Nouveau coronavirus : un premier mort en Chine hors du foyer de l'épidémie, annoncent les autorités

Comme le Sras, cette nouvelle maladie apparue en Chine se transmet entre humains et appartient à la famille des coronavirus.

Zhou Qiong, un médecin membre de l\'équipe dédiée à la lutte contre l\'épidémie de coronavirus qui sévit en Chine, à Hubei le 22 janvier 2020.
Zhou Qiong, un médecin membre de l'équipe dédiée à la lutte contre l'épidémie de coronavirus qui sévit en Chine, à Hubei le 22 janvier 2020. (CHENG MIN / XINHUA)
Ce qu'il faut savoir

Les autorités françaises ne veulent pas alimenter de psychose au sujet du nouveau coronavirus, qui a déjà tué 18 personnes en Chine. Interrogée sur ce sujet jeudi 23 janvier à Paris, Agnès Buzyn a indiqué qu'"aucun cas douteux" n'avait été pour l'heure détecté en France. "Deux cas ont été investigués, mais se sont avérés négatifs", a précisé la ministre de la Santé. Suivez l'évolution de la situation avec franceinfo.

 Un mort en Chine hors du foyer de l'épidémie. Un premier mort en Chine hors du foyer de l'épidémie a été annoncé. Les autorités chinoises ont confirmé que le bilan s'élevait désormais à 18 morts et 571 cas identifiés. Plus tôt, les autorités ont précisé que 393 autres cas suspects avaient été signalés. 

Pékin annule les célébrations du Nouvel An. Les festivités du Nouvel An chinois ont été annulées dans la capitale chinoise en raison de l'épidémie virale

Deux métropoles chinoises en quarantaine. La ville de Huanggang a par ailleurs suspendu jeudi la circulation des bus et des trains. Les autorités ont également ordonné la fermeture des cinémas et des cybercafés et demandent aux citoyens de ne pas quitter la ville. Huanggang est proche de Wuhan, métropole également mise en quarantaine et présentée comme le foyer de l'épidémie, dont aucun train ni avion ne peut sortir.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #CORONAVIRUS

22h54 : Bonsoir @Kay, je vous rappelle que vous êtes nombreux à me poser des questions et que je fais de mon mieux pour répondre à tout le monde, tout en suivant l'actualité. Pour vous répondre, au total, près de 600 personnes ont été contaminées par ce virus de la famille du Sras, essentiellement sur le territoire chinois. 18 sont mortes, toutes en Chine, dont 17 dans la ville de Wuhan ou dans la province dont elle est la capitale, le Hubei.

22h54 : J'espère avoir une réponse cette fois ci ! Combien il y a de morts au total à cause du virus qui se propage ? Merci

22h26 : "On n'a eu aucun contrôle, c'est un peu léger". Le Parisien est allé à la rencontre des passagers du dernier vol d'Air France en provenance de Wuhan qui s'est posé aujourd'hui à Roissy.

21h35 : Il est 20 heures, voici les titres :

La conférence de financement, qui doit réunir les partenaires sociaux afin de trouver avant fin avril les moyens de garantir l'équilibre financier du système de retraite d'ici 2027, se déroulera le 30 janvier, indique Edouard Philippe.

• Le trafic sera à nouveau très perturbé sur douze lignes de métro, demain, a annoncé la RATP. Retrouvez les prévisions de trafic dans notre article.

• Les autorités chinoises ont annoncé le premier décès dû au coronavirus en dehors du berceau de l'épidémie, ce qui porte le bilan en Chine à 18 morts. Du côté de l'OMS, il est encore "trop tôt" pour déclarer une urgence internationale. Suivez notre direct.

•La loi sur le Brexit a été promulguée par la reine Elizabeth II, à huit jours de la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne. Le texte règle les modalités du divorce entre le Royaume-Uni et l'Union européenne.


21h33 : L'OMS affirme qu'il n'existe "aucune preuve" d'une transmission entre humains en dehors de la Chine.

21h33 : Il est "trop tôt" pour déclarer une urgence internationale, indique le comité d'urgence de l'OMS.

