Covid-19 : les contaminations restent à un niveau élevé, toujours davantage d'hospitalisations mais moins de patients en réanimation

Vendredi, 28 457 patients étaient accueillis à l'hôpital, contre 24 511 il y a une semaine, selon Santé publique France. 

Un membre du personnel soignant pousse un brancard transportant un patient atteint du Covid-19 aux urgences de l\'hôpital de Périgueux (Dordogne), le 19 novembre 2020.
Un membre du personnel soignant pousse un brancard transportant un patient atteint du Covid-19 aux urgences de l'hôpital de Périgueux (Dordogne), le 19 novembre 2020. (ROMAIN LONGIERAS / HANS LUCAS / AFP)
Ce qu'il faut savoir

La trajectoire des indicateurs de l'épidémie de Covid-19 se poursuit. Les malades ne cessent d'affluer dans les hôpitaux français : 28 457 patients atteint du Covid-19 sont actuellement hospitalisés, contre 24 511 il y a une semaineselon les chiffres de Santé publique France publiés vendredi 21 janvier. En cause, l'explosion des infections : 400 851 personnes testées positives en 24 heures et 347 403 cas quotidiens en moyenne sur les sept derniers jours. Mais le nombre de patients continue à diminuer très légèrement dans les services de soins critiques, avec 3 792 malades, contre 3 895 il y a une semaine. Ce direct est désormais terminé.

La loi sur le pass vaccinal validée par le Conseil constitutionnel. Le Conseil constitutionnel a validé l'essentiel du projet de loi controversé instaurant le pass vaccinal. Il a toutefois censuré la possibilité pour les organisateurs de meetings politiques de demander un pass sanitaire aux participants. Les Sages avaient été saisis par des parlementaires de l'opposition, qui dénoncent un dispositif portant atteinte aux libertés fondamentales.

Près de 19 000 classes fermées, un record. Selon son dernier point de situation mis en ligne sur son site, vendredi 21 janvier, le ministère de l'Education nationale comptabilise 18 786 classes actuellement fermées à cause de cas de Covid-19 (sur 527 200), ce qui représente 3,56% de l'ensemble des classes. Il s'agit de chiffres arrêtés jeudi 13 heures. 

 La vague liée à Omicron n'est pas encore derrière nous. Malgré des signes encourageants détectés ces derniers jours, le Conseil scientifique explique dans son dernier avis que la situation n'est pas réglée. "Cette cinquième vague liée au variant Omicron n'est pas terminée et son retentissement sur le système de soins va rester élevé mais en partie gérable, et ce jusqu'à mi-mars", peut-on lire dans le communiqué. 

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #COVID_19

00h10 : Terminons par un rappel des principales informations de ce 21 janvier :

Le député européen RN Gilbert Collard va rallier la candidature d'Eric Zemmour, affirment des proches de ce dernier à France Télévision et franceinfo. Il sera présent à un meeting à Cannes demain matin.


• Le Conseil constitutionnel a validé l'essentiel du projet de loi instaurant le pass vaccinal, à l'exception des contrôles à l'entrée des meetings politiques. La Haute Autorité de santé a donné son feu vert à l'utilisation comme traitement du Paxlovid, dont les premières doses seront livrées dans quelques jours.

• Les ministres des Affaires étrangères des Etats-Unis et de la Russie se sont mis d'accord sur la nécessité d'"un dialogue raisonnable" lors d'une rencontre très attendue sur la crise ukrainienne, et se reverront la semaine prochaine. Mais plusieurs demandes russes ont été rejetées par des pays de l'Otan.

L'Olympique Lyonnais est sorti vainqueur du derby face à l'AS Saint-Etienne (1-0) en ouverture de la 22e journée de Ligue 1, mais le match n'aura rassuré aucune de ces deux équipes en difficulté.

23h49 : Une nouvelle étude américaine souligne l'efficacité de la vaccination contre les hospitalisations liées au variant Omicron. Une deuxième dose de moins de six mois réduit le risque de 81%, et une dose de rappel de plus de deux semaines, de 90%, selon les données de plus de 300 000 passages aux urgences aux Etats-Unis.

22h43 : "Nous, on n'a ni les capacités, ni la possibilité et on n'a pas envie d'être en conflit avec le client, sauf si vous avez un truc énorme un homme au lieu d'une femme ou inversement."

