DIRECT. #OnVousRépond : posez vos questions sur le coronavirus et le confinement du vendredi 17 avril

Chaque jour, franceinfo répond à vos interrogations sur le virus et les conséquences sur votre vie quotidienne.

#OnVousRépond : posez vos questions sur l\'épidémie de coronavirus aux journalistes de franceinfo
#OnVousRépond : posez vos questions sur l'épidémie de coronavirus aux journalistes de franceinfo (FRANCEINFO)
Ce qu'il faut savoir

La France a dénombré 17 920 décès dus au Covid-19 depuis le 1er mars. Deux chiffres permettent toutefois d'entrevoir une lueur d'espoir, puisque le nombre de personnes hospitalisées a baissé pour le deuxième jour consécutif à 31 305 (-474) et que celui des patients en réanimation est également à la baisse pour la huitième journée à 6 248 (-209).

Un appel aux dons pour les soins et la recherche. Un appel aux dons est lancé par la Fondation de France, l’AP-HP et l’Institut Pasteur pour "soutenir les soignants, les chercheurs et aider les personnes les plus vulnérables". Les dons doivent être faits en priorité par internet sur Fondationdefrance.org.

Toujours des tensions d'approvisionnement. "Les difficultés sur les surblouses ne sont pas réglées", a déclaré sur franceinfo Martin Hirsch, directeur général de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP). Cela "impose de trouver" des solutions "comme réutiliser des surblouses après lavage".

Un budget inédit. Soutiens aux entreprises, aide aux plus pauvres, prime aux soignants... Les députés doivent voter vendredi un budget aux dépenses considérablement alourdies pour affronter le tempête économique et sociale provoquée par l'épidémie.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #ONVOUSREPOND

18h16 : Bonjour . Des retours du Maroc sont organisés de manière sporadique. Ainsi, le 4 avril dernier, un ferry est arrivé à Sète (Héraut) avec 600 personnes et leurs véhicules, signalait Midi Libre. Il faut impérativement remplir une attestation de déplacement exceptionnel au Maroc et une attestation de déplacement international dérogatoire vers la France métropolitaine.

Mais le coût de la traversée est désormais prohibitif, signalait une Française sur le site Le Monde du camping-car. Le problème des retours se pose dans d'autres pays. Un convoi de 110 camping-cars va d'ailleurs traverser l'Italie depuis la Grèce avec 240 voyageurs européens, signale Le Parisien.

18h09 : Bonjour franceinfo ! Ma mère est coincée depuis le début du confinement dans un camping du Maroc. Elle ne peut rentrer car le Maroc empêcherait les camping-caristes de quitter le pays. Pourquoi? N'y a-t-il pas de solution ? Merci de votre mobilisation sans faille !

18h05 : Bonjour @Jaydes. La ministre des Armées, Florence Parly, a fait le point tout à l'heure sur la situation. A ce jour, 2 010 tests ont été effectués. "Ils ont permis de détecter 1 081 marins positifs au Covid-19", a-t-elle déclaré lors d'une audition par la commission de la défense de l'Assemblée nationale. Sur ce total, 545 marins présentant des symptômes sont sous surveillance médicale étroite et 24 sont hospitalisés dont un en réanimation. Près de 300 marins sont encore en attente de leurs résultats d'analyse.

17h47 : Bonjour, merci pour votre travail. Je pose souvent des questions sans réponses mais je lis votre fil avec beaucoup d'intérêt. Concernant le Charles-de-Gaulle, 50% de l'équipage est donc positif. Mais est-il exact que seuls une cinquantaine ont des symptômes ? Cela signifie-t-il que la proportion de contaminés asymptomatiques du Covid pourrait être très importante ? Merci d'avance.

17h43 : Bonjour @Sage femme en unité covid. Je n'ai pas d'information spécifique sur les sages-femmes ou sur les différents métiers. Le bulletin hebdomadaire de Santé publique France évoque 11 507 cas confirmés et 18 936 cas possibles parmi le personnel des établissements sociaux et médico-sociaux. En milieu hospitalier, les autorités disposent de données plus précises quand les cas sont signalés par le réseau Sentinelle. Sur cet échantillon, 76 des 2 806 cas de réanimation et 5 des 291 décès étaient des professionnels de santé.

