Covid-19 : la ville de Sao Paulo au Brésil veut vacciner sa population avec le vaccin chinois dès le mois de janvier

Le gouverneur de l'Etat de Sao Paulo a annoncé lundi le début des vaccinations contre le Covid-19 avec le Coronavac chinois dès le 25 janvier, même si ce dernier n'a pas encore été homologué par les autorités sanitaires. 

Une femme se fait vacciner contre la grippe, en décembre 2020. 
Une femme se fait vacciner contre la grippe, en décembre 2020.  (STEPHANE LARTIGUE / MAXPPP)
Ce qu'il faut savoir

Le plus tôt sera le mieux. Telle est la stratégie optée par Joao Doria, le gouverneur de l'Etat de Sao Paulo au Brésil, pour lutter contre l'épidémie de Covid-19Les personnels de santé seront les premiers vaccinés, selon le programme fourni par le gouverneur en conférence de presse. Puis viendront les personnes de plus de 60 ans, les indigènes et les quilombolas, membres de communautés de descendants d'esclaves fugitifs. 

Pour que ce programme soit mis en place aux dates fixées par le gouvernement de Sao Paulo, le vaccin Coronavac, du laboratoire chinois Sinovac, doit être homologué par l'agence de vigilance sanitaire nationale Anvisa. Mais la demande d'homologation n'a pas encore été déposée, même si la phase 3 des essais cliniques auprès de plusieurs milliers de volontaires au Brésil est déjà bien avancée. 

Ce direct est terminé.

L'OMS ne préconise pas un vaccin obligatoire. "Je ne pense pas que l'obligation soit la voie à suivre" pour lutter contre la progression du Covid-19, a déclaré Kate O'Brien, directrice du département immunisation et vaccins à l'OMS. Selon elle, l'expérience a montré que lorsque des pays ont voulu rendre obligatoires certains vaccins, cela n'a pas eu les effets escomptés. 

"Nous sommes encore loin de 5 000 nouveaux cas par jour". C'est le directeur général de la santé, Jérôme Salomon, qui en a fait l'aveu lors de sa conférence de presse sur l'épidémie de Covid-19 à 18 heures. "Le niveau de contaminations quotidiennes ne baisse plus", a regretté le médecin. "Nous sommes encore loin de l'objectif des 5 000 cas par jour", a-t-il indiqué. "Malgré tous nos efforts, nous sommes toujours face à un risque élevé de rebond épidémique", a-t-il averti. 

 La France a enregistré 3 411 nouveaux cas de contamination au Covid-19 en 24 heures. "Aujourd'hui, 26 365 malades de la Covid sont hospitalisés, dont 3 198 en réanimation. Nous avons ainsi 3 411 cas de plus en 24 heures", a indiqué le directeur général de la Santé. Un chiffre souvent trompeur le week-end. Emmanuel Macron avait également souhaité que le nombre de personnes en réanimation pour Covid-19 soit compris entre 2 500 et 3 000. 

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #COVID_19

00h03 : Voici un dernier point sur l'actualité du lundi 7 décembre :

La France est "encore loin" de l'objectif des 5 000 cas par jour fixé par le gouvernement en vue du déconfinement le 15 décembre. Avertissement du directeur général de la santé, Jérôme Salomon, lors d'un point presse ce lundi soir.

#CONFINEMENT Le Premier ministre Jean Castex tiendra une conférence de presse jeudi pour évoquer la situation épidémique en France, a appris le service politique de France Télévisions. L'horaire n'est pas encore connu.

L'équipe de France plutôt épargnée dans le cadre des qualifications pour la Coupe du monde 2022. Les Bleus affronteront la Bosnie-Herzégovine, l'Ukraine, la Finlande et le Kazakhstan.

#FOURNIRET Les recherches reprendront ce mardi matin dans le parc du château du Sautou (Ardennes). La première journée de fouilles, lundi, n'a pas permis de retrouver le corps d'Estelle Mouzin, disparue en 2003. Les enquêteurs se basent sur les indications données fin novembre dernier par le tueur en série Michel Fourniret.


L'ancien président Nicolas Sarkozy, jugé à Paris pour corruption et trafic d'influence dans l'affaire des "écoutes", a nié à la barre du tribunal avoir "jamais commis le moindre acte de corruption".



Ce live reprendra à 6 heures.