21h32 : Le ministère des Affaires étrangères a mis en place un dispositif spécifique d'information de ses ressortissants face à la propagation depuis la Chine d'un coronavirus qui mobilise les autorités sanitaires au niveau mondial. Pour connaître ce dispositif, je vous invite à consulter cet article.

21h29 : La commission sanitaire de la province de Hebei, qui jouxte Pékin, a déclaré dans un communiqué qu'un homme de 80 ans contaminé par le virus était mort aujourd'hui, ce qui porte le bilan en Chine à 18 morts.

21h29 : La Chine annonce le premier décès hors du berceau de l'épidémie.

21h27 : Voici les principaux titres à 18 heures :

• Le trafic sera à nouveau très perturbé sur douze lignes de métro, demain, a annoncé la RATP. Retrouvez les prévisions de trafic dans notre article.

• Agnès Buzyn a affirmé qu'"aucun cas douteux" de coronavirus chinois n'a été recensé en France. "Nous sommes en mesure, en France, d'avoir un diagnostic très rapide", a assuré la ministre de la Santé.

•La loi sur le Brexit a été promulguée par la reine Elizabeth II, à huit jours de la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne. Le texte règle les modalités du divorce entre le Royaume-Uni et l'Union européenne.

• Une quarantaine de dirigeants mondiaux ont assisté à Jérusalem à la cérémonie marquant les 75 ans de la libération du camp d'Auschwitz, cet après-midi. "Nul n'a le droit de convoquer ces morts pour justifier quelque division ou quelque haine contemporaines", a déclaré Emmanuel Macron lors d'une allocution.

16h00 : Interrogée par la presse il y a quelques minutes, la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, ne confirme pas le cas de cette ressortissante chinoise qui serait arrivée en France en provenance de Wuhan avec des symptômes suspects. Des investigations sont en cours, indique-t-elle.

15h40 : @antoine : L'ambassade de Chine en France a publié un bref communiqué. Elle indique avoir été alertée par des ressortissants chinois. Pour autant, elle ne confirme pas les faits. Mais elle déclare avoir contacté cette femme pour lui demander d'appeler le Samu. La Direction générale de la santé, que nous avons sollicitée, ne confirme pas le cas de cette femme et cherche à en savoir plus, comme nous.

21h18 : Bonjour @antoine, des captures d'écran circulent sur les réseaux sociaux. On y voit des messages en chinois, accompagnés de photos, envoyés via l'application chinoise WeChat. A en croire ces images, une femme y raconte qu'elle est arrivée en France en provenance de Wuhan avec de la fièvre et de la toux et qu'en prenant des médicaments, elle a réussi à passer les contrôles à l'aéroport et à prendre l'avion.

15h40 : Est-il vrai que l’ambassade de Chine a déclaré qu’une femme atteinte du virus se trouve actuellement à Lyon ?

15h37 : "Wuhan est une ville de pestiférés, les habitants ont l'impression d'être des parias." Arnauld Miguet, journaliste au bureau de France 2 à Pékin, a réussi à se rendre dans la mégalopole chinoise de Wuhan avant sa mise en quarantaine. Il raconte le quotidien des habitants.

15h28 : "Les services d'urgence [français] sont en alerte", a déclaré la ministre de la Santé. Elle a appelé les personnes ayant des symptômes et pensant avoir été potentiellement contaminées à contacter le 15.

15h26 : "La durée d'incubation de ce virus est autour de sept jours", poursuit Agnès Buzyn, en citant les informations communiquées par les autorités chinoises.

15h23 : Agnès Buzyn précise qu'un "test spécifique a dû être mis au point" pour détecter le coronavirus chinois. "Nous sommes en mesure, en France, d'avoir un diagnostic très rapide", assure la ministre de la Santé.

15h21 : La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, annonce qu'"aucun cas suspect" de coronavirus chinois n'a été recensé en France.

20h44 : Il est 14 heures, on prend un café et on fait le point sur l'actualité :

• Vladimir Poutine, Emmanuel Macron, le vice-président américain, Mike Pence, ou le prince Charles : Israël accueille une quarantaine de dirigeants pour marquer le 75e anniversaire de la libération du camp nazi d'Auschwitz. Suivez la cérémonie en direct.


• L'ex-femme de Michel Fourniret, Monique Olivier, sera de nouveau entendue demain par la juge d'instruction chargée de l'enquête sur la disparition d'Estelle Mouzin.

