DIRECT. Coronavirus : le match de Ligue 1 Strasbourg-PSG, prévu samedi, est reporté

Le Premier ministre a annoncé la fermeture pour quinze jours des établissements scolaires dans les communes de ces deux départements. La France compte 190 cas de contamination de plus que jeudi soir.

Le Premier ministre Édouard Philippe a confirmé vendredi 6 mars que la France reste au stade 2 pour lutter contre l\'épidémie de Covid-19. Le passage au stade 3 va-t-il se produire ?
Le Premier ministre Édouard Philippe a confirmé vendredi 6 mars que la France reste au stade 2 pour lutter contre l'épidémie de Covid-19. Le passage au stade 3 va-t-il se produire ? (BERTRAND GUAY / AFP)
Ce qu'il faut savoir

L'épidémie de coronavirus a fait deux nouveaux morts et 190 nouveaux cas de contamination ont été confirmés, a annoncé vendredi 6 mars le directeur général de la Santé, Jérôme Salomon. Selon un décompte arrêté à 15 heures, il y a désormais 613 personnes infectées et neuf d'entre elles ont perdu la vie. En outre, 39 personnes se trouvent dans un état grave, en réanimation. Toutes les régions de France métropolitaine sont désormais concernées par l'épidémie, ainsi que la Guadeloupe, la Guyane et la Martinique. Le pays reste pour l'instant au stade 2 de son plan de lutte contre l'épidémie.

 Les établissements scolaires fermés pour deux semaines. Le Premier ministre, Edouard Philippe, a annoncé un renforcement des mesures de précaution dans deux départements particulièrement concernés par le coronavirus : l'Oise et le Haut-Rhin. Ainsi, le gouvernement a décidé la fermeture, dès lundi et pour une durée de quinze jours, des crèches, écoles élémentaires, collèges et lycées dans les communes de ces deux départements.

Strasbourg-PSG reporté. Le match de Ligue 1 Strasbourg-Paris SG, prévu samedi à 17h30, à été reporté, a annoncé la Ligue de football professionnel (LFP), conformément à une décision préfectorale. "La venue de 26 000 spectateurs dans le stade de la Meinau, dont un quart venant du département du Haut-Rhin, est un facteur susceptible de favoriser la propagation du COVID-19", a justifié la préfecture du Bas-Rhin dans un communiqué.

Plan blanc et plan bleu déclenchés. En parallèle des annonces d'Edouard Philippe et de Jérôme Salomon vendredi soir, le ministre de la Santé a annoncé le déclenchement du plan blanc dans l'ensemble des hôpitaux et cliniques du pays et du plan bleu dans tous les Ehpad.

Les pharmacies autorisées à fabriquer leur gel hydroalcoolique. Les pharmaciens vont pouvoir produire eux-mêmes du gel hydroalcoolique, a fait savoir Olivier Véran. "Les représentants du secteur nous disent être capables de produire jusqu'à 2 millions de doses par jour", a-t-il précisé. Cette autorisation s'accompagnera "d'un contrôle des prix".

Une forte hausse dans le Haut-Rhin. "Nous sommes arrivés au stade 2 renforcé dans le département." Le préfet du Haut-Rhin a annoncé vendredi une série de mesures pour faire face à la forte hausse du nombre de cas de coronavirus, passé de 10 à 81 en deux jours. Une centaine d'établissements scolaires vont fermer et les rassemblements publics de plus de cinquante personnes sont interdits.

197 morts en Italie. L'épidémie de coronavirus ne faiblit pas en Italie. La protection civile a annoncé, vendredi 6 mars, 49 nouveaux décès dus au Covid-19, portant le total à 197 morts depuis le début de l'épidémie. Il s'agit de la plus forte progression quotidienne depuis l'apparition de la maladie dans la péninsule. Le nombre de personnes contaminées en Italie a atteint 4 636 contre 3 858 jeudi, soit une agmentation de 778 cas en vingt-quatre heures.

 "Il faut pouvoir tenir", prévient Macron. En visite dans une maison de retraite à Paris, le président de la République a estimé que "des mesures très contraignantes" comme la fermeture généralisée des écoles en raison de l'épidémie de coronavirus "ne seraient pas tenables dans la durée". Cela bloquerait notamment une partie du personnel soignant chez lui pour garder ses enfants. "Il faut éviter au maximum de visiter nos anciens", a par ailleurs déclaré Emmanuel Macron.

