Covid-19 : les Etats-Unis ont acheté 200 millions de doses de vaccins supplémentaires

 C'est ce qu'a annoncé jeudi le président américain Joe Biden.

Le président américain Joe Biden lors d\'une conférence de presse l\'institut national de santé, à Bethesda, dans le Maryland, le 11 février 2021.
Le président américain Joe Biden lors d'une conférence de presse l'institut national de santé, à Bethesda, dans le Maryland, le 11 février 2021. (SAUL LOEB / AFP)
Ce qu'il faut savoir

La campagne de vaccination s'accélère aux Etats-Unis. Le gouvernement américain a finalisé les contrats d'achat de 200 millions de doses supplémentaires de vaccins (Pfizer et Moderna) contre le Covid-19 dans le cadre de sa campagne de vaccination massive, a annoncé jeudi 11 février le président Joe Biden. "Nous sommes maintenant dans la bonne voie pour avoir assez de vaccins pour 300 millions d'Américains d'ici la fin du mois de juillet", soit la quasi-totalité de la population adulte, a-t-il déclaré lors d'une visite aux Instituts nationaux de santé (NIH) près de Washington.

 Le variant britannique représente 20 à 25% des infections en France. Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a fait un point d'étape sur l'épidémie de Covid-19 jeudi en début de soirée. Il a notamment évoqué la situation sur le front des variants. Le variant britannique est désormais responsable de 20 à 25% des infections en France, les variants sud-africain et brésilien de l’ordre de 4 à 5%, a annoncé le ministre. "Chaque semaine que nous gagnons" sur ces variants "est une semaine de respiration. Nous espérons gagner suffisamment de temps pour éviter un confinement", a-t-il indiqué. La situation est toutefois inquiétante en Moselle, où plus de 300 cas évocateurs des variants sud-africain et brésiliens ont été détectés, a-t-il précisé, évoquant de possibles nouvelles restrictions dans ce département. Le ministre annoncé qu'il se déplacerait vendredi à Metz. 

Entre 200 000 et 300 000 tests salivaires par semaine. A l'occasion de la séance hebdomadaire de questions au gouvernement du Sénat, le ministre de la Santé a promis entre 200 000 et 300 000 tests salivaires par semaine, dès la mi-février. Jean Castex a rappelé cet objectif jeudi après-midi, après le feu vert de la Haute autorité de santé (HAS) sur ces tests pour les personnes sans symptômes. 

 Des tests salivaires "beaucoup plus faciles d'accès." Le Premier ministre Jean Castex a vanté, jeudi, le déploiement des tests salivaires, depuis une école du 13e arrondissement de Paris où ces tests sont expérimentés. "Nous avons décidé de le déployer d'abord en direction des enfants, dans les écoles, les collèges, les lycées. C'est un public plus fragile, plus réticent au test naso-pharyngé", a-t-il précisé. Le Premier ministre a également annoncé que les soignants étaient un autre public visé. "Avec cette technique, nous allons encore pouvoir renforcer la surveillance épidémiologique", a-t-il assuré. 

 Elisabeth Borne appelle à se "remobiliser" sur le télétravail. La progression en France des différents variants du Sars-CoV-2 inquiète les autorités sanitaires. Alors le gouvernement appelle à se "remobiliser" sur le télétravail. "C'est un très bon outil pour lutter contre la propagation du virus", a insisté Elisabeth Borne, la ministre du Travail, sur franceinfo, jeudi. "En novembre, on avait 70% des salariés qui peuvent facilement télétravailler qui étaient en télétravail, et il y a encore 64% de ces salariés qui le font", a-t-elle indiqué.

L'Allemagne va fermer ses frontières avec la Tchéquie et le Tyrol. Le pays a pris ces décisions jeudi, alors que ce pays et cette région autrichienne enregistrent de forts taux d'infection aux très contagieux variants du coronavirus. La veille, la chancelière allemande Angela Merkel avait annoncé prolonger les restrictions jusqu'au 7 mars, malgré la colère d'une partie de la population. Commerces non alimentaires, restaurants, cafés, musées ou encore équipements sportifs resteront fermés au moins trois semaines de plus que prévu, "compte tenu de l'incertitude concernant la propagation des variants du virus", a expliqué la dirigeante.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #COVID_19

23h52 : Bonsoir @lolo65. Nous ne savons pas encore dans quelles conditions se dérouleront ces tests salivaires dans les établissements scolaire. En tout cas, les médecins scolaires alertent déjà sur leur incapacité à mener à bien ces tests salivaires à grande échelle, rapporte Le Monde.fr. Selon le quotidien, les infirmières libérales et la sécurité civile "peuvent être mobilisées pour dépister dans les établissements scolaires". Ce qui, selon le syndicat SNICS-FSU, pourrait créer des situations différentes d'une académie à l'autre.

