DIRECT. L'Agence européenne des médicaments approuve l'utilisation de la pilule anti-Covid de Merck en cas d'urgence

Le médicament n'a pas encore reçu d'autorisation complète de mise sur le marché.

Des gélules du traitement anti-Covid molnupiravir développé par le laboratoire américain Merck, photographiées le 4 novembre 2021 à Londes (Royaume-Uni).
Des gélules du traitement anti-Covid molnupiravir développé par le laboratoire américain Merck, photographiées le 4 novembre 2021 à Londes (Royaume-Uni). (EYEPRESS NEWS / AFP)
Ce qu'il faut savoir

L'Agence européenne des médicaments (EMA) a déclaré, vendredi 19 novembre, avoir approuvé l'utilisation en cas d'urgence dans l'Union européenne de la pilule anti-Covid de Merck, qui n'a pas encore reçu une autorisation complète de mise sur le marché. "Le médicament, qui n'est actuellement pas autorisé dans l'UE, peut être utilisé pour traiter les adultes atteints de Covid-19 qui n'ont pas besoin d'oxygène supplémentaire et qui présentent un risque accru de développer une forme sévère" de la maladie, a déclaré l'EMA dans un communiqué. Suivez notre direct.

Le Canada autorise la vaccination des enfants. Les autorités sanitaires canadiennes ont annoncé vendredi qu'elles autorisaient l'utilisation du vaccin anti-Covid Pfizer-BioNTech pour les enfants de 5 à 11 ans. "Après un examen scientifique indépendant complet, le ministère [de la Santé] a déterminé que les avantages de ce vaccin pour les enfants de 5 à 11 ans l'emportent sur les risques", a indiqué ce ministère dans un communiqué. 

Rappel pour tous aux Etats-Unis. Les autorités sanitaires américaines ont donné leur feu vert à l'utilisation d'une dose de rappel de vaccin anti-Covid pour tous les adultes ayant complété leur premier schéma vaccinal il y a au moins six mois, annoncent Pfizer et Moderna. Les premières injections ouvertes aux majeurs pourraient avoir lieu dès ce week-end, une fois cette décision validée par les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC), principale agence fédérale des Etats-Unis en matière de protection de la santé publique, indique le New York Times (article en anglais)

Pas de marchés de Noël en Bavière. Le chef du gouvernement de Bavière, Marku Söder, a annoncé vendredi l'annulation de tous les marchés de Noël dans sa région, l'une des plus affectées en Allemagne par la nouvelle vague de Covid-19. "La situation est très, très sérieuse et compliquée", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse à Munich, précisant que les bars et discothèques seront également fermés dans les endroits où les taux d'infection sont particulièrement élevés.

Retour du confinement en Autriche. L'Autriche va confiner dès lundi l'ensemble de sa population, quelques jours après avoir pris une mesure similaire pour les personnes non vaccinées, devenant ainsi le premier pays de l'Union européenne à prendre une telle mesure face à la résurgence des cas de Covid-19. Le chancelier conservateur Alexander Schallenberg a également annoncé l'instauration de la vaccination obligatoire à partir du 1er février. 

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #COVID_19

23h24 : Quels contenus ne fallait-il pas manquer aujourd'hui sur notre site ?

• Alors que son quatrième album vient de sortir, portrait d'Orelsan, le Normand qui n'avait pas les bases pour devenir une star du rap français.

• Reprise de l'épidémie : on a comparé (en infographies) cette "cinquième vague" avec celle de l'automne 2020.

• Cinq mois après avoir subi un "dôme de chaleur", l'ouest du Canada est ravagé par des inondations. Images.

23h19 : La Haute autorité de santé (HAS) a préconisé une dose de rappel pour les plus de 40 ans, six mois après la dernière injection. Par ailleurs, dans un second avis, la HAS a recommandé de faire un rappel du vaccin après une infection, même si celle-ci survient après la vaccination. En effet, une contamination après la vaccination "remet les compteurs à zéro en quelque sorte", explique la présidente de la HAS à franceinfo.

