Déconfinement : Emmanuel Macron s'entretient avec des médecins sur l'avenir de l'hôpital

Le Premier ministre a pris plus tôt la parole pour définir les contours du plan d'aide au secteur du tourisme.

Emmanuel Macron, Martin Hirsch et Olivier Véran, le 10 mars 2020 à l\'hôpital Necker Enfants malades de Paris.
Emmanuel Macron, Martin Hirsch et Olivier Véran, le 10 mars 2020 à l'hôpital Necker Enfants malades de Paris. (MAXPPP)
Ce qu'il faut savoir

A quoi ressemblera l'hôpital de l'après-Covid-19 ? Emmanuel Macron s'entretient jeudi 14 mai après-midi avec des médecins au sujet de l'avenir des hôpitaux et des services de soins, à la lumière de la crise du coronavirus, a indiqué l'Élysée. Dans le cadre de ses consultations, le chef de l'État recevra aussi, vendredi à déjeuner, des économistes pour échanger sur "les conséquences économiques et sociales de la crise", a annoncé la présidence. 

La SNCF ouvre vendredi ses réservations pour l'été. Quelques heures après qu'Edouard Philippe a déclaré que les Français pourraient "partir en vacances en France en juillet et août", la SNCF a annoncé l'ouverture dès vendredi 15 mai des réservations de billets de trains pour cet été, a appris franceinfo auprès de la compagnie.

Le retour à l'école s'accélère. Après une première vague, lundi, une deuxième vague de retour en classe survient jeudi, notamment en Ile-de-France. D'ici vendredi, au total quelque 1,5 million d'écoliers auront retrouvé les bancs de l'école avant que ce soit le tour des premiers collégiens des zones vertes, lundi.

Création d'une filière de formation de mécaniciens vélo. La ministre de la Transition écologique, Elisabeth Borne, l'a annoncé jeudi. Quelque 250 mécaniciens vélos seront formés dans les prochains mois pour répondre à la demande de réparation. Elle a également mentionné la création d'une Académie des métiers du vélo. Cette Académie, dotée de huit millions d'euros pour la période 2020-2022, permettra de "développer des guides techniques, une plateforme web et des supports de formation, mais aussi de former des experts du vélo de tous les niveaux (mécaniciens, formateurs...)", selon un communiqué.

La pression sur le système hospitalier continue de s'alléger. Pour la première fois depuis le 24 mars, moins de 2 500 patients se trouvaient en réanimation, mercredi. Le nombre de nouvelles admissions dans les établissements (543 depuis la veille) est également en nette baisse (833 il y a une semaine).

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #DECONFINEMENT

00h09 : Voici les principales informations de ce jeudi 14 mai :

  • Aides financières, revalorisation des tickets restaurants, réouverture des lieux de convivialité... Edouard Philippe a dévoilé un plan d'aide pour le secteur du tourisme. Et annoncé que "les Français pourront partir en vacances en France au mois de juillet et au mois d'août".
  • "Il n'y aura aucune avance particulière pour aucun pays", a promis Serge Weinberg, le président du conseil d'administration de Sanofi, après des déclarations du directeur général du groupe promettant que les Etats-Unis bénéficieraient en premier lieu d'un éventuel vaccin contre le Covid-19.
  • La France imposera aux voyageurs venant d'Espagne des mesures de quarantaine, par réciprocité à celles décidées par Madrid, a indiqué ce soir l'Elysée.
  • Le parquet de Paris souhaite que les deux suspects du meurtre de Mireille Knoll, une octogénaire juive tuée à Paris en mars 2018, soient jugés aux assises pour crime à caractère antisémite.
  • Ce direct est terminé. Il reprendra demain à 6 heures.

    23h57 : A propos des gestes barrière, jetons un dernier coup d'oeil à cette démonstration des consignes à respecter malgré la levée progressive du confinement.

