Covid-19 : la Belgique, l'Italie et l'Espagne réservent le vaccin AstraZeneca aux plus de 55 et 60 ans

Ces deux pays ont annoncé leur décision quelque heures après que l'Agence européenne des médicaments a proposé de répertorier le risque de caillots sanguins comme un effet secondaire rare du vaccin anglo-suédois.

Des vaccins AstraZeneca contre le Covid-19, le 31 mars 2020 à Turin (Italie).
Des vaccins AstraZeneca contre le Covid-19, le 31 mars 2020 à Turin (Italie). (MAURO UJETTO / NURPHOTO / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Les annonces ne se sont pas faites attendre. La Belgique, l'Italie et l'Espagne ont annoncé, mercredi 7 avril, réserver l'utilisation du vaccin d'AstraZeneca contre le Covid-19 aux personnes de plus de 55 ans pour le premier pays et aux plus de 60 ans pour les deux autres. Ces Etats européens ont pris leur décision quelque heures après que l'Agence européenne des médicaments a proposé de répertorier le risque de caillots sanguins comme un effet secondaire rare du vaccin anglo-suédois. L'Union européenne a appelé les Vingt-Sept à se coordonner et "parler d'une seule voix à travers l'UE" sur ce vaccin, afin de ne pas nourrir la défiance, a réagi la commissaire européenne à la Santé Stella Kyriakides. 

 Près de 31 000 hospitalisations en France. L'Hexagone compte 30 904 personnes hospitalisées pour une infection au Covid-19, dont 5 729 personnes en réanimation, selon les dernières données publiées par Santé publique France, mercredi 7 avril. Pas moins de 673 malades sont entrés en réanimation ces dernières 24 heures (contre 472 il y a une semaine) et on compte 3 131 nouvelles hospitalisations (contre 2 209 il y a une semaine). L'agence sanitaire rapporte que 433 personnes sont mortes en 24 heures à l'hôpital, contre 303 il y a une semaine. 

Le vaccin AstraZeneca limité aux plus de 30 ans au Royaume-Uni. Le comité scientifique supervisant la campagne de vaccination anti-Covid au Royaume-Uni, le JCVI, a recommandé, mercredi, de limiter l'usage du vaccin AstraZeneca aux plus de 30 ans quand c'est possible, après le signalement de 79 cas rares de caillots sanguins, dont 19 décès. "Les adultes âgés de 18 à 29 ans, qui n'ont pas de comorbidité leur faisant encourir un risque plus élevé d'une forme grave de la maladie Covid-19, devraient se voir proposer un autre vaccin Covid-19 plutôt que le vaccin AstraZeneca, quand une telle alternative est disponible", a déclaré le professeur Wei Shen Lim, du JCVI, lors d'une conférence de presse. Il a souligné que le comité ne recommandait l'arrêt de la vaccination dans aucun groupe d'âge. 

L'EMA confirme un lien entre AstraZeneca et des caillots sanguins rares. "Un lien possible" entre le vaccin AstraZeneca et des cas de thromboses très rares. Dans un communiqué (lien en anglais) publié à l'occasion d'une conférence de presse, mercredi, l'Agence européenne des médicaments (EMA) a rendu les conclusions de ses examens menés sur le vaccin du laboratoire anglo-suédois. Le comité d'évaluation des risques en pharmacovigilance de l'EMA estime que les caillots sanguins doivent être ajoutés à la liste des effets secondaires très rares du vaccin d'AstraZeneca. Toutefois, l'agence réaffirme que les bénéfices du vaccin demeurent supérieurs aux risques.L'EMA relève que "la plupart des cas ont été observés chez des femmes âgées de moins de 60 ans dans les deux semaines après injection", mais assure également ne pas avoir identifié de facteur de risque spécifique, tels que l'âge ou des antécédents.  

 L'Allemagne veut "verrouiller". Angela Merkel est favorable à la mise en place d'un "verrouillage court et uniforme" dans toute l'Allemagne pour endiguer la hausse des infections au Covid-19. "Le système de santé est soumis à une pression menaçante", a mis en garde lors d'une conférence de presse Ulrike Demmer, la porte-parole du gouvernement. Outre-Rhin, le nombre de patients en soins intensifs a ainsi "augmenté de 5% en une journée", a-t-elle prévenu. "Nous avons besoin d'une incidence inférieure à 100."

La production de vaccins débute en France. Alors que la France et les autres pays de l'Union européenne essaient de rattraper leur retard en matière de vaccination, le groupe Delpharm, basé à Saint-Rémy-sur-Avre, près de Dreux (Eure-et-Loir), doit commencer mercredi à mettre en flacon des vaccins contre le Covid-19 élaborés par l'alliance Pfizer-BioNTech. Suivra mi-avril son concurrent Recipharm, dont la maison mère est située en Suède, qui s'occupera des vaccins Moderna à Monts, près de Tours (Indre-et-Loire). 

