Replay Covid-19 : revivez le point sur l'épidémie du ministre de la Santé Olivier Véran

Article rédigé par Yann Thompson
France Télévisions
Publié Mis à jour
REPLAY. Conférence de presse Véran
REPLAY. Conférence de presse Véran REPLAY. Conférence de presse Véran

"Le virus circule beaucoup et un peu plus chaque semaine", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse.

Ce qu'il faut savoir

"Malgré tous nos efforts, les variants circulent activement en France." C'est le constat dressé par le ministre de la Santé Olivier Véran, jeudi 28 janvier, lors d'une conférence de presse consacrée à un point sur la situation sanitaire dans le pays. Selon le ministre, au début du mois de janvier, les variants touchaient 500 Français par jour contre "plus de 2 000 patients par jour actuellement". Le gouvernement veut préparer le terrain et les esprits à des mesures sanitaires plus strictes, dont un possible troisième confinement, après avoir acté que le couvre-feu à 18 heures "ne freine pas suffisamment" l'épidémie de Covid-19.

Le couvre-feu pas suffisant. Le gouvernement a acté le fait que le couvre-feu à 18 heures, en vigueur depuis le 16 janvier, "ne freine pas suffisamment" la propagation du virus. D'autant qu'un cas de Covid-19 sur dix en France pourrait désormais être dû au variant plus contagieux identifié au Royaume-Uni. Evoquant "une épidémie dans l'épidémie" menaçant de frapper "très vite et très fort si nous ne faisons rien", le ministre de la Santé a comparé les variants à "de nouveaux virus appelant de nouvelles réponses pour nous protéger".

De nouvelles mesures ? Après plusieurs jours de réflexion au sommet de l'Etat, des décisions seront prises "en fin de semaine", a confirmé sur France Inter le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal. Parmi les pistes qu'il a annoncées la veille, l'éventail va du "maintien du cadre actuel", jugé "peu probable", jusqu'à "un confinement très serré".

Les transferts de patients interrégionaux envisagés. Le ministre de la Santé fait savoir que "de premiers transferts de patients interrégionaux" sont de nouveau envisagés pour faire face à la pression croissante qui pèse sur certains services de réanimation.

Des consultations en cours. Avant de nouvelles annonces, le Premier ministre Jean Castex doit mener jeudi et vendredi une série de consultations avec les présidents de groupes politiques au Parlement, les associations d'élus et les partenaires sociaux.