    23h58 : #CORONAVIRUS Bonsoir @Lorlo, les déplacements à l'intérieur d'un même département ou dans la limite de 100 km à vol d'oiseau de votre domicile ne sont plus soumis aux mêmes restrictions que durant le confinement. Vous pouvez donc allez randonner (avec votre justificatif de domicile). Attention néanmoins : pas plus de dix personnes, et en respectant les gestes barrière !

    23h56 : #CORONAVIRUS Bonsoir, je suis en "zone verte" et je me demande si faire une petite randonnée de une journée avec 3-4 amis est autorisé ?

    23h41 : Cette aide, plafonnée à 5 000 euros, sera valable pour des équipements de protection acquis depuis le 14 mars, et jusqu'au 31 juillet 2020 : plexiglas, signalétique, masques, visières ou encore mesures de désinfection. Elle sera conditionnée à un montant minimum d'investissement de 1 000 euros hors taxe pour une entreprise avec salariés et de 500 euros pour un travailleur indépendant.

    23h40 : Cette subvention, baptisée "Prévention Covid", sera octroyée à partir du 18 mai par la branche "accidents du travail et maladies professionnelles" de l'Assurance maladie. Elle concerne les entreprises de moins de 50 salariés.

    23h40 : Les petites entreprises et les travailleurs indépendants souhaitant acquérir des équipements de protection contre le coronavirus vont pouvoir bénéficier d'une subvention allant jusqu'à 50% de l'investissement effectué, ont annoncé l'Assurance maladie et la CPME.

    23h24 : #CORONAVIRUS Bonsoir @Mathieu, oui, les travailleurs frontaliers font partie de ceux autorisés à franchir les frontières. Pour rappel, jusqu'au 15 juin, les échanges de population entre pays européens sont limites aux personnes ayant un "motif impérieux", comme le retour à son domicile, "la garde, la visite ou la poursuite de la scolarité d'un enfant" ou encore "un motif économique impérieux" pour les travailleurs saisonniers agricoles notamment.

    23h21 : Bonsoir FI et merci pour votre travail. Justement les travailleurs frontaliers peuvent ils travailler?

    23h13 : Félicitations ! Malheureusement pour vous, il vous faudra patienter encore un peu avant de voir le nouveau-né en personne. La naissance d'un petit-enfant n'est pas considérée comme un "motif familial impérieux", a expliqué la police nationale au Parisien.

    23h13 : #CORONAVIRUS Est il possible d aller voir mon petit-fils qui vient de naître à 800 km de mon domicile ?

    22h48 : #CORONAVIRUS Bonsoir @Patxi, le gouvernement décidera fin mai si les lycées peuvent rouvrir ou non à partir du 2 juin. Quoi qu'il en soit, cette réouverture ne concernera, dans un premier temps, quel les établissements en zone "verte".

    22h48 : #CORONAVIRUS les lycées vont ils vraiment réouvrir ? dans mon établissement conseil de classe à partir du 28 mai ! en visio. Or la semaine suivante on devrait accueillir les lycéens en présentiel . N'y a t'il pas une incohérence ?

    22h45 : Vousavez des symptômes semblables à ceux du Covid-19 (fièvre, toux, perte du goût et de l'odorat...) ?Voici la procédure pour se faire tester et éviter de propager l'épidémie.

    22h43 : #CORONAVIRUS Bonsoir , rassurez-vous, "l'assistance à une personne vulnérable" est considérée comme un "motif familial impérieux" autorisant un déplacement à plus de 100 km, comme l'indique l'attestation prévue à cet effet.

    22h42 : Bonsoir, je viens d’apprendre que ma mère doit se faire hospitaliser fin mai et je vis à 700km de chez elle. Je dois aller m’occuper d’elle, est ce considéré comme un motif impérieux? Je suis très inquiète. Je vous remercie.

    22h23 : "Au moins 150 000 collégiens" en 6e et 5e vont reprendre le chemin de l'école la semaine prochaine en France dans les zones "vertes", a chiffré le ministre de l'Education nationale, au 20 heures de TF1. A titre de comparaison, la France compte 1,6 million de collégiens en classe de 6e et 5e.