Le gouvernement table sur "250 millions de doses" produites en France.  "Des entreprises produiront dès demain, sur notre territoire, des doses", a confirmé hier la ministre déléguée à l'Industrie, Agnès Pannier-Runacher. "D'ici la fin de l'année, ce sont 250 millions de doses de vaccins qui seront produites en France", a insisté la ministre lors d'une conférence de presse.

Le virus continue de se diffuser sur le territoire. La circulation de l'épidémie semble avoir stoppé sa progression à un niveau élevé en Ile-de-France ou dans les Hauts-de-France. Mais au-delà de ces deux régions où les mesures de restrictions avaient été renforcées le 20 mars, le virus a progressé partout en France. Le ministre de la Santé avait tablé vendredi sur un pic de personnes contaminées d'ici "7 à 10 jours environ", avant un pic en réanimation deux semaines plus tard, soit fin avril, quand les élèves du primaire reprendront le chemin des classes.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #COVID_19

00h05 : Voici un dernier point sur l'actualité de la soirée :

Malgré une domination outrageuse du Bayern Munich, le PSG a décroché une victoire inespérée en quart de finale aller de la Ligue des champions (3-2), porté par l'efficacité de Kylian Mbappé et de Neymar.


La France compte 30 904 personnes hospitalisées pour une infection au Covid-19 ce soir, dont 5 729 personnes en réanimation, selon les dernières données publiées par Santé publique France. Pas moins de 673 malades sont entrés en réanimation ces dernières 24 heures (contre 472 il y a une semaine).

Tout en reconnaissant un "possible lien" entre le vaccin AstraZeneca et des cas de thromboses très rares, l'Agence européenne des médicaments réaffirme que les bénéfices du vaccin demeurent supérieurs aux risques.

Le parquet de Paris a annoncé l'ouverture d'une enquête après une série d'attaques informatiques contre la plateforme du Cned, au premier jour du retour de l'enseignement scolaire à distance lié à la pandémie.

23h56 : "Ces rumeurs sont totalement fausses et choquantes".

Franck Riester dément sur Twitter avoir participé aux dîners clandestins organisés au Palais Vivienne à Paris.

23h02 : Une enquête Harris interactive pour le ministère du Travail montre que 38% des salariés du privé ont télétravaillé partiellement la semaine dernière. L'étude montre aussi que certains salariés sont interdits de télétravail alors qu'ils estiment pouvoir le faire.

38% des salariés du privé ont télétravaillé partiellement la semaine dernière, selon une étude publiée mercredi 7 avril 2021. Photo d'illustration. (CLAIRE LEYS / FRANCE-BLEU DRÔME-ARDÈCHE) (CLAIRE LEYS / FRANCE-BLEU DRÔME-ARDÈCHE)

21h47 : De son côté, l'Ontario, province la plus peuplée du Canada, se reconfine à partir de demain et ferme ses commerces non essentiels pendant un mois pour contrer la troisième vague du virus.

21h44 : L'institut de référence en santé publique Fiocruz a pourtant averti dans un rapport publié hier soir que le confinement était "absolument nécessaire" pour faire aider les hôpitaux, qui se trouvent dans une situation "critique" dans 24 des 27 Etats du pays.

21h44 : "Il faut trouver des alternatives, nous n'allons pas accepter une politique qui revient à dire qu'il faut rester chez soi, tout fermer, imposer le confinement".

Jair Bolsonaro écarte tout "confinement national", malgré les recommandations de nombreux spécialistes, au lendemain d'un nouveau record de 4 195 morts enregistrés en 24 heures.(Mateus Bonomi / AGIF via AFP)

21h36 : Les Républicains souhaitent le maintien des élections régionales et départementales prévues les 13 et 20 juin malgré l'épidémie de Covid-19. La direction du parti s'appuie sur l'avis du comité scientifique qui assurait ne pas s'opposer "à l'organisation de ce scrutin avant l'été".

20h08 : Bonsoir @masqué : les nouveaux cas ne seront pas précisés ce soir en raison d'un "incident technique" sur la chaîne de remontée des données fait savoir Nicolas Berrod du Parisien.

20h08 : Bonsoir. Pourquoi vous ne donnez plus le nombre de personnes contaminées par le covid ? Merci

20h04 : Il est 20 heures, faisons un point sur l'actualité :

La France compte 30 904 personnes hospitalisées pour une infection au Covid-19 ce soir, dont 5 729 personnes en réanimation, selon les dernières données publiées par Santé publique France. Pas moins de 673 malades sont entrés en réanimation ces dernières 24 heures (contre 472 il y a une semaine).

