Cinquième vague de Covid-19 : la barre des 2 000 patients en réanimation à nouveau franchie en France

Selon les chiffres publiés vendredi par Santé publique France, 2 058 patients sont actuellement en réanimation ou en soins intensifs.

Des soignants prennent en charge un patient atteint du Covid-19 dans le service de réanimation de l\'Institut mutualiste Montsouris, le 6 mai 2021 à Paris.
Des soignants prennent en charge un patient atteint du Covid-19 dans le service de réanimation de l'Institut mutualiste Montsouris, le 6 mai 2021 à Paris. (ANTONIN BURAT / HANS LUCAS / AFP)
Ce qu'il faut savoir

La situation sanitaire se dégrade en France. La barre des 2 000 patients en réanimation ou en soins intensifs a été à nouveau franchie, vendredi 3 décembre, pour atteindre 2 058, selon les chiffres de Santé publique France. Le nombre de cas quotidien continue d'augmenter, pour atteindre 49 858 sur la journée et 38 887 en moyenne sur les sept derniers jours.

De nouvelles restrictions en Belgique. Les vacances de Noël ont été avancées d'une semaine pour les écoles maternelles et primaires, a appris le correspondant de France Télévisions à Bruxelles, Julien Gasparutto, vendredi 3 décembre. Le masque est rendu obligatoire dès 6 ans dans les écoles du pays. Le secondaire, lui, passe à l'enseignement hybride.

 Moins de classes fermées en France. Le nombre de classes fermées en France en raison du Covid-19 est en baisse et s'établit à 4 578, selon les chiffres communiqués par le ministère de l'Education nationale. La semaine précédente, 8 890 classes étaient concernées par ces fermetures. Depuis le 29 novembre, il n'y a plus de fermetures de classe dans les écoles primaires dès le premier cas de Covid détecté chez un élève. Seuls ceux testés positifs sont isolés.

Neuf cas du variant Omicron confirmés en France. Le variant a été détecté dans six régions, selon la irection générale de la Santé : Auvergne-Rhône-Alpes, Provence-Alpes-Côte d'Azur, Ile-de-France, Pays de la Loire, Grand Est et La Réunion.

La vaccination "sans doute ouverte" aux enfants les plus fragiles en décembre. Olivier Véran a estimé vendredi que la vaccination pourrait être ouverte aux enfants souffrant de comorbidités avant la fin de l'année, dès la réception des doses adaptées. "La décision n'a pas été formellement prise mais il n'y a pas de raison de ne pas le faire", a-t-il précisé.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #COVID_19

23h38 : Un nouveau Conseil de défense sanitaire aura lieu lundi pour "voir s'il y a lieu de prendre des mesures complémentaires". Mais hier encore, Olivier Véran a rappelé que la vaccination obligatoire n'était "pas le choix de la France" . Le ministre de la Santé a souligné qu'une telle mesure nécessiterait un "contrôle" et des "sanctions" qui ne rendrait pas sa faisabilité "évidente".

Dans cet article, nous revenons sur le débat que soulève encore la vaccination parmi les pays de l'Union européenne.

23h34 : Comment s'y prendrepour sauver les fêtes de Noël ? A cette question, l'infectiologue Jean-Paul Stahl répond par "la vaccination obligatoire". "A plus de 90% des personnes hospitalisées pour Covid sont non-vaccinées ou mal vaccinées (...) On peut prendre des mesures barrières pour empêcher la transmission d'un porteur à un récepteur, mais ces mesures visent à protéger les non-vaccinés", a-t-il déclaré sur franceinfo.

23h32 : "Qu'est-ce qu'il en sera dans 15 jours, trois semaines, je n'en sais rien. On peut projeter que le pic sera après les rassemblements de Noël et du Nouvel an, mais on a appris à être extrêmement modeste sur les prédictions."

L'infectiologue Jean-Paul Stahl était l'invité de franceinfo. "La courbe des cas est vraiment en expansion extrêmement importante", alerte-t-il, à l'approche des fêtes.

23h15 : Le nombre de cas présentant le variant Omicron détectés en France s'établit ce soir à douze. "A 16 heures, trois nouveaux cas confirmés d'infection par le variant Omicron ont été rapportés en France", indique sur son site l'agence Santé publique France. Jusqu'à présent 9 cas avaient été détectés dans le pays.

