DIRECT. Covid-19 : au Sénat, Christophe Castaner assume d'avoir donné aux soignants un stock de masques des forces de l'ordre

Après l'ancien ministre de la santé Xavier Bertrand et la ministre des Armées Florence Parly, c'est au tour de l'ancien ministre de l'Intérieur d'être entendu par les sénateurs. 

Ce direct est terminé.

Ce qu'il faut savoir

Après l'ancien ministre de la Santé Xavier Bertrand et la ministre des Armées Florence Parly, c'est au tour de l'ancien ministre de l'Intérieur Christophe Castaner d'être auditionné en commission d'enquête du Sénat sur la gestion de crise du Covid-19, mardi 22 septembre. Il a notamment été interrogé sur les difficultés des forces de l'ordre à bénéficier de masques au début de l'épidémie. 

"Vous avez mis en danger vos hommes, et les personnes qui ont été contrôlées", a dénoncé le sénateur apparenté LR Olivier Paccaud. L'ancien ministre de l'Intérieur s'est défendu en expliquant qu'un stock de près d'un million et demi de masques FFP2, relevant de la police, de la gendarmerie et des préfectures, avait été "confié aux ARS et aux hôpitaux""J'ai fait le choix d'appliquer la doctrine de l'Etat", donnant la priorité aux soignants pour ce type d'équipements, s'est-il défendu.

 Les hospitalisations continuent leur hausse. Sur les sept derniers jours, 4 244 personnes ont été hospitalisées en France à cause du coronavirus, contre 4 103 au bilan de la veille. Les services de réanimation ont enregistré 651 entrées, contre 638 selon le précédent décompte. Plus de 10 000 cas ont été rapportés par Santé publique France et 67 personnes sont mortes à l'hôpital, deux chiffres en nette hausse par rapport au mardi précédent (7 852 cas et 36 morts).

"Nous ne souhaitons pas isoler à nouveau nos aînés." Emmanuel Macron a visité l'Ehpad de Bracieux (Loir-et-Cher), mardi 22 septembre, afin d'évoquer le cas des personnes âgées et fragiles durant cette épidémie de Covid-19. Il a notamment insisté sur le respect des mesures barrières et des règles sanitaires.

 Nouvelles restrictions dans plusieurs départements. Dans le Gard, les bars et restaurants devront fermer à minuit, et le masque devient obligatoire dans trois communes dont Nîmes. Les restrictions applicables à Nice, dont une interdiction de se regrouper à plus de 10 sur les plages, sont étendues au reste des Alpes-Maritimes. Et en Bretagne, l'ARS invite à "limiter les réunions privées de plus de 10 personnes", sans pour autant les interdire.

Un record de deux millions de nouveaux cas de Covid-19 la semaine dernière. C'est le nouveau bilan de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) publié mardi. Au cours de la même période, le nombre de décès a diminué de 10%, 37 700 décès ayant été signalés, a toutefois noté l'OMS.

 Les faiblesses du traçage. Selon Santé publique France, 80% des nouveaux cas n’avaient pas été précédemment identifiés comme cas contacts. Dans cette enquête, franceinfo revient sur les limites du dispositif mis en place pour remonter les chaînes de contamination du Covid-19.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #CORONAVIRUS

23h54 : Le Premier ministre et des membres du gouvernement ont reçu ce soir l'ensemble des chefs de partis et présidents des groupes parlementaires pour faire un point sur la lutte contre l'épidémie de Covid-19. Une réunion qui n'a pas vraiment convaincu l'opposition.



(LUDOVIC MARIN / AFP)

23h44 : Le plan blanc a été déclenché dans plusieurs hôpitaux de Lyon, annoncent les Hospices civils de Lyon (HCL), "afin de faire face à la sollicitation croissante du système hospitalier par des patients atteints de la Covid-19". Cela concerne pour l'instant les 13 établissements des Hospices Civils de Lyon, situés sur l’agglomération lyonnaise. L’Agence régionale de santé demande aux établissements publics et privés de Lyon de faire de même.

22h54 : "Incohérences", "peu de réponses", "impression de brouillard", "contradictions". Les membres de l'opposition se sont montrées déçus, à l'issue d'une réunion avec Jean Castex et plusieurs membres du gouvernement, mardi, pour faire le point sur l'épidémie de Covid-19.

22h13 : Un peu de lecture pour la soirée ? Voici les contenus qu'il ne fallait pas manquer aujourd'hui sur franceinfo.fr :



Notre carte pour voir si votre département fait partie des 55 classés en "zone de circulation du virus".


Coups de fil manqués, recommandations floues...Face à l’accélération de l’épidémie de Covid-19, les failles du dispositif de traçage des cas contacts sont nombreuses.