Le Conseil constitutionnel a validé le contrôle d'identité des détenteurs du pass vaccinal, notamment dans les restaurants. L'Umih-Restauration, syndicat opposé à cette mesure, assure qu'elle ne sera pas appliquée par les restaurateurs : "Notre obligation, c'est de contrôler un pass sanitaire. S'il est défaillant, c'est le problème de ceux qui l'ont fabriqué", estime son vice-président sur franceinfo.

22h14 : En Irlande, le Premier ministre a annoncé la levée de la plupart des restrictions sanitaires à partir de demain matin. Seules les règles d'isolement des cas positifs et de port du masque resteront en vigueur, rapporte le Guardian. Micheál Martin a expliqué que la vague liée à Omicron était passée, et remercié les Irlandais : "Vos efforts collectifs ont sauvé des milliers de vies".

21h36 : Bonsoir @L’ArlésienneNuvaxovid. D'autres pays d'Europe (Allemagne, Belgique, Pays-Bas...) ont, comme la France, annoncé leur stratégie pour l'utilisation de ce nouveau vaccin, mais je ne trouve aucune trace d'un début des injections où que ce soit pour l'instant.

J'ignore également pourquoi les premières livraisons en France ne sont plus attendues début février mais la semaine du 21. Mais début janvier, alors même que les dates annoncées étaient plus optimistes, le ministère de la Santé expliquait que "des signaux indiquent qu'il pourrait y avoir des retards", sans préciser à quel maillon de la chaîne ils sont imputables.

21h36 : Bonjour FI, Tous les jours depuis dimanche, je tente d’obtenir une réponse : Savez-vous si depuis l’autorisation donnée le 20 décembre par l’EMA, des États membres de l’UE ont commencé à injecter le vaccin de Novavax ? D’abord annoncé pour mi-janvier en France, une disponibilité fin janvier-début février a ensuite été évoquée et aujourd’hui, c’est carrément fin février. Savez-vous à qui ou à quoi est imputable le retard de la disponibilité de ce vaccin en France ? Merci pour vos lumières.

21h02 : Bonsoir @Wotan92, et merci ! Non, si votre mère a reçu une dose de rappel, elle conservera son pass. Les autorités sanitaires et le gouvernement n'ont pas encore décidé si une campagne de quatrièmes doses serait lancée à terme. Le 11 janvier, le ministère de la Santé jugeait la question "prématurée", mais expliquait avoir saisi la Haute Autorité de Santé et le Conseil d'orientation de la stratégie vaccinale pour des avis, qui n'ont pas encore été rendus.

20h56 : Bonjour, bravo pour votre fantastique travail. Ma mère octogénaire a reçu sa troisième dose en septembre. Doit-elle avoir une quatrième injection pour que son pass soit valide ? Cordialement.

20h53 : Une partie des centres-villes de Marseille, Montpellier et Nancy seront interdits aux manifestants anti-pass demain, et toute manifestation dans le centre d'Angers sera interdite, après des décisions des préfectures locales.

20h29 : Absolument @cyclo_ecolo. Le Conseil constitutionnel a jugé contraire à la Constitution le passage du projet de loi qui autorisait les organisateurs à demander le pass vaccinal ou sanitaire (vous trouverez le détail de son raisonnement entre les points 65 et 75 de sa décision). Les candidats qui voudront réduire le risque de contaminations devront donc se reporter sur d'autres mesures sanitaires, comme des jauges plus strictes.

20h33 : Bonsoir Louis. Je n'ai pas bien compris la décision du Conseil constitutionnel sur les réunions politiques. Un candidat aux législatives n'aurait donc pas le droit de demander un pass sanitaire ni vaccinal pour ses meetings ?

20h33 : Ce calendrier de levée de certaines restrictions mais aussi l'entrée en vigueur du pass vaccinal lundi ont entraîné beaucoup de questions dans ce direct. Nous avons réuni nos réponses dans un article : peut-être y trouverez-vous la question que vous vous posez.

