DIRECT. Covid-19 : l'Italie va imposer un test aux voyageurs venus de certaines régions françaises

L'Ile-de-France, les Hauts-de-France, Auvergne-Rhône-Alpes, Provence-Côte-d'Azur, la Corse, la Nouvelle-Aquitaine et l'Occitanie sont concernés.

Des voyageurs passent un test de dépistage du Covid-19 à leur arrivée à l\'aéroport de Turin (Italie), le 17 août 2020.
Des voyageurs passent un test de dépistage du Covid-19 à leur arrivée à l'aéroport de Turin (Italie), le 17 août 2020. (MAURO UJETTO / NURPHOTO / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Un nouveau pays voisin de la France prend des mesures de restriction visant les voyageurs venus de l'Hexagone. L'Italie va exiger un test négatif au Covid-19 pour les personnes arrivant de plusieurs régions dont l'Ile-de-France, a annoncé le ministre italien de la Santé Roberto Speranza lundi 21 septembre. Il devra dater des dernières 72 heures, ou être effectué au point d'entrée sur le territoire italien.

La mesure, qui doit entrer en vigueur dans les jours à venir, vise l'Ile-de-France, les Hauts-de-France, Auvergne-Rhône-Alpes, Provence-Côte-d'Azur, la Corse, la Nouvelle-Aquitaine et l'Occitanie.

 Les hospitalisations toujours en hausse. Selon Santé publique France, 4 103 personnes ont été hospitalisées à cause du Covid-19 en France sur les sept derniers jours, soit 209 de plus par rapport aux chiffres de dimanche. Sur cette même période, 638 personnes ont été placées en réanimation, 45 de plus qu'au décompte de la veille. Le taux de positivité des tests pratiqués en France continue d'augmenter et s'établit à 5,9%. Le nombre de nouveaux cas positifs détectés, en revanche, a baissé : on en compte 5 298, en baisse par rapport au week-end (c'est habituel avec la fermeture des laboratoires le dimanche) mais aussi par rapport au lundi précédent (6 158).

 La jauge des rassemblements diminue à Lyon et Toulouse. Dans ces deux agglomérations, ainsi que dans toute la Haute-Garonne, sera désormais interdit de se rassembler à plus de 1 000 personnes, contre 5 000 auparavant. Dans le Rhône, le préfet limite aussi les visites en Ehpad à deux par semaine et par résident. Les bars de Haute-Garonne devront désormais fermer à 1h du matin.

 Le masque obligatoire à nouveau contesté à Strasbourg. Un collectif de citoyens a déposé un recours contre l'arrêté préfectoral du 17 septembre, qui rend le masque obligatoire en extérieur dans toute la ville à l'exception de quatre zones. Il sera examiné mardi ou mercredi. Deux précédents arrêtés, plus larges, ont été retoqués par la justice.

Un nouveau protocole allégé dans les écoles. Les règles concernant les cas contacts à un élève porteur du Covid-19 vont être assouplies dans les écoles maternelles et élémentaires à partir de mardi. Lorsqu'un enfant sera testé positif, sa classe pourra "continuer de se tenir normalement pour les autres élèves, qui ne sont plus considérés comme cas contacts", a indiqué le ministère dans un communiqué.

 Nouveaux centres de dépistage en région parisienne. Sept de ces centres, promis par le gouvernement, ont ouvert lundi en Ile-de-France, et treize autres devraient suivre. Ils visent à tester les personnes prioritaires. Une de nos journalistes en a visité un.

 Hausse du niveau d'alerte au Royaume-Uni. Le pays, qui était au niveau 3 depuis juin, est passé au niveau 4. Les autorités sanitaires estiment que le pays risque de déplorer plus de 200 morts par jour en novembre sans "changement de cap".

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #CORONAVIRUS

00h05 : Il est minuit, extinction des lumières ! Mais avant, jetons un dernier coup d’œil sur l'actualité :

Les règles concernant les cas contacts à un élève porteur du Covid-19 sont désormais assouplies dans les écoles maternelles et élémentaires. Lorsqu'un enfant sera testé positif, "les autres élèves ne sont plus considérés comme cas contacts", tout comme son enseignant.

• La France a enregistré 5 298 nouveaux cas de Covid-19 en 24 heures, rapporte Santé publique France. Le taux de positivité des tests pratiqués continue par ailleurs d'augmenter, pour la troisième journée consécutive. Face à l'accélération de l'épidémie, le préfet du Rhône a annoncé de nouvelles restrictions.