Le Vatican touché à son tour. La cité papale a annoncé avoir identifié un premier cas positif, jeudi, dans son petit centre médical. L'établissement a annoncé sa fermeture provisoire pour désinfection, en laissant toutefois les urgences ouvertes.

 L'OMS durcit le ton. "Ce n'est pas un exercice." Le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé a accusé, jeudi, une "longue liste" de pays de ne pas en faire assez pour combattre le coronavirus. "Ce n'est pas le moment d'abandonner, ce n'est pas le moment de trouver des excuses, c'est le moment d'y aller à fond", a-t-il plaidé, sans nommer les pays visés. 

Le Parlement européen évite Strasbourg. La plénière de mars, la semaine prochaine, aura finalement lieu à Bruxelles et non à Strasbourg, en raison de la propagation du coronavirus. "Les risques pour la santé sont considérés comme nettement plus élevés" à Strasbourg, a expliqué, jeudi, le président du Parlement européen, sur la base d'un rapport médical interne. 

De premiers cas à l'Assemblée. Un député LR du Haut-Rhin a été testé positif au coronavirus Covid-19. Le président de l'Assemblée nationale précise que le député est "actuellement hospitalisé en réanimation". Richard Ferrand ajoute qu'un salarié de la buvette des députés a également été infecté et désormais confiné à domicile. Un autre salarié, qui travaille au restaurant des députés, est en suspection d'infection et hospitalisé. "Quatre autres personnes ont effectué un signalement et sont actuellement prises en charge par les services de santé en vue d’un dépistage", affirme l'Assemblée nationale, annonçant le début d'une "enquête épidémiologique".

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #CORONAVIRUS

23h58 : Le match du XV de France féminin, prévu demain soir, à Glasgow contre l'Écosse est reporté. Une joueuse écossaise a contracté le coronavirus, annonce sa fédération. Elle s'est rendu le week-end du 23 février dans le nord de l'Italie. "La joueuse a été admise dans un établissement hospitalier dans le cadre du protocole prévu et par ailleurs se porte bien", précise la fédération écossaise.

23h55 : Mike Pence annonce que 21 personnes ont été testées positif sur le bateau de croisière Grand Princess qui se trouve au large de San Francisco (Californie, Etats-Unis).

23h49 : Mike Pence, le vice-président des Etats-Unis, tient un point presse sur l'épidémie. "Je réaffirme ici que le risque d'attraper le virus est bas. Nous faisons tout pour contrôler sa propagation", déclare-t-il.

23h35 : "Notre objectif, c'est que tous les matchs aient lieu" pour boucler la saison. Didier Quillot, directeur général de la LFP, réagit au report du match de Ligue 1 Strasbourg-PSG, qui était prévu demain. "On va s'adapter au cas par cas", martèle le dirigeant. "On veut éviter la situation à l'italienne où tous les matchs sont à huis-clos", remarque-t-il.

22h53 : Il n'y a plus de doute. L'académie d'Amiens l'écrit sur son site : "Fermeture à compter du lundi 9 mars de toutes les écoles, collèges et lycées de l’Oise pour une période de 15 jours."

22h46 : L'Italie est le pays d'Europe le plus durement touché par l'épidémie de coronavirus. Voici une photo prise ce soir dans un avion de la compagnie Air France entre Rome et Paris. Le cliché a été pris alors que l'embarquement était terminé.



(Hakim Abdelkhalek / France TElEvisions)

22h08 : Ce match (Strasbourg-PSG) est le premier match de Ligue 1 à être reporté en raison de l'épidémie de coronavirus. Jusqu'à maintenant, la seule rencontre affectée par l'épidémie était Chambly-Le Mans (Ligue 2). Ce match s'est joué aujourd'hui dans un stade à huis clos à Beauvais, dans l'Oise, l'un des foyers du virus. Les deux équipes ont terminé sur un match nul (2-2).

22h05 : "La venue de 26 000 spectateurs dans le stade de la Meinau, dont un quart venant du département du Haut-Rhin, est un facteur susceptible de favoriser la propagation du COVID-19", justifie la préfecture du Bas-Rhin dans un communiqué.

22h04 : La rencontre Strasbourg-PSG, prévue demain, est "reportée". Cette décision, explique la Ligue de football professionnel, est une "conséquence de l'arrêté de la préfecture du Bas-Rhin concernant la propagation du coronavirus". Pour cette affiche de la 28e journée de Ligue 1, la LFP s'est résolue à reporter le match, alors qu'elle suit une ligne du "cas par cas" sur le sujet.

21h56 : La LFP annonce que le match de Ligue 1, prévu demain, entre Strasbourg et le PSG est reporté à cause de l'épidémie de coronavirus.