22h43 : Il serait "plus prudent, lorsqu'on trouve un cas positif dans une classe, de suspendre [la classe] pour un délai au moins de 24 à 48 heures, pour laisser le temps à tout le monde d'aller faire des tests et d'avoir une vision plus globale pour savoir si on peut permettre aux élèves négatifs de revenir".

Invité de franceinfo, le secrétaire général du syndicat d'enseignants SE-Unsa a souhaité que le protocole contre le Covid-19 en vigueur dans les écoles "soit renforcé et stabilisé".

22h49 : En Gironde, un officier de gendarmerie a été relevé de son commandement pour refus de vaccination. Le fonctionnaire a été sanctionné de dix jours d'arrêt puis muté à Paris "sur un poste où il n'est plus en contact avec le public". On vous en dit plus dans cet article.

22h02 : Le Fonds monétaire international envisage de réviser en baisse ses prévisions de croissance mondiale. La raison : l'émergence du nouveau variant Omicron qui se répand dans le monde et "peut ébranler la confiance", a déclaré la directrice générale de l'institution lors d'une conférence.

21h10 : Deux hippopotames du zoo d'Anvers (Belgique) ont été testés positifs au Covid-19. C'est le vétérinaire du zoo qui a pris l'initiative de les faire tester, alors qu'ils souffraient d'un écoulement nasal, raconte le parc animalier. L'origine de la contamination n'est pas connue. D'autant plus qu'"aucun des soigneurs n'a contracté récemment la maladie, ils n'ont présenté aucun symptôme", a précisé le zoo.

20h38 : L'Irlande a annoncé une série de mesures pour lutter contre la nouvelle vague du Covid-19 : discothèques fermées, distanciation sociale rétablie dans les pubs, restaurants et hôtels, avec six personnes maximum par table, capacité d'accueil réduite de moitié dans les lieux culturels et pour les événements sportifs, port du masque obligatoire... Elles seront en vigueur du 7 décembre au 9 janvier.

20h35 : "Je vais bien. Je suis testé tous les jours pour le Covid. Ce que j'ai, c'est un petit-fils d'un an et demi qui avait un rhume et qui aime embrasser son papi."

Pendant une allocution consacrée à l'économie, le président américain Joe Biden a assuré que sa voix très enrouée était due à un "rhume" contracté au contact de son petit-fils.

20h19 : Alors que l’épidémie de Covid-19 se propage rapidement chez les enfants, les établissements scolaires n’hésitent plus à s’équiper de détecteurs de CO2. Ces capteurs peuvent indiquer quand le virus a le plus de risque de se propager.

20h09 : Il est déjà l'heure de notre premier point sur l'actualité de cette soirée :

La barre des 2 000 patients en réanimation a été franchie à nouveau en France. Selon Santé publique France, on dénombre 11 103 personnes hospitalisées pour une infection au coronavirus (dont 2 058 en réanimation), contre 9 181 personnes, dont 1 563 en réanimation, vendredi dernier. Suivez notre direct.

#TELETHON C'est parti pour 30 heures d'antenne et de mobilisation pour la recherche contre les maladies rares. La 35e édition du Téléthon a commencé sur France Télévisions. Vous pouvez suivre notre direct, mais aussi regarder en streaming l'émission sur France 2.



#PRESIDENTIELLE A 18 heures, le taux de participation au second tour du congrès pour départager Eric Ciotti et Valérie Pécresse en vue de la candidature LR à la présidentielle s'élève à 61,7%, contre 52,8% au premier tour à la même heure.

L'Ordre des médecins de Nouvelle-Aquitaine adresse un "blâme" au professeur Raoult. Il est reproché à l'infectiologue marseillais de 69 ans d'avoir fait la promotion de l'hydroxychloroquine pour traiter le Covid-19, "sans données scientifiques établies", ce qui s'apparente à du "charlatanisme", avait affirmé la rapporteure de la chambre disciplinaire lors d'une audience le 5 novembre à Bordeaux.

20h00 : La Russie a quant à elle enregistré en octobre le mois le plus meurtrier depuis le début de la pandémie : 74 893 morts liées au Covid-19, annonce ce soir l'agence des statistiques Rosstat.

