Covid-19 : la pression hospitalière s'accentue en France qui enregistre 87 décès en 24 heures

La France a enregistré 87 morts dans les hôpitaux en 24 heures (96 la veille), portant le bilan total des décès depuis le début de l'épidémie à au moins 32 933, précise le site de l'agence sanitaire.

Des clients devant une boulangerie, à Toulouse (Haute-Garonne), le 21 septembre 2020. 
Des clients devant une boulangerie, à Toulouse (Haute-Garonne), le 21 septembre 2020.  (LILIAN CAZABET / HANS LUCAS)
Ce qu'il faut savoir

La pression hospitalière liée à l'épidémie de Covid-19 continue d'augmenter en France. Selon les chiffres publiés mardi 13 octobre par Santé publique France (SpF), une nouvelle hausse des hospitalisations en réanimation a été enregistré au cours des dernières 24 heures. Leur nombre s'élève désormais à 1 633, soit 94 de plus que la veille. Les nouvelles admissions en réanimation ont également augmenté, avec 226 patients admis mardi. 

La France a enregistré 87 morts dans les hôpitaux en 24 heures (96 la veille), portant le bilan total des décès depuis le début de l'épidémie à au moins 32 933, précise le site de l'agence sanitaire.

Suivez la situation dans notre direct. 

  Le retour du confinement "partiel" aux Pays-Bas. Les Pays-Bas doivent retourner en "confinement partiel", a annoncé le Premier ministre, Mark Rutte. A savoir : la fermeture des bars et des restaurants et l'interdiction de la vente d'alcool le soir. Ces mesures resteront en vigueur au moins quatre semaines, avec une évaluation au bout de deux semaines. Si elles s'avèrent insuffisantes, des restrictions plus sévères pourraient être décidées, a prévenu le ministre de la Santé, Hugo de Jonge. Par ailleurs, les rassemblements publics de plus de quatre personnes sont interdits, un maximum de 30 personnes sont autorisées à se réunir en intérieur et les horaires d'ouverture des commerces vont être limités.

  La reprise économique sera "longue".  "L'ascension sera probablement longue, inégale et incertaine", a prévenu mardi 13 octobre, l'économiste en chef du Fonds monétaire international, Gita Gopinath. Face à la pandémie de Covid-19, la récession sera toutefois moins sévère que prévu en 2020. L'organisation table désormais sur une contraction du produit intérieur brut (PIB) mondial de 4,4% cette année, contre 5,2% estimés en juin. Cette légère révision à la hausse des prévisions s’explique en grande partie par un rebond plus rapide qu’attendu au deuxième trimestre dans les économies avancées. 

 Un nouveau Conseil de défense sanitaire. A la veille de l'interview d'Emmanuel Macron sur France 2 et TF1, le chef de l'Etat a réuni, mardi, un nouveau Conseil de défense sanitaire pour organiser la réponse à la pandémie de Covid-19. Le gouvernement a étudié les moyens d'endiguer une deuxième vague. Avec la recrudescence de l'épidémie, Montpellier (Hérault) et Toulouse (Haute-Garonne) ont basculé en zone d'alerte maximale dans la nuit de lundi à mardi.

Toulouse et Montpellier en alerte maximale. Dans l'Hérault, en plus de Montpellier, sept communes attenantes sont concernées : Saint-Gély-du-Fesc, Saint-Clément-de-Rivière, Teyran, Palavas-les-Flots, Saint-Aunès, Mauguio et Montarnaud. Ces mesures, selon la préfecture, visent à "limiter les grands rassemblements, empêcher les activités à risque et réguler les autres types d’activité pour permettre à la vie économique et sociale de se poursuivre". De son côté, la préfecture de Haute-Garonne explique que 16 communes de l'agglomération toulousaine sont concernées en plus de la ville rose : Colomiers, Tournefeuille, Blagnac, Plaisance-du-Touch, Cugnaux, Balma, Castanet-Tolosan, Saint-Orens-de-Gameville, Labège, Aucamville, Launaguet, L'Union, Portet-sur-Garonne, Ramonville-Saint-Agne, Auzeville-Tolosane et Quint-Fonsegrives.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #CORONAVIRUS

23h52 : Les cas confirmés sans l'ombre d'un doute ne sont encore qu'une poignée dans le monde. Mais certains malades semblent avoir été contaminés deux fois par le coronavirus depuis le début de l'épidémie - par des souches parfois légèrement différentes. France 2 explique ce que l'on sait de ces cas très rares de réinfections.