21h35 : Merci qui me partage un lien vers le site de l'académie de Strasbourg. "La décision a été prise par le Premier Ministre de fermer l'ensemble des crèches, des écoles, des collèges et des lycées pendant une période de 15 jours, à partir de lundi 9 mars 2020, dans le département du Haut-Rhin", écrit-elle. Et d'ajouter : "Il n'y a donc plus lieu de tenir compte de l'arrêté du préfet du Haut-Rhin en cours d'après-midi." Les précisions sur le site de France 3 Grand-Est.

21h27 : Je suis bien d'accord, . En mentionnant, "les crèches, les maternelles, les collèges et les lycées", il semblerait naturel d'y inclure, par défaut, les écoles primaires. Mais dans un tel contexte, et pour une telle annonce, chaque mot compte. Là, le Premier ministre s'est montré imprécis et nous ne pouvons pas parler à sa place ou tordre ses propos.

21h26 : Edouard Philippe a simplement oublié de mentionner les écoles primaires ! Ça paraît évident que toutes les écoles seront fermées, non ?

20h55 : Bonsoir . Il existe un flou, oui. Les arrêtés des préfectures de l'Oise et du Haut-Rhin ont été pris il y a plusieurs heures. D'autres vont peut-être les compléter d'ici lundi. En l'état, certains établissements de ces départements, dans les communes les plus touchées par l'épidémie, sont concernés par les fermetures et non pas la totalité.

20h51 : Ce seraient donc TOUS les établissements scolaires du Haut-Rhin qui seraient fermés pendant 15 jours ? Et non plus certains établissements dont une première liste a été publiée dans l’après-midi ? Je ne suis pas sûr de comprendre ?

20h41 : "J'ai signé un arrêté qui autorisera les pharmacies à produire leur propre solution hydroalcoolique."

C'est ce qu'a déclaré Olivier Véran, tout à l'heure, lors du point presse. "Les représentants du secteur nous disent être capables de produire jusqu'à 2 millions de doses par jour", a ajouté Olivier Véran.

22h11 : Voici, avec un peu de retard, un rappel des principaux titres :

• L'épidémie en France a fait 9 morts. Au total, 613 personnes sont infectées, c'est 190 de plus qu'hier. En outre, 39 personnes se trouvent dans un état grave, en réanimation. Suivez la situation dans notre direct.

• Dans l'Oise et le Haut-Rhin, certains établissements scolaires seront fermés dès lundi pour deux semaines. Retrouvez le détail des établissements concernés sur le site de la préfecture de l'Oise et sur celui de la préfecture du Haut-Rhin. Le ministre de la Santé a également annoncé le déclenchement du plan blanc dans l'ensemble des hôpitaux et cliniques de France et du plan bleu dans tous les Ehpad.

• Les époux Balkany ont été officiellement démis de leurs mandats municipaux à Levallois-Perret par la préfecture des Hauts-de-Seine. Mercredi, ils ont été condamnés en appel à trois ans de prison ferme et dix ans d'inéligibilité pour fraude fiscale.

• Météo France a placé cinq départements en vigilance orange pour des risques de crues et d'inondations. Il s'agit du Calvados, de l'Eure-et-Loir, du Tarn-et-Garonne, de la Vendée et des Deux-Sèvres.

22h09 : Du côté de Matignon, on confirme que le fait de ne pas mentionner les écoles primaires est bien un "oubli oral" de la part du Premier ministre.

20h21 : Vous êtes très nombreux à me demander dans les commentaires pourquoi les écoles primaires n'ont pas été mentionnées par Edouard Philippe. Nous tentons d'en savoir davantage. Et je ne manquerai pas de vous signaler d'éventuelles précisions. Toutefois deux informations sont à signaler :

La préfecture de l'Oise évoque sur son site la "fermeture de l’ensemble des établissements scolaires (écoles, collèges, lycées, enseignement supérieur) de l’agglomération de Creil (Creil, Montataire, Nogent-sur-Oise, Villers-Saint-Paul) ainsi que des communes de Crépy-en-Valois, Vaumoise, Lagny-le-Sec, Lamorlaye et Lacroix-Saint-Ouen".

• La préfecture du Haut-Rhin évoque la "fermeture de certains établissements scolaires, périscolaires et d’accueil de la petite enfance". Le détail des établissements concernés se trouve sur le site de la préfecture.

22h09 : Faisons un point plus précis sur les regroupements de cas en France :

• l'Oise avec 110 cas.