23h30 : Le secteur aéronautique traverse une zone de turbulence, et le report en 2023 de la 54 édition du salon du Bourget (qui devait se tenir du 21 au 27 juin 2021) n'arrange rien. Cette annulation va avoir "des conséquences assez dramatiques pour les millions de salariés qui en dépendent", prédit sur franceinfo Gérard Feldzer, chroniqueur à franceinfo, ancien commandant de bord et président d’Aviation sans frontière.



(MAXPPP)

23h01 : "Ces fêtes de fin d'année doivent être une frustration. C'est à cette condition qu'on pourra limiter le problème. Si on ne le fait pas, on aura une troisième vague."

Aux réveillons de Noël et du jour de l'An, "il faut se frustrer". C'est ce que recommande ce soir sur franceinfo Jean-Paul Stahl. Le professeur de maladies infectieuses et tropicales au CHU de Grenoble lance donc un appel à la "responsabilité". "C'est le comportement de chacun qui permettra d'éviter ce qui, malheureusement, à l'air de se profiler pour le mois de janvier. Il est encore temps d'agir, mais c'est chacun de nous qui doit agir."

22h34 : Le texte, qui n'a pas de valeur contraignante, a été co-proposé par le Cambodge, le Canada, l'Espagne, la Palestine, la Guinée équatoriale, le Nicaragua, le Niger, le Qatar, la Corée du Sud, Saint-Vincent-et-les Grenadines, le Sénégal, Singapour, le Tadjikistan et le Vietnam.

22h34 : L'ONU proclame le 27 décembre "Journée internationale de la préparation aux épidémies". L'Assemblée générale vient d'adopter lundi une résolution allant dans ce sens. Le texte encourage les 193 pays membres des Nations unies à organiser "des activités d'information et de sensibilisation, afin de souligner l'importance de la prévention des épidémies, de la préparation et de la conclusion de partenariats pour y faire face".

21h39 : On est lundi, lendemain de dimanche jour férié, il y a toujours moins de cas que le reste de la semaine... c’est comme ça depuis des mois!!!

21h39 : Comme , vous êtes nombreux à ne pas comprendre pourquoi Jérôme Salomon dit qu'on est loin de l'objectif des 5 000 cas par jour... alors même qu'on est par exemple à 3 400 ce soir. On l'a déjà écrit ici : le chiffre est traditionnellement faible le lundi, puisque certains laboratoires ferment le week-end (comme l'explique d'ailleurs très bien @Alesque).

21h37 : Je comprends pas... ? On était à 11000 cas ce weekend.

21h12 : Vous êtes nombreux dans les commentaires à ne pas comprendrepourquoi l'objectif des 5 000 cas par jour, condition fixée par le gouvernement pour le déconfinement, risque de ne pas être atteint le 15 décembre. Notre article tombe parfaitement : vous y trouverez toutes les explications. Bonne lecture !



(AFP)

21h05 : Bonsoir, on croit rêver : site du gouvernement : +3411 nouveaux cas recensés ces dernières 24h! On est déjà en dessous de la barre des +5000!!! Faut arrêter de faire stresser les français! A bon entendeur!!

21h05 : Ça ne sent pas bon et ça parait inéluctable. Si le déconfinement débute avant Noël nous y retournerons quoiqu’il arrive en janvier.

20h52 : En Italie, la ministre de l'Intérieur est positive au coronavirus. Luciana Lamorgese, qui s'était soumise à un test de routine ce matin, a appris les résultats alors qu'elle assistait à une réunion des ministres durant l'après-midi. Les deux ministres assis à ses côtés (le ministre des Affaires extérieures Luigi Di Maio et celui de la Justice Alfonso Bonafede) se sont placés en isolement. Toutes les personnes présentes portaient des masques et respectaient des distances de sécurité, a assuré le gouvernement.

20h40 : Nous ne connaissons pas encore l'horaire de ce point presse. La dernière prise de parole de Jean Castex sur le sujet remonte au 26 novembre. Ce soir-là, le Premier ministre avait indiqué que le gouvernement formulerait "des recommandations concrètes" juste avant les fêtes.

20h40 : Le Premier ministre Jean Castex tiendra une conférence de presse jeudi pour évoquer la situation épidémique en France, a appris le service politique de France Télévisions.

20h21 : "L'ambiance des fêtes est en train de gagner et les Français se relâchent. (...) C'est catastrophique."