    22h21 : La première usine de production de masques d'Ile-de-France, ouverte en quelques semaines par un homme d'affaires Chinois, a été officiellement inaugurée tout à l'heure au Blanc-Mesnil (Seine-Saint-Denis)."Un million" de masques FFP1 et FFP2 doivent y être fabriqués chaque jour.(BERTRAND GUAY / AFP)

    22h25 : Bonsoir @mimi. Je rappelle que nous sommes extrêmement sollicités ces temps-ci, et que par ailleurs, nous n'avons pas réponse à tout ! Le Premier ministre s'est exprimé sur la période de juillet et d'août, car c'est celle durant laquelle la plupart des Français partent en vacances d'été. Si les déplacements en septembre semblent possibles, puisqu'autorisés les mois précédents, se déplacer en juin sera probablement plus compliqué, en tout cas au-delà de la limite des 100 km autorisés sans "motif impérieux". Nous en saurons plus à la fin du mois.

    22h25 : Pourriez vous enfin me répondre sur la possibilité de vacances en France en juin et septembre. Pourquoi que juillet et août ?

    22h11 : A Bobigny, la rentrée en élémentaire est prévue le 18 mai, mais les écoles maternelles et les crèches resteront fermées jusqu'en septembre, car il a semblé impossible au maire d'y faire respecter les gestes barrière.

    22h11 : Une mère d'élève (par ailleurs conseillère municipale d'opposition) a déposé aujourd'hui un recours en urgence auprès du tribunal administratif de Montreuil (Seine-Saint-Denis) contre la fermeture des écoles maternelles de Bobigny jusqu'en septembre, dénonçant une décision de la ville qui aggrave "les inégalités scolaires".

    22h08 : Allez, regardons de nouveau cette vidéo des autorités sanitaires sur les gestes barrières à respecter malgré la levée progressive du confinement.

    22h25 : Bonsoir @Deminutt', vous pouvez consulter l'évolution de l'épidémie dans votre département grâce à cet article de mes brillants collègues Brice Le Borgne et Robin Prudent. Dans le Val d'Oise, 751 personnes étaient toujours hospitalisées au 13 mai, contre 836 le 7 mai (nous n'avons pas d'informations pour le 11 mai, premier jour du déconfinement), en lien avec le Covid-19. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est supérieur à la moyenne nationale.

    22h25 : Bonsoir, serait-il possible d'avoir quelques Info plus récentes sur la circulation du virus dans le département du Val d'Oise... Est-il toujours aussi élevé qu'à la sortie du confinement ? Merci d'avance !

    21h49 : Sept commerces (coiffeurs et instituts de beauté) situés dans le 10e arrondissement de la capitale ont fait aujourd'hui l'objet d'une fermeture administrative jusqu'au 10 juillet, faute de respecter les gestes barrière, indique la préfecture de police de Paris sur Twitter.

    21h33 : Bonsoir @Shurik, le Premier ministre n'a évoqué la possibilité de vacances, en juillet et août, qu'en France. Mais la secrétaire d'Etat aux Affaires européennes, Amélie de Montchalin, a recommandé ce matin sur RTL "d'attendre" avant de réserver des vacances en Europe. La décision sera prise de "manière concertée en voyant déjà comment les flux reprennent dans les zones frontalières". Pour l'heure, seuls les frontaliers, les personnes ayant un motif familial ou celles rentrant à leur domicile peuvent circuler entre la France et d'autres pays de l'UE.

    22h25 : Bonjour, est ce que le premier ministre a parlé aujourd’hui d’interdiction de vacances en Europe ? J’ai réservé il y a longtemps un voyage à Barcelone et à Porto pour Août et j’avoue que ça me préoccupe pas mal.