23h29 : Bonsoir . Les sorties de l'hôpital ne sont pas l'indicateur le plus clair pour suivre l'évolution de l'épidémie ; si l'hôpital se vide, on le voit encore mieux au nombre de personnes hospitalisées ; et pour savoir si les malades s'en sortent, la mortalité est plus parlante.

Mais il est vrai que c'est au moins l'occasion d'annoncer de bonnes nouvelles. Aujourd'hui, 781 malades du Covid-19 ont quitté l'hôpital. Un record depuis le mois de mai. Ce qui n'empêche pas le nombre de personnes actuellement hospitalisées d'avoir augmenté de 257 personnes.

23h29 : Bonsoir. Pourquoi donnez-vous toujours les rentrées en hospitalisation mais jamais les sorties ?

23h06 : Le couvre-feu, qui fait partie des options sur la table dans les zones d'alerte maximale face au Covid-19, est déjà appliqué dans une région française : la Guyane, où il avait été mis en place début juin, et persiste dans une forme allégée. Si la mesure ne s'appliquerait pas forcément de la même manière dans l'hexagone, voici quelques explications sur la façon dont elle est mis en place en Guyane.

22h41 : Deux équipes qui se retirent à cause de cas de Covid-19, emportant un des favoris, des conditions météo difficiles... Le Tour d'Italie est de plus en plus perturbé par des facteurs extérieurs. La course va-t-elle vers un scénario catastrophe ? Francetv sport vous raconte.

22h35 : Le traitement que testait le groupe Eli Lilly est similaire, dans son principe, à celui de la société Regeneron, que Donald Trump a reçu : des anticorps de synthèse fabriqués pour neutraliser le virus, et injectés dans l'organisme pour en remplacer de facto le système immunitaire.

22h33 : Le groupe pharmaceutique américain Eli Lilly suspend un essai clinique d'un traitement expérimental contre le Covid-19. Il explique vouloir "garantir avec prudence la sécurité des patients", sans détailler en quoi elle serait menacée. Ni préciser si les autres essais concernant ce traitement seraient également suspendus.

22h20 : Autre précision apportée par le président du Salon de l'agriculture sur franceinfo : le concours général agricole des animaux n'aura pas lieu cette année. En revanche, il espère organiser le concours général agricole des produits, en répartissant les 6 000 jurés dans plusieurs lieux pour respecter les restrictions sur les rassemblements. Il aimerait aussi que les producteurs puissent tenir des marchés dans Paris.

22h15 : Bonsoir @Charlita la nantaise. L'organisation des Trans Musicales explique que le festival aura cette année lieu dans des salles limitées à 1 000 personnes, avec un public assis et masqué, et une place libre entre chaque personne. S'ils respectent ce protocole, les concerts et autres représentations de spectacle vivant ont toujours le droit de se tenir partout en France, y compris en zone d'alerte maximale (aujourd'hui, Rennes est en alerte renforcée).

22h15 : Pourquoi les Rennais ont le droit de faire un festival = passe droit...

22h18 : "Aujourd'hui, quand on est sur des jauges de 1 000 voire 5 000 personnes alors que le salon de l'agriculture c'est 50 000 personnes minimum les plus petites journées, (...) il ne semblait pas intéressant de continuer".


Sur franceinfo, le président du Salon de l'agriculture est revenu sur les raisons de son annulation. "On commence à engager beaucoup d'argent plusieurs semaines et plusieurs mois avant", a-t-il notamment expliqué, ce qui était très risqué dans le contexte d"instabilité" actuel, pour les organisateurs comme pour les exposants.

21h49 : Une nouvelle campagne de vaccination contre la grippe saisonnière a début aujourd'hui. Cette année, ses enjeux sont particuliers - dans le contexte sanitaire actuel, les autorités espèrent une vaccination plus large pour décharger le système de santé. On vous en dit plus dans cet article.




(GEORGES GOBET / AFP)

21h46 : Les masques de la marque Dim distribués aux enseignants par le ministère seraient traités à la zéolithe d'argent, un biocide considéré comme toxique...

