DIRECT. Trois cas supplémentaires de coronavirus 2019-nCoV identifiés en Allemagne

Un quatrième cas a également été détecté en France, a annoncé le directeur général de la Santé, Jérôme Salomon, mardi.

Des passagers portent des masques pour se protéger du coronavirus 2019-nCoV, à l\'aéroport de Los Angeles (Californie, Etats-Unis), le 22 janvier 2020.
Des passagers portent des masques pour se protéger du coronavirus 2019-nCoV, à l'aéroport de Los Angeles (Californie, Etats-Unis), le 22 janvier 2020. (Mark RALSTON / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Trois cas supplémentaires d'infection par le nouveau coronavirus ont été détecté en Allemagne, là même où a été identifié un premier cas, a annoncé le ministère bavarois de la Santé mardi 28 janvier. "Ces patients sont également des employés de l'entreprise du district de Starnberg, où la première personne touchée est déjà employée", précise le ministère dans un communiqué, ajoutant que 40 autres salariés de l'entreprise avaient été identifiées comme ayant été en "contact étroit" avec le premier malade. Elles feront l'objet d'un dépistage mercredi.

Un quatrième cas a été détecté en France, a annoncé le directeur général de la Santé, Jérôme Salomon, mardi. Il s'agit d'un touriste chinois "âgé d'environ 80 ans" et originaire de la province de Hubei. Cet homme, hospitalisé en réanimation à Paris, se trouve dans "un état sévère" et "nécessite des soins continus"

Premier cas de transmission entre humains en Allemagne. "Un homme de la région de Starnberg a été infecté avec le nouveau coronavirus" et "a été placé sous surveillance médicale et à l'isolement", a annoncé un porte-parole du ministère. Il s'agit du premier cas de contamination entre humains sur le sol européen, les autres patients signalés en Europe ayant été infectés lors d'un séjour en Chine.

Le rapatriement des Français se précise. "On aura un premier vol de rapatriement qui partira demain de Paris pour revenir probablement jeudi avec des personnes qui sont asymptomatiques, c'est-à-dire qui ne présentent pas de symptômes", a précisé mardi sur CNews Jean-Baptiste Djebbari, secrétaire d'Etat chargé des Transports. "Ces personnes seront surveillées, mises sous quatorzaine." "Et puis vous aurez un second vol dont les dates sont à déterminer avec des personnes qui sont symptomatiques, donc porteuses possiblement du virus et qui seront elles médicalisées à Paris", a-t-il ajouté.

Le bilan s'alourdit en Chine. Le nombre de victimes a bondi à 106 morts et celui des cas confirmés dépasse 4 500 dans toute la Chine, selon un bilan des autorités mardi. Le précédent bilan faisait état de 82 morts en Chine et quelque 2 744 personnes infectées.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #CORONAVIRUS

23h59 : Ce direct est terminé. Voici l'essentiel de l'actualité de la journée :

• Donald Trump a présenté ce soir son plan pour le Proche-Orient, une "solution réaliste à deux Etats" selon lui. Mais ce projet, conçu sans les Palestiniens, a peu de chances de régler le conflit israélo-palestinien. On vous explique pourquoi dans cet article.


L'intersyndicale décide d'arrêter le mouvement de grève à partir du 1er février prochain, après des annonces de Christophe Castaner. Les pompiers manifestaient cet après-midi à Paris, une manifestation émaillée de nombreux heurts.

• C'est la sensation de ces 8e de finale de la Coupe de France : Belfort (National 2) a éliminé Montpellier (Ligue 1) aux tirs au but. Dans les autres rencontres, Dijon, Saint-Etienne et Rennes se sont qualifiés pour les quarts de finale.

Nouveau cas confirmé en France. Ce quatrième malade est un touriste chinois âgé de 80 ans. Il a été placé en réanimation et son état est jugé "sévère".

22h44 : Routes bloquées, rues désertes, masques en rupture de stock... La psychose s'est installée en Chine, comme le montre ce reportage de France 2.

(FRANCE 2)

22h38 : Bonsoir @anonyme. Le rapatriement des Français et des citoyens de l'UE est financé à la fois par l'Union européenne et par la France. On ignore cependant le montant et la répartition de ces frais.