• La ville de Pékin annonce l'annulation des très populaires festivités prévues pour le Nouvel An chinois, en raison de l'épidémie de coronavirus. Suivez notre direct.

• Le département de l'Aude est toujours en alerte rouge aux inondations, après le passage de la tempête Gloria. Les Pyrénées-Orientales sont, elles, en vigilance orange aux avalanches, à la pluie et aux inondations.

13h17 : Face à la progression du nouveau coronavirus en Chine, le CHU de Toulouse recommande aux personnes revenant d'Asie du Sud-Est d'être très vigilantes. "Si vous présentez des symptômes jusqu'à 14 jours après votre retour", "signalez-vous au plus vite au personnel soignant et tenez-vous, si possible, à l'écart des autres patients", préconise l'hôpital, cité par France 3 Occitanie.

12h51 : La ville de Pékin annonce l'annulation des très populaires festivités prévues pour le Nouvel An Chinois, en raison de l'épidémie de coronavirus. Le congé du Nouvel An démarre demain, pour une semaine. Les Pékinois se rassemblent habituellement à cette occasion par centaines de milliers dans des parcs pour assister aux traditionnelles danses du lion et du dragon.

12h50 : La ville de Pékin annule les festivités du Nouvel An chinois.

12h20 : Il est midi, c'est l'heure du point sur l'actu :

Une deuxième ville chinoise, Huanggang, à proximité de Wuhan, a été mise en quarantaine par les autorités. L'épidémie, qui sévit depuis quelques jours, a fait 25 morts et plus de 600 contaminés. Une nouvelle réunion de l'OMS est prévue ce soir.


Les départements de l'Aude et des Pyrénées-Orientales sont toujours en alerte rouge inondations. La nuit dernière, plus de 1 500 personnes ont été évacuées et logées dans des gymnases en prévention.


Vladimir Poutine, Emmanuel Macron, le vice-président américain Mike Pence, le prince Charles : Israël accueille une quarantaine de dirigeants pour marquer le 75e anniversaire de la libération du camp nazi d'Auschwitz.

11h51 : Bonjour @Mélanie. Non, nos journalistes n'ont pas pu quitter Wuhan avant le confinement. Voici ce qu'Arnaud Miguet nous a dit : "A la mi journée, nous avons essayé de prendre la route de l'aéroport, mais au premier barrage routier ont nous a demandé de faire demi-tour. Les policiers, qui sont mobilisés pour mettre la ville sous quarantaine, sont un peu nerveux. Alors que nous tentions de faire des images de ces barrages, on nous a demandé de dégager. Nous avons eu le droit à un contrôle strict de passeport, de carte de presse, mais aussi de température."

11h49 : Bonjour Est-ce que les journalistes français qui ont été envoyés à Wuhan ces derniers jours ont pu quitter la ville avant la quarantaine ?

11h44 : Vous êtes nombreux à vous inquiéter de la présence d'une équipe de France 2 à Wuhan, en Chine, épicentre du qui sévit depuis quelques jours. Il s'agit de journalistes du bureau de Pékin. "Il n'y a pas énormément de gens dans les rues, peu de journalistes étrangers, et il est demandé à tout le monde de porter un masque. Si vous ne portez pas de masques dans la rue, les autorités ou les employés de la mairie viennent vous rappeler à l'ordre. Ca m'est arrivé pas plus tard que tout à l'heure", témoigne Arnauld Miguet, contacté par franceinfo.

11h41 : Et concernant ces reporters très courageux qui partent la bas, qu’advient-il lorsqu’ils reviennent ?Sont-ils placés en endroit sécurisés ou ce n’est pas nécessaire ?

11h41 : Bonjour FranceInfo. Est-ce que l'équipe de France 2 à Wuhan est confinée, comme tous les habitants? Merci et bonne journée.

11h40 : Ces journalistes sont inconscients, irresponsables.L'hypothèse qu'ils reviennent en France porteurs de ce virus n'est pas une vue de l'esprit !Ce sont les déplacements de personnes qui vont faire exploser l'épidémie.Le scoop à tous prix OK, à condition que ce ne soient pas des tiers qui n'ont rien demandé qui le paient