DIRECT. Covid-19 : la pandémie met en péril la lutte contre la tuberculose, alerte l'OMS

L'Organisation mondiale de la santé estime que cette maladie pourrait faire cette année entre 200 000 et 400 000 morts de plus que les 1,4 million de décès enregistrés en 2019.

Le directeur de l\'Organisation mondiale de la santé, Tedros Adhanom Ghebreyesus, le 5 octobre 2020.
Le directeur de l'Organisation mondiale de la santé, Tedros Adhanom Ghebreyesus, le 5 octobre 2020. (CHRISTOPHER BLACK / WORLD HEALTH ORGANIZATION)
Ce qu'il faut savoir

"La pandémie de Covid-19 menace d'affaiblir les progrès réalisés ces dernières années", a mis en garde, mercredi 14 octobre, le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé, Tedros Adhanom Ghebreyesus. Préoccupés par la crise liée au coronavirus, les pays les plus touchés par la tuberculose ont omis de la diagnostiquer, révèle le rapport annuel de l'OMS, qui estime que cette maladie pourrait faire cette année entre 200 000 et 400 000 morts de plus que les 1,4 million décès enregistrés de 2019, malgré l'existence d'un remède. Suivez la situation dans notre direct.

 Jean Castex annule son déplacement en Corse. Le Premier ministre, a annulé sa visite prévue en Corse jeudi et vendredi, a rapporté France 3 Corse, mercredi 14 octobre. Selon Matignon, cette décision a été prise en raison de la crise sanitaire, alors que de nouvelles mesures pourraient être annoncées par le chef de l'Etat. Emmanuel Macron doit s'exprimer mercredi soir lors d'une interview sur France 2 et TF1. 

Emmanuel Macron interviewé à 19h55. Le chef de l'Etat doit répondre aux questions d'Anne-Sophie Lapix (France 2) et de Gilles Bouleau (TF1). Il s'agit de la cinquième prise de parole du président de la République depuis le début de la crise sanitaire. Ses précédentes interventions (le 12 mars, le 16 mars, le 13 avril, et le 14 juin) n'étaient pas des entretiens mais des allocutions solennelles.

Durcissement des mesures dans certains pays européens. Un "confinement partiel" est entré en vigueur mercredi aux Pays-Bas. Il comprend la fermeture des bars et des restaurants. En Italie, le gouvernement a annoncé de nouvelles mesures de restrictions. La Catalogne ferme les bars et les restaurants pour 15 jours. Cette mesure sera effective à partir de jeudi soir.

 La pression hospitalière s'accentue en France. Le pays a enregistré 87 nouveaux morts en 24 heures, selon les chiffres publiés mardi. Une nouvelle hausse des hospitalisations en réanimation a été enregistrée au cours des dernières 24 heures. Leur nombre s'élève désormais à 1 633, soit 94 de plus que la veille. Les nouvelles admissions en réanimation ont également augmenté, avec 226 patients admis mardi. En zone d'alerte maximale face au Covid-19, la Guadeloupe a recensé 15 morts liées au virus en une semaine, mais connait une "lente" amélioration.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #CORONAVIRUS

00h07 : Faisons un dernier point sur la riche actualité de cette soirée :

• Un couvre-feu entre 21h et 6h sera mis en place à partir de samedi en Ile-de-France et dans les métropoles de Grenoble, Lille, Lyon, Aix-Marseille, Montpellier, Rouen, Saint-Etienne et Toulouse, a annoncé Emmanuel Macron. Des dérogations seront possibles pour certains cas particuliers, notamment le travail de nuit.

• Interrogé sur France 2 et TF1, le chef de l'Etat a aussi annoncé une aide exceptionnelle aux bénéficiaires du RSA et des APL, recommandé de limiter à six personnes les rassemblements entre personnes de foyers différents y compris à domicile, et indiqué que les déplacements entre régions ne seraient pas interdits à l'approche des vacances. Voici tout ce qu'il fallait retenir de ses déclarations.


