DIRECT. Covid-19 : l'Angleterre va instaurer l'obligation vaccinale pour les soignants au printemps

L'exécutif se réunit mardi matin, avant la prise de parole du président de la République à 20 heures. Le chef de l'Etat fera notamment un "point sur la situation sanitaire".

Un centre de vaccination contre le Covid-19 à Blackpool (Royaume-Uni), en janvier 2021.
Un centre de vaccination contre le Covid-19 à Blackpool (Royaume-Uni), en janvier 2021. (PAUL ELLIS / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Un conseil de défense sanitaire avant de potentielles annonces. L'exécutif est réuni, mardi 9 novembre, dans la matinée, notamment pour trancher la possibilité de conditionner la dose de rappel au maintien du pass sanitaire. Le président de la République s'exprimera à 20 heures, notamment pour faire "un point sur la situation sanitaire" et évoquer le rebond de l'épidémie de Covid-19. Suivez notre direct.

En Angleterre, le personnel du service public de santé devra être vacciné en avril prochain. Le gouvernement britannique a annoncé l'instauration de l'obligation vaccinale pour les soignants du service public de santé (NHS) contre le Covid-19 en Angleterre, à partir du 1er avril.

 Une neuvième allocution solennelle. Emmanuel Macron s'adressera aux Français pour promouvoir le rappel vaccinal face au rebond de l'épidémie et évoquer les priorités de la fin de son quinquennat. C'est la neuvième allocution du président de la République depuis le début de la crise du Covid-19.

 Le vaccin de Moderna déconseillé pour les moins de 30 ans. La Haute Autorité de santé a recommandé lundi de privilégier le recours au vaccin de Pfizer-BioNTech pour les moins de 30 ans, en raison de risques cardiaques plus élevés avec le vaccin de Moderna.

 Record de rendez-vous pris sur Doctolib. La principale plateforme de prise de rendez-vous médicaux a annoncé lundi une "nouvelle journée record avec 98 000 Français ayant pris leur rendez-vous de rappel de vaccination sur Doctolib". C'est deux fois plus que la moyenne des sept derniers jours, selon la plateforme.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #COVID_19

23h37 : Cela signifie concrètement que toutes les écoles primaires du pays vont repasser en niveau 2 du protocole sanitaire prévu par l'Education nationale. Le port du masque était déjà redevenu obligatoire hier pour les écoliers de 40 départements, où la circulation du virus était plus vive.

23h33 : Le port du masque va redevenir obligatoire à l'école primaire dans toute la France dès lundi, a appris franceinfo auprès du ministère de l'Education nationale.

21h45 : Hier déjà, 98 000 rendez-vous pour un rappel avaient été pris en 24 heures, ce qui constituait une journée importante selon la même source.

21h44 : Quelque 100 000 rendez-vous ont été pris pour la dose de rappel dans l'heure qui a suivi l'allocution d'Emmanuel Macron, selon les estimations de Doctolib, a appris franceinfo auprès du principal site internet de prise de rendez-vous médicaux.

21h09 : @Falsace Vous pouvez le retrouver sur ce lien (et sinon astuce, tapez "tableau de bord Covid-19 franceinfo" sur Google pour le retrouver sans difficulté).

21h09 : Ou peut on trouver l’infographie COVID19 qui était présenté en en-tête? Merci

20h52 : Emmanuel Macron a annoncé le lancement d'une campagne de rappel de la vaccination contre le Covid-19 en décembre pour les Français de 50 à 64 ans. La nécessité de cette fameuse "troisième dose" est-elle établie pour cette classe d'âge ? Damien Mascret a évoqué le sujet sur le plateau du journal de 20 heures de France 2.

20h42 : Voici ce qu'il faut retenir de l'intervention présidentielle sur la situation sanitaire :

• Face à la "cinquième vague" qui a débuté en Europe, Emmanuel Macron appelle les Français qui ne sont pas encore vaccinés à le faire.

• Les "plus de 65 ans" concernés par la dose de rappel du vaccin devront "justifier d'un rappel" à partir du 15 décembre pour "prolonger la validité" de leur pass sanitaire.

• Une campagne de rappel sera lancée le mois prochain pour les Français de 50 à 64 ans.

• Les contrôles de l'application du pass sanitaire seront renforcés.