Sur franceinfo Jean-Paul Ortiz veut que chacun comprenne que "les gestes barrières doivent faire partie de façon durable de notre vie quotidienne". Même avec le vaccin, "il faudra continuer parce que nous n'aurons pas 100% de la population vaccinée de suite", a voulu rappeler le président de la Confédération des syndicats médicaux français (CSMF).

20h14 : Voici le point sur l'actualité à 20 heures :

La France est "encore loin" de l'objectif des 5 000 cas par jour fixé par le gouvernement en vue du déconfinement le 15 décembre. Avertissement donné par le directeur général de la santé, Jérôme Salomon, lors d'un point presse ce soir. Ces dernières 24 heures, Santé publique France a comptabilisé 3 411 nouveaux cas.

Sur franceinfo Jean-Paul Ortiz veut que chacun comprenne que "les gestes barrières doivent faire partie de façon durable de notre vie quotidienne". Même avec le vaccin, "il faudra continuer à avoir des gestes barrières parce que nous n'aurons pas 100% de la population vaccinée de suite. Donc, il va falloir continuer nos efforts", a voulu rappeler le président de la Confédération des syndicats médicaux français (CSMF).

L'équipe de France plutôt épargnée dans le cadre des qualifications pour la Coupe du monde 2022. Les Bleus affronteront la Bosnie-Herzégovine, l'Ukraine, la Finlande et le Kazakhstan.

• L'ancien président Nicolas Sarkozy, jugé à Paris pour corruption et trafic d'influence dans l'affaire des "écoutes", a nié à la barre du tribunal avoir "jamais commis le moindre acte de corruption".

• Le suspect de l'attentat à la basilique Notre-Dame à Nice du 29 octobre dernier, a été mis en examen et placé en détention provisoire.

19h12 : Bonsoir. Aucune nouvelle intervention du chef de l'Etat n'est prévue pour le moment. En revanche, Jean Castex avait indiqué lors de la conférence de presse du 26 novembre que le gouvernement formulera "des recommandations concrètes" juste avant les fêtes.

19h10 : Bonsoir, Sait-on quand aura lieu la prochaine intervention d'un représentant de l'État au sujet du deconfinement (ou non) avant les vacances scolaires ?#onvousrepondMerci d'avance et merci !

18h50 : La conférence de presse de Jérôme Salomon est à présent terminée. Une déclaration est à retenir de ces 45 minutes d'intervention : "La France est encore loin de l'objectif de passer sous 5 000 cas par jour", a prévenu le directeur général de la santé, à une semaine de la levée des mesures déconfinement (toujours prévue le 15 décembre).

18h44 : Si l'épidémie persiste, c'est parce que les conditions hivernales sont réunies et non à cause de "modifications de comportement des Français", tient à préciser Jérôme Salomon.

18h39 : Jérôme Salomon avertit que "la saison hivernale sera très difficile". "La période qui s’ouvre est une période à haut risque", explique le directeur général de la Santé.

18h40 : Au vu des chiffres annoncés, est-il toujours "raisonnable" de fixer la date du déconfinement au 15 décembre ? A cette question, Jérôme Salomon explique que "si les conditions actuelles se poursuivent, il sera en effet très difficile d'atteindre cet objectif" des 5 000 cas par jour avant le 15.

18h31 : "Je passe un message très clair de prudence pour la protection des personnes les plus fragiles et de nos aînés."

Jérôme Salomon rappelle que les autorités font appel "au bon sens" des Français pour les fêtes de fin d'année.

18h29 : "Aujourd'hui, 26 365 malades de la Covid sont hospitalisés, dont 3 198 en réanimation. Nous avons ainsi 3 411 cas de plus en 24 heures."

18h26 : "Nous sommes encore loin de l'objectif des 5 000 cas par jour", assure Jérôme Salomon, le directeur général de la santé. Le gouvernement avait fixé à 5 000 le nombre de cas pour lever les mesures de confinement le 15 décembre.

18h24 : "Chaque jour, plus de 10 000 personnes sont testées positives, contre 5 000 par semaine au cœur de l'été."

18h23 : "En France, la diminution du nombre de cas positifs, après une forte baisse, marque le pas depuis une semaine."

18h20 : "Malgré tous nos efforts, collectifs et individuels, nous sommes toujours face à un risque élevé de rebond épidémique."