17h40 : Il y a des chiffres sur les soignants en général ? Sur les infirmières, les aides soignants, les médecins, les ambulanciers... Quid des sages femmes que l'on oublie trop souvent dans la prise en charge des patientes Covid ? Merci.

17h29 : Bonjour @Manuquienamarre. Le 5 avril dernier, l'Académie nationale de médecine avait recommandé un sortie du confinement par régions plutôt que par classe d'âge. Selon elle, la sortie ne devait être autorisée que dans les régions avec une décroissance nette du nombre de patients Covid-19 devant être hospitalisés. Selon ce schéma, les personnes concernées n'auraient pas été autorisées à se rendre dans une région encore confinée.

Dans son allocution, lundi, Emmanuel Macron n'a pas évoqué ce critère mais il a retenu celui des personnes à risques. La lecture géographique ne semble donc plus d'actualité pour le moment.

Les moustiques ne peuvent pas transmettre le coronavirus.

17h29 : Bonjour Fabien, pouvons-nous imaginer un déconfinement par zone (Grand Est, Ile-de-France...) à des dates différentes. Cela est-il compatible avec notre Constitution et la notion de libre circulation ? Merci de votre réponse. Vous pourrez encore rajouter que les moustiques ne sont pas dangereux pour ceux qui vous posent la question chaque jour :-)

17h18 : Bonjour @Koala masqué, ici le frère caché de Cristina Cordula. Mon conseil beauté ? Un sabot de 30 mm pour le dessus, de 12 pour les côtés et de 18 pour le dégradé. Bonne journée.



17h18 : Bonjour franceinfo, avez-vous des pistes pour apprendre à gérer ses cheveux ? Quelques petits coups de ciseaux, ça doit être rattrapable par le coiffeur ensuite, non ?

17h38 : Bonjour @Diop Bara. Exceptionnellement, l’employeur peut imposer à ses salariés de poser des congés payés dans la limite de six jours ouvrables (une semaine). L’employeur ne peut piocher que dans les reliquats de congés à prendre d'ici le 31 mai 2020, explique France Inter. Il peut également modifier les dates de RTT et du compte épargne-temps (CET). Le nombre de jours de congés n'est pas plafonné pour ces deux catégories. L'ordonnance est disponible à cette adresse.

17h13 : Bonjour je voudrais vous demander : est-ce que mon employeur pourra me dire de prendre mes congés payés avant la fin mois de mai sinon je perds tout ?

17h49 : Bonjour @Mémé Dia et merci pour votre adorable message sur les chiffres communiqués par l'Insee. En effet, un pic de décès exceptionnel a été relevé au mois de janvier 2017, avec 67 000 morts en France métropolitaine. Ce niveau mensuel avait été dépassé pour la dernière fois en décembre 1969, "quand la grippe hivernale dite 'de Hong Kong' avait atteint la France", relevait alors l'Insee. Le bilan avait alors été alourdi par l'épidémie de grippe hivernale, très importante cette année-là (surmortalité de 21 200 entre décembre et février). De rien, et avec toute mon amitié.

16h52 : Vous comparez les décès période 2020 et 2019... en augmentation de 20% selon vous. Pourtant le professeur Raoult ce matin sur Radio Classique a déclaré que la mortalité en 2017 était supérieure à celle de la même période 2020. Vérifiez si vous avez le temps, mais comme vous ne publierez pas une information contraire à votre propagande, ne vous fatiguez pas. Au fait le professeur a aussi eu un mot aimable pour les journalistes accusés de raconter n'importe quoi et à qui il conseillait d'éviter de parler de choses qu'ils ne connaissaient pas.

16h36 : Bonjour @Maxime. Non, car le Covid-19 se transmet via des postillons ou par contact avec des mains non lavées. Le virus se transmet par voie respiratoire. Pour transmettre un agent pathogène, par ailleurs, les moustiques doivent d’abord l’ingérer. Il faudrait alors que le virus ait la faculté de résister à la digestion dans l'estomac de l'insecte, ce qui n'est pas le cas. Explications.

16h15 : Bonjour @Maxime. Les moustiques peuvent-ils transmettre le coronavirus ?

15h58 : Bonjour @info ou intox. Il s'agit d'une initiative isolée prise à l'école primaire Dajia de Taipei (Taïwan). "Les écoles doivent faire les préparatifs les plus complets", avait expliqué le directeur Li Chung-hui, interrogé par l'agence Reuters (en anglais). Cette image a été prise le 13 mars dernier. Je ne suis pas en mesure de vous dire si ce dispositif est toujours en vigueur dans l'établissement.