• Jean Castex et plusieurs ministres tiendront une conférence de presse demain à 14h. Ils apporteront des précisions sur les modalités des mesures annoncées ce soir, a expliqué Emmanuel Macron.


Un homme de 25 ans suspecté du meurtre de Victorine Darbois, fin septembre dans l'Isère, a été interpellé et placé en garde à vue.


La France l'a emporté 2-1, dans la douleur, sur le terrain de la Croatie, dans le cadre de la Ligue des Nations. Elle reste devancée à la différence de buts par le Portugal, qu'elle affrontera le mois prochain.

00h05 : Faisons un nouveau point sur la riche actualité de cette soirée :

Un couvre-feu entre 21h et 6h sera mis en place à partir de samedi en Ile-de-France et dans les métropoles de Grenoble, Lille, Lyon, Aix-Marseille, Montpellier, Rouen, Saint-Etienne et Toulouse, a annoncé Emmanuel Macron. Des dérogations seront possibles pour certains cas particuliers, notamment le travail de nuit.

Interrogé sur France 2 et TF1, le chef de l'Etat a aussi annoncé une aide exceptionnelle aux bénéficiaires du RSA et des APL, recommandé de limiter à six personnes les rassemblements entre personnes de foyers différents y compris à domicile, et indiqué que les déplacements entre régions ne seraient pas interdits à l'approche des vacances. Voici tout ce qu'il fallait retenir de ses déclarations.


Jean Castex et plusieurs ministres tiendront une conférence de presse demain à 14h. Ils apporteront des précisions sur les modalités des mesures annoncées ce soir, a expliqué Emmanuel Macron.


Un homme de 25 ans suspecté du meurtre de Victorine Darbois, fin septembre dans l'Isère, a été interpellé et placé en garde à vue.


La France l'a emporté 2-1, dans la douleur, sur le terrain de la Croatie, dans le cadre de la Ligue des Nations. Elle reste devancée à la différence de buts par le Portugal, qu'elle affrontera le mois prochain.

23h56 : L'annonce des nouvelles mesures intervient alors que l'Assemblée nationale débat du projet du budget 2021. Dont les "hypothèses" économiques ne "sont plus tenables" au vu des couvre-feux annoncés, a ainsi estimé la députée LR Véronique Louwagie, dans l'hémicycle ce soir. "La question du financement" de ces mesures se posera "très certainement", a reconnu le ministre des Comptes publics Olivier Dussopt, lui aussi présent en séance.

23h50 : Bonsoir . Emmanuel Macron n'a évoqué, dans son interview, que les bénéficiaires "du RSA et des APL". Vous pouvez toujours guetter les annonces de demain pour voir si les modalités évoluent, mais a priori les bénéficiaires de l'ASS ne sont pas concernés (sauf bien sûr s'ils touchent aussi le RSA ou les APL).

23h50 : Bonjour, les personnes qui perçoivent l'ASS sont-elles concernées par l'aide exceptionnelle ? Merci.

23h40 : La mise en œuvre d'un couvre-feu dans plusieurs grandes métropoles ne sera pas sans effet sur le monde du sport, où certaines rencontres se déroulent après 21h. Francetv sport résume ce qui changera, et les adaptations qui seront nécessaires.

23h35 : Bonsoir @Sandrine. Emmanuel Macron a expliqué que les personnes autorisées à circuler auraient une attestation. Il a renvoyé les détails sur les modalités de cette attestation et la liste exhaustive des dérogations possible à la conférence de presse du gouvernement demain, mais a clairement indiqué que les personnes se déplaçant vers ou depuis leur lieu de travail pourront déroger au couvre-feu. Faudra-t-il un document de l'employeur pour le prouver ? On l'ignore encore.

23h35 : Bonsoir. Quand on se rend au travail en horaires décalés, doit-on avoir une attestation de déplacement comme avant par l’employeur ? Bonne soirée.