20h32 : Les professionnels concernés s'en sont réjouis. Mais le calendrier de levée de certaines restrictions annoncé hier par Jean Castex ne fait pas l'unanimité, notamment chez les responsables hospitaliers. Plusieurs d'entre eux sont cités dans cet article dans lequel on vous explique pourquoi certains pensent qu'il est trop tôt, alors que les contaminations continuent de grimper.




(JULIEN DE ROSA / AFP)

20h05 : Rappelons les principales infos du jour :

• Le Conseil constitutionnel a validé l'essentiel du projet de loi instaurant le pass vaccinal. Les Sages ont toutefois retoqué les contrôles à l'entrée des meetings politiques.


• La Haute Autorité de santé donne son feu vert à l'utilisation de l'antiviral Paxlovid comme traitement curatif contre le Covid-19. Les premières livraisons sont attendues en France d'ici quelques jours.


• Ils se sont donné rendez-vous "la semaine prochaine". Lors de leur rencontre à Genève sur la crise ukrainienne, les responsables de la diplomatie russe et américaine se sont mis "d'accord qu'un dialogue raisonnable est nécessaire".


• Déjà emprisonné du fait d'une précédente condamnation, l'ancien secrétaire général de la présidence sous Nicolas Sarkozy, Claude Guéant, s'est vu infliger un an de prison dont huit mois ferme dans l'affaire des sondages de l'Elysée. Son avocat a annoncé qu'il allait faire appel.

20h01 : A l'hôpital, la tendance ne change pas. Les hospitalisations de personnes positives au Covid-19 augmentent, mais une partie de ces personnes sont hospitalisées pour d'autres raisons (26% la semaine dernière, un taux en hausse). Le nombre d'entrées en soins intensifs est en légère baisse, le nombre de décès en légère hausse.






19h39 : Santé publique France annonce un peu plus de 400 000 cas positifs au Covid-19 ces dernières 24 heures. La moyenne sur sept jours continue de grimper et atteint 347 403 cas quotidiens.

18h53 : #RUGBY Le Stade toulousain annonce par ailleurs que le capitaine du XV de France Antoine Dupont fait partie des joueurs positifs au Covid-19. Mais la France ne joue pas avant le 6 février.

18h45 : #RUGBY L'Union Bordeaux-Bègles voit, à son tour, son match de Champions Cup annulé à cause de cas positifs chez ses joueurs. Elle devait affronter Leicester demain. Comme c'est dans son effectif que se trouvent les positifs, le club girondin perd la rencontre sur tapis vert, mais cela ne l'empêche pas d'être qualifié pour le prochain tour. Contrairement à Toulouse, victime d'une décision similaire tout à l'heure et tributaire du résultat de ses rivaux.

18h57 : Bonjour @perdue. Le certificat du résultat de votre test positif (si c'est un antigénique ou un PCR) fera office de certificat de rétablissement du Covid-19, à partir de 11 jours après votre test. Vous pourrez l'utiliser pendant six mois pour accéder aux lieux soumis au pass ; la transformation du pass sanitaire en pass vaccinal ne change rien dans votre cas. En revanche, si, à l'issue de ces six mois, vous n'avez pas reçu de dose de rappel, vous n'aurez plus de pass valide. Mais avant tout, je vous souhaite un bon rétablissement.

18h56 : Bonjour FI, et merci pour toutes vos réponses. Désolée si vous y avez déjà répondu, je n'ai pas vu l'info passer. Concernant le pass vaccinal : je devais faire ma dose de rappel suite aux deux doses de vaccin au plus tard le 12 février pour être dans les quatre mois, mais il se trouve que je suis positive ce jour au Covid. Comment pourrai-je le justifier sur le pass vaccinal ? En vous remerciant.

18h15 : Il est 18 heures, voici un nouveau résumé de l'actualité de ce vendredi :

• La Haute Autorité de santé donne son feu vert à l'utilisation de l'antiviral Paxlovid comme traitement curatif contre le Covid-19. Les premières livraisons sont attendues en France d'ici quelques jours.


• Ils se sont donné rendez-vous "la semaine prochaine". Lors de leur rencontre à Genève sur la crise ukrainienne, les responsables de la diplomatie russe et américaine se sont mis "d'accord qu'un dialogue raisonnable est nécessaire".


• Le Conseil constitutionnel a validé l'essentiel du projet de loi instaurant le pass vaccinal. Les Sages ont toutefois retoqué les contrôles à l'entrée des meetings politiques.