22h37 : Hello FI ! Toujours d’abord merci pour votre travail de tous les jours. Je me demandais : qui paye le rapatriement des français en Chine. Le savez-vous ?Les américains doivent débourser eux plus de 1000$ me semble-t-il pour pouvoir rentrer. Merci infiniment et bonne soirée !

22h13 : Trois cas supplémentaires d'infection par le nouveau coronavirus ont été détectés en Allemagne, là même où a été identifié un premier cas, annonce ce soir le ministère bavarois de la Santé."Ces patients sont également des employés de l'entreprise du district de Starnberg, où la première personne touchée est déjà employée", précise le ministère dans un communiqué, ajoutant que 40 autres salariés de l'entreprise avaient été identifiées comme ayant été en "contact étroit" avec le premier malade. Elles feront l'objet d'un dépistage demain.

20h11 : C'est effectivement une question que l'on peut se poser @vuilb. Ma collègue Charlotte Causit a consacré un article complet à ce sujet, que je vous invite à lire. Pour les scientifiques étrangers, les chiffres chinois apparaissent très bas. Mais cette sous-estimation n'est pas forcément volontaire : "Au cours d'une épidémie, il y a toujours des cas qui passent entre les mailles de l'identification", explique à franceinfo Antoine Flahault, directeur de l'Institut de santé globale de l'université de Genève.

20h11 : Bonsoir. Merci pour votre live. Une petite question pour ma part : quelle crédibilité peut on accorder aux chiffres officiels annoncés par le gouvernement chinois ? Ne peut on pas envisager que ces chiffres soient légèrement (voire largement) sous-estimés pour masquer une crise plus importante ? Merci pour votre réponse !

20h37 : Il est 20 heures, voici le point sur l'actualité :

L'intersyndicale décide d'arrêter le mouvement de grève à partir du 1er février prochain, après des annonces de Christophe Castaner. Les pompiers manifestaient cet après-midi à Paris, une manifestation émaillée de nombreux heurts.

Nouveau cas confirmé en France. Ce quatrième malade est un touriste chinois âgé de 80 ans. Il a été placé en réanimation et son état est jugé "sévère".

• Donald Trump a présenté ce soir son plan pour le Proche-Orient, une "solution réaliste à deux Etats" selon lui. Mais ce projet, conçu uniquement avec les autorités israéliennes, a peu de chances de régler le conflit israélo-palestinien. On vous explique pourquoi dans cet article.

• Le site de remboursement des cartes Navigo sera opérationnel "d'ici la fin de semaine", a promis Catherine Guillouard, la PDG de la RATP. Elle affirme aussi que demain, lors de la nouvelle journée de mobilisation contre la réforme des retraites, le trafic devrait être "quasi normal".

19h08 : Ils n'iront pas en Chine. Un lycée de Saint-Quentin a décidé d'annuler un voyage scolaire dans la banlieue de Pékin, rapporte France 3 Hauts-de-France.

18h55 : Bonsoir @Marie. Vous êtes nombreux dans les commentaires à me demander, comme vous, les chiffres de la mortalité liée à la grippe. Les voici : selon l'institut Pasteur, la grippe touche 2 à 8 millions de personnes en France chaque année, avec un excès de mortalité de 10 000 à 15 000 décès. Pour l'instant, le nouveau coronavirus chinois est responsable de 106 morts en Chine, où il a contaminé plus de 4 500 personnes.

18h55 : Hier, je vous ai demandé de rappeler le nombre de décés / an en France de la grippe "normale" , ainsi que le nombre de vaccinés...Il serait quand même intéressant de rappeller le ratio de ces décès par rapport à notre population, ety d'appliquer ce ratio à la Chine"Certes, c'est toujours trop de morts, mais quad même, il faudrait raison garder Moins vendeur" , messieurs les médias ?

18h47 : Voici un extrait du point presse du directeur général de la Santé, où il donne quelques précisions sur le quatrième cas confirmé en France.