23h29 : Après une nouvelle vérification, Emmanuel Macron a effectivement annoncé le début du couvre-feu dans les villes concernées à partir de "ce samedi 0h", ce qui ne laisse pas d'ambiguïté - il débutera à minuit dans la nuit de vendredi à samedi. Je vais corriger mes messages précédents. Toutes mes excuses et merci à l'insistance des lecteurs qui me l'ont signalé.

23h09 : Si, d'ici à deux semaines, le couvre-feu ne commence pas à porter ses fruits dans les zones concernées, des clauses de revoyure pourront être envisagées, a appris auprès de l'exécutif le service politique de France Télévisions, mercredi soir. Dans ce cas, un couvre-feu avancé à 20h, voire 19h, pourrait être instauré.

23h30 : Une précision au sujet de ma réponse à une internaute tout à l'heure : s'il est certain que le couvre-feu s'appliquera samedi soir, il entrera en fait en vigueur à minuit dans la nuit de vendredi à samedi, comme l'a précisé Emmanuel Macron.

23h01 : Sur Twitter, Olivier Véran répond à l'argument chiffré avancé par Jean-Luc Mélenchon contre le couvre-feu. Ce ne sont pas 60% des contaminations mais 60% des clusters qui se trouvent dans les entreprises et les établissements d'enseignement, ce qui représente une part bien moindre du total des cas, assure le ministre de la Santé.

22h57 : "On paralyse le pays parce qu'il manque de la place dans les hôpitaux. (...) On sent que le président a compris la gravité de la crise, mais il ne prend pas la mesure de la crise hospitalière."

Après les annonces d'Emmanuel Macron, l'urgentiste Patrick Pelloux regrette, dans une interview à l'AFP, "qu'il n'ait pas appelé à la mobilisation générale pour les hôpitaux en demandant aux 60.000 personnels de santé qui ont quitté l'hôpital de revenir".

22h47 : L'exécutif réfléchit à mettre en place une commission indépendante qui se prononcerait sur la faisabilité de maintenir les élections départementales et régionales, prévues l'an prochain, a appris le service politique de France Télévisions. Il s'inquiète de l'impossibilité d'organiser une campagne électorale (contrairement aux municipales), ce qui pourrait, aux yeux de l'exécutif, mettre en doute la sincérité du scrutin. Mais un tel report demanderait un consensus politique, affirme-t-on à l’Elysee.

22h38 : Le gouvernement tiendra une conférence de presse demain pour apporter des précisions sur les nouvelles mesures. Elle aura lieu à 14h, annonce Matignon. Le Premier ministre Jean Castex et les ministres de l'Economie, Bruno Le Maire, de l'Intérieur, Gérald Darmanin, du Travail, Elisabeth Borne, et de la Santé, Olivier Véran, s'exprimeront.

23h31 : Bonsoir @perplexité. Emmanuel Macron a déclaré que le couvre-feu serait en vigueur "à partir de ce samedi 0h", et a évoqué une mise à disposition des attestations dérogatoires samedi, ce qui me semble indiquer qu'il débutera à minuit dans la nuit de vendredi à samedi, et non de samedi à dimanche.

Pour ce qui est des transports arrivant après 21h, Emmanuel Macron n'en a pas parlé directement, mais a promis que des dérogations au couvre-feu seraient possibles quand elles se justifient. Les détails sont attendus demain, mais il est tout à fait possible que vous ayez droit de circuler après 21h pour regagner votre domicile, par exemple. C'était d'ailleurs un motif de dérogation lors du confinement du printemps.

22h35 : Bonsoir FI et merci pour votre travail ! J'ai deux questions : Mr Macron a-t-il bien dit que le couvre feu prend effet samedi (soir) à minuit ? Et concernant les transports : si mon train arrive à Lille dimanche après 21h, je suis bonne pour une amende ou j'y échappe ? Merci encore !