18h17 : "Depuis quelques jours, le niveau de contaminations quotidiennes ne baisse plus. Il reste particulièrement élevé chez les personnes âgées de plus de 75 ans."

Jérôme Salomon commence par faire un point sur le niveau de contaminations jour par jour.



18h20 : Sans plus attendre, on prend la direction du ministère de la Santé, où Jérôme Salomon tient sa conférence de presse pour parler de l'évolution de l'épidémie. Vous pouvez suivre les explications du directeur général de la santé en direct vidéo sur franceinfo.

18h01 : Voici le point sur l'actualité à 18 heures :

Le directeur général de la santé, Jérôme Salomon, tient dans quelques minutes une conférence de presse à 18 heures. L'objectif de la baisse de contaminations fixé pour le déconfinement est pour l'heure loin d'être atteint. Suivez la conférence en direct avec nous.

Les négociateurs britanniques et européens vont tenter dans les prochaines heures de conclure un accord commercial post-Brexit avant la fin d'une phase de transition prévue le 31 décembre. Trois principaux sujets de divergences opposent toujours Londres et Bruxelles : la question de la pêche, les règles d'une concurrence équitable et le mécanisme de règlement des litiges.

• L'ancien président Nicolas Sarkozy, jugé à Paris pour corruption et trafic d'influence dans l'affaire des "écoutes", a nié à la barre du tribunal avoir "jamais commis le moindre acte de corruption", au tout début de son interrogatoire.

• Le suspect de l'attentat à la basilique Notre-Dame à Nice du 29 octobre dernier, a été mis en examen et placé en détention provisoire.

17h35 : Rappelons que le directeur général de la santé, Jérôme Salomon, tiendra une conférence de presse à 18 heures pour parler justement de l'évolution de l'épidémie. Vous pourrez bien sûr la suivre en direct sur franceinfo et sur notre site.

17h29 : Le médecin Damien Mascret, que vous avez désormais l'habitude de voir sur le plateau de France 2, avait évoqué l'évolution de l'épidémie sur le plateau du journal de 13 heures, aujourd'hui.

17h23 : Que pourrait décider l'exécutif si le seuil de 5 000 contaminations par jour fixé par Emmanuel Macron n'était pas atteint ? Libération indique que "le gouvernement pourrait bien reporter la réouverture des cinémas, salles de théâtres et musées", voire mettre en place un couvre-feu commençant plus tôt que prévu. Nous n'avons, à l'heure actuelle, aucune information allant en ce sens et vous tiendrons informés si cela devait changer.

16h51 : C'est seulement la deuxième fois de l'histoire de cet événement que le Forum économique mondial quitte Davos. Le seul précédent remonte à 2002, quand le Forum s'était réuni à New York.

16h49 : Le Forum économique mondial va changer de décor. L'événement se tiendra à Singapour en mai prochain plutôt qu'en Suisse, annoncent ses organisateurs, invoquant la situation sanitaire.

16h35 : Arrivera-t-on vraiment à passer sous la barre des 5 000 cas quotidiens de contamination pour alléger le confinement prévu le 15 décembre, comme prévu par Emmanuel Macron ? "Cela va être très compliqué", affirme sur franceinfo Guillaume Rozier, ingénieur en informatique et créateur du site CovidTracker, qui permet de suivre l'évolution de l'épidémie de coronavirus en France. Selon lui, "si l'épidémie évolue dans les prochains jours", la projection est de "6 600 cas au 15 décembre sans prendre en compte les tests rapides. Ce serait 7 000 ou 8 000 cas au 15 décembre en prenant en compte les tests rapides".

15h54 : La stratégie vaccinale du gouvernement face au Covid-19 sera présentée mercredi 16 décembre devant l'Assemblée nationale, et le lendemain devant le Sénat, assure une source gouvernementale à l'AFP. La présentation de la stratégie sera suivie d'un débat, en application de l'article 50-1 de la Constitution. Il ne devrait pas y avoir de vote des députés.

15h11 : "Aujourd'hui, on s'en réjouit, dans la crise que nous traversons, parce qu'on ne travaille plus depuis le mois de mars et on n'est pas près de retravailler avant encore un bon trimestre, a priori."

Bruno Le Maire a annoncé tout à l'heure un accord sur le gel des primes d'assurance en 2021 pour les secteurs les plus touchés par la crise liée au Covid-19. Contacté par franceinfo, le coprésident du Syndicat des activités événementielles (SAE) s'en réjouit, mais rappelle que "l'objectif c'est de retravailler".