ANN WANG / TAIWAN

15h41 : Cette photo circule comme venant de Taïwan. Vrai ou faux ? Merci.

16h02 : Bonjour @Chachou. Mi-mars, le Haut Conseil de la santé publique avait publié une liste des personnes jugées à risque durant cette épidémie. Y figurent notamment les personnes avec une immunodépression, mais aussi les critères suivants : 70 ans ou plus, antécédent cardiovasculaire, diabétiques insulinodépendants (type 1), pathologie chronique respiratoire, cancer sous traitement, insuffisance rénale dialysée, cirrhose B ou C, obésité morbide, femmes enceintes à partir du troisième trimestre de grossesse.

Pour l'heure, toutefois, on ne sait pas quels seront les publics concernés par la poursuite conseillée ou obligatoire du confinement.

15h26 : Bonjour. Je souffre d’une maladie auto-immune, suis-je considérée comme étant "à risque" ? Et de ce fait dois-je rester confiner chez moi ? Merci.

15h04 : Bonjour @Camille B. et félicitations. Entre "80 et 85% des mariages sont célébrés entre mars et septembre : ça ne pouvait pas tomber plus mal", résume Stéphane Seban, organisateur du Salon du mariage. "On a déjà 85 000 mariages impactés. D'ici fin juillet, ce sera 110 000 à 120 000". Pour l'heure, on ne sait absolument pas quand les festivités pourront reprendre.

15h04 : Bonjour, Nous sommes plus de 100 000 couples à nous marier en France cet été ! Savez-vous à partir de quand ce type de manifestation sera à nouveau autorisé et si il y aura une limite d’invités? Merci beaucoup, Camille. #mariage2020

15h22 : Bonjour . Pour le moment, l'étude de référence sur les origines du virus a été publiée dans la revue Nature (en anglais). "Il est peu probable que le Sars-CoV-2 soit apparu par manipulation en laboratoire d'un coronavirus apparenté au Sars-CoV", écrivent ses auteurs. Lors de leur examen du nouveau coronavirus, ils n'ont trouvé aucune trace d'intervention utilisant les technologies de laboratoire connues pour manipuler ces virus. Par ailleurs, il n'y a pas de "coronavirus assez proche pour que le Sars-CoV-2 puisse en être le dérivé", ajoute le chercheur Damien Goutte-Gattat, dans un texte de vulgarisation.

En réalité, le Sars-CoV-2 présente d'infimes (trois ou quatre) homologies de séquences de protéines avec le VIH, mais également avec de nombreux autres virus (un herpès de souris, un papillomavirus bovin, un virus de patate douce..). Les points communs entre les deux virus sont minimes. "C’est comme si dans un roman il y a écrit le mot 'chat" et dans un autre roman il y a également écrit le mot 'chat'", résume pour France Culture Olivier Schwarz, directeur scientifique de l'Institut Pasteur. Par ailleurs, ces petites homologies avec le VIH ont déjà été observées dans des coronavirus de chauve-souris (ZC45, ZXC21 et RaTG13), relève cette étude.

15h22 : Il paraîtrait que le professeur Luc Montagnier remettent en cause l'origine animale du virus [et évoque des points communs avec le VIH]. Avez-vous des infos précises sur ce sujet ? Merci pour tout votre travail même confiné.e.s.

13h02 : Bonjour @Toketa. Hier, le Premier ministre japonais a étendu l'état d'urgence à l'ensemble du pays (contre 7 des 47 préfectures auparavant). Il n'y a pas de confinement obligatoire, mais les autorités régionales peuvent fortement recommander aux habitants de restreindre leurs déplacements et inciter certains commerces à fermer temporairement. Le dernier bilan quotidien du ministère de la Santé fait état de près de 8 600 cas de contamination pour 136 morts dans le pays depuis le début de la crise sanitaire.

Un correspondant de l'AFP relève que les grands quartiers de Tokyo sont calmes, mais que les habitants semblent continuer à sortir près de chez eux. Ci-dessous, des employés du gouvernement métropolitain parcourent les rues pour inciter la population à rester chez elle.