• Une enquête préliminaire a été ouverte pour des soupçons de dopage sur le Tour de France. Deux personnes, de l'entourage du coureur Nairo Quintana, membre de l'équipe française Arkéa-Samsic, ont été placées en garde à vue.


• L'acteur français Michael Lonsdale est mort à l'âge de 89 ans. Il avait notamment été auréolé d'un César du meilleur second rôle en 2011 pour son interprétation du frère Luc Dochler dans Des hommes et des dieux, de Xavier Beauvois.

23h52 : "Il nous manque de la place, des médecins, des brancards, du matériel. Il nous manque tout", soupire Lesly Caneval, infirmière du CHU de Pointe-à-Pitre, auprès de nos confrères de France 2.En Guadeloupe, les services de réanimation sont saturés. Les autorités ont dû se résoudre à lancer un appel aux médecins et soignants de l'Hexagone pour qu'ils viennent en renfort.

21h41 : Emmanuel Macron se rendra demain dans un Ehpad du Loir-et-Cher à la rencontre des soignants et des pensionnaires. Un déplacement pour "saluer la mobilisation des personnels des Ehpad" et plaider pour "le maintien du lien social avec les familles, en ajustant au mieux, de façon proportionnée et adaptée, les mesures de protection", indique l'Elysée.

21h29 : Bonjour . Le ministre de la Santé italien a annoncé que les tests de dépistage seront obligatoires à partir de demain pour tous les voyageurs se rendant en Italie, et en provenance de sept régions françaises : l'Auvergne-Rhône-Alpes, la Corse, les Hauts-de-France, l'Ile-de-France, la Nouvelle-Aquitaine, l'Occitanie et la région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Si vous venez d'une de ces régions, vous devrez présenter un test négatif, effectué 72 heures avant votre arrivée sur le sol italien. A défaut, vous devrez réaliser ce test à votre arrivée à l'aéroport, au port ou au poste frontière.

21h29 : Bonsoir FI. Auriez vous des informations sur les nouvelles conditions d'entrée en Italie. Nous devrions partir mercredi pour un séjour de 5 jours à Rome.Merci

21h20 : Ils ont pour mission de désengorger les laboratoires et de tester plus rapidement les personnes prioritaires. Sept nouveaux centres de dépistage du Covid-19 ont ouvert aujourd'hui en Île-de-France. Ils seront 20 d’ici la fin du mois avec comme objectif d'arriver à faire au moins 500 tests chaque jour par centre. Reportage dans l'un de ces centres, à Paris.



(NOEMIE BONNIN / RADIO FRANCE)

20h29 : Bonjour , voici quelques éléments de comparaison. Avec 5 298 personnes testées positives au cours des dernières 24 heures, le nombre de nouveaux cas de Covid-19 a baissé par rapport à ce week-end. Hier, on comptait 10 569 nouveaux cas confirmés. Mais cette baisse est habituelle, compte tenu de la fermeture des laboratoires le dimanche. Les données du jour sont également en baisse par rapport à lundi dernier, où on dénombrait alors 6 158 nouveaux cas.

20h26 : Serait-il possible d’avoir les chiffres de lundi dernier pour les comparer à ceux de ce soir ?

20h24 : Il est un peu plus de 20 heures, le moment de faire un point sur l'actualité de ce début de soirée :

• Une enquête préliminaire a été ouverte pour des soupçons de dopage visant une équipe qui a participé au Tour de France. Deux personnes sont actuellement en garde à vue.

• La France a enregistré 5 298 nouveaux cas de Covid-19 en 24 heures, rapporte Santé publique France. Le taux de positivité des tests pratiqués continue par ailleurs d'augmenter, pour la troisième journée consécutive. Face à l'accélération de l'épidémie, le préfet du Rhône a annoncé de nouvelles restrictions.

• A l'issue d'une réunion de crise à Béthune, la direction de l'entreprise a affirmé que la cessation d'activité restait la "seule option" pour son usine. Le gouvernement a, lui, annoncé le lancement d'une "contre-expertise" pour trouver des alternatives.

• L'acteur français Michael Lonsdale est mort à l'âge de 89 ans. Il avait notamment été auréolé d'un César du meilleur second rôle en 2011 pour son interprétation du frère Luc Dochler dans Des hommes et des dieux, de Xavier Beauvois.

