Covid-19 : près de 6 000 malades en réanimation, l'épidémie a fait plus de 99 400 morts en France

Par ailleurs, plus de 11 millions de personnes ont reçu au moins une injection d'un vaccin contre le Covid-19, selon Santé publique France.

Un patient atteint du Covid-19 arrive par avion à Toulouse, depuis Nice, pour éviter la saturation des services de réanimation, le 16 mars 2021.
Un patient atteint du Covid-19 arrive par avion à Toulouse, depuis Nice, pour éviter la saturation des services de réanimation, le 16 mars 2021. (ADRIEN NOWAK / HANS LUCAS / AFP)
Ce qu'il faut savoir

La France compte près de 6 000 malades du Covid-19 dans les services de réanimation, mardi 13 avril, selon les données de Santé publique France. Un chiffre jamais atteint depuis la première vague de l'épidémie en avril 2020, qui avait dépassé les 7 000 malades en soins critiques. Par ailleurs, plus de 11 millions de personnes ont reçu au moins une dose d'un vaccin contre le Covid-19. Au total, l'épidémie a fait 99 480 morts en France depuis mars 2020. Ce direct est désormais terminé.

 Pas de vol entre le Brésil et la France à partir de mercredi. Jean Castex a annoncé la suspension "jusqu'à nouvel ordre" des liaisons aériennes entre le Brésil et la France, mardi 13 avril à l'Assemblée nationale en raison de l'émergence d'un variant local du virus, appelé P1, considéré comme plus contagieux et plus mortel.

La vaccination élargie en France. La campagne de vaccination a été élargie dès lundi à toutes les personnes âgées de 55 ans et plus. Elles recevront le vaccin d'AstraZeneca ou de Johnson & Johnson. La cadence de la campagne vaccinale est un enjeu crucial, au moment où le pays est frappée par une violente troisième vague. La pandémie a fait 99 000 morts en France et le nombre de malades en réanimation continue d'augmenter.

L'exécutif favorable au maintien des régionales en juin. Jean Castex va défendre le maintien en juin des élections départementales et régionales à l'occasion d'un débat devant le Parlement mardi et mercredi. Il va toutefois proposer que les élections régionales se déroulent les 20 et 27 juin, a appris franceinfo auprès de Matignon. "C’est une semaine de plus pour la vaccination, une semaine de plus pour faire campagne", a précisé l'exécutif à France Télévisions.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #COVID_19

00h28 : Rappelons les principales informations ce mardi 13 avril :

• Le Paris Saint-Germain a résisté aux assauts du Bayern Munich, s'inclinant par une courte marge (0-1) qui lui permet de se qualifier pour les demi-finales de la Ligue des champions grâce à l'avantage de l'aller (3-2), dans un remake de la finale de la précedent édition remportée par les Allemands.


• Jean Castex propose finalement de maintenir les élections régionales et départementales en juin, mais en les décalant d'une semaine, les 20 et 27 juin. Les députés ont largement approuvé ce choix dans un vote symbolique. Demain, ce sera au tour des sénateurs d'en débattre.


•La France a suspendu "jusqu'à nouvel ordre" tous les vols entre le Brésil et la France, en raison des inquiétudes autour du variant identifié au Brésil. Une solution sera proposée aux Français actuellement sur place, promet le gouvernement.


Le laboratoire Johnson & Johnson "retarde le déploiement" de son vaccin en Europe, dans la foulée de la "pause" dans son utilisation annoncée par les Etats-Unis, où six cas sévères de caillots sanguins ont été recensés chez des personnes récemment vaccinées.

23h46 : "La tension est en train de monter, car on se sent vraiment exclus" : Xavier Duquesnoy, responsable de la salle de cinéma municipale d'une petite ville de Corrèze, Uzerche, témoigne dans cet article de notre service culture. Optimiste pour l'avenir de la salle grâce à l'attachement des habitants, il n'en exprime pas moins son désarroi face à sa fermeture contrainte.