20h03 : Bonsoir Nous ne disposons pas encore de chiffres précis à l'échelle de l'ensemble du pays, mais les hôpitaux alertent sur le fait que la majorité des personnes qui entrent en réanimation ne sont pas vaccinées. Au CHU de Rennes, dans lequel s'est rendue une équipe de France 2, sur les 14 personnes en réanimation, 12 ne sont pas vaccinées.

La semaine dernière, les soignants de l'hôpital Cochin faisaient le même constat et rappelaient que la vaccination protège à 90% des formes graves.



20h03 : Connaissons-nous le nombre de personnes vaccinées parmi les patients en réanimation ?

20h03 : Quant au nombre des nouveaux cas enregistrés ces dernières 24 heures, Santé publique France en recense 49 858, soit 38 887 cas par jour en moyenne sur les sept derniers jours.

19h48 : 281 malades sont entrés en réanimation ces dernières 24 heures (ils étaient 176 il y a une semaine) et on compte 1 153 nouvelles hospitalisations (contre 744 il y a une semaine), toujours selon les données publiées par Santé publique France.

20h02 : La barre des 2 000 patients en réanimation a été franchie à nouveau en France. Selon les derniers chiffres de Santé publique France, on dénombre 11 103 personnes hospitalisées pour une infection au coronavirus (dont 2 058 en réanimation). Vendredi dernier, 9 181 personnes étaient hospitalisées, dont 1 563 en réanimation.





19h37 : La question de l'élargissement de la vaccination à tous les 5-11 ans "se pose très clairement au vu de la circulation virale" actuelle, estime sur franceinfo Gilles Pialoux, infectiologue et chef du service des maladies infectieuses et tropicales de l'hôpital Tenon, à Paris. Le taux d'incidence chez les 6-10 ans a ainsi été multiplié par plus de sept en un mois, selon les derniers chiffres de Santé publique France.

19h17 : Vous avez été très très nombreux ces derniers jours à nous poser des questions sur les tests à fournir pour entrer sur le territoire français, ou encore sur la nécessité ou non de se faire dépister lorsque l'on arrive de Suisse. Je vous invite donc à consulter ce site pour. trouver les réponses à vos questions (après, vous pouvez aussi me demander, mais il y a de grandes chances que je le consulte moi-même pour vous répondre :) )Amy Poehler Question GIF by NBC

19h15 : A partir de demain, toute personne de 12 ans et plus entrant sur le territoire français devra présenter un test PCR ou antigénique négatif de moins de 24 heures ou 48 heures en fonction du pays de provenance.

Les personnes présentant un schéma vaccinal complet n'ont pas à présenter de test lorsqu'elles arrivent d'un Etat membre de l'Union européenne, d'Andorre, d'Islande, du Liechtenstein, de Monaco, de la Norvège, de Saint-Marin, du Saint-Siège ou de la Suisse, précise le gouvernement sur son site internet.

19h05 : A ce jour, 2,5 millions de rendez-vous pour la vaccination sont actuellement disponibles d’ici à la fin janvier, selon le ministère de la Santé. La médecine de ville représente désormais 47% du total des injections, contre 15-20% en août.

18h40 : "Les scientifiques ont mis en garde la communauté internationale à plusieurs reprises contre les risques de variants très nouveaux dans des endroits où le taux de vaccination est très faible."

L'émergence du variant Omicron du coronavirus est la "preuve ultime" du danger des inégalités face à la vaccination dans le monde, déclare le président de la Croix Rouge.

18h37 : Unpremier cas du variant Omicron a été détecté en Tunisie. Il s'agit d'un voyageur congolais arrivant d'Istanbul (Turquie), a annoncé le ministre de la Santé. Tous les voyageurs qui étaient à bord du même avion ont été contactés par les autorités tunisiennes pour être testés.

18h22 : Il est 18 heures, voici un nouveau point sur l'actualité :

L'Ordre des médecins de Nouvelle-Aquitaine adresse un "blâme" au professeur Raoult. Il est reproché à l'infectiologue marseillais de 69 ans d'avoir fait la promotion de l'hydroxychloroquine pour traiter le Covid-19, "sans données scientifiques établies", ce qui s'apparente à du "charlatanisme", avait affirmé la rapporteure de la chambre disciplinaire lors d'une audience le 5 novembre à Bordeaux.