• l'Alsace avec 136 personnes contaminées.

• La Haute-Savoie avec 51 personnes infectées. On y trouve deux foyers : l'un aux Contamines-Montjoie, l'autre à La Balme.

• Le Morbihan avec 20 cas.

• 15 personnes testées positif de retour d'un voyage en Egypte.

22h07 : Voici les principaux chiffres communiqués par Jérôme Salomon sur l'épidémie en France :

• Les autorités comptabilisent neuf morts (8 hommes et 1 femme).

• 613 contaminations confirmées, soit 190 de plus qu'hier.

• 39 personnes en réanimation.

• 6 regroupements de cas ("clusters") dans le pays.

19h52 : Olivier Véran a également annoncé le déclenchement du plan blanc dans l'ensemble des hôpitaux et cliniques de France et du plan bleu dans tous les Ehpad.

22h06 : Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a annoncé que, désormais, "seuls les patients présentant un état clinique sévère resteront soumis à un test dans les territoires contaminés".

19h51 : Jérôme Salomon annonce que nous comptons en France, à 15 heures, 613 contaminations confirmées, soit 190 de plus que hier.

19h48 : Edouard Philippe n'a pas mentionné les écoles élémentaires pour l'Oise et le Haut-Rhin. Voici sa déclaration.

19h44 : Et les primaires ? 🤔

19h44 : Quid des écoles primaires ?

19h44 : Et pas les écoles élémentaires ?

20h14 : Le Premier ministre annonce la fermeture dès lundi des crèches, maternelles, collèges et lycées pour quinze jours dans l'Oise et le Haut-Rhin.

19h40 : Edouard Philippe annonce un "renforcement" du stade 2 dans les zones où se trouvent des regroupements de cas importants. Pour l'instant, les premières mesures visent l'Oise et le Haut-Rhin, "qui sont les deux départements les plus concernés".

19h33 : Edouard Philippe est accompagné d'Olivier Véran, le ministre de la Santé, et de Jérôme Salomon, le directeur général de la Santé.



(FRANCEINFO)

22h00 : Le Premier ministre, Edouard Philippe, s'exprime à l'issue de la réunion interministérielle. "Nous en sommes toujours au stade 2", déclare-t-il.

19h23 : J'aimerais bien le savoir . Mais comme vous, j'attends la fin de cette réunion interministérielle et les prises de parole d'Edouard Philippe puis de Jérôme Salomon, le directeur général de la Santé.

19h23 : Une idée de ce qui peut se décider à cette réunion à Matignon ?

21h58 : "Notre objectif est toujours de produire un inoubliable concours Eurovision de la chanson."Les organisateurs de l'événement, qui doit se tenir en mai à Rotterdam (Pays-Bas), assurent vouloir maintenir sa tenue. Le service public néerlandais de radio-télévision NPO affirme poursuivre des consultations avec l'Union européenne de radio-télévision, coproducteur de l'Eurovision, pour étudier l'impact que l'épidémie de coronavirus pourrait avoir sur ce concours.

21h56 : Bonsoir @Poupi. Vous n'êtes la seule personne à vous interroger (et à vous agacer) en voyant les nombreux titres sur le coronavirus dans les kiosques, à la télévision ou sur internet. "Pourquoi toutes ces mesures pour un virus qui fait moins de morts que la grippe ?", a demandé, mardi soir, un téléspectateur lors de l'émission spéciale de France 2 consacrée à l'épidémie. Le ministre de la Santé y a répondu. Il a fait valoir le principe de précaution. Voici ses explications.

(FRANCE 2)

18h45 : Franchement, ras-le-bol de tout ce cinéma autour du coronavirus...10 000 morts de la grippe en 2019 en France et on en a pas fait tout une onde de choc !!!!

18h36 : L'Italie est le pays européen le plus touché par l'épidémie de coronavirus. Pourquoi nos voisins transalpins sont-ils si durement touchés ? Nous l'expliquons dans cet article publié hier.




(ALBERTO PIZZOLI / AFP)

18h30 : L'Italie annonce un nouveau bilan de 197 morts, soit 49 nouveaux décès en 24 heures.