ISSEI KATO / REUTERS

12h54 : Bonjour franceinfo ! Est-ce que les Japonais ont été confinés et si oui combien de temps ? Pouvez-vous nous rappeler le bilan des décès dans ce pays dense et avec une population âgée ?

13h04 : Bonjour @kezaco. Cela veut dire que les patients participant à l'étude sont répartis de façon aléatoire, au hasard, dans l'un des quatre groupes de traitements (et dans le cinquième témoin). Cela permet d'avoir des groupes homogènes et de lisser d'éventuels biais de sélection. La "randomisation" est l'un des fondamentaux des études dites "expérimentales".

12h40 : Que signifie le terme "randomisé" que vous avez utilisé en parlant des essais cliniques ? Merci pour votre réponse et votre travail. Bon courage à tous !

13h08 : Bonjour @Grandpas. J'en ai parlé hier, et je vais donc me répéter (désolé). Les premiers résultats de l'étude Discovery ne sont pas attendus avant la fin du mois. Les premiers patients ont été intégrés le 22 mars et il faut au minimum 15 jours pour une évaluation clinique individuelle. Les coordinateurs attendent d'avoir suffisamment de données pour faire le point.

Au 7 avril, entre 530 et 540 patients de 25 centres étaient inclus dans l'étude et l'objectif est d'atteindre 800 patients. Il y a quatre "bras" de traitement : hydroxychloroquine, interféron béta, remdesivir et une combinaison lopinavir-ritonavir. L'essai est effectué avec un groupe témoin et il est adaptatif. Il est "randomisé" mais ouvert (patients et médecins connaissent leur groupe – ce n'est donc ni en aveugle ni en double aveugle). Il concerne uniquement des patients hospitalisés avec une saturation en oxygène inférieure à 94% ou en insuffisance respiratoire aiguë.

12h16 : Merci pour votre travail, cependant j'ai l'impression de lire la même chose tous les jours : les mêmes questions, ok je comprends, il faut répéter. Par contre sur les essais, les premières tendances (je dis bien tendances) devaient être disponible il y a 10 jours, maintenant en fin de mois... Avez-vous des informations plus précises sur le nombre de patients impliqués ? Pour quels traitements ? Ces essais sont-ils fait en double aveugle ? Sur quels types de patients (diagnostiqué, diagnostiqué et hospitalisé, diagnostiqué et en réanimation...) ?

12h21 : Bonjour @Olivier Y. Vous êtes plusieurs à me signaler la prise de position de Luc Montagnier, prix Nobel de médecine (2008), qui affirme que la SARS-CoV-2 est issu d'un laboratoire chinois. Ce n'est pas la piste privilégiée aujourd'hui, en raison de la très forte correspondance génétique entre le SARS-CoV-2 et des virus animaux. Cet article de The Conversation, par exemple, explique que le génome d'un virus découvert en 2013 chez une chauve-souris (R. affinis) est identique à 96% au génome du virus qui nous occupe aujourd'hui. Le pangolin est évoqué comme "hôte intermédiaire", mais cela reste à confirmer.

Cela fait déjà plusieurs années que les chercheurs étudient les réservoirs de virus potentiels chez les chauve-souris (par exemple, ici, ici et ), notamment après l'épisode de SARS au début des années 2000. "Il est très probable que les futures éclosions de coronavirus du type Sars (2002-2004) ou Mers (2013) proviendront de chauves-souris, écrivaient des chercheurs chinois en 2017. Et il y a une probabilité accrue que cela se produise en Chine."

Plus largement, attention aux "arguments d'autorité". Luc Montagnier a pris un tour irrationnel ces dernières années en défendant la "mémoire de l'eau" et des thèses non étayées sur les vaccins. En novembre 2017, d'ailleurs, 106 académiciens avaient dénoncé ses dérives, rappelle Le Monde. Il n'a pas encore communiqué d'élément. En attendant, prudence et sang froid.

11h48 : Selon le professeur Luc Montagnier, passé à CNews, le virus serait un produit de laboratoire car contenant un séquence du VIH ?

11h41 : Vous allez me vexer, @Nathalie, je suis Nantais et un peu chauvin. Sachez donc que dans la cité des Ducs, le centre d'urgences des Restos du Cœur a produit 10 000 repas uniquement pour aujourd'hui. Ce chiffre montre la gravité de la crise économique provoquée par l'épidémie, expliquent nos confrères de France Bleu Loire Océan. (Rendez-vous place Royale quand on aura vaincu le virus ?)