14h07 : Voici le point sur l'actualité à 14 heures :

• Le directeur général de la santé, Jérôme Salomon, tiendra une conférence de presse à 18 heures. Il s'agira d’un point de situation sur les chiffres, a indiqué le ministère de la Santé à France Télévisions. L'objectif de la baisse de contaminations fixé pour le déconfinement est pour l'heure loin d'être atteint.

• Un accord a parallèlement été trouvé sur un gel des primes d'assurance en 2021 pour les secteurs les plus touchés par la crise, a annoncé à la mi-journée le ministre de l'Economie Bruno Le Maire.

• L'heure fatidique approche. Le Premier ministre britannique Boris Johnson et la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen se parleront à 17 heures (heure de Paris) pour faire le point des négociations post-Brexit, toujours dans l'impasse.

• Les fouilles ont débuté dans le parc du château de Sautou, ex-propriété de Michel Fourniret, dans les Ardennes pour retrouver le corps d'Estelle Mouzin.

13h50 : Raquettes de neige, ski de fond, chaussures de marche... Depuis l'annonce de la fermeture des remontées mécaniques en raison de la crise sanitaire, beaucoup sont ceux qui cherchent une manière de pratiquer la glisse en toute autonomie. Reportage dans les Alpes.

13h35 : La Grèce va attendre 2021 avant de se déconfiner. Athènes a annoncé à la mi-journée jusqu'au 7 janvier des principales mesures de confinement, dont la fermeture des écoles, pour endiguer la propagation du coronavirus particulièrement élevée en novembre. Les écoles, tribunaux, restaurants et salles de sport ne rouvriront pas avant cette date.

12h19 : Cet accord, qui porte sur le gel des cotisations des contrats multirisques professionnels, ne concerne que les entreprises de moins de 250 salariés, a toutefois précisé le ministre de l'Economie.

12h15 : Parmi les secteurs concernés par ce gel des primes, on retrouve bien sûr l'hôtellerie et la restauration, mais aussi le secteur de la culture, du sport et de l'événementiel, précise sur Twitter une journaliste de L'Argus de l'assurance.

12h15 : Un accord a été trouvé sur un gel des primes d'assurance en 2021 pour les secteurs les plus touchés par la crise, annonce le ministre de l'Economie Bruno Le Maire.

12h07 : Il est midi et des briquettes, faisons un petit point sur l'actualité.

Déconfinera ? Déconfinera pas ? L'objectif des 5 000 cas par jour fixé par Emmanuel Macron pour entamer le déconfinement est très loin d'être atteint à une semaine de l'échéance. Jérôme Salomon prendra la parole ce soir pour faire le point sur la situation.

Bruno Le Maire annonce un accord avec les assureurs pour geler les primes d'assurance en 2021 pour les secteurs les plus touchés par la crise.

Les négociations n'avancent guère entre l'Union européenne et le Royaume-Uni dans les négociations de la dernière chance. Parmi les points d'achoppement, la pêche ou le mécanisme de règlement des litiges.

Les fouilles ont débuté dans le parc du château de Sautou, ex-propriété de Michel Fourniret, dans les Ardennes pour retrouver le corps d'Estelle Mouzin.

12h52 : Le directeur général de la Santé, Jérôme Salomon, donnera une conférence de presse ce soir à 18 heures, indique la DGS confirmant l'info de BFM-TV. Il s'agira d'un point épidémiologique de la situation, axé sur les chiffres, précise la DGS à France Télévisions.

11h42 : "Un peu d'auto-confinement dans la semaine qui précède Noël, je pense que cela devrait servir à protéger le plus grand nombre."

Interrogé sur franceinfo, Gilles Pialoux milite aussi pour que les Français qui vont retrouver leur famille à Noël se fassent tester : "Je pense que [se faire tester avant les fêtes] fait partie des outils de protection pour non seulement protéger le plus grand nombre, mais surtout pour protéger le début de 2021."

12h49 : Le communiqué du salon aéronautique du Bourget parle d'une décision d'annuler l'édition 2021 "inéluctable, compte tenu de la situation sanitaire internationale et de la fréquentation qu'une telle fête populaire engendre. Cette décision, raisonnable, a été prise à l’unanimité par le Conseil de la SIAE."