    21h35 : "Si je voulais être populaire, j'irai demain annoncer (...) nous allons rétablir un 'impôt sur les riches' et la France ira mieux. Mais ce n'est pas vrai, c'est un pur mensonge, c'est de la pure démagogie : on l'a fait pendant des années, ça n'a pas marché"

    L'impôt sur la fortune (ISF), créé en 1989, a été supprimé en 2018 par le gouvernement d'Edouard Philippe et remplacé par l'impôt sur la fortune immobilière (IFI).

    21h13 : "L'économie française redémarre doucement", a estimé tout à l'heure sur BFMTV le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, qui a écarté le rétablissement de l'ISF et toute hausse d'impôts, quatre jours après la fin du confinement.

    21h09 : Où sont les "hôtels Covid" ? Edouard Philippe avait promis de les mettre à la "disposition" de ceux devant respecter une période d'isolement et ne souhaitant pas la faire à domicile. Mais au quatrième jour de déconfinement, "L’œil du 20 heures" a eu du mal à les trouver... Voici leur enquête.

    20h43 : Vousavez des symptômes semblables à ceux du Covid-19 (fièvre, toux, perte du goût et de l'odorat...) ?Voici la procédure pour se faire tester et éviter de propager l'épidémie.

    20h29 : Le président du conseil d'administration de Sanofi ne donne pas d'indication précise quant à une date de sortie d'un vaccin. "Si nous trouvons un vaccin", ce sera aux alentours de "la fin de l'année", "le début de l'année 2021", indique Serge Weinberg sur France 2. Mais il faudra alors entamer des "essais", avant la commercialisation. Ce dernier précise néanmoins que la phase de production commencerait en même temps que ces tests, afin que si ces derniers soient concluants, la commercialisation puisse commencer rapidement.

    20h26 : S'il n'est pas question de rendre l'hypothétique vaccin auquel aboutirait Sanofi "gratuit", compte tenu de "l'investissement" qu'il aura nécessité", Serge Weinberg promet qu'il n'y aura "aucune barrière financière" permettant de largement le distribuer.

    20h30 : "Il n'y aura aucune avance particulière pour aucun pays. (...) Notre position a toujours été de considérer que les vaccins étaient un bien commun qui devaient être accessibles à la plus grande partie de la population. (...) Les propos de notre directeur général ont été déformés."

    Le président du conseil d'administration de Sanofi assure que les Etats-Unis, qui ont en partie financé la recherche sur le vaccin développé par l'entreprise pharmaceutique, ne bénéficieront pas d'une avance.


    20h24 : Serge Weinberg, président du conseil d'administration de Sanofi, est l'invité en ce moment du JT de France 2. Il s'explique sur la polémique créée par les propos de Paul Hudson, le patron du groupe pharmaceutique français, qui avait assuré que Sanofi voulait livrer "en premier" le vaccin aux Etats-Unis.



    (FRANCE 2)

    20h12 : Quelque 11 300 étudiants ultramarins bloqués en métropole depuis le début du confinement ont été recensés comme souhaitant regagner leurs territoires, a indiqué la ministre des Outre-mer, Annick Girardin, précisant que des "quatorzaines" avaient commencé pour ces derniers en métropole avant qu'ils puissent embarquer.

    20h07 : Il est 20 heures et des poussières, faisons un nouveau point sur l'actualité :

  • Aides financières, revalorisation des tickets restaurants, réouverture des lieux de convivialité... Edouard Philippe a dévoilé un plan d'aide pour le secteur du tourisme. Et annoncé que "les Français pourront partir en vacances en France au mois de juillet et au mois d'août".
  • La France imposera aux voyageurs venant d'Espagne des mesures de quarantaine, par réciprocité à celles décidées par Madrid, a indiqué ce soir l'Elysée.
  • Répondant à la polémique sur le laboratoire Sanofi, Emmanuel Macron a de nouveau appelé à ce que le vaccin contre le Covid-19 soit "extrait des lois du marché".
  • Le parquet de Paris souhaite que les deux suspects du meurtre de Mireille Knoll, une octogénaire juive tuée à Paris en mars 2018, soient jugés aux assises pour crime à caractère antisémite.
  • 22h26 : Bonsoir. Ma question peut paraître naïve mais le port du masque dans les transports concerne bien tous les moyens de transport en commun? De nombreux passagers dans les bus et plusieurs sans masque.