21h46 : Bonsoir @FraisedesBois. C'est ce qu'affirme le site Reporterre. Photos à l'appui, il relève que les masques de la marque Dim fournis aux enseignants sont traités à la zéolithe d'argent et de cuivre, ce qui est indiqué sur leur étiquette. Or, le site évoque plusieurs sources scientifiques ayant alerté sur la dangerosité de ces substances - dans une note, l’Agence européenne des produits chimiques estime par exemple que la zéolite d’argent est "susceptible de nuire à la fertilité". Interrogé notamment sur cette question à l'Assemblée tout à l'heure, Jean-Michel Blanquer n'a pas répondu.

21h10 : Les hausses de salaire promises aux professionnels de santé interviendront-elles plus vite que prévu ? "Il faudra que nous accélérions les versements pour marquer la reconnaissance aux professionnels de santé", a lancé Jean Castex tout à l'heure lors des questions au gouvernement. Pour l'instant, une augmentation de 90 euros est prévue ce mois-ci et une autre, de 93 euros, au 1er mars 2021.

21h08 : En moins de dix jours, 25 000 personnes de tous âges se sont déclarées volontaires pour tester de potentiels vaccins contre le Covid-19, se félicite l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm). Il est toujours possible de se porter volontaire en ligne. Les essais pourraient démarrer d'ici la fin de l'année.

20h56 : Sur RTL, ce soir, Jean-Michel Blanquer a confirmé que le couvre-feu faisait partie des "hypothèses sont sur la table", sans être certain. En revanche, il n'y aura "a priori" aucune nouvelle mesure concernant l'éducation. "Depuis la rentrée, les choses sont maîtrisées dans le domaine scolaire", estime le ministre de l'Education nationale.

20h53 : La mise en place d'un couvre-feu dans les zones d'alerte maximale "serait un coup probablement fatal à un grand nombre de nos professionnels" et "condamnerait à la faillite des milliers d'établissements", s'alarme Didier Chenet, le président du GNI, le syndicat des indépendants de l'hôtellerie restauration, dans une lettre à ses adhérents.

20h44 : Le député nationaliste de Haute-Corse Michel Castellani est hospitalisé à Bastia à cause du Covid-19. Il l'annonce lui-même sur Twitter, dans un message où il remercie les soignants. Tout à l'heure, un autre député, Jean-Luc Reitzer, avait été acclamé à son retour dans l'hémicycle après avoir passé un mois dans le coma à cause du virus.

20h25 : Bonsoir @Question. Selon le protocole sanitaire de l'Euroligue, l'équipe qui n'est pas en mesure de présenter suffisamment de joueurs négatifs perd le match par forfait, sur le score. C'est donc ce qui devrait arriver à l'Asvel, explique francetv sport.

20h25 : Quelle en est la conséquence ? Match perdu par forfait ou report à une date ultérieure ?

20h17 : Aux Pays-Bas, un "confinement partiel" sera rétabli demain, annonce le Premier ministre Mark Rutte. Les bars et restaurants devront fermer et, pour la première fois dans le pays, le port du masque deviendra obligatoire dans les espaces clos. Sur les 14 derniers jours, les Pays-Bas ont le troisième plus haut taux de nouvelles contaminations pour 100 000 habitants en Europe, derrière la République tchèque et la Belgique.

20h11 : Quelques dizaines de professionnels de la restauration, de gérants de bars et de salles de sport ont manifesté contre les restrictions en vigueur à la gare Saint-Lazare, à Paris. "Il vaut mieux aller dans les restaurants ou bars où des protocoles sanitaires sont mis en place que dans des fêtes privées", proteste Stéphane Manigold, restaurateur à l'origine de ce rassemblement.

20h12 : Je vous rappelle les principales informations de ce mardi :

L'édition 2021 du Salon de l'agriculture, qui devait s'ouvrir fin février, est annulé à cause du Covid-19, annoncent ses organisateurs, qui comptent maintenir le concours général des produits agricoles sous une autre forme.

#POLICE L'un des trois suspects dans l'attaque de policiers à Herblay (Val-d'Oise), en garde à vue depuis vendredi, a été mis en examen pour "tentative de meurtre", a appris franceinfo auprès de son avocat.

#CORONAVIRUS Cristiano Ronaldo a été testé positif au Covid-19. L'attaquant portugais "est asymptomatique" et se trouve "en quarantaine", a précisé la fédération portugaise. Les Bleus, qui ont affronté le Portugal dimanche, sont pour l'instant tous négatifs, assure la FFF.