Tout en reconnaissant un "possible lien" entre le vaccin AstraZeneca et des cas de thromboses très rares, l'Agence européenne des médicaments réaffirme que les bénéfices du vaccin demeurent supérieurs aux risques.

Le corps retrouvé dissimulé sous une dalle en béton au domicile d'Aurélie Vaquier est "très probablementcelui de cette trentenaire, disparue depuis le 28 janvier, a annoncé le procureur de la République en conférence de presse, relaie France 3 Occitanie. Il a précisé qu'il était "plausible"que son compagnon, placé en garde à vue, "ait pu participer à (sa) mort".


Le PSG va-t-il faire tomber le Bayern Munich, champion d'Europe en titre ce soir ? Suivez et commentez le quart de finale aller de la Ligue des champions dans ce direct avec Pierre Godon qui nous rejoint pour l'occasion.



19h43 : Les chiffres quotidiens de Santé publique France sont tombés :

Le nombre de malades en soins critiques a de nouveau augmenté aujourd'hui, dépassant les (5 729), contre 5 626 hier et 5 053 il y a seulement une semaine.

Le nombre total de personnes à l'hôpital est lui aussi en hausse, avec 30 904 patients actuellement hospitalisés pour Covid-19, soit 265 de plus qu'hier. Et 3 131 nouvelles hospitalisations ont été enregistrées depuis hier.

En 24 heures, 433 nouveaux décès ont été enregistrés dans les établissements hospitaliers, pour un total de plus de 97 700 personnes depuis le début de l'épidémie.

19h36 : La Belgique a décidé de réserver l'utilisation du vaccin d'AstraZeneca aux plus de 55 ans, à la suite notamment de l'avis de l'Agence européenne des médicaments (EMA), confirmant un lien avec des cas rares de caillots sanguins.

19h17 : Bonsoir , l'ANSM a publié un rapport vendredi sur les effets indésirables liés aux vaccins. On y apprend que 91 cas d'évènements thromboemboliques sévères ont été recensés pour AstraZeneca, 89 pour Pfizer et aucun pour Moderna. Mais ces chiffres sont à mettre en perspective au regard du nombre de doses injectées, bien plus nombreuses chez Pfizer. Ce sujet vous en dit plus sur ce qu'il faut retenir du rapport.

19h17 : Combien de thrombose pour Pfizer ?Parce que l'ASNM en a relevé sur leur site. Pourquoi ne pas en parler...Bizarre

19h18 : C'est reparti. Comme au printemps dernier, les parents doivent de nouveau jongler entre leur travail et l'école à la maison qui a débuté cette semaine. Une situation particulièrement difficile à gérer pour celles et ceux qui élèvent seul(e)s leur(s) enfant(s). Franceinfo cherche à recueillir les témoignages de familles monoparentales qui peinent à concilier tâches professionnelles et garde des enfants. Si vous êtes dans cette situation, vous pouvez nous écrire via le formulaire dans cet article. Vos coordonnées resteront confidentielles.



(MAXPPP)

18h48 : Au total, près de 9,8 millions de personnes ont reçu au moins une première injection de vaccin en France, selon les données publiées par Santé publique France, soit 14,6% de la population française.

18h18 : En Allemagne, la Bavière a négocié un "contrat préliminaire" en vue de recevoir prochainement 2,5 millions de doses du vaccin russe Spoutnik V, sous réserve de son approbation par le régulateur européen.

18h11 : Le G20 demande au Fonds monétaire international d'accorder de nouveaux prêts aux pays les plus vulnérables frappés par la pandémie, sous la forme d'une nouvelle émission de droits de tirage spéciaux d'un montant de 650 milliards de dollars.

18h00 : A 18 heures, voici un nouveau point sur l'actualité du jour :

Il existe "un lien possible" entre le vaccin AstraZeneca et des cas de thromboses très rares. Dans un communiqué, l'Agence européenne des médicaments réaffirme que les bénéfices du vaccin demeurent supérieurs aux risques.


La section cybercriminalité du parquet de Paris a ouvert une enquête après une série d'attaques informatiques contre la plateforme du Cned hier, au premier jour du retour de l'enseignement scolaire à distance lié à la pandémie.

Les données de plus de 530 millions d'utilisateurs Facebook dans le monde ont été publiées par un internaute spécialiste en cybercriminalité. Les informations contiennent notamment des numéros de téléphone et des adresses mail. On répond à vos questions sur cette fuite de données.