23h47 : Bonsoir, sait on par qui seront réalisé les tests salivaire dans les écoles? Merci bcp pour le travail de FI

23h41 : Dans le détail, les Etats-Unis ont passé commande de 100 millions de doses du vaccin Pfizer et 100 millions de doses du vaccin Moderna. Ces nouvelles commandes portent à 600 millions le stock de vaccin des Etats-Unis, rapporte CNBC (lien en anglais).

23h12 : Les Etats-Unis ont acheté 200 millions de doses de vaccins supplémentaires, annonce le président Joe Biden.

22h16 : Nous parlions à l'instant de la suspension de la vaccination des soignants avec le vaccin AstraZeneca à l'hôpital Mémorial de Saint-Lô. Le CHRU de Brest vient de prendre la même décision, révèle Le Télégramme.

22h05 : Selon l'ANSM, les personnes qui ont développé des effets secondaires avec le vaccin AstraZeneca, pour l'instant administré à des soignants, était en moyenne âgées de 34 ans. L'hôpital Mémorial de Saint-Lô a même suspendu la vaccination de son personnel soignant après avoir détecté ces effets secondaires chez une vingtaines de personnes, rapporte La Manche Libre.

22h16 : Et quid du vaccin AstraZeneca, destiné au moins de 65 ans ? L'ANSM relève "un signal potentiel", avec 149 déclarations de syndrome grippaux, souvent de forte intensité (fièvre élevée, courbature, maux de tête). "Ces effets indésirables sont connus et décrits avec les vaccins", indique l'agence. Quelque 10 000 personnes ont notamment reçu ce vaccin, entre le 6 et le 10 février.

22h16 : Depuis le début de la campagne avec le vaccin Pfizer/BioNTech, l'Agence du médicament ANSM a relevé 73 cas d'hypertension artérielle déclarés, de courte durée. Ces cas ne remettent pas en cause sa sécurité du vaccin, mais "constitue un signal qui doit être surveillé", a estimé l'agence. Au total, 2 060 675 de personnes avait reçu hier au moins une dose de vaccin, selon les chiffres de Santé Publique France.

21h46 : Merci @machin pour ce commentaire.

Jake Gyllenhaal Reaction GIF

21h44 : Bah, de nouveaux tests, on va pas cracher dessus, quand même.

21h43 : Au Luxembourg, il n’y a que des tests salivaires ! Depuis le début et à gogo!

21h43 : Il y a plusieurs mois que ces tests salivaires sont utilisés dans nombre de pays. La France, comme d'habitude, attend la HAS.... longtemps, longtemps....

21h42 : La Haute autorité de Santé a donné son feu vert à l'utilisation des tests salivaires sur les personnes sans symptômes. Leurs avantages ? Ils sont "réalisables depuis chez soi" et donnent un résultat "en trois à quatre heures". Dans cet article, le chef du Service d'évaluation des actes professionnels à la Haute autorité de Santé nous explique comment ça marche.

21h34 : En Belgique, les tests salivaires pour détecter le Covid-19 ont été généralisés dès le mois d'octobre. Depuis, les maisons de retraite ont observé une très nette diminution des taux de positivité. Alors ? Est-ce vraiment la solution pour réduire la progression de l'épidémie ?

21h16 : #VALP "Depuis le 15 décembre, il y a eu 2,5 millions de contrôle et à peu près 225 000 verbalisations. On voit que c'est très peu car les Français respectent ce couvre-feu", se félicite le ministre de l'Intérieur.

21h09 : Bonsoir @Petitequestion. Aucune explication n'a été donnée pour l'instant. "Les autorités sanitaires ne nous ont livré aucune analyse non plus", a déclaré le maire de Metz, François Grosdidier, au micro de franceinfo. Lors de sa conférence de presse, le ministre de la Santé a émis l'hypothèse de la présence de nombreux travailleurs transfrontaliers en Moselle, ce qui n'a pas convaincu l'édile, qui rappelle que si les variants sont présents dans le département, "ce n’est pas le cas chez nos voisins luxembourgeois et sarrois."

21h09 : Bonsoir.Une petite question sans aucune méchanceté (pas la peine de s énerver sur les commentaires), encore la Moselle est l un des départements les plus touché, est ce qu'il y une raison avancée ? Non respect des gestes barrières ? Quelqu'un a-t-il une réponse. Merci

20h53 : Le 19 janvier, Olivier Véran a fait une promesse : "lorsque vous êtes en contact téléphonique avec un centre(...) que ce soit nous qui vous rappelions quand des créneaux seront disponibles pour la vaccination." Le ministre de la Santé a-t-il tenu sa promesse ? L’Œil du 20 heures a voulu vérifier.