19h50 : Bonsoir @Tantale. Je n'ai pas encore le taux de positivité de ce 13 octobre. Les chiffres les plus récents, sur la plateforme de données publique Geodes, remontent à samedi. Le taux de tests positifs était alors de 12,1%, et de 12% si on faisait la moyenne sur les 7 derniers jours.

19h50 : Bonsoir, quant aux contaminations et taux de positivité ? Merci d'avance !

19h46 : Enfin, la DGS annonce 12 993 nouveaux cas confirmés aujourd'hui. C'est loin du record de samedi, mais supérieur, notamment, aux précédents mardis (10 489 mardi dernier).

19h45 : Par ailleurs, la DGS annonce 117 décès supplémentaires, portant le total de victimes du virus à 32 942 en France. Seuls 84 de ces décès ont eu lieu à l'hôpital, dans les dernières 24 heures. Les 33 autres se sont produits dans les Ehpad et établissements médico-sociaux, où les chiffres ne sont pas mis à jour quotidiennement.

19h42 : J'ai annoncé dans un premier temps d'autres chiffres concernant les nouvelles hospitalisations et les entrées en réanimation, après une mauvaise lecture des statistiques. Toutes mes excuses pour cette erreur, qui a été corrigée.

19h41 : Sur les dernières 24 heures, 1 168 personnes ont été hospitalisées à cause du Covid-19 en France, et 226 malades sont entrés en réanimation. Du jamais vu depuis le mois d'avril.

19h44 : L'occupation des hôpitaux, et des services de réanimation continue d'augmenter. Elle est aujourd'hui au même niveau que fin mai, avec 8 949 personnes hospitalisées et 1 642 en réanimation, selon les chiffres annoncés par la direction générale de la santé.

20h24 : Contrairement au Salon de l'agriculture en lui-même, le concours général des produits agricoles sera maintenu, sous une forme qui reste à préciser, indique ainsi Jean-Luc Poulain.

20h24 : L'annulation de l'édition 2021 est également due à l'épidémie. Les organisateurs comptent cependant maintenir, "à Paris et dans différentes villes des événements dont les agriculteurs ont besoin", explique à l'AFP Jean-Luc Poulain, directeur du Centre national des concours et expositions agricoles, le propriétaire du salon.

19h26 : L'édition 2020 du plus grand salon agricole de France, en février dernier, avait déjà subi les conséquences de l'épidémie. Elle avait fermé ses portes avec 24 heures d'avance, le 1er mars, après l'annonce de l'interdiction des rassemblements de plus de 5 000 personnes.

19h30 : L'édition 2021 du Salon de l'agriculture, prévue du 27 février au 7 mars prochains, n'aura pas lieu, annoncent ses organisateurs à l'AFP.

19h14 : Le club de basket de Villeurbanne, l'Asvel, annonce que sa rencontre d'Euroligue contre le club grec de Panathinaïkos n'aura pas lieu. Deux de ses joueurs ont déclaré des symptômes (trois étaient déjà positifs), ce qui ne permet plus aux Français d'aligner assez de joueurs.

18h51 : "On ne s'interdit pas de continuer à recruter", assure par ailleurs le directeur de l'Assurance maladie 8 750 personnes sont mobilisées actuellement, dont 2 500 renforts en CDD. L'envoi de textos ou de mails aux personnes qui vont être appelées va par ailleurs être "étendu", dans l'objectif de mieux préparer les appels.

18h36 : Thomas Fatome, directeur de l'Assurance maladie, explique que les "tensions" sont liées au "contexte épidémique", et se félicite de la collaboration des personnes appelées, qui permettent de récupérer en moyenne 2,8 contacts par personne positive. Au total, plus de 2 millions de personnes ont été appelées.

18h50 : Le dispositif de traçage des personnes positives au Covid-19 et de leurs contacts "ne porte pas entièrement ses fruits à ce stade", estime le patron de l'Assurance maladie, interrogé par l'AFP. Il défend tout de même le bilan : plus de 90% des "patients zéro" sont appelés dans les 24 heures suivant leur diagnostic, affirme-t-il.

22h10 : Dans ce contexte sanitaire particulier, tous les festivals ne renoncent pas à se tenir. Les Trans Musicales de Rennes auront bien lieu, du 2 au 6 décembre, dans une configuration inédite : finies les grandes scènes, les concerts auront lieu dans des salles plus petites avec un public assis. Notre rédaction culture vous en dit plus.