23h25 : Les Etats-Unis, qui ont suspendu l'utilisation du vaccin Johnson & Johnson, se consoleront avec l'annonce du patron de Pfizer ce soir : Albert Bourla affirme que l'entreprise fournira aux Américains 10% de doses supplémentaires d'ici fin mai par rapport aux prévisions. Son tweet n'évoque pas le reste du monde, notamment l'Europe.

23h18 : Si la vaccination par les médecins du travail est ouverte depuis le 25 février, seules 57 000 injections ont été effectuées dans ce contexte depuis. Pourquoi cette option ne décolle-t-elle pas ? A cause de doses moins nombreuses qu'espérées, et de la méfiance au sujet du vaccin AstraZeneca, explique France 2.

22h25 : Le 26 février, un groupe de 25 Algériens en transit depuis le Royaume-Uni s'était vu refuser d'embarquer dans son vol pour l'Algérie, sur ordre des autorités algériennes, pour des raisons sanitaires. Si la plupart ont depuis pu quitter la France, les six voyageurs restants "ne peuvent pas partir en Angleterre faute de visa et de moyens", ni "sortir de l'aéroport pour aller dans leur famille à Paris", explique un de leurs avocats, Alexandre André.

00h47 : Le député Aurélien Taché s'est vu refuser l'accès à la zone de l'aéroport de Roissy où se trouvent six ressortissants algériens bloqués depuis le 26 février par un imbroglio lié aux fermetures de frontières. C'est le préfet de police de Paris qui a refusé que le député puisse leur rendre visite, affirme la police aux frontières. L'intéressé promet de saisir Emmanuel Macron du problème.

21h57 : Les dirigeants de 250 magasins de ski annoncent avoir écrit au Premier ministre pour demander une meilleure prise en compte de leurs difficultés. Ils se disent en "urgence (financière) absolue", estimant leur perte d'activité à 85% par rapport à une année normale.

20h25 : Chef du service Immunologie clinique et maladies infectieuses de l’hôpital Henri-Mondor à Créteil (Val-de-Marne), Jean-Daniel Lelièvre juge la décision des autorités américaines "importante (...) pour bien faire comprendre la particularité" des thromboses observées. Il s'agit en effet d'un type rare de thromboses, dont la prise en charge demande des consignes particulières.

20h25 : L'Afrique du Sud, à son tour, annonce suspendre la vaccination avec le vaccin Johnson & Johnson, en attendant une analyse plus précise des cas de thromboses observés aux Etats-Unis. Aucun cas similaire n'a été observé chez les 290 000 travailleurs de santé vaccinés jusqu'ici, les seuls à avoir reçu ce vaccin en Afrique du Sud.

20h10 : L'Organisation mondiale de la santé a estimé, hier, que l'épidémie de Covid-19, loin de ralentir, se trouvait à un "point critique" au niveau mondial. On vous explique les raisons de cette inquiétude.

00h05 : Il est 20 heures, c'est le moment de rappeler les principales informations de ce mardi :

• Le PSG, vainqueur sur le fil du match aller (3-2), conservera-t-il son avantage au retour ? Le club reçoit le Bayern Munich à 21 heures, en quart-de-finale de la Ligue des Champions.


• Jean Castex propose finalement de maintenir les élections régionales et départementales en juin, mais en les décalant d'une semaine, les 20 et 27 juin. Les députés doivent procéder à un vote symbolique ce soir. Suivez notre direct.


•La France suspend "jusqu'à nouvel ordre" tous les vols entre le Brésil et la France, a également annoncé Jean Castex, en raison des inquiétudes autour du variant identifié au Brésil. Une solution sera proposée aux Français actuellement sur place, promet le gouvernement.


Le laboratoire Johnson & Johnson "retarde le déploiement" de son vaccin en Europe, dans la foulée de la "pause" dans son utilisation annoncée par les autorités sanitaires américaines. Six cas sévères de caillots sanguins ont été recensés aux Etats-Unis chez des personnes récemment vaccinées.

19h38 : Air France confirme par ailleurs dans un communiqué l'annulation jusqu'à nouvel ordre de ses vols entre la France et le Brésil dans les deux sens.