22h28 : Bonsoir @Panda. Il s'agit en effet d'une recommandation, pas d'une obligation légale. Elle n'a donc pas nécessairement de limite géographique, et Emmanuel Macron, dans son interview, n'a pas précisé où il souhaitait voir cette règle appliquée. J'en déduis qu'à ses yeux, elle devrait l'être partout en France.

22h27 : Mais la règle des 6 c'est une loi ou un conseil ? Rien n'a été dit sur 6 personnes maximum dans les zones qui ne sont pas en alerte maximale

22h23 : Bonsoir @Lilli. La "règle de six" évoquée par le président de la République concerne "la vie personnelle", et non le travail. Elle est, par ailleurs, moins une règle qu'une recommandation, qu'il conseille d'appliquer avec "bon sens" : il n'y aura aucun contrôle et les familles de plus de six personnes, par exemple, doivent continuer à "avoir une vie familiale normale".

Emmanuel Macron a simplement demandé de "s'appliquer à soi-même" la règle en vigueur dans les restaurants en zone d'alerte maximale en n'étant pas plus de six personnes à table, quand on reçoit des personnes extérieures au foyer, par exemple, ou quand on se rassemble en extérieur.

22h22 : Bonsoir FI. Je ne comprends pas bien cette règle de 6 personnes, car je suis prof et j’ai 36 élèves en cours... Cela veut-il dire qu’on va devoir faire des groupes ??? Merci !!

22h18 : "J'ai peur que ce ne soit pas une mesure radicale pour modifier la courbe de l'épidémie. (...) Les clusters quand on les observe, c'est beaucoup en entreprise, beaucoup dans les universités et les écoles."

Sur franceinfo, l'infectiologue Nathan Peiffer-Smadja est mitigé sur les mesures annoncées ce soir. "La solution pour éviter la transmission virale, c'est d'éviter les contacts non masqués en dehors des gens avec qui on vit", note-t-il. Raison pour laquelle il regrette que le président de la République n'ait pas davantage insisté sur le télétravail.

22h04 : @Max Déjà, ne dites pas "niet" devant monsieur le maire ! Et si, c'est toujours possible, si vous vous pliez aux nouvelles règles, donc en petit comité donc, et comme vous n'êtes pas dans une zone de couvre-feu, jusqu'au bout de la nuit. Emmanuel Macron a dit "c'est dur d'avoir 20 ans en 2020", mais on peut dire que c'est sacrément galère de s'y marier, aussi.

22h04 : Bonsoir Pierre. Du coup un mariage dans les Ardennes dans une semaine, c'est niet ? Bon courage !

22h02 : Sans surprise, Libération fait sa une de demain sur les couvre-feux instaurés dans plusieurs métropoles.

22h00 : La maire de Paris Anne Hidalgo annonce sur Twitter qu'elle va demander au ministère de la Culture de "trouver des solutions ou des dérogations pour que les auteurs et les artistes du spectacle vivant puissent continuer à présenter au public leurs créations" malgré le couvre-feu.

22h00 : "C'est dur d'avoir 20 ans en 2020", a déclaré Emmanuel Macron, à propos des jeunes en formation ou faisant leur entrée sur un marché du travail sclérosé.




21h58 : Là où ça devient complexe, c'est que si l'Etat a établi une liste de villes où s'applique le couvre-feu, les restrictions en zone d'alerte maximale et renforcées s'appliquent toujours, et d'autres villes sont susceptibles d'y basculer selon les indicateurs définis par le gouvernement. Aucune de ces listes n'est gravée dans le marbre, et effectivement, le département du Nord, très urbanisé, a vu son taux d'incidence exploser en quelques jours.

Bon derby à vous aussi, même si on n'est pas dans le même camp :-)

21h58 : Bonjour Pierre. On parle de la métropole lilloise mais le Douaisis voit apparemment la situation fortement se dégrader. Aujourd'hui Douai n'est pas concernée par ces mesures. Y a-t-il un risque de voir sa couleur changer et rejoindre la MEL dans les semaines à venir ? Super boulot de toute l'équipe...et allez le LOSC ! Je n'oublie pas le derby ce week-end...pour terminer sur une note réjouissante !

