Covid-19 : New York ferme ses écoles à compter de jeudi

Le maire de la ville, Bill de Blasio, s'était engagé à fermer les établissements scolaires, si le taux de positivité des tests atteignait 3%.

Une école dans le quartier de Brooklyn, à New York (Etats-Unis), le 18 novembre 2020.
Une école dans le quartier de Brooklyn, à New York (Etats-Unis), le 18 novembre 2020. (ANGELA WEISS / AFP)
Ce qu'il faut savoir

De nouvelles mesures à New York pour lutter contre l'épidémie de Covid-19. Les écoles publiques de la ville, qui avaient rouvert après beaucoup d'hésitations fin septembre, vont être refermées à partir de jeudi 19 novembre, a annoncé, mercredi 18 novembre, le maire, Bill de Blasio, dans un tweet"Nous avons atteint le seuil des 3% de positivité des tests", a-t-il détaillé. Lors de la réouverture des écoles en septembre, Bill de Blasio s'était engagé à fermer ces établissements dès ce seuil atteint. Suivez notre direct.

 Le "Black Friday" aura-t-il lieu ? Le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, a demandé mercredi aux acteurs de la distribution de "décaler" l'opération commerciale, prévue le 27 novembre, alors que le gouvernement doit décider dans les prochains jours à quelle date les commerces dit "non essentiels", fermés depuis le début du confinement, pourront rouvrir.

La France est encore "loin du déconfinement". L'exécutif appelle à rester prudent. Le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a souligné mercredi que la France est encore "loin du déconfinement"en évoquant une "adaptation du confinement" au 1er décembre plutôt qu'un desserrement, face à l'épidémie du Covid-19. Il a par ailleurs déclaré que le Premier ministre Jean Castex recevra les chefs de partis vendredi 19 novembre pour faire un point. Suivez notre direct.

Le vaccin Pfizer/BioNTech efficace à 95%. Les groupes pharmaceutiques Pfizer et BioNTech ont annoncé mercredi 18 novembre que leur candidat vaccin est efficace à 95%, selon des résultats complets de leur essai clinique. C'est mieux que les résultats partiels publiés la semaine dernière et qui montraient "plus de 90%" d'efficacité,

 Le président doit s'exprimer la semaine prochaine Emmanuel Macron envisage de s'adresser une nouvelle fois aux Français en milieu de semaine prochaine, indique l'Elysée à franceinfo, confirmant une information du Figaro et de RTL. Il évoquera les modalités du déconfinement, selon les informations du service politique de France TélévisionsComme au printemps dernier, c’est de son ressort d’annoncer le confinement, puis le déconfinement", a indiqué un membre de l’exécutif à franceinfo, laissant supposer le sujet de cette intervention du président de la République, qui interviendrait peu avant le vendredi 27 novembre. 

 Plus de deux millions de cas recensés en France. Le directeur général de la santé, Jérôme Salomon, a annoncé que ce total symbolique avait été dépassé, mardi. Plus de 45 000 nouveaux cas ont été recensés en 24 heures, même si "l'épidémie ralentit".

 Une part importante des gels hydroalcooliques inefficaces. La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes révèle à franceinfo que 13% des gels qu'elle a analysés ne contiennent pas assez d'alcool pour être efficaces contre le coronavirus. Nous vous expliquions déjà en mai comment distinguer les gels utiles et les autres.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #COVID_19

23h53 : Les Etats-Unis ont atteint la barre des 250 000 décès attribués au Covid-19, selon le comptage de référence de l'université Johns Hopkins. Le pays est le plus endeuillé par la maladie, loin devant le Brésil et l'Inde.

23h49 : La mairie de New York annonce que ses écoles publiques vont de nouveau fermer, dès demain, en raison de l'accélération de l'épidémie dans la ville. Fin septembre, elle s'était engagée à prendre une telle décision si le taux de positivité des tests venait à dépasser les 3%, seuil qui vient d'être franchi.

23h44 : Deux librairies de Seine-Saint-Denis dénoncent des verbalisations "abusives" alors qu'elles réalisaient de la vente en "click and collect". Il leur a notamment été reproché de ne pas avoir positionné correctement leur table de retrait des commandes, amende de 135 euros à la clé.

23h20 : L'appel au report du "Black Friday" "ne préjuge en rien de la décision sur la date de réouverture des commerces", fait savoir le ministère de l'Economie.

23h15 : Après l'appel de Bruno Le Maire, plusieurs groupes de vente en ligne disent envisager de décaler le "Black Friday" au mois de décembre. La Confédération des commerçants, elle, souhaite plutôt une annulation pure et simple.