18h13 : Il est grand temps de faire un nouveau point sur l'actualité :

La mission d'évaluation de la gestion de la crise du coronavirus, mandatée en juin par Emmanuel Macron, pointe dans un rapport d'étape des "défaut manifestes d'anticipation, de préparation et de gestion" dans les aspects sanitaires.


#CORONAVIRUS Cristiano Ronaldo a été testé positif au Covid-19 et sera forfait contre la Suède ce soir à Lisbonne en Ligue des Nations. L'attaquant portugais "est asymptomatique" et se trouve "en quarantaine", a précisé la fédération portugaise. Les Bleus, qui ont affronté le Portugal dimanche, sont pour l'instant tous négatifs, assure la FFF.


#POLICE L'un des trois suspects dans l'attaque de policiers à Herblay (Val-d'Oise), en garde à vue depuis vendredi, a été mis en examen pour "tentative de meurtre", a appris franceinfo auprès de son avocat.


#SECURITETrafic de drogue, violences sexistes... Gérald Darmanin et Marlène Schiappa ont présenté ce matin leur premier bilan mensuel de l'activité policière.

18h01 : Trente des 40 enseignants de la section professionnelle du lycée Bellevue, à Toulouse, ont exercé leur droit de retrait ce matin. Ils s'estiment en danger immédiat, car le protocole de nettoyage de l'Éducation nationale n’est, selon eux, pas respecté à cause du manque d’agents territoriaux chargés de ces tâches.

(LILIAN CAZABET / HANS LUCAS / AFP)

17h57 : Les joueurs de l'équipe de France de foot sont tous négatifs au Covid-19, deux jours après avoir affronté les Portugais (0-0) en Ligue des Nations, où ils ont fait face à Cristiano Ronaldo, testé positif, indique la Fédération française de foot. Les Bleus ont été testés avant un match contre la Croatie demain. Prudence : il est de trop tôt pour qu'une contamination datée de dimanche soit visible grâce aux tests.

17h27 : Et si un couvre-feu était imposé en France dans certaines villes fortement touchées par le coronavirus ? Un tel dispositif est déjà en place en Guyane, ou dans certaines zones de Belgique. France 3 vous en dit plus dans ce reportage.

17h07 : Et vous, où comptez-vous passer les vacances de la Toussaint ? Le Calvados, la Manche et la Seine-Maritime figurent dans le top 15 des destinations des réservations sur la plateforme Abritel, se réjouit France 3 Normandie. Au contraire, le littoral méditerranéen, l'Outre-mer et les grandes villes sont moins plébiscités cette année, probablement en raison de l'épidémie de Covid-19.

(MAXPPP)

17h00 : On en sait un peu plus sur l'état de Cristiano Ronaldo, testé positif au Covid-19. L'attaquant portugais "est asymptomatique" et se trouve "en quarantaine", a précisé la fédération portugaise. Ses coéquipiers, testés ce matin et dont les résultats "sont tous négatifs", pourront s'entraîner cet après-midi. Une conférence de presse avant le match contre la Suède est prévue à 20 heures (heure française).

16h36 : Quid des joueurs français, qui ont affronté le Portugal dimanche (0-0) en Ligue des Nations ? Ils sont régulièrement testés, notamment dans le cadre de la Ligue des Nations (le test est obligatoire avant toute rencontre). Mais le test réalisé à l'occasion du match contre la Croatie, demain, interviendra trop peu de temps après l'éventuelle contamination de dimanche pour être positif. La Fédération française de football n'a pour l'instant pas donné d'indications.

18h10 : Cristiano Ronaldo a été testé positif au Covid-19 et sera forfait contre la Suède demain soir à Lisbonne en Ligue des Nations, annonce la Fédération portugaise de football. #FOOT

16h27 : Sept infirmiers du bloc de chirurgie cardiaque de l'hôpital marseillais de la Timone ont été testés positifs au Covid-19, rapporte France 3 Provence-Alpes-Côte d'Azur. Une enquête interne est en cours pour déterminer l’origine de la première contamination. Le Pr Frédéric Collart, chef du service de chirurgie cardiaque, assure que "ce cluster n'est pas inquiétant".(SYLVIE DELPIERRE / FTV)