20h01 : Petit point sur l'actualité avant l'allocution présidentielle :

Situation sanitaire, travail, retraites, énergie... Emmanuel Macron s'adresse aux Français dans quelques instants. Suivez cet événement en direct avec nous.

• Le Conseil constitutionnel a censuré l'accès controversé des directeurs d'établissements scolaires au statut vaccinal des élèves, mais a validé la prolongation du pass sanitaire jusqu'à fin juillet 2022.

• Des milliers de migrants se trouvent actuellement massés sous des températures glaciales à la frontière entre la Pologne et la Biélorussie, aux portes de l'Union européenne, leur sort alimentant les tensions avec Minsk.

L'enquête sur la disparition d'une adolescente est désormais "ouverte du chef d'enlèvement et de séquestration", annonce la procureure de Laval.

18h01 : Il est 18 heures et il temps de faire un point sur l'actu de la journée, voici les principales infos à retenir :

L'enquête sur la disparition d'une adolescente est désormais "ouverte du chef d'enlèvement et de séquestration", annonce la procureure de Laval.



Des milliers de migrants sont massés, en Biélorussie, près de la frontière avec la Pologne. Les Occidentaux accusent Minsk de pousser ces migrants à entrer dans l'Union européenne par cette voie et dénoncent une tactique "inacceptable". On vous explique dans cet article pourquoi la situation est explosive à la frontière entre la Pologne et la Biélorussie.

• Pour la 9e fois depuis le début de la crise sanitaire, Emmanuel Macron s'adresse solennellement aux Français à 20 heures pour promouvoir le rappel vaccinal face au rebond de l'épidémie et évoquer les priorités de la fin du quinquennat.



17h17 : Les Sages ont considéré que le maintien du pass jusqu'à l'été opérait "une conciliation équilibrée" entre l'objectif de protection de la santé et respect des droits et libertés.

17h17 : Le Conseil constitutionnel, en revanche, a donné son feu vert au recours au pass sanitaire jusqu'au 31 juillet 2022.

17h15 : Selon les Sages, ces dispositions "seraient de nature à entraîner une rupture d'égalité entre les élèves dans l'accès à l'instruction, selon leur statut vaccinal".

17h15 : Le Conseil Constitutionnel censure la possibilité pour les directeurs d'établissements scolaires d'accéder au statut vaccinal des élèves.

15h26 : Le gouvernement britannique a annoncé aujourd'hui l'instauration de l'obligation d'être vacciné contre le Covid-19 pour les soignants du service public de santé en Angleterre à partir du 1er avril.

14h02 : Il est l'heure de faire le point sur l'actualité :

• La Pologne s'inquiète d'une escalade à sa frontière avec la Biélorussie, où des milliers de migrants sont massés. L'Union européenne a suspendu des dispositions visant à faciliter la délivrance de visas pour les fonctionnaires du régime biélorusse, en réaction à "l'attaque hybride" lancée par Minsk, accusé d'organiser un afflux de migrants aux frontières de l'UE.

• Thomas Pesquet est rentré sur Terre après un séjour de six mois en orbite dans la Station spatiale internationale. L'astronaute français est revenu avec les autres membres de la mission Crew-2, le Japonais Akihiko Hoshide et les Américains Shane Kimbrough et Megan McArthur.

Un téléphone et des écouteurs portant des "traces de sang" ont été retrouvés ce matin, d'après une information transmise par une source proche de l'enquête au service police-justice de France Télévisions.


• Pour la 9e fois depuis le début de la crise sanitaire, Emmanuel Macron s'adresse solennellement aux Français à 20 heures pour promouvoir le rappel vaccinal face au rebond de l'épidémie et évoquer les priorités de la fin du quinquennat.

11h00 : La question reste en revanche ouverte sur l'extension de ce public cible, aux plus de 55 ans par exemple. Emmanuel Macron ne devrait par ailleurs pas annoncer de troisième dose obligatoire pour les soignants, ni l'ouverture de la vaccination pour les moins de 12 ans.

11h01 : En revanche, selon des sources gouvernementales, cela ne devrait pas concerner les personnes souffrant de comorbidités en raison de la difficulté technique, mais aussi éthique, à lister les pathologies et à en faire une condition.

11h01 : Après sa dernière allocution le 12 juillet, le président Emmanuel Macron reprend la parole ce soir à 20 heures. Selon les informations de franceinfo, le président pourrait conditionner le pass sanitaire à l'injection d'une troisième dose pour les populations actuellement concernées, c'est-à-dire les plus de 65 ans.