(FRANCEINFO)

18h40 : "J’ai vu une caissière asiatique à Auchan qui a été un peu prise à partie parce que les clients ne voulaient pas d’elle, lui disaient 'Rentre chez-toi, garde ta maladie'."

Au micro de franceinfo, ce responsable associatif a dénonce les remarques racistes contre la communauté asiatique à cause du coronavirus.

18h31 : Le directeur général de la Santé précise qu'il s'agit d'un touriste chinois, âgé d'"environ 80 ans".

18h28 : Il s'agit d'une personne âgée. Elle a été hospitalisée en réanimation à Paris. "Il est dans un état sévère", indique le directeur général de la Santé, Jérôme Salomon.

18h27 : Un quatrième cas du nouveau virus chinois confirmé en France, annonce le directeur général de la Santé.

18h22 : Le rapatriement des Français de Wuhan va commencer. Au moins 250 Français et plus de 100 ressortissants d'autres pays européens vont être rapatriés à bord de deux avions. "Seuls des citoyens sains ou asymptomatiques seront autorisés à voyager", précise la Commission européenne. L'UE cofinancera les frais de transport aérien, dans le cadre d'une demande d'assistance de la France.

18h05 : 18 heures. Faisons un point sur l'actualité :

• Manifestation sous tensions à Paris où les pompiers ont défilé pour réclamer une revalorisation de leur prime et dénoncer leurs conditions de travail. Des pompiers, qui ont tenté de se lancer dans une manifestation non déclarée, ont essuyé des tirs de canon à eau et de grenades de désencerclement.

L'épidémie de coronavirus a fait 106 morts et a contaminé plus de 4 500 personnes, selon un dernier bilan des autorités chinoises. Une personne a, par ailleurs, été contaminée en Allemagne. C'est le premier cas de transmission entre humains sur le sol européen.

Deux camps de migrants, situés au niveau de la Porte d'Aubervilliers à Paris, ont été évacués ce matin. "Sur les deux campements (...), on estime qu'il y a entre 1 800 et 2 000 personnes", a déclaré sur franceinfo Julie Lavayssière, coordinatrice de l'antenne Paris pour Utopia 56.



• Le site de remboursement des cartes Navigo sera opérationnel "d'ici la fin de semaine", a promis Catherine Guillouard, la PDG de la RATP. Elle affirme aussi que demain, lors de la nouvelle journée de mobilisation contre la réforme des retraites, le trafic devrait être "quasi normal".

17h48 : Bonjour chère @Geraldine. Cette info sur un cas suspecté de Coronavirus a été révélée par Paris Normandie, hier, et a été confirmé par nos confrères de France Bleu Normandie. Il s'agit d'une femme qui était début janvier à Wuhan, la ville chinoise où l'épidémie sévit actuellement. Pour le moment, ni l’Agence Régionale de Santé (ARS), ni le CHU de Rouen où la patiente est hospitalisée n'ont accepté de commenter son état de santé.

17h48 : Un cas suspecté à Rouen, vous confirmez ?

16h50 : "La crise sanitaire du coronavirus entraîne dans son sillage une libération de la parole raciste dans les médias et sur les réseaux sociaux". Avec les récentes actualités sur l'épidémie de coronavirus, de nombreux Français d'origine asiatique racontent être victimes de blagues ou de comportements racistes. Ils ont témoigné sur les réseaux sociaux via le hashtag #JeNeSuisPasUnVirus.

16h36 : "On quitte Wuhan pour la santé de nos enfants."

Didier Hieronimus fait partie des 38 Français salariés de PSA qui vont être rapatriés de Wuhan. "Depuis la semaine dernière, on est chez nous, mais on évite de sortir le plus possible. Les enfants ne sont pas sortis, nous juste pour faire quelques courses", a-t-il expliqué à nos confrères de France 3 Bourgogne-Franche-Comté.

15h52 : Doit-on redouter un manque de transparence des autorités chinoises sur l'épidémie, malgré les engagements de Pékin ? Notre journaliste Charlote Causit fait le point sur cette question.




(KOKI KATAOKA / YOMIURI / AFP)

15h51 : "L'épidémie est un démon. Nous ne permettrons pas au démon de rester caché."