20h05 : A partir de demain, les écoles vont appliquer un nouveau protocole sanitaire, plus souple, notamment sur la fermeture des classes. Notre journaliste Maureen Suignard s'est rendue dans une école parisienne, où les nouvelles règles sont bien accueillies par les parents, moins du côté des enseignants.

19h58 : C'est un public en colère qui a assisté à un opéra au Teatro Real, théâtre de la capitale espagnole. Les spectateurs venus voir Un bal masqué, de Verdi, dimanche, n'ont pas hésité à se faire entendre, après avoir constaté que les règles de distanciation physique n'étaient pas respectées au balcon.

19h30 : Par ailleurs, 4 103 malades du Covid-19 ont été hospitalisés sur les sept derniers jours, soit 209 de plus par rapport aux chiffres annoncés la veille. Parmi ces personnes, 638 sont en réanimation, a indiqué le service public de santé. Les autorités sanitaires ont enregistré 53 nouveaux décès en milieu hospitalier ces dernières 24 heures.

19h18 : La France a enregistré 5 298 nouveaux cas de Covid-19 en 24 heures, selon les données publiées aujourd'hui par Santé publique France. Le taux de positivité (proportion du nombre de personnes positives par rapport au nombre total de personnes testées) a progressé à 5,9% (contre 5,7% la veille).

18h02 : Il est 18 heures et des poussières, voici les principaux titres de ce lundi :

• A l'issue d'une réunion de crise à Béthune, la direction de l'entreprise a affirmé que la cessation d'activité restait la "seule option" pour son usine. Le gouvernement a, lui, annoncé le lancement d'une "contre-expertise" pour trouver des alternatives.

• Le corps d'un homme de 56 ans porté disparu depuis les intempéries de samedi a été retrouvé sans vie dans le fleuve Hérault par les pompiers du Gard. Une femme de 64 ans reste portée disparue dans le même secteur.

• Rassemblements limités à 1 000 personnes, visites limitées dans les Ehpad, extension de l'obligation du port du masque à 10 communes supplémentaires... Le préfet du Rhône a annoncé de nouvelles restrictions face à l'accélération de l'épidémie.

• L'acteur français Michael Lonsdale est mort à l'âge de 89 ans. Il avait notamment été auréolé d'un César du meilleur second rôle en 2011 pour son interprétation du frère Luc Dochler dans Des hommes et des dieux, de Xavier Beauvois.

17h25 : Dans 200 écoles privées du Nord, le masque est désormais recommandé dès 6 ans. Une équipe de France 3 s'est rendue dans deux de ces établissements.




17h19 : Le gouvernement italien annonce que des tests de dépistage seront désormais obligatoires pour tout voyageur en provenance d'Ile-de-France, d'Auvergne-Rhône-Alpes, de Corse, des Hauts-de-France, de Nouvelle-Aquitaine, d'Occitanie et de Provence-Alpes-Côte d'Azur.

17h12 : #ONVOUSREPOND @Zouzou l'oullinoise @et Saint Priest : Le préfet du Rhône a expliqué que les 10 nouvelles communes concernées par l'obligation du port du masque avaient pour point commun de compter plus de 10 000 habitants mais aussi un taux d'incidence supérieur à 100 et un taux de positivité supérieur à 8% - ce qui n'est sans doute pas le cas à Oullins et Saint-Priest.

17h12 : Bonjour, je suis étonné de ne pas voir Saint Priest dans la liste, commune de la métropole de Lyon avec 45 000 habitants

17h12 : Bonjour , j’habite au sud de Lyon , ma commune Oullins n’a pas été cité par le préfet du Rhône pour le port obligatoire du masque. Est ce un oubli ? Alors que la commune limitrophe , Saint Genis Laval est concernée , le nombre d’habitants étant similaire aux alentours de 20000 habitants .Merci pour votre travail .

16h22 : L'heure du goûter approche mais l'heure d'un nouveau point sur l'actualité est déjà arrivée :

• Grands rassemblements limités à 1 000 personnes, visites limitées dans les Ehpad, extension de l'obligation du port du masque à 10 communes supplémentaires... Le préfet du Rhône a annoncé de nouvelles restrictions face à l'accélération de l'épidémie.