22h25 : Logique, ils avancent les frais des calendriers et le pourboire sert de 13eme mois, non négligeable en cette période

22h25 : Si la postière a son masque ...il y a autant de risque que lorsqu’elle vous donne un colis !

22h22 : On veut bien que les facteurs distribuent des colis mais on trouve anormal qu’ils fassent leur tournée des calendriers ! Quel égoïsme ! Mon facteur est passé chez moi et je n’ai pas trouvé anormal de lui donner ses étrennes comme chaque année. Les gens ne sont pas des chiens.

22h22 : Dans les commentaires, vous semblez attachés à la tradition de l'almanach du facteur, même en ces temps confinés... Voici certaines de vos réactions au message de publié il y a une demi-heure.


22h14 : Les supermarchés ont-ils vraiment été fermés au profit des petits commerces, comme le suggèrent certaines publications sur Facebook ? Réponse de Désintox pour Arte : non, même si certaines grandes surfaces ont subi des restrictions.




21h55 : @Let : Comme le rapporte France Bleu, la plupart des opérations de ce type ont été annulées. Selon la gendarmerie de Seine-Maritime, elles ne seraient même pas autorisées. Mais effectivement, certains perpétuent la tradition coûte que coûte, comme le détaille Le Parisien.

21h55 : Bonsoir Yann, avez-vous des infos sur la vente des calendriers (poste, pompiers, éboueurs...)... pendant le confinement ? La factrice vient de se présenter à mon domicile pour me vendre un calendrier ; j'ai plutôt tendance à penser que c'est déplacé en période de confinement, non ? Ok pour la distribution du courrier car continuité du service public mais les calendriers...

21h45 : #CONFINEMENT #ONVOUSREPOND @mélanie : Là encore, je vous renvoie vers la foire aux questions de l'exécutif, qui précise que les déménagements qui ne peuvent être différés sont autorisés, à condition de ne "pas mobiliser plus de 6 personnes" du foyer ou de l'entourage. Mais les règles changeront peut-être d'ici au 15 décembre.

21h45 : bonsoir,je suis censée déménager au 15/12. Savez- vous quels sont les instructions à ce sujet ? j'ai 3 personnes de mon entourage qui viendraient m'aider, et je dois louer un véhicule. Est-ce autorisé ?

21h41 : #CONFINEMENT #ONVOUSREPOND @Chris : Le site du gouvernement précise qu'il est possible de changer de lieu de confinement quand "il est impératif de rejoindre sa résidence principale (fin d'une location, protection de personnes vulnérables ou d'animaux, garde d’enfants etc.)". Je pense que l'on peut légitimement défendre que vous entrez dans ce cadre.

21h41 : Je suis confiné dans ma résidence secondaire. mon épouse est dans notre résidence principale à Paris. Elle est très déprimée, puis-je la rejoindre ?

21h24 : Des bornes de gel hydroalcoolique ont (enfin) été installées dans le métro de Marseille en début de semaine. "Il nous a fallu plusieurs mois pour trouver le bon prestataire, déterminer l’endroit où installer les distributeurs, mettre en place toute la logistique nécessaire", explique la régie phocéenne.




(C. PILA / FRANCE 3 PACA)

21h05 : Voici un extrait de l'émission "Pièces à conviction" diffusée dès maintenant. Une psychologue qui intervient en Ehpad y décrit "beaucoup de décès de personnes âgées qui sont mortes de chagrin, qui sont mortes d'isolement".




20h50 : La plateforme Fil santé jeunes, joignable gratuitement au 0 800 235 236, dit recevoir "surtout" des appels d'étudiants, dont les établissements sont fermés. "Pendant le premier confinement, nous avions davantage de lycéens, d'adolescents", précise sa directrice.

20h47 : "Nous voulons éviter une troisième vague, qui serait une vague de la santé mentale pour les jeunes et pour les moins jeunes."

Lors d'une visite à Paris sur la plateforme d'écoute Fil santé jeunes, le ministre appelle à "être extrêmement attentif" pour "venir en aide à celles et ceux qui ressentent le poids de la solitude".

20h38 : Santé publique France ajoute que 28 383 nouveaux cas de contamination par le coronavirus ont été enregistrés en 24 heures. Ce total inclut 25 506 cas confirmés par RT-PCR et 2 877 cas confirmés par test antigénique.

20h31 : Le léger recul du nombre global de personnes hospitalisées se confirme également, pour atteindre 32 811 ce mercredi.



(GEODES)

20h49 : Pour la deuxième journée consécutive, le nombre de patients Covid en réanimation diminue légèrement. Ceux-ci sont désormais 4 759, contre 4 838 hier et 4 903 avant-hier. Le pic semble passé dans ces services.