09h47 : La ville de Heihe (prononcer "Ré-reu"), une ville chinoise située à la frontière russe, offre 100 000 yuans (environ 13 500 euros) de récompense pour toute information sur l'origine de la flambée des nouveaux cas de Covid-19. Les autorités locales s'inquiètent particulièrement d'un risque de transmission du virus depuis la Russie par des contrebandiers, des braconniers ou des pêcheurs transfrontaliers.



(Wang Jianwei / Xinhua via AFP)

11h56 : Il est l'heure de faire le point sur l'actualité :

•La Pologne s'inquiète d'une escalade à sa frontière avec la Biélorussie, où des milliers de migrants sont massés. Les Occidentaux dénoncent une tactique "inacceptable" de Minsk.

• Thomas Pesquet est rentré sur Terre après un séjour de six mois en orbite dans la Station spatiale internationale. L'astronaute français est rentré avec les autres membres de la mission Crew-2, le Japonais Akihiko Hoshide et les Américains Shane Kimbrough et Megan McArthur.

• La France restitue solennellement au Bénin 26 œuvres des trésors royaux d'Abomey pillés au XIXe siècle par les troupes coloniales, un "moment historique de fierté nationale" pour les autorités béninoises.

Pour la 9e fois depuis le début de la crise sanitaire, Emmanuel Macron s'adresse solennellement aux Français à 20 heures pour promouvoir le rappel vaccinal face au rebond de l'épidémie et évoquer les priorités de la fin du quinquennat.

08h11 : Un an plus tard, la notion de dopage génétique est entrée sur la liste des substances et des méthodes interdites. "Lorsque des méthodes et substances sont interdites, nous développons des méthodes anti-dopage", poursuit le directeur.

Une photo d'archive datée du 8 août 2004 montre des échantillons d'urine préparés pour le dépistage de l'EPO, dans le Laboratoire suisse d'analyse du dopage (LAD) à Lausanne, en Suisse.  (EPA / FABRICE COFFRINI / MAXPPP)

(MAXPP)

08h47 : L'ARN messager synthétique pourrait-il devenir le prochain filon des athlètes dopés ? L'Agence mondiale anti-dopage (AMA) a commencé dès 2002 à se pencher sur le sujet. "À l'époque, les experts nous avaient alertés en disant : 'Attention, ce sont des technologies qui se développent très vite à des fins de thérapies géniques. (...) Un jour il y aura des outils thérapeutiques à base d'acides nucléiques'", explique le directeur science et médecine de l'agence à franceinfo sport.

L'ARN messager pourrait être détourné à des fins de dopage. (Henri Lauriano / franceinfo: sport)

(Henri Lauriano / franceinfosport)

07h53 : A quelques heures de la prise de parole d'Emmanuel Macron, Doctolib annonce une "nouvelle journée record avec 98 000 Français ayant pris leur rendez-vous de rappel de vaccination sur Doctolib" hier. C'est deux fois plus que la moyenne des sept derniers jours, selon la plateforme.

07h21 : La pandémie de Covid-19 a "ravivé" les discours antisémites et donné lieu à "de nouveaux mythes et théories du complot blâmant les juifs" pour la crise sanitaire actuelle, selon un rapport de l'Agence européenne des droits fondamentaux, qui s'appuie sur des statistiques officielles et les données d'organisations civiles.

07h28 : On fait le point sur l'actualité :

• Après six mois dans l'espace, Thomas Pesquet a amerri au large de la Floride. L'astronaute de 43 ans a passé quelque 200 jours en apesanteur. Vous pouvez suivre notre direct spécial.

• Les évêques catholiques de France ont décidé de mettre en place un dispositif d'indemnisation des victimes de pédocriminalité dans l'Église, notamment "en se dessaisissant de biens immobiliers".

• L'Assemblée nationale a voté en première lecture les crédits pour le plan d'investissement France 2030, en adoptant "l'amendement le plus cher de la Ve République", de 34 milliards d'euros, dont 3,5 milliards dès 2022.

Pour la 9e fois depuis le début de la crise du Covid-19, Emmanuel Macron s'adressera aux Français ce soir à 20 heures pour promouvoir le rappel vaccinal face au rebond de l'épidémie et évoquer les priorités de la fin du quinquennat.