23h06 : L'île de Pâques, en plein océan Pacifique, rouvrira au tourisme en février après deux années de suspension en raison de la pandémie, ont annoncé les autorités locales. "La situation a changé, avec un programme de vaccination qui permet d'affronter la pandémie avec une plus grande protection et l'instauration d'une culture des gestes barrière parmi la population", ont estimé les autorités locales.

23h01 : "Il y a des blessés liés aux coups de feu", précise la police sur son site (en néerlandais). Les forces de l'ordre interdisent l'accès au secteur central de la rue de Coolsingel.

22h53 : La police néerlandaise a tiré des coups de sommation après que des "émeutes" ont éclaté lors d'une manifestation à Rotterdam contre des mesures de confinement liées à la pandémie, a rapporté la police locale. "Des incendies ont été allumés à divers endroits, des feux d'artifice ont été tirés et la police a procédé à plusieurs tirs (d'avertissement)", ont écrit les forces de l'ordre sur Twitter (en néerlandais).

21h43 : Le couvre-feu immédiat ira de 18 à 5 heures locales, "compte tenu des mouvements sociaux en cours dans le département et des actes de vandalisme", a annoncé la préfecture. Dans un communiqué, le préfet Alexandre Rochatte dit tenir compte des "incendies de biens publics, barrages sur les routes, jets de pierres sur les forces de l'ordre, tirs de mortier", et interdit également la vente d'essence en jerrican dans le cadre de cette mesure décidée sans limitation de date.

21h31 : La préfecture de Guadeloupe instaure un couvre-feu à partir de ce vendredi soir, 18 heures.

21h29 : "Les recommandations de l'OMS visent à démontrer les bénéfices et la sûreté des vaccins pour (obtenir) la plus grande acceptation possible des vaccins plutôt que d'imposer la vaccination obligatoire."

L'OMS a souligné que les politiques en matière de vaccination relevaient de la compétence des Etats, mais qu'elle recommandait de privilégier une approche pédagogique, tout comme le Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l'homme.

21h25 : La décision de l'Autriche d'obliger à la vaccination contre le Covid-19 a suscité des interrogations au sein de l'Organisation mondiale de la Santé et du Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l'homme concernant l'éthique et les modalités d'application de cette mesure.

20h59 : Selon Mediapart, "plusieurs membres" de l'institut hospitalo-universitaire Méditerranée Infection, dirigé par le professeur Didier Raoult, ont "dénoncé les pressions exercées" par celui-ci ainsi que "la falsification de résultats scientifiques", afin de "démontrer l'efficacité de l'hydroxychloroquine" contre le Covid-19. France 3 vous en dit plus.

Didier Raoult à sa comparution devant le conseil de l'ordre à Bordeaux.

(PHILIPPE LOPEZ / AFP)

20h52 : Une nouvelle enquête interne a été demandée par l'Assistance Publique des hôpitaux de Marseille (AP-HM) après les accusations de Mediapart (article payant) visant l'institut dirigé par le professeur Didier Raoult. L'article, publié ce matin, porte sur les conditions dans lesquelles auraient été menées les recherches sur l'hydroxychloroquine.

20h05 : Voici un point sur l'actualité :

• La campagne vaccinale de la dose de rappel devrait bientôt s'accélérer. Dans un avis publié aujourd'hui, la Haute Autorité de santé a recommandé l'administration d'une dose de rappel de vaccin pour tous les adultes âgés de 40 ans et plus.

• Le président américain Joe Biden a repris ses fonctions présidentielles après les avoir brièvement confiées à Kamala Harris le temps d'une coloscopie.

• Paris a assuré ne rien lâcher face à Londres dans son contentieux sur les licences de pêche. "Nous allons continuer à nous battre, nous ne lâcherons pas nos pêcheurs", a assuré Emmanuel Macron.

19h35 : 129 malades sont entrés en réanimation ces dernières 24 heures (ils étaient 98 il y a une semaine) et on compte 563 nouvelles hospitalisations (contre 362 il y a une semaine), toujours selon les données de Santé publique France. 57 personnes sont mortes en 24 heures à l'hôpital, rapporte aussi l'agence, contre 48 il y a une semaine.