21h57 : Comme attendu, le G20 a prolongé de six mois, jusqu'au 30 juin, le moratoire sur la dette des pays les plus pauvres, qui n'auront pas à les rembourser pendant cette période. Une prolongation supplémentaire est possible, précise l'organisation. Les ONG militaient pour un gel plus long, voire un allégement de cette dette.

21h55 : Du côté de LR, les réactions sont plus contrastées. Guillaume Peltier, leur numéro 2, juge les règles incohérentes : "Métropoles fermées mais vacances pour tous à la campagne", pointe-t-il notamment sur Twitter. En revanche, le député Eric Ciotti "salue le couvre-feu" (qui ne touche pas sa ville de Nice), "une mesure forte et indispensable".

21h53 : "La déception doit être vive chez les soignants ce soir", commente de son côté la présidente du Rassemblement national Marine Le Pen, qui point l'absence d'annonces "pour les soulager en personnels et en matériel". Elle estime par ailleurs que la "priorité" doit être "l'amélioration" de la politique de tests.

21h51 : Selon le dernier point de Santé publique France, les entreprises privées et publiques constituent plus exactement 25% des clusters, et le milieu scolaire et universitaire 21,2%. Et, par ailleurs, toutes les contaminations n'ont pas lieu dans des clusters.

21h49 : Le premier secrétaire du PS Olivier Faure souligne l'absence de contraintes pour les entreprises dans la nouvelle phase de lutte contre le coronavirus.

21h49 : "Bienvenue en Absurdie", réagit Jean-Luc Mélenchon après les annonces d'Emmanuel Macron. Le chef de file de la France insoumise considère que les mesures ratent la cible : "60 % des contaminations ont lieu au travail ou à l'école ou à l'université entre 8H00 et 19H00", affirme-t-il.

21h47 : Ah, ce n'est pas vraiment fait la même chose, les deux prix Nobel Esther Duflo et Abhijit Banerjee avaient préconisé un reconfinement du 1er au 20 décembre pour sauver Noël.

21h47 : Macron, ce soir:En quoi les décisions de ce soir sont-elles alignées sur les recommandations émises par les prix Nobel d’économie 2019 et publiées il y a quelques semaines?D’avance merci pour votre éclairage!

21h42 : Le président a expliqué que ce cas de figure tombait pile dans ce qu'il faut éviter.

21h42 : 6 personnes cela signifie que l’on ne peut pas partir en vacances à la Toussaint entre amis 4 adultes et 5 enfants ???

21h41 : @Fanny31 Vous avez la même information que moi, le président a dit "Toulouse Métropole". A voir si la préfecture revoit ou précise le périmètre de la zone d'application du couvre-feu dans les prochaines heures, mais pour l'instant, je vous donne le peu d'info que j'ai.

21h41 : Bonsoir FI. Quand M.Macron parle de métropole (j’habite près de Toulouse), cela concerne la communauté d’agglomération officielle où les communes alentours dans un périmètre donné ? Ici par exemple 17 communes dont Toulouse sont en alerte maximale mais cela ne correspond pas à l’Agglo Grand Toulouse... dur de s’y retrouver. Merci !

21h35 : Ne l'appelez plus StopCovid ou, comme Jean Castex lundi, TéléCovid. La nouvelle appli sera baptisée TousAntiCovid et sera présentée vendredi prochain. Elle mettra l'accent sur la prévention et l'information des populations.




21h33 : "Force est de constater que cette décision équivaut à une refermeture de nos établissements [et est] lourde de conséquences pour le secteur (...) déjà durement frappé par cette crise".

Les syndicats de la restaurations, des cafés et de l'hôtellerie voient dans le couvre-feu annoncé par Emmanuel Macron dans plusieurs agglomérations une "fermeture déguisée" de leurs établissements, quand bien même ils pourront toujours ouvrir jusqu'à 21 heures.