"J’ai eu dix minutes pour préparer un sac" : Marika Bret, la DRH de Charlie Hebdo, a été contrainte de quitter son domicile après avoir reçu des menaces. Voici son témoignage.

21h15 : Nous vous l'indiquions plus tôt dans ce live : un Conseil de défense sanitaire aura lieu demain. "Plusieurs décisions seront prises dans les prochaines heures qui seront communiquées par le ministre [de la Santé], soit mercredi soir, soit jeudi matin", a indiqué Emmanuel Macron lors d'une visite dans un Ehpad du Loir-et-Cher.

21h07 : L'ancien ministre de l'Intérieur s'est défendu en expliquant qu'un stock de près d'un million et demi de masques FFP2, relevant de la police, de la gendarmerie et des préfectures, avait été "confié aux ARS et aux hôpitaux". "J'ai fait le choix d'appliquer la doctrine de l'Etat", donnant la priorité aux soignants pour ce type d'équipements, a-t-il avancé.

21h06 : Devant la commission d'enquête du Sénat sur la gestion de l'épidémie de Covid-19, Christophe Castaner a été interrogé sur les difficultés des forces de l'ordre à bénéficier de masques au début de l'épidémie. "Vous avez mis en danger vos hommes, et les personnes qui ont été contrôlées", a dénoncé le sénateur apparenté LR Olivier Paccaud.

20h05 : Il est un peu plus de 20 heures, le moment de faire un point sur l'actualité de ce début de soirée :

La France a enregistré 10 008 nouveaux cas de Covid-19 en 24 heures, rapporte Santé publique France. Le taux de positivité des tests pratiqués a par ailleurs continué d'augmenter, pour la quatrième journée consécutive. Suivez notre direct sur la situation sanitaire.

• En visite dans un Ehpad du Loir-et-Cher, Emmanuel Macron a défendu "une réaction proportionnée" face au virus. "Nous ne souhaitons pas, collectivement, isoler à nouveau nos aînés", a-t-il assuré.


• Après son placement en garde à vue dans une enquête sur ses liens avec l'homme d'affaires Mohed Altrad, le président de la fédération française de rugby, Bernard Laporte, dénonce "une campagne coordonnée de déstabilisation" visant à le renverser.

• Le corps du quinquagénaire porté disparu dans le Gard depuis les intempéries du week-end a été retrouvé sans vie, selon la préfecture et la gendarmerie. Il a été localisé à deux kilomètres des lieux de sa disparition.

19h59 : Nouvelle passe d'armes entre Pékin et Washington. Devant l'Assemblée générale de l'ONU, l'ambassadeur de Chine a accusé Donald Trump de "propager un virus politique" avec ses "accusations infondées" contre Pékin sur la gestion du Covid-19. Plus tôt dans la journée, le président américain avait accusé les autorités chinoises d'avoir laissé l'épidémie "infecter le monde".

19h51 : Par ailleurs, 4 244 malades du Covid-19 ont été hospitalisés sur les sept derniers jours, soit 141 de plus par rapport aux chiffres annoncés la veille. Parmi ces personnes, 651 sont en réanimation, a indiqué le service public de santé. Les autorités sanitaires ont enregistré 68 nouveaux décès en milieu hospitalier ces dernières 24 heures.

19h49 : La France a enregistré 10 008 nouveaux cas de Covid-19 en 24 heures, selon les données publiées à l'instant par Santé publique France. Le taux de positivité (proportion du nombre de personnes positives par rapport au nombre total de personnes testées) a progressé à 6,1% (contre 5,9% la veille).

19h11 : Les Etats-Unis comptent désormais plus de 200 000 décès liés au Covid-19, nous rapporte notre journaliste sur place, Raphaël Godet. Au total, plus 6,9 millions de cas ont été recensés dans le pays.

21h49 : 252 étudiants de l'École centrale de Lyon ont été déclarés positifs au Covid-19, a annoncé la direction de l'école. L'établissement est fermé depuis le 11 septembre.

18h25 : La préfecture du Gard a annoncé de nouvelles restrictions dans le département, pour freiner l'épidémie de Covid-19. Les débits de boissons, les commerces alimentaires et restaurants devront fermer à minuit. Le port du masque va devenir obligatoire dans les communes de Nîmes, Alès et Bagnols-sur-Cèze, entre 6 heures et minuit. Ces mesures entreront en vigueur à partir de demain.