18h15 : Une réunion interministérielle est organisée à partir de 18h20 à Matignon pour organiser la gestion de l'épidémie de coronavirus. Le Premier ministre, Edouard Philippe, reçoit plusieurs ministres :

• Elisabeth Borne (Transition écologique)

• Olivier Véran (Santé)

• Jean-Michel Blanquer (Education nationale)

• Christophe Castaner (Intérieur)

• Jean-Baptiste Djebbari (Transports)

• Sibeth Ndiaye (porte-parole)

18h05 : 18 heures. Faisons un point sur l'actualité :

"Il faut éviter au maximum de visiter nos anciens", plus vulnérables face au virus, a affirmé Emmanuel Macron lors d'une visite dans un Ehpad à Paris. Au niveau national, le bilan a grimpé à neuf morts et 577 patients infectés. Visualisez l'épidémie avec notre carte.

Les époux Balkany ont été officiellement démis de leurs mandats municipaux à Levallois-Perret par la préfecture des Hauts-de-Seine. Deux jours plus tôt, ils ont été condamnés en appel à trois ans de prison ferme et dix ans d'inéligibilité pour fraude fiscale

Météo France a placé cinq départements en vigilance orange pour des risques de crues et d'inondations. Il s'agit du Calvados, de l'Eure-et-Loir, du Tarn-et-Garonne, de la Vendée et des Deux-Sèvres.


• Le pape a accepté la démission du cardinal Barbarin. Relaxé à l'issue de son procès pour non-dénonciation des abus sexuels d'un prêtre, le cardinal avait demandé cette démission pour "tourner la page" de cette affaire.

17h56 : Quatre gestes simples pour limiter la propagation du Covid-19 : les autorités sanitaires françaises préconisent de se laver les mains régulièrement, d'éternuer dans son coude, d'utiliser des mouchoirs jetables et de porter un masque en cas de maladie.

21h23 : Nous vous le disions tout à l'heure : la barre des 100 000 patients infectés par le coronavirus a été atteinte dans le monde, selon le décompte très précis de l'université américaine Johns-Hopkins. Ce bilan est confirmé par l'AFP à partir de sources officielles. La hausse (2 492 nouvelles contaminations rapportées en 24 heures) est notamment liée à l'augmentation spectaculaire des cas en Iran, comme nous l'expliquons dans cet article.




(FATEMEH BAHRAMI / ANADOLU AGENCY / AFP)

21h52 : Dans les Alpes-Maritimes, certains Ehpad interdisent désormais la visite des familles. Un crève-coeur pour certains résidents. "Ma maman m'a demandé quand je pourrais revenir, je lui ai dit peut-être demain ou plus tard. Elle me répond : 'c'est long sans toi'", a raconté la fille d'une résidente à France Bleu Azur.

17h16 : Des esplanades vides, des rues fantomatiques et des lieux saints désertés... De La Mecque à Pékin, une série d'images satellite saisissantes révèle les effets de l'épidémie de coronavirus sur certains des sites les plus fréquentés du monde. Elles sont à découvrir ici.




(MAXAR)

17h16 : De nombreux fidèles ayant participé à un vaste rassemblement évangélique à Mulhouse fin février ont été contaminés par le virus. Dans le Haut-Rhin, 81 cas ont été comptabilisés, selon la préfecture. Je vous dis ce que nous savons sur ce "cluster" dans cet article.




(MAXPPP)

16h44 : Une réunion interministérielle est organisée à partir de 18h20 à Matignon pour organiser la gestion de l'épidémie de coronavirus. Edouard Philippe recevra plusieurs ministres : Elisabeth Borne (Transition écologique), Olivier Véran (Santé), Jean-Michel Blanquer (Education nationale) et Christophe Castaner (Intérieur). Cette réunion sera suivie d'une prise de parole.

21h38 : "Je vais faire comme toutes les personnes concernées, je vais suivre les recommandations du ministère de la Santé, je ne serre plus les mains, et je vais surveiller ma température", poursuit Damien Adam qui refuse de céder à la panique. "Il faut garder la tête froide. En plus, l'Assemblée nationale ne va pas siéger pendant quinze jours. Dans notre malheur, cette situation arrive au bon moment", ajoute-t-il.

15h38 : "On est officiellement au contact du coronavirus, il y a beaucoup d'inquiétudes et de questions qui émergent parmi les députés", raconte à franceinfo Damien Adam, député de Seine-Maritime, après la découverte de plusieurs cas à l'Assemblée nationale. "Dans le mail reçu hier, on nous dit de faire attention à nos relations sociales et on nous dit de continuer à travailler. Or, les députés rencontrent beaucoup de monde, c'est un peu incohérent".

15h33 : Quatre gestes simples pour limiter la propagation du Covid-19 : les autorités sanitaires françaises préconisent de se laver les mains régulièrement, d'éternuer dans son coude, d'utiliser des mouchoirs jetables et de porter un masque en cas de maladie.