19h33 : En France, 21 220 nouveaux cas de Covid-19 ont été détectés ces dernières 24 heures, selon Santé publique France vendredi. Il y a une semaine, le vendredi 12 novembre, 3 860 nouveaux cas de Covid-19 avaient été recensés. On dénombre également 7 940 personnes hospitalisées pour une infection au coronavirus, dont 1 353 en réanimation. Vendredi dernier, 7 046 personnes étaient hospitalisées dont 1 182 en réanimation.

19h07 : 51 674 072 personnes ont reçu au moins une première injection de vaccin en France, selon Santé publique France. Cela représente 76,6% de la population française. 50 599 550 personnes ont un schéma vaccinal complet, soit 75% de la population française totale. Par ailleurs, 5 247 811 personnes ont reçu une troisième dose de rappel.

18h00 : Voici le point sur l'actualité :

• La Haute Autorité de santé préconise une dose de rappel pour les personnes de 40 ans et plus. Cette dose doit s'effectuer six mois après avoir complété son premier schéma vaccinal.

Le président américain Joe Biden va subir une coloscopie "de routine". Durant cet examen, ses pouvoirs seront transférés temporairement à sa vice-présidente, Kamala Harris.

"Nous allons continuer à nous battre, nous ne lâcherons pas nos pêcheurs", a assuré Emmanuel Macron lors d'un déplacement dans le nord de la France, alors que l'opposition accuse le gouvernement de les avoir laissé tomber dans le contentieux sur les licences de pêche.

18h01 : Les centres de dialyse de la Guadeloupe alertent sur un "danger de mort" menaçant 800 patients, en raison des blocages dans l'île. "Les personnes qui ne peuvent pas recevoir leurs soins risquent très rapidement de développer des œdèmes pulmonaires ou de faire des arrêts cardiaques. On parle d'une survie de 2 jours", a alerté un soignant.

17h28 : La dose supplémentaire que la HAS recommande d’administrer aux personnes vaccinées avec une dose unique du vaccin Janssen ne doit pas être considérée comme une dose de rappel mais comme une dose additionnelle visant à compléter le schéma vaccinal initial, ajoute également l'instance.

17h25 : Cette dose de rappel est à effectuer six mois après avoir complété son schéma vaccinal, précise l'autorité. Pour prendre cette décision, l'instance s'est basée sur des données israéliennes démontrant que la dose de rappel conférait "d'excellents niveaux de protection" contre l’infection, y compris chez les personnes âgées de moins de 60 ans.

17h28 : La Haute Autorité de santé préconise une dose de rappel pour les personnes de 40 ans et plus.

17h03 : Les autorités espagnoles sont à la recherche de sept touristes néerlandais qui ont disparu après avoir été sommés d'observer une quarantaine car ils avaient été testés positifs. "S'ils ont quitté le pays, ils l'ont fait par voie terrestre car s'ils se rendaient dans un aéroport, on leur demanderait un test négatif et leur situation serait révélée", a déclaré un responsable sanitaire.

16h52 : Les autorités sanitaires canadiennes ont annoncé qu'elles autorisaient l'utilisation du vaccin anti-Covid Pfizer/BioNTech pour les enfants de 5 à 11 ans.

16h51 : Selon l'académie de Bordeaux, le nombre de fermetures de classes liées au Covid-19 dans l'académie se situe au-delà de la moyenne nationale. Quatre structures scolaires et 288 classes sont fermées sur 24 428, soit 1,18% des classesrapporte France 3 Nouvelle Aquitaine

De plus en plus de classes ferment en Nouvelle-Aquitaine

(MAXPP)

16h29 : L'Agence européenne des médicaments (EMA) a approuvé l'utilisation en cas d'urgence de la pilule anti-Covid de Merck. Le médicament n'a pas encore reçu une autorisation complète de mise sur le marché.

15h25 : Les premières injections ouvertes aux majeurs pourraient avoir lieu dès ce week-end, une fois cette décision validée par les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC), principale agence fédérale des Etats-Unis en matière de protection de la santé publique, précise le New York Times (article en anglais).

15h17 : Les autorités sanitaires américaines donnent leur feu vert à une dose de rappel pour les adultes entièrement vaccinés il y a au moins six mois.

15h08 : Plusieurs membres de l'IHU de Marseille dirigé par Didier Raoult ont dénoncé lors d'auditions des pressions exercées par le professeur et la falsification de résultats afin de démontrer l'efficacité de l'hydroxychloroquine, révèle Mediapart (article réservé aux abonnés).