18h17 : Florence Parly a reconnu que les militaires de la base aérienne de Creil, dans l'Oise, n’avaient pas été testés fin janvier, après leur retour d'une mission à Wuhan (Chine). "Les équipages ont été soumis à un protocole sanitaire extrêmement strict mais qui, en effet, ne comprenait pas à l’époque de tests", a expliqué la ministre des Armées devant la commission d'enquête du Sénat sur la gestion de l'épidémie de Covid-19. Le 4 mars, elle avait affirmé sur France 2 que les 18 militaires "avaient été testés et confinés".

18h02 : Il est 18 heures, voici les titres de ce mardi :

• Après son placement en garde à vue dans une enquête sur ses liens avec l'homme d'affaires Mohed Altrad, le président de la fédération française de rugby, Bernard Laporte, dénonce "une campagne coordonnée de déstabilisation" visant à le renverser.

• Le sommet européen prévu jeudi et vendredi à Bruxelles a été reporté d'une semaine après qu'un agent de sécurité du président du Conseil européen, Charles Michel, a été testé positif au Covid-19. Suivez notre direct sur la situation sanitaire.


En visite dans un Ehpad du Loir-et-Cher, Emmanuel Macron a défendu "une réaction proportionnée" face au virus. "Nous ne souhaitons pas, collectivement, isoler à nouveau nos aînés", a-t-il assuré.




Le corps du quinquagénaire porté disparu dans le Gard depuis les intempéries du week-end a été retrouvé sans vie, selon la préfecture et la gendarmerie. Il a été localisé à deux kilomètres des lieux de sa disparition.

17h55 : L'ancien ministre de l'Intérieur Christophe Castaner est à présent entendu par la commission d'enquête du Sénat sur la gestion de l'épidémie de Covid-19. Vous pouvez regarder son audition dans notre direct.

17h43 : @Gigi : Du côté des hôpitaux parisiens, le nombre d'admissions quotidiennes affiche une tendance à la hausse depuis le début du mois, y compris dans le services de réanimation (comme le montre ce graphique des nouveaux patients Covid en soins intensifs, tiré de ce site officiel très riche).



(GOUVERNEMENT.FR)

17h43 : @Gigi : Comme vous pourrez le constater dans nos infographies, la capitale connaît l'un des taux d'incidence les plus élevés de France, près de quatre fois supérieur au seuil d'alerte. En revanche, le facteur de reproduction en Ile-de-France est l'un des plus faibles de France.

17h41 : Bonjour FI, où en est la situation épidémiologique à Paris? Est-ce que ça augmente / se stabilise / diminue ?

17h13 : Les dirigeants des Etats de l'UE, dont Emmanuel Macron, devaient se retrouver à Bruxelles pour évoquer notamment les tensions avec la Turquie, la situation en Biélorussie et les relations commerciales avec la Chine.

17h07 : Le porte-parole du président du Conseil européen annonce sur Twitter le report du sommet européen prévu en fin de semaine. Raison avancée : Charles Michel doit rester en isolement après qu'un de ses agents de sécurité a été testé positif.

17h03 : Le sommet européen prévu jeudi et vendredi à Bruxelles est reporté à début octobre pour des raisons sanitaires.

17h01 : Tout en reconnaissant qu'il restait une part d'incertitude, la ministre des Armées a tenu à enterrer la "rumeur" selon laquelle la base aérienne de Creil a été à l'origine d'un cluster dans l'Oise au tout début de l'épidémie en France.

16h55 : Entendue par la commission d'enquête du Sénat, la ministre des Armées, Florence Parly, s'est exprimée sur les contaminations survenues à bord du Charles-de-Gaulle. L'organisation et les équipements du porte-avion ont été "modifiés" cet été, assure-t-elle.

17h08 : #ONVOUSREPOND @Céline : Bonjour. Vous êtes loin d'être la seule à vous poser des questions sur ces milliards d'euros qui semblent parfois tomber du ciel. Nous avons répondu à ces interrogations dans cet article.




(K. SCHMITT / FOTOSTAND / AFP)

16h43 : Bonjour et merci pour votre travail. Question naïve. Beaucoup d'annonces depuis la crise Covid pour des aides, des plans de relances à coup de milliards d'euros. D'où vient cet argent ?

16h29 : Emmanuel Macron confirme qu'un Conseil de défense sanitaire aura lieu demain, suivi "demain soir ou jeudi matin" par le point de situation hebdomadaire du ministre de la Santé. C'est à Olivier Véran qu'il reviendra d'annoncer les éventuelles mesures décidées par l'exécutif.

16h14 : "Nous ne souhaitons pas isoler nos aînés. (...) Nous ne vaincrons pas le virus en isolant nos concitoyens."

En visite dans un Ehpad du Loir-et-Cher, le chef de l'Etat appelle à "protéger au maximum nos aînés" et défend une réponse "proportionnée" dans les Ehpad. Vous pouvez regarder son intervention sur notre antenne.