20h46 : Le taux de positivité est quant à lui en très léger recul de 0,1 point. Il s'établit désormais à 6,2% des tests effectués.

20h44 : Sur le moyen terme, on constate que les chiffres sont relativement stables depuis quinze jours, même si les autorités sanitaires craignent un afflux de malades à cause des nouveaux variants du virus. Ainsi, sur les sept derniers jours, on compte 10 396 nouvelles hospitalisations, dont 1 756 admissions en réanimation.

20h42 : En l'espace de 24 heures, 371 personnes sont mortes de la maladie, portant le nombre total de décès à 80 803 depuis le début de l'épidémie.

20h42 : C'est l'heure des chiffres. Les hôpitaux accueillent 26 963 patients souffrant du Covid-19, contre 27 417 hier. Le nombre d'admissions en 24 heures augmente pourtant toujours, avec 1 618 malades en plus, contre 1 525 le jour précédent. Le nombre de malades admis dans les services de réanimation est passé de 3 309 patients à 3 327 dont 269 sur les seules dernières 24 heures. Une semaine plus tôt, les services de réa comptabilisaient 3 240 malades du Covid.

20h26 : Voici ce qu'il faut retenir de l'actualité en ce début de soirée :

Le variant identifié au Royaume-Uni du Covid-19 est désormais responsable de 20 à 25% des infections en France et les variants dits sud-africain et brésilien de l'ordre de 4 à 5%, annonce le ministre de la Santé. Olivier Véran a fait part de son inquiétude concernant la situation en Moselle, où ces variants plus contagieux ont été identifiés.


Trente-cinqdépartements sont placés en vigilance orange en raison du grand froid et des risques de neige et de verglas par Météo France. Pour grelotter avec nous, ça se passe dans notre direct.

• Le prof de philo de Trappes Didier Lemaire se dit victime de menaces. Exagération ou réalité ? Voici notre enquête.

Cinq personnes en garde à vue dans l'affaire Mila seront jugées en juin. Agées de 18 à 29 ans, elles ont été interpellées dans différentes régions et placées en garde à vue pour "cyberharcèlement" et "menaces de mort" à l'encontre de l'adolescente iséroise.

20h34 : Bonsoir @Surcouf Rien n'a été décidé pour l'instant.Dans l'attente du déplacement d'Olivier Véran demain, uneconcertation a débuté avec les élus locaux pour mettre en place de nouvelles mesures pour freiner la circulation du virus, rappelle France 3 Grand Est. François Grosdidier, le maire de Metz (LR), s'est quant à lui exprimé sur BFMTV : "Oui, hélas, si cela se confirme, il faut prendre des mesures", a-t-il déclaré, sans évoquer toutefois de pistes privilégiées.

20h18 : Quelles pourraient être les nouvelles restrictions en Moselle au vu des nombreux cas de variants sud africain et brésilien ? Un confinement est il possible ?

20h12 : Lors de sa conférence de presse, le ministre de la Santé a évoqué le cas "inquiétant" de la Moselle. Voici ce qu'a déclaré Olivier Véran.

19h28 : Dans l'extrait suivant, le ministre de la Santé Olivier Véran revient sur la part des variants dans la circulation du virus en France.

19h17 : L'épidémie de Covid-19 a isolé des retraités, qui ne voient plus leurs proches par crainte du virus. À Toulouse, des équipes médico-sociales offrent écoute et conseils à 650 personnes par téléphone.

19h05 : L'hypothèse du reconfinement reste écartée à ce stade, a enfin rappelé le ministre de la Santé.

19h05 : L'intervention d'Olivier Véran est terminée, mais voici ce que l'on peut retenir :

• le variant britannique est responsable de 20 à 25% des infections en France, les variants sud-africain et brésilien de l’ordre de 4 à 5%.

• le cas de la Moselle, où 300 cas de mutations aux variants brésilien et sud-africain ont été identifiés en quatre jours, inquiète les autorités. Le ministre de la Santé se rendra sur place dès demain pour discuter avec les acteurs publiques.

19h06 : Le ministre de la Santé évoque le cas "inquiétant" de la Moselle. "Plus de 300 cas de mutations évocatrices des variants brésilien et sud-africain" ont été identifié "ces quatre derniers jours". Il se rendra sur place dès demain. Pour décider de la marche à suivre, "le préfet engagera ce soir à 19 heures les discussions avec les différents élus du territoire", poursuit-il.

19h06 : "La proportion de virus qui présente des mutations évocatrices des variants brésilien et sud-africains a augmenté. Elle serait de l'ordre de 4 à 5 % à l'échelle du pays. Leur répartition est très hétérogène. Dans certains département on n'en trouve pas la trace. Dans d'autres, on en trouve quelques dizaines de cas, notamment dans des clusters."