14h27 : Le chef du gouvernement de Bavière annonce l'annulation de tous les marchés de Noël dans sa région, l'une des plus affectées en Allemagne par la nouvelle vague de Covid-19. Le responsable a justifié la décision par les multiples contacts entre les gens dans ces marchés et l'impossibilité de contrôler efficacement les statuts sanitaires.

14h02 : On fait le point sur l'actualité :

• Après quatre jours de blocages de routes et de l'accès au CHU de Guadeloupe, le gouvernement annonce l'envoi de 200 policiers et gendarmes en renfort. Suivez notre direct.

L'Autriche imposera la vaccination à partir du 1er février et instaure un confinement de l'ensemble de la population à compter de lundi. Le pays est confronté depuis à une flambée des contaminations.

L'Inde va abroger trois lois de la réforme agricole après un an de manifestations massives d'agriculteurs en colère, annonce le Premier ministre Narendra Modi.

"On va se battre jusqu'au bout" pour l'attribution des 150 licences de pêche manquantes, assure la ministre de la Mer. Sur France Inter, Annick Girardin évoque un plan d'indemnisation en préparation pour les bateaux français qui n'obtiendraient pas de licence de pêche nécessaire pour ferrer dans les eaux britanniques.

13h41 : Face à au rebond épidémique, la préfecture de l'Isère a décidé de renforcer les mesures sanitaires dans le département. Le port du masque redevient obligatoire dans certains lieux extérieurs.

12h21 : Une semaine après le carnaval de Cologne, le nombre de cas explose, rapporte Die Welt cité par Courrier international. Certains centres de dépistage se sont mis à refuser les nouveaux rendez-vous, en raison de la trop forte demande. Au 18 novembre, le taux d'incidence était de 252,1, selon l'Institut Robert Koch.



(Horst Galuschka / DPA / dpa Picture-Alliance via AFP)

12h00 : A midi, c'est l'heure de faire un nouveau point sur l'actualité :

L'Autriche imposera la vaccination à partir du 1er février et instaure un confinement de l'ensemble de la population à compter de lundi. Le pays est confronté depuis à une flambée des contaminations.

En France, le nombre de classes fermées en raison de cas de Covid-19 a bondi cette semaine, pour s'établir à 4 048, annonce le ministère de l'Education. C'est le plus haut niveau enregistré depuis la mi-septembre, lorsque près de 3 300 classes étaient fermées.


Une "commission indépendante de reconnaissance et de réparation" va être créée pour les victimes de pédocriminalité, annonce la Conférence des religieux et religieuses de France.

"On va se battre jusqu'au bout" pour l'attribution des 150 licences de pêche manquantes, assure la ministre de la Mer. Sur France Inter, Annick Girardin évoque un plan d'indemnisation en préparation pour les bateaux français qui n'obtiendraient pas de licence de pêche nécessaire pour ferrer dans les eaux britanniques.

11h05 : Des renforts de police vont être envoyés en Guadeloupe, annoncent le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, et le ministre des Outre-mer, Sébastien Lecornu. Une grève générale illimitée contre l'obligation vaccinale pour les soignants et le pass sanitaire dure depuis maintenant cinq jours. Les ministres "condamnent avec la plus grande fermeté les violences qui se sont déroulées ces dernières heures en Guadeloupe".

11h23 : Bonjour @Aude, la situation sanitaire entre la France et l'Autriche est difficilement comparable. Sur le plan de la vaccination, 75% de la population française a bénéficié d'un schéma complet. Un chiffre supérieur aux 65% de personnes totalement vaccinées en Autriche. Du coté des contaminations, le taux d'incidence en France est remonté à plus de 100 cas pour 100 000 habitants cette semaine, bien loin des plus de 950 cas pour 100 000 habitants en Autriche (en anglais).

10h55 : Bonjour ! Au cas où...ils sont pires que nous les Autrichiens en matière de contamination ou de vaccination ?Merci pour votre travail

10h48 : Nous évoquions un peu plus tôt dans ce live le bond du nombre de classes fermées en raison de cas de Covid-19, qui s'établit désormais à 4 048. C'est le plus haut niveau jamais atteint depuis la rentrée des classes en septembre dernier comme vous pouvez l'observer sur ce graphique.