16h01 : La fondation Nobel annonce l'annulation de la cérémonie physique de remise des prix Nobel, qui était prévue le 10 à Stockholm (Suède). C'est la première fois depuis 1944 que cet événement n'aura pas lieu. Les prix seront donc remis à distance.

15h45 : Le salon Paris Manga & Sci-Fi Show, qui attire chaque année 150 000 visiteurs, annonce le report de sa 30e édition. L'événement prévu les 7 et 8 novembre prochains aura finalement lieu les 10 et 11 avril 2021... si tout va bien.

15h36 : La ministre des Armées, Florence Parly, est entendue par la commission d'enquête du Sénat sur la gestion de l'épidémie. Vous pouvez regarder son audition dans notre direct. En fin d'après-midi, c'est l'ex-ministre de l'Intérieur Christophe Castaner qui sera à son tour interrogé par les sénateurs.

14h49 : "Comme en Espagne, en France et dans beaucoup d'autres pays, nous avons atteint un tournant périlleux."

Le chef du gouvernement britannique affirme que les nouvelles mesures visent à réduire le niveau de circulation du virus tout en assurant "le minimum de dégâts pour les vies et les revenus des gens". Il laisse planer la menace d'annonces avec "une plus grande puissance de feu".

15h08 : Boris Johnson annonce un doublement des amendes en cas de non respect des règles sanitaires en Angleterre : elles s'élèveront désormais à 200 livres (218 euros). Les mesures annoncées cet après-midi devraient "rester en place pour six mois", selon lui.

14h34 : Comme attendu, le Premier ministre britannique, Boris Johnson, a annoncé de nouvelles restrictions pour l'Angleterre. Tous les bars et restaurants devront fermer dès 22 heures, le nombre de convives aux mariages sera limité à 15 personnes et l'obligation du port du masque est étendue.

14h28 : La proposition de plan de relance dévoilée par les députés et sénateurs communistes se veut le contrepoint du projet gouvernemental, jugé "inefficace économiquement, injuste socialement et inopérant environnementalement", selon Sébastien Jumel.

14h26 : Face au plan de relance de 100 milliards d'euros du gouvernement, les parlementaires communistes proposent un plan de relance de 252 milliards d'euros. Les élus PCF souhaiteraient 150 milliards d'euros d'investissements sur trois ans, 85 milliards d'euros de dépenses courantes et 17 milliards d'aides temporaires.

14h22 : Le Medef annonce que le patronat a accepté d'ouvrir une "négociation" sur le télétravail, comme réclamé par les syndicats. La première réunion aura lieu le 3 novembre. Du côté des syndicats, la CFDT, Force ouvrière et la CFE-CGC ont déjà dit qu'elles y seraient présentes.

14h15 : En ce début d'après-midi, voici les articles que vous consultez le plus sur franceinfo :

• Notre article sur la fraude aux moyens de paiement, qui bondit de 20% pour les chèques mais reste faible par ailleurs.

• Notre carte pour savoir si votre département est considéré comme une zone de circulation active du virus.

• Notre enquête sur les failles du traçage des chaînes de contamination en France.

14h06 : @anka du 90 : Selon le chef du service politique de franceinfo à Radio France, Jean-Jérôme Bertolus, Emmanuel Macron présidera une nouvelle réunion sur l'épidémie dès demain. Je n'ai pas d'information sur l'ampleur des décisions qui pourraient être annoncées à l'issue de ce Conseil de défense sanitaire.

14h05 : Est-ce qu’un conseil de défense est prévu cette semaine? Des nouvelles annonces prévues au niveau national ou que localement? Merci pour votre travail

14h01 : Il est 14 heures, voici un nouveau point sur l'actualité de ce mardi :

• Les gardes à vue du médecin et du kinésithérapeute du cycliste Nairo Quintana, débutées hier, ont été prolongées. Elles interviennent après la saisie notamment de sérum physiologique lors d'une perquisition dans l'hôtel de l'équipe française Arkea-Samsic.


• Extension de l'obligation du port du masque, fermeture dès minuit des bars et des restaurants, interdiction des fêtes étudiantes... Le préfet du Gard a annoncé de nouvelles restrictions dans le département. Suivez notre direct sur l'épidémie.

• Le président de la Fédération française de rugby, Bernard Laporte, a été placé en garde à vue dans le cadre de l'enquête portant sur ses liens avec l'homme d'affaires Mohel Altrad. Ce dernier et trois autres personnes ont aussi été placées en garde à vue.

• L'enquête sur les dérives au sein de la compagnie de sécurisation et d'intervention de Seine-Saint-Denis se poursuit. Quatre policiers ont été placés en garde à vue, deux mois après une première vague de six gardes à vue.