Des députés opposés au texte pour un "droit à une fin de vie libre et choisie" ont déposé quelque 3 000 amendements. Voici pourquoi la proposition de loi débattue demain risque de ne pas pouvoir être soumise au vote de l'Assemblée.

17h59 : Les psychiatres s'attendent à être "encore plus sollicités, débordés" dans les mois à venir, alerte Antoine Pelissolo, psychiatre et chef de service au CHU Henri-Mondor de Créteil (Val-de-Marne). Il s'inquiète notamment de l'impact de l'épidémie sur la santé mentale des enfants et adolescents. "Il y en a beaucoup qui craquent", observe-t-il sur franceinfo.

18h00 : Bonjour @Florck. Vous faites bien d'insister, nous recevons beaucoup de messages et nous ne pouvons pas répondre à tous. Vous avez raison, l’accès prioritaire à la vaccination contre le Covid-19 a été élargi par le ministère de la Santé aux femmes enceintes, avec ou sans comorbidités, à partir du deuxième trimestre de la grossesse.

17h49 : Bonjour Clément, désolé d’insister, mais c’est une info essentielle dont il a été vraiment très peu question dans les médias jusqu’à présent, qu’il vous sera facile de sourcer et ensuite de partager, donc je tente encore et encore. Ainsi que le prévoit un DGS Urgent de samedi dernier, les femmes enceintes au 2e et 3e trimestre peuvent se faire vacciner sans attendre, en centre de vaccination. Il faut qu’elles prennent rdv en ligne ou en téléphonant aux centres de vaccination.

17h45 : L'Etat va apporter un nouveau soutien financier à la compagnie aérienne Air Austral, basée à La Réunion, notamment via un prêt garanti par l'Etat de 30 millions d'euros, annonce le ministre de l'Economie Bruno Le Maire. Plus d'infos avec La 1ère.

17h31 : Des chercheurs ont déterminé le taux de couverture vaccinale nécessaire pour rester en deçà d'un millier d'hospitalisations par jour et pouvoir ainsi abandonner tous les gestes barrières.Voici ce que prévoit l'Institut Pasteur à propos d'une possible fin des gestes barrières à l'automne.

17h29 : Bonjour @Londito, si jusque-là, plus de cas de thromboses ont été rapportés chez des femmes, aucun facteur de risque spécifique n'a été identifié, selon la directrice exécutive de l'Agence européenne des médicaments, Emer Cooke. "Des facteurs de risque spécifiques tels que l'âge, le sexe ou les antécédents médicaux n'ont pas pu être confirmés car les événements rares sont observés à tous les âges", a-t-elle expliqué.

17h17 : Peut on savoir si plus de thromboses chez les femmes que chez les hommes ?

17h00 : Bonjour Pas un kopeck. Vous allez un peu vite dans vos conclusions. L'Agence européenne des médicaments a identifié "un lien possible" entre le vaccin AstraZeneca et des cas de thromboses "très rares". Pour être plus précis, au 4 avril, 222 signalements de thromboses ont été recensées sur 34 millions de personnes vaccinées (soit 0,000652%). Et selon l'EMA, il ne s'agit pas forcément de cas confirmés dus au vaccin.

17h00 : Après les premiers cas de thrombose on nous avait expliqué qu'il n'y avait pas plus de cas chez les vaccinés que dans le reste de la population. Nous aurait-on donc menti encore une fois ?

16h53 : Dans le sillage de l'Agence européenne des médicaments, les autorités britanniques assurent que les bénéfices restent supérieurs aux risques pour "la grande majorité" de la population. Le régulateur recommande quand même de limiter le vaccin AstraZeneca aux plus de 30 ans

16h47 : Les autorités sanitaires britanniques annoncent avoir constaté 19 décès de personnes ayant reçu le vaccin AstraZeneca, sur un total de 79 cas de caillots sanguins identifiés.

16h32 : "La pandémie a accru les inégalités", estime le FMI. Les gouvernements, qui ont besoin de ressources supplémentaires pour continuer à aider les plus vulnérables pour sortir de la crise, pourraient augmenter les impôts sur les plus riches ou les entreprises ayant fait plus de bénéfices pendant la pandémie, recommande le Fonds monétaire international.

16h17 : Selon l'Agence européenne des médicaments, "des facteurs de risque spécifiques n'ont pas pu être identifiés". L'EMA ne fait donc pas de nouvelles recommandations sur les publics à vacciner avec l'AstraZeneca.

16h15 : Le comité d'évaluation des risques en pharmacovigilance estime aussi que les thromboses doivent être désormais ajoutées à la liste des effets secondaires très rares du vaccin d'AstraZeneca. Suivez la conférence de presse dans notre direct.