19h36 : L'interdiction totale des vols entre la France et le Brésil est "provisoire", nous précise le cabinet du secrétaire d'Etat aux Transports Jean-Baptiste Djebarri : un "travail interministériel" va être mené, notamment en Conseil de défense demain matin, pour chercher "une solution pérenne".

Ce même cabinet invite les Français se trouvant au Brésil à attendre quelques jours qu'elle soit trouvée, et ajoute que le gouvernement les "décourage fortement" de tenter de contourner le problème en faisant escale dans un pays tiers.

19h29 : Bonjour @Fle. Les chiffres dont je dispose font plutôt état de 2 117 retours à domicile de personnes hospitalisées, moins que le nombre d'entrées (2 501). Il est vrai que le nombre de personnes actuellement hospitalisées a diminué ces dernières 24h (de 36 personnes), mais il ne faut pas oublier que c'est en partie dû aux décès à l'hôpital.

19h33 : On pourrait aussi ajouter qu'il y a 2537 sorties en hospitalisation et que par conséquent le nombre de personnes hospitalisées diminue !!

19h07 : Enfin, 39 113 nouveaux cas ont été recensés en 24h, ce qui porte la moyenne sur 7 jours (plus significative) à 37 860 cas quotidiens.

19h06 : On compte par ailleurs 99 480 morts porteurs du virus depuis le début de l'épidémie, soit 345 de plus qu'hier.

19h05 : Les chiffres du jour de Santé publique France font état de 2 501 nouvelles hospitalisations liées au Covid-19 en 24h, au-dessus de la moyenne des sept derniers jours (2 148). Le nombre de patients en réanimation ou en soins intensifs continue de grimper, et s'établit à 5 952.




18h38 : Emmanuel Macron tiendra une réunion jeudi à 18 heures à l'Elysée pour étudier les protocoles sanitaires envisagés pour la réouverture des différents lieux accueillant du public, annonce la présidence à franceinfo. De nombreux ministres devraient être présents.

18h48 : La suspension des vols en provenance du Brésil s'applique dès ce soir, précise le secrétaire d'Etat Clément Beaune sur Europe 1. Mais la France "va travailler sur des solutions ad hoc" de retour, "par des vols spéciaux par exemple", pour les ressortissants français se trouvant au Brésil, si leur voyage est justifié. Ils ont "le droit constitutionnel de rentrer sur le territoire", explique-t-il.

20h00 : On fait le point sur les principaux titres de l'après-midi :

• Jean Castex a proposé aux députés de décaler les élections régionales et départementales pour qu'elles se tiennent les 20 et 27 juin. Le Premier ministre a détaillé les conditions dans lesquelles pourront se tenir la campagne et le vote. Suivez notre direct.

•La France suspend "jusqu'à nouvel ordre" tous les vols entre le Brésil et la France, a annoncé le chef du gouvernement en raison des inquiétudes autour du variant identifié au Brésil. Suivez notre direct.


Le laboratoire Johnson & Johnson "retarde le déploiement" de son vaccin en Europe. Un peu plus tôt, les autorités sanitaires américaines ont recommandé une "pause" dans la vaccination avec ce vaccin à vecteur viral, après les signalements de cas sévères de caillots sanguins chez six personnes récemment vaccinées.

Alexandre Benalla et trois autres personnes sont renvoyées en correctionnelle dans l'affaire des violences sur des manifestants le 1er mai 2018, place de la Contrescarpe à Paris.


17h01 : Bonjour @Louis, effectivement, les autorités sanitaires américaines ont fait état, pour l'heure, de six cas sévères de caillots sanguins survenus après une injection du vaccin Janssen. Elles rappellent également qu'au 12 avril, 6,8 millions de personnes ont reçu ce vaccin aux Etats-Unis. Parmi les cas recensés, observés chez six femmes âgées de 18 à 48 ans, un cas s'est toutefois "révélé mortel et une patiente se trouve dans un état critique", a déclaré Peter Marks, l'un des responsables de l'Agence américaine des médicaments (FDA).

17h00 : Bonjour. Avec le vaccin Johnson Johnson , les USA s'interrogent sur les 6 cas de thromboses (non mortels, il me semble).... 6 cas sur 7 millions de vaccinés.