20h35 : L'agence sanitaire Santé publique France fait état de 427 morts recensées ces dernières 24 heures dans les hôpitaux, portant le bilan total des décès liés au coronavirus à 46 698 depuis le début de l'épidémie en France.

18h29 : Le PDG de la société américaine Moderna, à la pointe de la recherche sur les vaccins, est un Marseillais de 47 ans. Nous dressons le portrait de Stéphane Bancel, ce centralien qui a su convaincre Donald Trump et qui est désormais multimilliardaire.




(IVAN COURONNE / AFP)

19h26 : Près d'un tiers des résidents de l'Ehpad de Noyarey (Isère) sont morts depuis octobre en raison de l'épidémie. "Plus aucun des résidents qui ont été testés positifs n'est contagieux. La période a été difficile. Nous avons eu un dernier décès ce week-end", affirme à l'AFP la directrice. Elle déplore le décès de 24 personnes en cinq semaines, soit presque un par jour, explique France 3 Auvergne-Rhône-Alpes.

21h42 : Bonjour à vous. Un total de 45 522 nouveaux cas confirmés a été annoncé hier soir. Mais il prend en compte un rattrapage de 32 935 cas détectés depuis début octobre par des tests antigéniques. Ces derniers n'étaient pas encore comptabilisés. Il a été ajouté au 12 587 cas détectés en 24 heures après un test PCR, détaille Santé publique France.

16h25 : Bonjour franceinfo ! J'aurais une question concernant les chiffres de nouveaux cas de coronavirus d'hier : certaines sources dénombrent 45 522 nouveaux cas de lundi à mardi tandis que d'autres (dont Santé publique France il me semble) n'en dénombrent que 12 500. Sauriez-vous qui a vu juste, et pourquoi un tel écart ?

15h59 : Vincent Konieczny est enfin rentré en France, après huit mois de soins pour une forme très grave de Covid-19. Originaire de Metz, ce sexagénaire avait été transféré en Allemagne par hélicoptère, au mois de mars. Selon lui, la solidarité allemande a fait la différence. France Télévisions a recueilli son témoignage.

FRANCE 2

15h25 : Quelle devra être la stratégie de la France lorsque le premier vaccin contre le Covid-19 sera disponible ? Qui sera prioritaire et quelle est la part de population qu'il faudra vacciner ? Alors que plusieurs groupes annoncent des résultats encourageants sur l'efficacité de leurs produits, franceinfo tente de faire le point sur le futur plan de vaccination en France.

15h13 : La chaîne de télévision locale privée Tahiti Nui TV (TNTV), diffusée dans l'ensemble de la Polynésie française, doit suspendre ses journaux en raison d'un trop grand nombre de collaborateurs malades du Covid-19. Nos confrères vont continuer la diffusion d'informations locales "sur le web et les réseaux sociaux".

15h08 : Plusieurs cas de Covid-19, dont le nombre reste à établir, ont été détectés après un rassemblement religieux qui n'était pas autorisé par la préfecture de l'Orne, rapporte France Bleu Normandie, confirmant une information du journal Ouest-France. Fin octobre, cette retraite spirituelle a réuni environ 200 catholiques au sanctuaire de Montligeon (Orne).

14h58 : Après avoir mené une bataille sur les prix, la répression des fraudes s'attaque désormais à la qualité des solutions hydroalcooliques. Au total, 162 produits ont déjà été analysés par la DGCCRF. Parmi eux, 13% contenaient moins de 60% d'alcool, le seuil minimum. Cela pose de sérieuses questions sur la qualité des gels disponibles dans le commerce. Tous les détails dans cet article.

14h45 : Les personnes âgées de plus de 65 ans et les personnes à risque peuvent désormais réaliser des tests antigéniques auprès des médecins, pharmaciens et infirmiers. L'arrêté a été publié hier dans le Journal officiel. Mais ces tests antigéniques sont contre-indiqués si le patient est un cas contact, précise Le Monde, qui consacre un article à cette mesure.

13h58 : Plus sérieusement, Dido Harding a fait récemment l'objet de critiques après des ratés de l'application de traçage des cas (Test and Trace). Selon des données officielles publiées la semaine dernière, ce système ne parvient à contacter que 60,4% des contacts proches de malades du Covid-19.

13h53 : Au Royaume-Uni, Dido Harding est responsable du système de traçage des cas de Covid-19. Elle a eu l'occasion de tester elle-même l'application, puisque son téléphone lui a annoncé qu'elle devait rester en quarantaine jusqu'au 26 novembre. "Rien ne vaut l'expérience personnelle de vos propres produits", a-t-elle ironisé sur Twitter.