16h15 : Dans son communiqué, l'Agence européenne des médicaments (EMA) estime que la balance bénéfices-risque reste "positive". L'EMA rappelle que "la plupart des cas signalés sont survenus chez des femmes de moins de 60 ans dans les deux semaines suivant la vaccination".

16h00 : L'Agence européenne des médicaments identifie un possible lien entre le vaccin Astrazeneca et de "très rares" cas de caillots sanguins.

16h16 : L'épidémie nous a-t-elle fait basculer dans une dictature sanitaire ? C'est la question au cœur des "Idées claires", programme hebdomadaire produit par France Culture et franceinfo destiné à lutter contre les désordres de l'information.

16h17 : "C'est encore compliqué" de se connecter aux outils d'enseignement à distance ce mercredi, explique sur franceinfo Sophie Vénétitay, secrétaire générale adjointe du Snes-FSU, syndicat d'enseignants du second degré. "Ce matin et encore en fin de matinée, il était très difficile d'accéder aux services du Cned pour pouvoir par exemple proposer une classe virtuelle aux élèves."

15h41 : Bonjour . Oui, le Land allemand de Bavière a négocié un "contrat préliminaire" en vue de recevoir prochainement 2,5 millions de doses du vaccin russe Spoutnik V contre le Covid-19, sous réserve de son approbation par le régulateur européen, annonce le dirigeant régional Markus Söder. Les doses seront livrées si le vaccin est autorisé par le régulateur européen.

15h30 : Bonjour La Bavière vient de commander des vaccins Spoutnik V ? Vous confirmez ? Bon courage

16h10 : Emmanuel Macron fixe l'objectif sur Twitter : "250 millions de doses de vaccins Covid-19 produites en France en 2021". Les premiers vaccins anti-Covid-19 produits sur le sol français ont, comme prévu, été mis en flacon aujourd'hui, a confirmé le sous-traitant Delpharm en charge de l'opération.

15h22 : Bonjour et et merci de nous suivre. La commission vaccin de la Haute autorité de santé planche actuellement sur une solution et devrait bientôt se prononcer. "Il n'y a pas d'inquiétude, on peut attendre les 12 semaines, voire même un petit peu plus [avant la deuxième dose], et d'ici là nous aurons les réponses", a rassuré sur franceinfo la présidente de la Haute autorité de santé, Dominique Le Guludec. Les chercheurs se penchent d'ailleurs actuellement sur l'éventuelle utilisation d'un vaccin à ARN messager pour le rappel. La conférence de presse de l'EMA sur le vaccin AstraZeneca, prévue à 16 heures, va peut-être aussi nous apporter des éléments de réponse.

15h17 : Bonjour et merci pour toutes vos informations au quotidien. J’ai été vaccinée avec l’AZ le 9/3 et j’ai moins de 55ans. Que va-t-il se passer pour la deuxième dose prévue en mai ? Merci beaucoup car cela m’angoisse de ne pas avoir ma deuxième injection.

15h17 : Question pour ceux qui ont eu AZ en premier injection : quand saurons-nous pour le rappel si on garde AZ oui ou non ? cdlt

15h22 : Cinq partis de gauche, dont le PS, le PCF et EELV, demandent à Emmanuel Macron, dans un communiqué, de prolonger les droits et indemnités des artistes et intermittents du monde culturel, durement touchés par la crise sanitaire. "Le secteur culturel n'en finit pas de panser ses plaies et de se chercher un horizon", écrivent EELV, Génération.s, le PCF, le PRG, le PS et Place publique, dans une déclaration commune.

15h19 : L’ensemble des services d’enseignement à distance du Cned sont revenus "à la normale", estime le ministère de l'Education nationale dans un communiqué. "Quelques ralentissements de connexions ont été signalés sans blocage sur l’accès aux services", précise le communiqué. Plus de précisions dans cet article.

14h56 : Depuis le début de la pandémie, le Covid-19 a fait près de 100 000 morts en France. Franceinfo souhaite raconter les vies des victimes de l'épidémie, à travers les souvenirs de leurs proches. L'un de vos proches a été emporté par la maladie et vous voulez lui rendre hommage ? Contactez-nous.

15h23 : Le parquet de Reims a ouvert une enquête pénale pour "non respect des gestes barrières en période de pandémie" après deux messes traditionalistes de Pâques organisées par l'Institut du Christ Roi Souverain Prêtre et regroupant près de 200 fidèles dans l'église Sainte Jeanne d'Arc de Reims. Il a ouvert cette enquête, "notamment pour non respect du port du masque".