18h52 : "Nous considérons que la diffusion de ces deux variants n'est pas encore inéluctable."

18h52 : Les variants sud-africain et brésilien "peuvent occasionner des réinfections chez des personnes qui ont déjà été contaminées au Covid-19", poursuit Olivier Véran.

18h51 : "Chaque semaine que nous gagnons sur ce variant est une semaine de respiration pour notre pays. Nous constatons que nous avons déjà gagné du temps."

A nouveau, Olivier Véran assure que tout sera fait pour éviter un nouveau confinement.

18h49 : "Le variant britannique est responsable d'une infection sur 5 à une infection sur 4 à l'heure actuelle", en France, rappelle Olivier Véran.

18h49 : Pour commencer, Olivier Véran évoque trois variants "plus contagieux que le Covid-19 classique" .

18h48 : Olivier Véran tient une conférence de presse depuis le ministère de la Santé. Pour la suivre, voici le lien de notre direct.

18h45 : Si la neige vient au Français, les Français vont moins à la neige. près de neuf personnes sur dix ne partent pas en vacances cet hiver, selon notre sondage. Pour un tiers des personnes interrogées, si elles ne partent pas, c'est avant tout en raison des risques ou des conséquences de l'épidémie de Covid-19.

18h41 : Plage sous la neige ! Pornichet

18h36 : Le Covid-19 progresse sur le continent africain. Le nombre de morts dus à la maladie y "ont augmenté de 40%" en un mois, s'alarme l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Pointant des variants plus contagieux, elle indique que "plus de 22 300 décès ont été signalés en Afrique au cours des 28 derniers jours, contre près de 16 000 décès au cours des 28 jours précédents".

18h17 : La foire Art Paris est reportée à l'automne. Les responsables de cette foire d'art moderne et contemporain, prévue du 8 au 11 avril, annoncent qu'elle se tiendra du 9 au 12 septembre, en raison de l'incertitude sanitaire.

18h15 : Comme certains d'entre vous, l'homme dont nous parle ce soir France 3 Grand Est a vu le rendez-vous pour la vaccination de ses parents annulé à la dernière minute. Exaspéré, il a saisi le Défenseur des droits. Cliquez sur le lien pour en savoir plus.

18h15 : Le soleil se couche. Le point sur l'actu jamais.

Jean Castex annonce le lancement de tests salivaires à grande échelle en milieu scolaire dès la rentrée de mars. Objectif : 200 000 tests par semaine.

Trente-cinqdépartements sont placés en vigilance orange en raison du grand froid et des risques de neige et de verglas par Météo France. Pour grelotter avec nous, ça se passe dans notre direct.

• Le prof de philo de Trappes Didier Lemaire se dit victime de menaces. Exagération ou réalité ? Voici notre enquête.

Caramba, encore raté. Touché contre Caen mercredi soir, Neymar va rater le huitième de finale aller contre Barcelone mardi prochain. Et peut-être même le retour.

17h58 : Selon une étude américaine publiée hier, les masques doubles ou ajustés renforcent la protection contre le coronavirus. Alors que le masque chirurgical non-noué et le masque en tissu ne bloquent que 42% et 44,3% respectivement des aérosols dispersés par une toux, la combinaison des deux monte à 92,5% de protection. Ils donnent donc raison à Joe Biden, ardent défenseur du double masque. Explications par ici.


(KENA BETANCUR / AFP)

17h36 : Elu de Grenoble, Olivier Véran a stratégiquement évité le créneau du mercredi à 15 heures quand ses poulains jouaient face à Monaco :-)

Blague à part, j'en profite pour donner le programme des matchs de Coupe de France, tous deux diffusés sur Eurosport 2 : Sochaux-Saint-Etienne donc, à 18h45, et Angers-Rennes à 21 heures.

17h35 : Comment, Véran en même temps que Sochaux-Saint Etienne ? Sacrilège !

17h27 : @citoyen Après avoir maintenu le suspense tout l'après-midi, nous venons d'apprendre qu'Olivier Véran fera un point à 18h45, a priori sans autre ministre. Il ne devrait pas y avoir d'annonce fracassante, mais vous serez aux premières loges pour la suivre dans ce live.

17h26 : Bonjour FI, y aura-t-il une conférence de presse ce soir, si oui faut-il s'attendre à des annonces importantes? Merci

17h23 : Et si vous alliez télétravailler à la montagne ? La ville de La Clusaz (Haute-Savoie) s’est associée à la plateforme Airbnb et offre un séjour d’un mois à une famille désirant s’installer sur place. France 3 s'est rendu sur place.




(FRANCE 3)