    22h26 : Je suis là pour vous servir, @ami ! Depuis le début de l’épidémie, 59 605 personnes sont rentrées à domicile, dont 932 personnes dans les dernières 24 heures. En comparaison, et comme je le disais tout à l'heure, 542 nouvelles admissions ont été recensées ces dernières 24 heures. Les hôpitaux continuent donc de se vider.#CORONAVIRUS

    22h26 : Dans les chiffres donnés tous les jours sur le covid , santé publique France donne le nombre de retours à domicile. Sauf erreur de ma part, Vous n en parlez pas. Je trouverai intéressant d' annoncer ce chiffre face aux nombre d' hospitalisations. Merci pour votre travail et votre dynamisme.

    19h41 : Hop, prenons le moment de s'attarder sur les gestes barrières à respecter, toujours en vigueur malgré la levée progressive du confinement.

    19h24 : Enfin, quatre régions (Ile-de-France, Grand-Est, Auvergne-Rhône-Alpes, Hauts-de-France) regroupent 72% des cas hospitalisés.

    19h17 : Par ailleurs, 20 463 personnes (contre 23 208 il y a une semaine) sont hospitalisées pour une infection Covid-19, dont 2 299 en réanimation (contre 2 961 il y a une semaine). Au total, 542 nouvelles admissions (contre 728 il y a une semaine) ont été enregistrées en 24 heures.

    19h10 : La France recense 351 morts supplémentaires du Covid-19 ces dernières 24 heures (27 425 depuis le 1er mars), indique la direction générale de la santé. Parmi eux, 123 sont des décès dans les hôpitaux (17 224 en tout) et 228 sont des décès dans les établissements sociaux et médicosociaux ( en tout).

    18h50 : Cette quatorzaine, décidée pour l'instant par Madrid pour 10 jours et jusqu'à la fin de l'état d'urgence, ne s'appliquera pas aux travailleurs frontaliers ni à plusieurs autres cas de déplacements entre les deux pays, a ajouté l'Elysée.

    18h50 : "La France imposera cette mesure de quatorzaine à partir du moment où l'Espagne le fera, sur un principe de réciprocité".

    La présidence n'a pas donné de date précise, et a indiqué que ce type de restrictions n'était "pas le souhait" de la France. L'Espagne, qui vient d'entamer un déconfinement très prudent, a annoncé mardi qu'elle allait limiter strictement les entrées sur son territoire et imposer une quarantaine afin d'éviter l'importation de nouveaux cas de coronavirus.

    18h50 : #CORONAVIRUS La France compte appliquer aux voyageurs venant d'Espagne des mesures de quarantaine, par réciprocité à celles décidées par Madrid et visant toute personne venant de l'étranger, indique l'Elysée.

    18h35 : Enfin, les Français semblent plutôt prudents face au déconfinement. Les deux tiers des personnes interrogées (65%) avouent ne pas être sorties plus souvent ou plus longtemps de chez elles et ne pas avoir revu leur famille ou des amis depuis le 11 mai. Sept sur dix (69%) ne sont pas retournés sur leur lieu de travail. Et près de sept sur dix (68%) ne se sont pas rendues dans des commerces non-alimentaires. Plus de détails ici.

    18h32 : Selon cette enquête, plus des trois quarts des Français (78%) jugent très bon le niveau de sécurité mis en œuvre dans les entreprises. En ce qui concerne les écoles, 6 sur 10 (60%) pensent que le niveau de sécurité y est satisfaisant. La défiance est plus grande envers les transports en commun, où plus de la moitié des personnes interrogées (52%) jugent le niveau de sécurité assez insatisfaisant, voir très insatisfaisant.