Le président chinois Xi Jinping a promis à l'OMS de ne cacher aucune information sur l'épidémie de coronavirus. "Depuis le début, le gouvernement chinois a fait preuve d'ouverture, de transparence et de responsabilité afin de diffuser dans les plus brefs délais les informations sur l'épidémie", a-t-il affirmé.

14h36 : Quels sont les principaux titres de l'après-midi ? Voici un point sur l'actualité (avec un demi-heure de retard) :

L'épidémie de coronavirus a fait 106 morts et a contaminé plus de 4 500 personnes, selon un dernier bilan des autorités chinoises. Une personne a par ailleurs été contaminée en Allemagne. C'est le premier cas de transmission entre humains sur le sol européen.

Deux camps de migrants, situés au niveau de la Porte d'Aubervilliers à Paris, ont été évacués ce matin. "Sur les deux campements (...) on estime qu'il y a entre 1 800 et 2 000 personnes", a déclaré sur franceinfo Julie Lavayssière, coordinatrice de l'antenne Paris pour Utopia 56.



• Le site de remboursement des cartes Navigo sera opérationnel "d'ici la fin de semaine", assure Catherine Guillouard, la PDG de la RATP. Elle affirme aussi que demain, lors de la nouvelle journée de mobilisation contre la réforme des retraites, le trafic devrait être "quasi normal".

13h50 : Les étoiles du drapeau chinois remplacées par des virus. Sur fond de crise du coronavirus, le journal danois Jyllands-Posten a publié une caricature qui n'a pas du tout plu à Pékin qui a dénoncé, via son ambassade à Copenhague, une "insulte à la Chine". Le journal, qui avait publié en 2005 des caricatures polémiques du prophète Mahomet, a refusé de s'excuser.




(IDA MARIE ODGAARD / RITZAU SCANPIX / AFP)

13h40 : Quels sont les contenus qui vous passionnent aujourd'hui sur franceinfo.fr ? Voici notre top 3 des articles les plus lus :

• Une réforme du droit de propriété va-t-elle obliger les propriétaires à "payer un loyer à l'Etat" ? Notre article qui fait le point sur la question

• Notre direct sur l'épidémie de coronavirus

• Notre enquête sur les dépenses extravagantes de certains maires

12h50 : Pour le moment aucun autre cas suspect n'a été signalé, mais les autorités font des vérifications sur 40 personnes au total qui ont été en contact avec les deux salariés contaminés de cette entreprise, soit au sein de celle-ci, soit au sein de la famille du patient allemand. Ce chiffre "peut encore grimper", a mis en garde un responsable d'une unité d'infectiologie mise en place par les autorités locales.

12h46 : Bonjour chère . Le patient qui a contracté le coronavirus en Allemagne est un homme de 33 ans travaillant pour un équipementier automobile en Bavière. Il a été contaminé par une collègue chinoise qui a séjourné du 19 au 22 janvier en Allemagne. A son retour en Chine, elle "s'est sentie malade" et a été diagnostiquée positif au coronavirus, a expliqué l'Office sanitaire bavarois. Le patient allemand a développé des symptômes dans la foulée.

12h39 : Qu’en est-il de la personne qui a contaminé l’homme en Allemagne ? Est-il hospitalisé ? Y aurait-il un risque de nouvelles contaminations ?

12h12 : Il est l'heure de faire le point sur l'actualité à la mi-journée.

Le bilan continue de grimper en Chine. L'épidémie de coronavirus a fait désormais 106 morts et a contaminé plus de 4 500 personnes, selon les autorités chinoises. En Allemagne, le malade confirmé a été contaminé par une autre personne. C'est le premier cas de transmission entre humains sur le sol européen.


Le ministre de l'Agriculture annonce aujourd'hui l'interdiction du broyage des poussins et de la castration à vif des porcelets fin 2021.

L'évacuation des camps de migrants de la porte d'Aubervilliers à Paris a eu lieu ce matin. "Sur les deux campements (...) on estime qu'il y a entre 1 800 et 2 000 personnes", a déclaré sur franceinfo Julie Lavayssière, coordinatrice de l'antenne Paris pour Utopia 56. Selon elle, "cette évacuation arrive quasiment trop tard car les conditions dans les campements se sont largement dégradées".