11h36 : Y’a que Paris dans vos infos C’est ch... à la fin. On n'est pas que des ploucs ! Nantes.

11h27 : Bonjour @tissu ti sais. J'ai rempli le formulaire et je viens de recevoir les documents. Vous trouverez la liste des matériaux en "annexe A" du texte suivant (page 10). Le patron se trouve dans cet autre document. Au passage, saviez-vous que Boris Vian avait écrit L'Ecume des jours (1946) au dos de notices d'extincteurs, quand il travaillait à l'Afnor ? Bien à vous.

AFNOR

11h25 : Il est difficile d'avoir directement les documents de L'Association française de normalisation (Afnor). Si j'ai bien réussi à trouver les patrons et un tuto, je n'ai pas réussi à avoir la liste des tissus. Pourriez-vous compléter l'article ? J'attends depuis plus d'une semaine le mail en retour de l'Afnor.

10h58 : Bonjour @SebLeConfiné. Vous citez sans doute cette étude parue dans The New England Journal of Medecine, qui n'est pas satisfaisante (pas de groupe placebo, pas de randomisation). La molécule fait partie des quatre "bras de traitement" de l'étude clinique Discovery, dont les premières tendances ne seront pas connues avant la fin du mois. Voici la liste des autres études en cours sur le remdesivir.

10h58 : Un médicament efficace contre le Covid-19 ? J'ai vu une info dans le journal Les Echos laissant supposer un traitement efficace contre le Covid-19 : le remdesivir qui a été testé avec succès aux états-unis. Véritable info ou une simple étude de plus sur une des nombreuses molécules testées ?

10h49 : Bonjour . Les directeurs d'Ehpad doivent remplir un questionnaire en déclarant les cas et l'état de santé des personnes touchées, puis l'agence Santé publique France centralise les données. Aujourd'hui, les chiffres collectés dans les Ehpad comprennent à la fois des "cas possibles" et des "cas confirmés" (après un test). Ils sont donc un peu moins fiables que les chiffres collectés dans les hôpitaux, où tous les patients décédés ont été testés.



(Données du 1er mars au 14 avril – Ehpa = établissements d’hébergement pour personnes âgées ; HPH = hébergement pour personnes handicapée).

10h18 : Bonjour. Quand on parle des "morts dans les Ehpad", cela signifie t-il que ces personnes sont mortes en dehors de l'hôpital donc sans avoir été prises en charge alors que malades du Covid-19 ? Comment sait-on alors qu'elles avaient cette maladie et pas une autre ? Ou tout simplement mort naturelle ? S'agit-il juste d'un surcroît de mortalité calculée par rapport aux statistiques de mortalité ?

10h06 : Bonjour @une étudiante en droit. "Les étudiants les plus précaires vivant parfois loin de leurs familles, en particulier lorsque celles-ci viennent d’outre-mer, seront aussi aidés", a déclaré lundi Emmanuel Macron. Ce coup de pouce n'a pas encore été dévoilé. "Un plan spécifique" doit être prochainement détaillé, a annoncé hier sur franceinfo la secrétaire d'Etat Christelle Dubos.

10h00 : Bonjour, est ce que vous en savez plus sur l’aide aux étudiants précaires, évoquée par Emmanuel Macron, mais jamais abordée par les ministres ?

09h56 : Bonjour, dans le décompte présenté tous les soirs par Jérôme Salomon, les décédés en réanimation sont-ils comptés dans le solde entrées/sorties de réa ? Important puisque si c'est le cas cela change totalement l'analyse des chiffres.

10h00 : Bonjour @jean-pierre du 90. Oui, les chiffres en réanimation prennent à la fois en compte les guérisons et les décès. Je n'ai malheureusement pas le détail précis de la répartition. Toutefois, pour vous donner une idée, 282 patients sont morts sur les 2 728 admis en réanimation étudiés par Santé publique France dans son bulletin épidémiologique hebdomadaire. Cet échantillon prend simplement en compte les établissements participant à la surveillance Sentinelle.



12h39 : Bonjour à toutes et à tous. Je vais tenter de répondre à vos questions qui arrivent toujours très nombreuses. Très bonne journée.

09h39 : Je suis ravi d'accueillir Fabien Magnenou dans ce direct.