• Actuellement emprisonné du fait d'une précédente condamnation, l'ancien secrétaire général de la présidence sous Nicolas Sarkozy, Claude Guéant, s'est vu infliger un an de prison dont huit mois ferme dans l'affaire des sondages de l'Elysée. Son avocat a annoncé qu'il allait faire appel.

17h37 : Un horizon. Le gouvernement a annoncé qu'il allait lever la plupart des restrictions à partir du 2 février. Jean Castex et Olivier Véran ont donné le détail du calendrier lors d'une conférence de presse hier. Voici les quatre dates à retenir :

Le calendrier de levée des restrictions sanitaires contre le Covid-19 et d'entrée en vigueur du pass vaccinal, le 21 janvier 2021. (ELLEN LOZON / FRANCEINFO)

16h59 : Il s'agit d'un traitement avant tout destiné aux populations à risque (personnes très âgées, immunodéprimées, atteintes de certaines maladies rares...). La HAS précise "les adultes atteints de Covid-19 ne nécessitant pas d'oxygénothérapie et à risque élevé d'évolution vers une forme grave de la maladie".

Le Paxlovid agit en diminuant la capacité du virus à se répliquer dans l'organisme. (FRANK HOERMANN / SVEN SIMON / AFP)


(FRANK HOERMANN / SVEN SIMON / AFP)

16h46 : La Haute Autorité de santé a donné son feu vert à l'utilisation de l'antiviral Paxlovid comme traitement curatif contre le Covid-19. Les premières livraisons sont attendues en France d'ici quelques jours.

16h40 : Plusieurs responsables politiques ont réagi à la décision du Conseil constitutionnel de valider l'essentiel du projet de loi instaurant le pass vaccinal. Comme Stanislas Guerini, délégué général d'En marche, Mathilde Panot, députée La France insoumise ou les candidats à la présidentielle Marine Le Pen et Yannick Jadot.

16h14 : Il faudra alors pouvoir justifier, pour les plus de 16 ans, d'un statut vaccinal pour accéder aux activités de loisirs, restaurants et bars, foires ou transports publics interrégionaux. Un test négatif ne suffira plus, sauf pour accéder aux établissements et services de santé.

16h15 : Alors que le Conseil constitutionnel vient de valider l'instauration du pass vaccinal, le projet de loi va être promulgué et "permettra le plein déploiement du pass vaccinal dès ce lundi 24 janvier, comme annoncé par le Premier ministre", a commenté Matignon.

15h59 : La majoration des heures supplémentaires avait été actée par décret le 18 décembre 2021, pour une période allant initialement jusqu'au 31 janvier.

15h57 : "Une juste reconnaissance de leur mobilisation exceptionnelle." Sur Twitter, le ministre de la Santé annonce que le doublement de la rémunération des heures supplémentaires du personnel hospitalier est prolongé jusqu'au 28 février.

15h38 : Ainsi l'obligation vaccinale est susceptible d'être imposée dans un pays pour participer à une épreuve sur son sol, ce qui pourrait être le cas du prochain Tour de France. "Si les lois nationales sont moins strictes, ce sont les règles de l'UCI qui s'appliqueront", a ajouté la fédération, qui a encouragé les équipes à veiller "à ce que le plus grand nombre possible de coureurs du peloton soient vaccinés".

15h35 : Nouveau protocole sanitaire pour la saison 2022 de cyclisme. L'Union cycliste internationale (UCI) a allégé les contraintes en raison de la vaccination massive du peloton et de l'encadrement. Elle souligne toutefois que "lorsque les lois nationales du pays hôte d'un événement sont plus strictes que les règles de l'UCI, ce sont les premières qui priment".

15h23 : Il est temps pour moi de vous quitter, je vous laisse entre les mains de Camille, qui reste avec vous dans cette journée d'actualité bien chargée ! J'espère avoir répondu à toutes les questions que vous vous posiez !