13h36 : "Nous sommes encore très loin d'avoir gagné la guerre face au virus. Nous avons encore besoin de la solidarité, de l'engagement de chacun (...). Relâcher nos efforts maintenant, c'est prendre le risque de les avoir faits pour rien (...). Rien ne serait pire que de déconstruire à partir de maintenant des résultats qui ont été obtenus par la mobilisation et les efforts des Français."

Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement, s'est exprimé après le Conseil de défense et le Conseil des ministres. Il appelle les Français à ne pas relâcher les "efforts" pour contenir l'épidémie.

13h04 : Deux syndicats du groupe Amazon dénoncent des "risques" de contamination au Covid-19 dans les entrepôts. "Les CDI et les intérimaires embauchés en masse se marchent littéralement sur les pieds", déclare Laurent Degousée, de SUD-Solidaires. Les organisations réclament des augmentations et une prime en contrepartie.

13h59 : C'est plus ! Les sociétés Pfizer et BioNTech annoncent désormais que leur vaccin candidat est efficace à 95%, après l'analyse définitive des résultats de la phase 3 de l'essai clinique (résultat de 90% lors de l'analyse intermédiaire, il y a dix jours). Pfizer prévoit donc de déposer "dans les jours à venir" une demande d'autorisation d'urgence auprès des autorités américaines (FDA).

12h36 : Philippe Amouyel, professeur de santé publique au CHU de Lille (Nord), plaide pour un dépistage massif des Français avant les fêtes de fin d'année. "Il faut qu'il y ait vraiment une coordination nationale", défend-il sur franceinfo. "Idéalement, il faudrait que le dépistage soit fait avant le 24 décembre. Comme ça, on aura réduit énormément la circulation du virus."

12h00 : A midi, voici un nouveau point sur l'actualité :

"L'épidémie ralentit", a confirmé hier le directeur général de la santé, Jérôme Salomon. Dans les hôpitaux, le nombre de patients en réanimation semble avoir atteint un plateau.

Le père d'Alexia Daval, Jean-Pierre Fouillot, a réclamé devant la cour d'assises de la Haute-Saône "la peine maximale" à l'encontre de Jonathann Daval, accusé du meurtre de sa fille. Suivez le procès dans notre direct.


Les députés ont entamé l'examen de la controversée proposition de loi "sécurité globale". A l'extérieur de l'Assemblée nationale, une manifestation d'opposants a été émaillée de violences.


Le "projet de loi confortant les principes républicains" est achevé et a été transmis aux présidents de l'Assemblée nationale et du Sénat, annonce Gérald Darmanin.

11h57 : Le chef du Programme alimentaire mondial, lauréat du Nobel de la paix 2020, ne pourra venir chercher le prix à Oslo en décembre à cause de la situation sanitaire liée au Covid-19, annonce la Fondation Nobel. Celle-ci dit réfléchir à une possible cérémonie numérique.

11h46 : Face aux clusters, l’équipe de contact tracing est sur le front 7 jours sur 7 pour tenter de stopper les chaînes de contaminations. France 3 Bretagne est allée à sa rencontre.

11h14 : Bonjour @Monica. Aller faire ses courses pour acheter des produits de première nécessité n'est pas une sortie familiale, mais les autorités font preuve d'une certaine tolérance. Si vous n'avez pas de mode de garde, il est possible de s'y rendre avec des enfants. Vous pouvez aussi y aller à deux adultes pour un ravitaillement de plusieurs jours, comme le détaille La Voix du Nord.

11h12 : Bonjour FI Peut-on aller faire ses courses à 2 ? Merci pour votre réponse.

10h59 : "Le problème c'est que trop de choses sont confiées à l'Etat et pas assez aux maires."

Questionné par des collégiens sur la gestion de la crise sanitaire, François Hollande ne veut pas accabler le gouvernement dans sa gestion d'une crise sanitaire "inédite", mais il estime qu'un meilleur partage des décisions est possible. Plus de détails dans cet article.

10h39 : Sur LCI, Laurent Berger critique une gestion de la crise "trop verticale". Le secrétaire général de la CFDT invite l'exécutif à associer les acteurs économiques, syndicaux, associatifs et politiques et à ne pas abandonner "dans la précarité démocratique" une frange de la population.

09h55 : Bonjour @Question du jour. Oui, les nouveaux tests antigéniques sont pris en compte. Jérôme Salomon, directeur général de la Santé, a d'ailleurs indiqué hier qu'ils "sont un atout précieux supplémentaire", avec 32 935 personnes testées positives depuis début novembre grâce à ces tests rapides.