16h50 : Les sommes évoquées sont vertigineuses. L'épidémie de Covid-19 va coûter au total 424 milliards d'euros en 2020, 2021 et 2022 aux finances publiques françaises, a déclaré le ministre de l'Action et des comptes publics, Olivier Dussopt, auprès du Figaro. Le chiffre, confirmé par le ministère à l'AFP, se décompose en 158 milliards d'euros pour l'année 2020, 171 milliards pour cette année et 96 milliards d'euros en 2022.

16h39 : Des études sont en cours pour en apprendre davantage sur les caractéristiques du variant identifié au Brésil (niveau de contagiosité, de dangerosité, résistance au vaccin...). Selon l'Association brésilienne des soins intensifs (AMIB), ce variant est l'une des causes principales de la hausse spectaculaire du nombre de morts au Brésil. Pour plus d'informations, je vous invite à lire l'article que nous avons publié à ce sujet.

16h52 : Bonjour @KVal, le variant identifié au Brésil, également appelé P.1, reste pour l'heure très minoritaire à l'échelle de la France, comme vous pouvez le voir sur cette carte de Santé publique France, qui combine les cas de variants identifiés au Brésil et en Afrique du Sud, entre le 3 et le 9 avril. En Moselle, le variant P.1 représente toutefois 35% des nouvelles infections, a expliqué sur franceinfo Laurent Dap, président départemental du conseil de l’Ordre des Médecins en Moselle.



(SANTE PUBLIQUE FRANCE)

16h38 : Bonjour, il me semble que le variant brésilien est déjà présent en France, en Moselle en particulier, avons-nous des statistiques sur sa "dangerosité" (en France) ? Ce variant est-il le P1 ? Merci pour votre travail.

16h13 : "La dangerosité du variant" identifié au Brésil "pose des difficultés réelles", a reconnu le Premier ministre devant les députés. Retrouvez son intervention en vidéo.

16h18 : La suspension des vols entre le Brésil et la France a été décidée en raison des inquiétudes autour du variant identifié au Brésil. "Nous constatons que la situation s'aggrave", a expliqué le Premier ministre devant les députés. Suivez notre direct.

16h06 : La France suspend "jusqu'à nouvel ordre" tous les vols entre le Brésil et la France, annonce le Premier ministre, Jean Castex.

15h56 : En début de journée, les autorités sanitaires américaines avaient annoncé qu'elles préconisaient de faire une "pause" dans l'utilisation du vaccin Janssen, après avoir reçu plusieurs signalements portant sur des cas sévères de caillots sanguins. "Nous avons examiné ces cas avec les autorités sanitaires européennes" et "nous avons pris la décision de retarder de manière proactive le déploiement de notre vaccin en Europe", annonce le laboratoire Johnson & Johnson dans un communiqué.

15h48 : Le laboratoire Johnson & Johnson "retarde le déploiement" de son vaccin en Europe après la "pause" recommandée par les autorités sanitaires américaines.

15h20 : "Quand on aura une vraie tendance, pas une prédiction, à ce moment-là on mettra en place les procédures qui permettent de déconfiner, mais aussi la tenue des élections."

Alors que le gouvernement va proposer au Parlement de décaler d'une semaine les élections régionales et départementales pour qu'elles se tiennent les 20 et 27 juin, le chef du service de néphrologie à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris estime sur franceinfo que cette décision est "prématurée".

15h06 : La Commission européenne vise une entrée en vigueur de son certificat sanitaire "à la fin juin", a déclaré le commissaire chargé de la libre circulation Didier Reynders. Ce document, destiné à faciliter la libre circulation dans l'UE, fait actuellement l'objet de négociations entre les Etats membres.

14h42 : Se faire vacciner dans sa voiture, c'est possible. À Saint-Jean-de-Védas dans l’Hérault, le premier "vaccidrive" a été installé. Les vaccinations s'enchaînent toutes les 15 minutes. Reportage.