15h22 : Bonjour @Mbacny, comme vous, plusieurs personnes me demandent s'il y aura une démarche particulière à effectuer pour récupérer son pass vaccinal, lorsqu'il sera obligatoire, donc à partir de lundi. Comme l'expliquait le cabinet de Cédric O, secrétaire d'Etat chargé du Numérique, dans un article de RTL, vous n'aurez rien à faire : les certificats de vaccination ne changeront pas. Par contre, l'application TAC Vérif, qui sert à vérifier le pass sanitaire et vaccinal, n'acceptera plus les certificats de tests négatifs à partir de lundi.

15h21 : Bonjour. Comment va-t-on pouvoir récupérer le pass vaccinal ? Pour ma troisième dose j'ai juste un bout de papier avec le QR code que m'a donné l'infirmier. Après ma 2e dose la Sécu a mis plus d'un mois à m'envoyer la version numérique sur Ameli.

15h14 : Saisi par les oppositions, le Conseil constitutionnel a toutefois refusé la possibilité pour les organisateurs de meetings politiques de demander un pass sanitaire aux participants. Les organisateurs pourront cependant prendre "toutes mesures de précaution sanitaire utiles", selon un communiqué. La décision est disponible ici.

15h10 : Les Sages ont validé la plupart des dispositions du projet de loi controversé, y compris les possibles vérifications d'identité par les cafetiers ou restaurateurs, au nom de l'objectif de "protection de la santé".

15h20 : Le Conseil constitutionnel valide l'essentiel du projet de loi instaurant le pass vaccinal, qui entrera en vigueur lundi.

15h04 : Les secteurs interdits, demain de 9 heures à 20 heures, sont les suivants :

Dans le centre-ville, entre : la Canebière, le Quai des Belges, le Cours Jean Ballard, la rue Breteuil, la rue Saint Jacques, la rue Bel Air, le Cours Lieutaud, la rue d'Aubagne et rue des Récollettes jusqu'à la Canebière.

Aux abords du Parc Chanot, entre : le rond-point du Prado, le boulevard Rabatau, la rue Raymond Teisseire, l'allée Ray Grassy, le boulevard Michelet jusqu'au Prado.

15h07 : La préfecture de police des Bouches-du-Rhône interdit plusieurs secteurs de Marseille aux manifestants anti-pass sanitaire demain, annonce-t-elle dans un communiqué. Cela fait suite à des débordements le week-end dernier.

15h01 : Bonjour @Lily, c'est le vaccin de Pfizer-BioNTech qui est utilisé en ce moment pour la dose de rappel des 12-17 ans vulnérables, et pour toutes les personnes de moins de 30 ans. A moins d'un changement des recommandations de la Haute Autorité de santé, c'est ce vaccin qui devrait être utilisé à partir de lundi pour l'ensemble des adolescents.

15h01 : Bonjour, est-ce que vous avez plus de précisions sur la dose de rappel des adolescents ? Quelle vaccin ce sera ? Est-ce que se sera une demi-dose ? Merci pour votre réponse.

14h56 : Vous êtes plusieurs à m'avoir fait remarquer une erreur dans ma réponse à @Patou sur le vaccin Janssen. Vous avez bien fait, j'ai corrigé ma réponse, il faut bien faire trois injections pour bénéficier d'un schéma vaccinal complet.

14h54 : Bonjour @Patou, normalement, les personnes ayant reçu une dose de Janssen ont été invitées à effectuer une dose de rappel avec un vaccin à ARN messager un mois après leur injection. Il est donc bien nécessaire d'effectuer une troisième injection pour bénéficier du pass vaccinal.

14h45 : Bravo et merci pour vos explications sur les vaccins, plus claires que bien d'autres sites nationaux. Mais j'ai juste une petite question, car je suis encore perdu. J'ai été vacciné par Janssen, puis il y a trois semaines par Moderna. Ça fait juste deux injections. Pour combien de temps suis-je à jour ?

14h50 : Bonjour @Rappel régulier, pour l'instant, le gouvernement ne prévoit pas de proposer une quatrième dose ou un rappel régulier tous les quatre mois. "Pour l'instant, il n'est pas du tout sûr qu'on aura besoin d'une quatrième dose. Pour nous, il est clair que le schéma vaccinal, c'est deux doses plus une dose, c'est-à-dire les trois doses", expliquait ainsi Elisabeth Bouvet, présidente de la commission technique vaccination à la Haute Autorité de santé, à franceinfo cette semaine.