du compteur Linky ? Les installations sont-elles maintenues ? Reportées ? Merci!

13h06 : Bonjour @Le Bask, je n'ai pas trouvé d'éléments de réponse clairs à ce sujet. Je ne sais pas ce que vous entendez par "vous prélasser" mais passer une heure au Soleil, en mettant la distance nécessaire avec vos voisins, ne devrait pas poser problème. Sur son site, le gouvernement précise que la copropriété est "tenue de faire respecter, dans les espaces communs, les règles relatives au confinement". L'essentiel reste donc d'éviter tout contact de moins d'un mètre avec les occupants de votre résidence.

13h01 : Bonjour, je ne sais pas si cette question a été posée. J'habite dans une résidence de 2 bâtiments il y a une pelouse au soleil peut on s'y prélasser ?

12h42 : Bonjour @Cloclo, si votre père n'a personne d'autre qui peut l'aider autour de lui, votre déplacement doit pouvoir être considéré comme une "assistance à une personne vulnérable". Pour cela, vous devez vous munir de l'attestation de déplacement dérogatoire et bien cocher la case "Déplacements pour motif familial impérieux, pour l’assistance aux personnes vulnérables ou la garde d’enfants". Bon courage à vous.

12h38 : Bonjour, J'habite à 2h de chez mon père est il est entrain de faire une dépression, puis-je chez lui pour la fin du confinement ? Et utiliser Le motif "déplacement familial impérieux" ?

12h36 : Bonjour @etudiant92, ce qui vaut pour les élèves de première et de terminale vaut aussi pour les secondes : les notes obtenues pendant la période de confinement ne sont pas prises en compte. En revanche, le ministre de l'Education, Jean-Michel Blanquer a souligné que l'assiduité et l'engagement des élèves pendant cette période devront être appréciés par les enseignants et seront pris en compte dans l’examen du livret scolaire par le jury. Ce n'est donc pas le moment de se relâcher... Bon courage à vous !

12h32 : #CORONAVIRUS Bonjour est ce que comme les classes de premiere et de terminale les notes des classe de seconde ne seront pas prises en compte pendant cette période de confinement ?

12h21 : Bonjour @Lili, oui, c'est autorisé. Sur votre attestation de déplacement, vous devez cocher la case "déplacement pour effectuer des achats de première nécessité". Vérifiez bien auparavant auprès de votre collectivité si votre déchetterie est ou non ouverte et accessible au public.

12h20 : Bonjour, est ce que nous pouvons nous rendre dans une déchetterie en cette période de confinement ?

12h15 : Bonjour @anonyme, les tests pour savoir si vous avez eu le Covid-19 et si vous êtes immunisés, sont les tests sérologiques : ils ont été mis au point par plusieurs laboratoires français même si, à ce jour, aucun n’a été certifié par les autorités sanitaires. Plusieurs départements en proposent, sans ordonnance, pour une vingtaine d'euros environ : il s'agit d'une simple prise de sang. Je vous invite à vous renseigner auprès des laboratoires situés à proximité de votre domicile.

12h15 : Bonjour et merci pour votre travail. Des tests pour savoir si on est immunisés ( alors qu’on a été malades avec suspicion COVID—19 ) existent-ils déjà ? Si oui comment pouvons-nous être testés ? Merci

11h52 : Bonjour , vous n'êtes censée vous rendre dans votre jardin que s'il est attenant à votre domicile. "Cependant, précise le site du gouvernement, la récolte de fruits et légumes dans un jardin peut s'inscrire dans l'acquisition à titre gratuit de produits de première nécessité". Votre cas est donc dans une zone floue mais on peut penser que dans la perspective d'une récolte future, vous rentrez dans le cadre de cette exception. Vous devez cocher sur l'attestation de déplacement dérogatoire, la case "déplacements pour effectuer des achats de première nécessité".

11h52 : Bonjour, j’ai planté 25 arbres fruitiers au mois de février sur un terrain qui est à 35 min de chez moi il n’a pas plus depuis 1 mois est-ce que j’ai le droit d’aller les arroser car j’ai peur qu’ils meurent du manque d’eau.

11h54 : Bonjour @MariedeMarseille, un entrepôt du Marché international de Rungis (Val-de-Marne) a été réquisitionné pour faire office de morgue temporaire, face au risque de saturation des funérariums franciliens. Le groupe privé OGF, en charge de la gestion du funérarium, est accusé de facturer 35 euros par jour supplémentaire le stockage des corps aux familles, en cas de dépassement du délai légal de 21 jours. Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a réclamé hier un "contrôle" des tarifications demandées aux familles. Il a ajouté que l'Etat prendrait "en charge les frais supplémentaires occasionnés par les délais d'inhumation".

11h35 : Je n'ai pas bien compris. Rungis fait payer les proches pour qu'ils puissent dire un dernier adieu à leurs morts ???

11h14 : Le Haut Conseil de la santé publique (HCSP) a tranché sur cette question @Nath, dans une décision rendue publique mardi. Pour le HCSP, qui souligne "l'absence d'argument scientifique", il n'est pas recommandé de "mettre en œuvre une politique de nettoyage spécifique ou de désinfection de la voirie dans le contexte de l'épidémie de COVID-19". L'instance y voit seulement, comme bénéfice éventuel, son "impact psychologique sur la population". L'instance indique également que cette pratique "n'est pas sans risque pour les travailleurs l'utilisant mais également pour l'environnement".