La 35e édition de ce marathon caritatif en faveur de la recherche sur les maladies rares débuteà partir de 18h45 sur France Télévisions. Pendant 30 heures d'antenne, Sophie Davant, Nagui et Cyril Féraud seront sur le pont depuis le plateau central du Lendit à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), mais aussi place de l'Etoile à Paris, au Stade de France, en régions, en outre-mer et sur les réseaux sociaux. Un évènement à suivre en direct ici.

• A 18h, le taux de participation au second tour du congrès pour départager Eric Ciotti et Valérie Pécresse en vue de la candidature LR à la présidentielle s’élève à 61,7%, contre 52,8% au premier tour à la même heure. Xavier Bertrand, président des Hauts-de-France, a dit adieu à ses ambitions nationales. Antoine Comte vous explique comment l'ex-favori des sondages à droite a raté le coche.

• Cédric Jubillar a continué de clamer son innocence lors de son audition devant deux juges d'instruction au palais de justice de Toulouse, a appris franceinfo auprès de l'un de ses avocats, Jean-Baptiste Alary. Son audition a duré cinq heures et s'est terminée à 15h45, rapporte France Bleu Occitanie.

17h59 : Laurent Voulzy, testé positif au Covid-19, interrompt sa tournée et les spectateurs de ses concerts récents sont invités à se faire tester, rapporte France Bleu Breizh Izel. Le chanteur était notamment en concert dans les Côtes-d'Armor à Tréguier, les 23 et 24 novembre. Il était également les 25, 26 et 27 novembre à Pontivy, dans le Morbihan.

17h28 : Privilégier le vaccin Moderna, "c'est du grand n'importe quoi", s'est agacé sur franceinfo Jean-Paul Hamon, médecin généraliste, président d’honneur de la Fédération des médecins de France, alors que des centres de vaccination ont été incités par les Agences régionales de santé à privilégier le vaccin Moderna. Olivier Véran "a raison de dire qu'il n'y a pas de différence d'efficacité" [avec Pfizer], insiste le médecin. Mais il dénonce le fait d'avoir été "prévenu au dernier moment".

16h28 : La chambre disciplinaire de l'Ordre des médecins de Nouvelle-Aquitaine a publié cette sanction, la deuxième en importance après le simple avertissement, sans l'assortir des motivations de cette décision contre l'infectiologue marseillais de 69 ans.

16h19 : Présent début novembre devant la chambre par "respect pour cette institution", Didier Raoult, à la retraite depuis le 31 août comme professeur d'université praticien hospitalier, s'était estimé "pas concerné" par d'éventuelles "sanctions". "Ce sont les médecins qui se plaignent de nous, pas les patients", avait-il lancé à l'avocat des plaignants.

16h36 : Depuis fin 2020, l'infectiologue marseillais de 69 ans est visé par deux plaintes déposées par l'Ordre des médecins des Bouches-du-Rhône et le Conseil national de l'Ordre des médecins (Cnom). Il lui est reproché d'avoir fait la promotion de l'hydroxychloroquine pour traiter le Covid-19, "sans données scientifiques établies", ce qui s'apparente à du "charlatanisme", avait affirmé la rapporteure de la chambre disciplinaire lors d'une audience le 5 novembre à Bordeaux, dépaysée loin de Marseille.

16h12 : L'Ordre des médecins de Nouvelle-Aquitaine adresse un "blâme" au professeur Raoult.

15h48 : On observe unpic d'infections chez les enfants en Afrique du Sud. "Nous enregistrons une augmentation assez forte dans toutes les tranches d'âge, et particulièrement parmi les moins de 5 ans", a indiqué Wassila Jassat, spécialiste en santé publique de l'Institut national sud-africain pour les maladies contagieuses.

Les scientifiques avancent plusieurs raisons possibles. Les moins de 12 ans ne sont pas éligibles au vaccin en Afrique du Sud et il est possible que si les enfants ne sont pas vaccinés et les parents non plus, toute la famille soit contaminée, selon Wassila Jassat.

15h23 : Nous avions indiqué que les compétitions sportives en intérieur étaient désormais interdites en Belgique. C'est une erreur. Elles sont bien maintenues mais sans public. Veuillez nous en excuser.