• A l'occasion de l'ouverture de sept premiers centres de dépistage en Ile-de-France, le ministre de la Santé, Olivier Véran, a fait savoir que ce dispositif serait étendu à "l'ensemble des territoires (...) où nous constatons un allongement des délais".

• Le garde des Sceaux a proposé à Emmanuel Macron l'avocate Nathalie Roret pour prendre la direction de l'Ecole nationale de la magistrature. Ce serait la première fois qu'une femme et qu'une non-magistrate dirigerait l'institution.

• Donald Trump a annoncé qu'il proposerait en fin de semaine un nouveau juge pour la Cour suprême, en remplacement de Ruth Bader Ginsburg. Selon lui, cela doit permettre au Sénat de confirmer son choix avant la présidentielle de novembre.

15h20 : @Lionel : Ce n'est pas aussi strict que cela. La préfecture appelle simplement les associations à limiter les rassemblements de plus de 10 personnes, sans pour autant prononcer d'interdiction remettant en cause les protocoles établis par les différentes fédérations sportives.

15h20 : Est il vrai que les associations sportives ne pourront se réunir a plus de 10 personnes dans le Rhône ?

15h08 : Voici les principales annonces à retenir à l'issue de cette conférence de presse du préfet du Rhône :

• Les rassemblements de plus de 1 000 personnes seront interdits dès demain. En conséquence, la foire de Lyon est annulée.

• Les visites en Ehpad seront désormais limitées à deux par semaine et par résident.

• L'obligation du port du masque, déjà en vigueur à Lyon et Villeurbanne, va être étendue à Villefranche-sur-Saône et à neuf communes de la métropole lyonnaise.

16h24 : Voici le détail des communes du Rhône et de la métropole lyonnaise où le port du masque devient obligatoire, dès demain, entre 6 heures et 2 heures : Villefranche-sur-Saône, Bron, Caluire-et-Cuire, Ecully, Vaulx-en-Velin, Vénissieux, Saint-Fons, Tassin-la-Demi-Lune, Sainte-Foy-Lès-Lyon, Saint-Genis-Laval et Décines.

15h00 : L'ARS Auvergne-Rhône-Alpes annonce l'ouverture de centes de dépistage destinés aux personnes prioritaires à Lyon, Villeurbanne et Vaulx-en-Velin, ainsi que dans l'Ain, le Puy-de-Dôme, l'Isère et la Loire.

14h58 : A Lyon et dans l'ensemble des communes du Rhône, la vente et la consommation d'alcool sur la voie publique seront interdites entre 20 heures et 6 heures dès demain. Les rassemblements privés de plus de 10 personnes sont déconseillés par les autorités.

14h56 : Le préfet du Rhône appelle au maintien des règles actuelles dans les bars et les restaurants, sans annoncer de nouvelles restrictions à ce stade. "Je pourrais être amené à prendre des mesures plus fermes comme cela a été fait dans certaines autres villes", prévient-il.

14h54 : Les visites en Ehpad dans le Rhône et dans la métropole de Lyon seront "désormais limitées à deux par semaine et par résident", annonce le préfet du Rhône.

14h50 : Les grands rassemblements organisés dans le Rhône vont être limités à 1 000 participants à partir de demain, contre 5 000 précédemment. La foire de Lyon ne pourra pas se tenir, annonce la préfecture.

14h48 : L'obligation du port du masque en vigueur à Lyon et à Villeurbanne est étendue à 10 communes du Rhône de plus de 10 000 habitants, annonce la préfecture.

15h22 : Souhaitant "éviter à tout prix un reconfinement", le préfet du Rhône affirme que les mesures actuelles "ne suffisent pas" et qu'elles doivent être renforcées comme "à Nice, Bordeaux et Marseille". Les arrêtés préfectoraux dont le contenu va être annoncé dans les prochaines secondes entreront en vigueur demain dès 6 heures.

14h44 : L'ARS Auvergne-Rhône-Alpes fait état de 43 décès de patients atteints du Covid-19 depuis le début du mois de septembre, alors qu'il n'y avait "plus aucun décès en juillet et août".

14h42 : En préambule de cette conférence de presse, le directeur général de l'ARS Auvergne-Rhône-Alpes évoque une "dégradation rapide" de la situation sanitaire locale. Il souligne que 111 patients Covid sont actuellement hospitalisés en réanimation dans la région, contre 16 personnes seulement un mois plus tôt.