(FRANCE 2)

14h32 : Nous l'évoquions un peu plus tôt dans ce direct : les entreprises employant des "travailleurs saisonniers récurrents" pourront les placer en chômage partiel et bénéficier des aides afférentes jusqu'à la fin du mois de juin. Le dispositif concerne entre 100 000 et 150 000 travailleurs saisonniers, comme nous l'expliquons dans cet article.

14h19 : Bonjour ,Jean-Michel Blanquer est cas contact d'un membre de son "équipe rapprochée", annonce simplement le ministère. J'ajoute que le ministre de l'Education a été testé négatif hier soir, mais qu'il s'isole dans l'attente des résultats d'un nouveau test. "Son agenda a été réaménagé avec [des rendez-vous] en visioconférence", a précisé son entourage à notre journaliste Guillaume Daret.

14h18 : Bonjour FI,De qui Jean-Michel Blanquer est-il cas Contact ? Est-ce un membre du gouvernement ?

14h12 : A 14h12, voici un nouveau point sur l'actualité de ce début d'après-midi :

• Le régulateur américain recommande une pause dans l'utilisation du vaccin de Johnson & Johnson, "par précaution", afin d'enquêter sur l'apparition de cas graves de caillots sanguins chez six personnes aux Etats-Unis. Suivez notre direct.

• Le ministre de l'Education, cas contact d'un membre de son équipe positif au Covid-19, va s'isoler. Jean-Michel Blanquer "a lui-même été testé négatif hier soir et il n'a aucun symptôme", précise le ministère.


• Le Premier ministre Jean Castex va proposer au Parlement de décaler le scrutin d'une semaine pour qu'il se tienne les 20 et 27 juin. Vous pourrez suivre sa déclaration à l'Assemblée nationale cet après-midi dans notre direct.


Alexandre Benalla et trois autres personnes sont renvoyées en correctionnelle dans l'affaire des violences sur des manifestants le 1er mai 2018, place de la Contrescarpe à Paris.


14h03 : Les scientifiques de l'Agence américaine des médicaments (FDA) et des centres de contrôle des maladies (CDC) vont à présent enquêter sur ces six cas de thromboses, afin de confirmer ou d'infirmer un lien avec l'administration du vaccin de Johnson & Johnson. Une réunion d'urgence du comité consultatif des CDC sur les pratiques vaccinales est prévue mercredi.

14h04 : L'Agence américaine des médicaments (FDA) "est en train d'enquêter sur six cas rapportés aux Etats-Unis de personnes ayant développé des cas sévères de caillots sanguins après avoir reçu le vaccin" de Johnson & Johnson. Ces caillots sont apparus chez six femmes âgées de 18 à 48 ans, précise le New York Times. A ce jour, près de sept millions de personnes aux Etats-Unis ont reçu ce vaccin, rappelle la FDA.

14h04 : Le régulateur américain recommande une pause dans l'utilisation du vaccin de Johnson & Johnson, "par précaution", afin d'enquêter sur l'apparition de cas graves de caillots sanguins chez six personnes aux Etats-Unis.

13h43 : Repeindre une chambre, réaménager le cuisine, changer de carrelage... Les confinements ont profité au marché français du bricolage, qui a enregistré une croissance de 13% en 2020, selon un rapport des professionnels du secteur. Un marché dopé par l'arrivée de "nouveaux consommateurs", plus jeunes, "dans la tranche d'âge des 18-30 ans".

13h44 : En Guyane, département situé à la frontière du Brésil, l'accélération des contaminations au variant P.1 est préoccupante. Les hôpitaux du territoire se préparent à affronter la troisième vague épidémique, rapportent nos confrères de Réunion La 1ère.

13h45 : Le variant identifié au Brésil inquiète la France. Jugé plus transmissible et plus résistant au vaccin, il reste pour l'instant très minoritaire sur le sol français, selon Santé publique France. On vous en dit plus dans cet article.



(GONZALO FUENTES / AFP)

13h10 : Jean-Michel Blanquer "a lui-même été testé négatif hier soir et il n’a aucun symptôme", précise le ministère de l'Education. Le ministre va s'isoler et "poursuivra son travail (...) en visioconférence", dans l’attente des résultats d’un nouveau test.