15h28 : De nouvelles restrictions ont été prises en Belgique pour endiguer la cinquième vague et faire face à l'arrivée du variant Omicron, a appris le correspondant de France Télévisions à Bruxelles, Julien Gasparutto. Les vacances ont été avancées d'une semaine pour les écoles maternelles et primaires. Le masque est rendu obligatoire dès 6 ans. Le secondaire, lui, passe à l'enseignement hybride. Du côté des loisirs, les compétitions sportives en intérieur doivent se tenir sans public, les événements de plus de 200 personnes sont proscrits et il est recommandé de limiter les contacts à domicile.

14h54 : La vaccination contre le Covid-19 va-t-elle devenir obligatoire pour tout le monde ? La question se pose sérieusement dans plusieurs pays de l'Union européenne. Franceinfo fait le tour des Etats qui l'envisagent ou qui l'ont déjà mise en œuvre. En France, la question fait débat.

13h37 : Quelque six millions de Français ne sont pas encore vaccinés contre le Covid-19. Mais avec le regain de l'épidémie, le variant Omicron et la campagne pour les doses de rappel, certains franchissent le pas. Camille Laurent s'est rendue dans un centre de vaccination dans le 13e arrondissement à Paris. Son reportage est à lire ici.

13h31 : Il est 13 heures passées, voici trois conseils de lecture :

• Initialement baptisé B.1.1.529, le variant Omicron inquiète les spécialistes en raison de la présence d'un grand nombre de mutations qui laissent craindre une importante transmissibilité ainsi qu'une moindre efficacité des vaccins contre le Covid-19 actuels. Comment les scientifiques tentent-ils d'y voir plus clair à son sujet ? Vincent Matalon vous explique tout par ici.

Droit d'asile, migrants, "dubliné"... Après le naufrage d'un bateau au large de Calais, dans lequel ont péri 27 hommes, femmes, enfants, Anne Brigaudeau explique dix termes qui jalonnent les débats autour de l'immigration en France.

Le livre de Boba Fett, Emily in Paris, The Silent Sea... On regarde quoi comme séries en décembre ? Margaux Bonfils vous propose comme chaque mois sa sélection de séries, à découvrir sur les plateformes de streaming.

13h25 : L'Organisation mondiale de la santé n'a pour l'heure pas d'information sur un éventuel décès lié au nouveau variant Omicron du Sars-CoV-2, le virus du Covid-19, a fait savoir un porte-parole de l'organisation à Genève. Comme plus de pays font des tests pour tenter de le détecter, "nous aurons plus de cas, plus d'informations, et - bien que j'espère que non - possiblement des morts", a-t-il souligné.

12h15 : "Si on avait abordé cette campagne de vaccination en annonçant une vaccination obligatoire, je ne suis pas sûr qu'on en serait à ce niveau-là", a ajouté Gabriel Attal, concernant les 52 millions de Français vaccinés, soit une couverture de "90 % de la population éligible à la vaccination". "C'est aussi en insistant sur la confiance, la responsabilité des Français, une incitation très forte avec le pass sanitaire, qu'on est arrivés à ce résultat. Aujourd'hui, il n'est pas prévu de changer de stratégie sur ce point", a-t-il conclu.

12h09 : "Notre souhait, notre objectif, c'est de pouvoir passer Noël ensemble, c'est notre cap, notre boussole."


A l'occasion d'un déplacement à Thouars, dans les Deux-Sèvres, Gabriel Attal a assuré l'exécutif maintenait son cap en misant sur la dose de rappel et la "responsabilité collective" pour freiner la 5e vague de l'épidémie, alors qu'un conseil de défense sanitaire se tient lundi prochain.

12h01 : C'est l'heure de faire le point sur les principales informations de la matinée :

Les Emirats arabes unis, où Emmanuel Macron est en déplacement, ont signé un contrat pour l'achat à la France de 80 Rafale, la plus grosse vente à l'étranger de cet avion de combat, contre 17 milliards d'euros.

Le deuxième tour du vote interne des Républicains pour désigner leur candidat à l'élection présidentielle s'est ouvert à 8 heures. Il oppose Eric Ciotti à Valérie Pécresse, qui a reçu le soutien des trois éliminés. Nous avons comparé leurs deux programmes.

La vaccination des enfants de 5 à 11 ans les plus vulnérables devrait débuter entre mi-décembre et fin décembre, a annoncé le ministre de la Santé Olivier Véran sur franceinfo.


• Cédric Jubillar, mis en examen pour le meurtre de sa femme Delphine en décembre 2020 et qui clame son innocence, est à nouveau interrogé par les enquêteurs, au sujet de la nuit de la disparition.