14h38 : Une conférence de presse se tient à la préfecture du Rhône pour annoncer de nouvelles restrictions dans le département. Vous pouvez la regarder dans notre direct.

14h11 : Le ministre de la Santé affirme que les centres de dépistage inaugurés aujourd'hui en région parisienne "vont aussi se mettre en place dans l'ensemble des territoires dans lesquels le virus circule et où nous constatons un allongement des délais pour bénéficier du test et recevoir le résultat".

14h09 : A l'occasion de l'ouverture des sept premiers centres de dépistage en Ile-de-France, le ministre de la Santé, Olivier Véran, assure que les résultats seront rendus "dans les 48 heures" après le prélèvement. Il fixe un "objectif de 24 heures" pour la suite.

13h49 : J’ajoute que beaucoup de mesures ne sont pas appliquées dans certains collèges lycées, comme par exemple le nettoyage entre chaque repas à la cantine, des parents qui envoient leurs enfants malades à l’école, tests effectués le samedi et élève à l’école le lundi (toussant beaucoup), peu d’aération des salles de classe, aucune distanciation à la cantine sans masque, enfant qui tousse pas forcément envoyé en infirmerie étc .C’est assez effrayant ! C’est bien à l’écrit mais dans la réalité, c’est tout autrement .

13h48 : Bonjour FI, sérieux ? Tous les collégiens et lycéens de France portent vraiment et correctement le masque ? Il n y a que dans mon établissement qu il faut se battre à chaque instant pour que les élèves gardent leur masque sur la bouche ET le nez en classe, dans les couloirs et encore plus dans la cour de récréation ? Il n y a que dans mon établissement que , par lassitude de dire mille fois la même chose par jour, on fasse cours avec des élèves que partiellement masqués ? Et dans ces conditions, personne n est cas contact ? Dégoutée.....

13h48 : J'ai du mal à saisir la logique : l'épidémie est active, plus que cet été, et le gouvernement allège le protocole dans les écoles. À part la logique économique visant à maintenir le plus de parents au travail, je ne vois pas en quoi cela permet de lutter efficacement contre le virus.

13h48 : Dans les commentaires, vous êtes plusieurs à vous interroger sur la logique de la stratégie du gouvernement dans les établissements scolaires. Voici une sélection de vos messages.

13h42 : Selon la BBC (en anglais), quatre régions du pays de Galles vont être placées en confinement à partir de demain soir. Cette mesure concernera 431 000 personnes, portant à 850 000 le nombre total de Gallois soumis à un confinement local.

13h38 : La Première ministre écossaise Nicola Sturgeon affirme que de nouvelles restrictions sont "quasiment certaines" dans les prochains jours en Ecosse. La cheffe de file du SNP espère que cela se fera même à l'échelle de l'ensemble du Royaume-Uni.

13h34 : Au Royaume-Uni, l'un des principaux responsables sanitaires prévient qu'un durcissement des restrictions est en vue. "Si nous ne changeons pas de cap, le virus décollera", assure le médecin-chef anglais Chris Whitty. Le nombre de cas double chaque semaine dans le pays, le plus endeuillé d'Europe.

13h24 : "Quand on est en situation de crise, il faut qu'on ait des processus très clairs et ce n'est pas le cas."

Sur notre antenne, ce syndicaliste déplore "un vrai problème de méthode" de la part du gouvernement. "Les décisions arrivent pas surprise, les raisons de ces décisions sont faiblement communiquées aux personnels, qui se retrouvent face à l'inquiétude notamment des familles", dit-il.

13h21 : @maman inquiète : A en croire la foire aux questions (PDF) du ministère de l'Education nationale mise à jour hier, les directeurs et les chefs d'établissement doivent bien "prévenir les personnels et les responsables légaux" dès qu'un cas est confirmé. Il faut aussi préciser qui est "contact à risque" ou pas.

13h19 : En cas d'enfant confirmé positif au Covid dans une classe, les parents des autres enfants de cette classe seront-il au moins informés ? De sorte de pouvoir être plus vigilant si des symptômes apparaissent chez les enfants ...

13h19 : Afin de désengorger les laboratoires, l'ARS Ile-de-France a ouvert ce matin sept centres de dépistage et de diagnostic destinés aux personnes prioritaires. Une équipe de France 3 s'est rendue dans deux des quatre sites parisiens.