(FRANCEINFO)

10h41 : Le chancelier conservateur Alexander Schallenberg a également annoncé l'instauration de la vaccination obligatoire à partir du 1er février.

10h40 : L'Autriche va confiner dès lundi l'ensemble de sa population, quelques jours après avoir pris une mesure similaire pour les personnes non-vaccinées. Le pays devient ainsi le premier pays de l'Union Européenne à prendre une telle mesure face à la résurgence des infections de Covid-19.

10h37 : L'Autriche imposera la vaccination à partir du 1er février et instaure un confinement de l'ensemble de la population à compter de lundi.

10h18 : Ces 4 048 classes fermées en raison de cas de Covid-19 représentent 0,8% des classes du pays. Le précédent chiffre, datant du 22 octobre, avant les vacances de la Toussaint, était de 1 246 classes fermées.

10h22 : Le nombre de classes fermées en raison de cas de Covid-19 a bondi cette semaine, pour s'établir à 4 048, annonce le ministère de l'Education. C'est le plus haut niveau enregistré depuis la mi-septembre, lorsque près de 3 300 classes étaient fermées.

09h21 : Il est un peu plus de 9 heures, et voici un nouveau point sur l'actualité de la matinée :

• Un confinement des non-vaccinés, comme en Autriche, n'est "pas nécessaire en France", juge Emmanuel Macron, dans une interview à La Voix du Nord. Interrogé sur une éventuelle généralisation de la dose de rappel, le chef de l'Etat dit attendre "l'avis des autorités sanitaires".


Une "commission indépendante de reconnaissance et de réparation" va être créée pour les victimes de pédocriminalité, annonce la Conférence des religieux et religieuses de France.

"On va se battre jusqu'au bout" pour l'attribution des 150 licences de pêche manquantes, assure la ministre de la Mer. Sur France Inter, Annick Girardin évoque un plan d'indemnisation en préparation pour les bateaux français qui n'obtiendraient pas de licence de pêche nécessaire pour ferrer dans les eaux britanniques.


• Un triste record sur ces 15 dernières années. La déforestation en Amazonie brésilienne a augmenté de près de 22% entre août 2020 et juillet 2021 par rapport à la période précédente, selon une estimation officielle publiée aujourd'hui.

08h40 : Invitée sur LCI, Roselyne Bachelot défend le pass sanitaire. "Ce qui permet aux salles de spectacle de surmonter [la vague épidémique], c'est justement que les spectateurs se sentent en sécurité", avance la ministre de la Culture.

08h15 : Bonjour , pour comparer la situation sanitaire d'un territoire à l'autre, je vous invite à consulter notre tableau de bord de suivi de l'épidémie. Vous y trouverez notamment cette carte du taux d'incidence par département.

08h15 : Bonjour Alice. Vous parlez du covid en France mais je me demandais si il y a des régions qui sont plus touchées que d'autres ? Merci beaucoup

07h39 : Bonjour @Chacha, si le gouvernement assure n'écarter aucune piste, pour l'heure, il se veut rassurant. "Nous avons de bonnes raisons de penser que [la 5e vague] n'emportera pas tout sur son passage", grâce à "l'efficacité du vaccin" et au pass sanitaire, a déclaré Gabriel Attal mercredi à la sortie du Conseil des ministres. "Tout ça peut nous permettre de traverser l'hiver sans avoir à prendre de mesures supplémentaires", a ajouté le porte-parole du gouvernement.

07h36 : Bonjour Alice, au vu du taux d’incidence qui augmente et du nombre de cas positif en progression, le gouvernement et où le conseil scientifique envisagent ils de préconiser un couvre feu ? Bonne journée 😁

07h21 : Ce qui change aussi par rapport à la vague de l'automne 2020, ce sont les vaccins, qui réduisent le risque de développer des formes graves. On peut l'observer en comparant les nouvelles hospitalisations de patients porteurs du Covid-19 entre les deux périodes. Pour un comparatif détaillé des deux vagues, je vous invite à lire l'article de mon collègue Brice Le Borgne.



(FRANCEINFO)