11h29 : Le rebond épidémique et l'accélération de la campagne présidentielle a fait renaître le débat sur l'application du pass sanitaire aux réunions politiques : Jean-François Delfraissy s'y disait favorable hier, mais elle est interdite par les textes en vigueur. Ce matin sur RMC, Jean-Luc Mélenchon, qui tient un meeting à Paris dimanche, demande à ses partisans "d'amener son masque et de respecter les gestes barrières". "Ce n'est pas un si gros effort, franchement", commente le leader de la France insoumise.

11h14 : A Biella, dans le nord de l'Italie, un homme s'est présenté dans un centre de vaccination avec une prothèse de bras en silicone, espérant tromper la vigilance des soignants pour obtenir son pass sanitaire sans réellement recevoir d'injection. Son subterfuge a échoué, et c'est le président de la région du Piémont qui a raconté cette histoire sur Facebook. Il assure que ce cinquantenaire en "répondra devant la justice".

10h27 : La ville d'Oslo, en Norvège, annonce que 17 personnes sont suspectées d'avoir été contaminées par le variant Omicron lors d'une fête, où se trouvait une personne dont la contamination à ce variant a été confirmée par séquençage.

09h46 : Enfin, le ministre de la Santé a rappelé que les deux vaccins accessibles pour la dose de rappel, ceux de Pfizer et Moderna, sont "interchangeables" (sauf pour les moins de 30 ans, pour qui le Moderna est déconseillé). Une réponse à "des élus qui disent 'moi je veux du Pfizer dans mon centre et pas du Moderna'", dont le président de l'Association des maires de France s'est fait le porte voix hier.

09h15 : "Tous les jours, il y a 600 000 à 700 000 créneaux qui s'ouvrent. Les gens qui, hier, se sont connectés et ne trouvaient qu'un rendez-vous en mars dans leur région, qu'ils se rassurent, ils seront vaccinés avant le 15 janvier. Je n'ai pas de doute sur cette question."

Le ministre de la Santé a également tenu un discours rassurant concernant l'accès à la dose de rappel.

09h09 : Rendre obligatoire la vaccination, ou quasi-obligatoire comme l'a annoncé l'Allemagne hier, reste exclu par Olivier Véran. "Il y a deux fois plus d'Allemands non vaccinés que de Français non-vaccinés", parmi le public éligible, justifie-t-il.

09h08 : Alors qu'Olivier Véran était à l'antenne, l'Education nationale a annoncé que 4 578 classes étaient actuellement fermées en France. C'est presque moitié moins que la semaine dernière (8 890), mais le décompte reste conséquent, alors qu'un nouveau protocole s'applique progressivement depuis lundi a mis fin à la fermeture immédiate des classes du primaire dès le premier élève positif.

11h58 : Faisons rapidement un point sur l'actualité du jour :

Le deuxième tour du vote interne des Républicains pour désigner leur candidat à l'élection présidentielle s'est ouvert à 8 heures. Il oppose Eric Ciotti à Valérie Pécresse, qui a reçu le soutien des trois éliminés. Nous avons comparé leurs deux programmes.

Jean Castex a annoncé la tenue lundi d'un nouveau Conseil de défense sanitaire, pour "voir s'il y a lieu de prendre des mesures supplémentaires" face à la hausse des contaminations et à l'arrivée du variant Omicron, dont neuf cas ont été détectés en France.

La vaccination des enfants de 5 à 11 ans les plus vulnérables devrait débuter entre mi-décembre et fin décembre, a annoncé le ministre de la Santé Olivier Véran sur franceinfo.


• Cédric Jubillar, mis en examen pour le meurtre de sa femme Delphine en décembre 2020 et qui clame son innocence, va à nouveau être interrogé par les enquêteurs ce matin, au sujet de la nuit de la disparition.

09h04 : La HAS estimait que 360 000 enfants seraient concernés en France si les critères qu'elle suggère sont retenus. Olivier Véran a laissé entendre que la confirmation par le gouvernement de l'ouverture de cette vaccination serait une formalité. Pour les enfants n'étant pas à risque, il explique attendre un autre avis de la HAS. La version du vaccin de Pfizer-BioNTech adaptée aux enfants, qui contient un tiers de la dose des adultes, sera disponible dans l'UE le 13 décembre.