• Le site de remboursement des cartes Navigo sera opérationnel "d'ici la fin de semaine", assure Catherine Guillouard, la PDG de la RATP. Elle affirme aussi que demain, lors de la nouvelle journée de mobilisation contre la réforme des retraites, le trafic devrait être "quasi normal".

11h18 : Les autorités japonaises ont annoncé aujourd'hui la présence au Japon d'un cas du nouveau virus apparu en Chine chez un homme qui ne s'était pas rendu dans ce pays. Le sexagénaire avait conduit dans un bus, en janvier, deux groupes de touristes de Wuhan. Il a été hospitalisé samedi avec des symptômes similaires à ceux de la grippe, a indiqué le ministère de la Santé.

11h13 : "Face à une menace sanitaire, il y a toujours une vraie angoisse collective mais la menace n'est pas importante car on est sur un virus qui n'a pas l'air très virulent par rapport au Sras".

En France, il n'y a que trois patients touchés par le coronavirus et pourtant "cette épidémie génère de l'angoisse, on a une augmentation significative du nombre d'appels", a indiqué aujourd'hui sur franceinfo, le professeur Frédéric Adnet, directeur médical du Samu de Seine-Saint-Denis et chef du service des urgences de l’hôpital Avicenne à Bobigny

11h23 : Bonjour @dragonball65300, effectivement un cas suspect a été décelé à Toulouse (Haute-Garonne), rapporte France Bleu Occitanie. Nos confrères écrivent que "quatre personnes ont été hospitalisées en une semaine au CHU Purpan de Toulouse". Elles ont été "prises en charge dans le service des maladies infectieuses et tropicales". Sur ces quatre cas, un seul est toujours suspecté du virus chinois. Des analyses sont en cours, précise le directeur du SAMU 31.

11h22 : Un cas signalé sur Toulouse, vous pouvez confirmer ?

11h22 : "Formellement, l'USPPI ne change pas énormément la donne, mais elle valide un état de vigilance accrue d'alerte internationale. L'USPPI ajoute également une pression supplémentaire sur le pays, car elle veut dire que le pays n'a pas été en mesure de contenir l'épidémie dans ses frontières. C'est la raison pour laquelle les Etats souhaitent éviter qu'une telle urgence soit déclenchée et préfère que la gestion de la crise reste au niveau national."

Antoine Flahault, directeur de l'Institut de santé globale de l'université de Genève, résumait hier les visées de l'USPPI, adossée au règlement sanitaire international révisé en 2005. Le directeur de l'OMS est actuellement en Chine pour évaluer la situation.

10h54 : Jusqu'ici, les patients signalés en Europe avaient été infectés lors d'un séjour en Chine. Ce cas de transmission sur le sol allemand pourrait donc changer la donne lors de la prochaine réunion du Comité d'urgence. Dans sa déclaration, jeudi dernier, le directeur général de l'OMS, avait lui-même convenu que l'éventualité d'une contamination humaine hors du sol chinois n'était pas exclue. La prochaine réunion du Comité d'urgence devait se tenir dans quelques jours.

10h56 : Il s'agit d'un tournant. Lors de la première réunion de son Comité d'urgence, l'OMS n'avait pas déclenché l'urgence de santé publique de portée internationale (USPPI), notamment en l'absence de transmission inter-humaine en dehors du sol chinois.

10h46 : Ce premier cas de contamination entre humains sur le sol européen a été annoncé par les autorités sanitaires de l'Etat régional de Bavière, où le patient est hospitalisé. Les autres patients signalés en Europe ont été infectés lors d'un séjour en Chine.

10h42 : Le premier malade confirmé au coronavirus en Allemagne a été contaminé par une autre personne sur le sol allemand même.

10h20 : Bonjour @Armand, vous n'êtes pas le seul à nous avoir posé cette question. Le mot-clé #AliExpress a même été l'un des plus utilisés il y a quelques jours sur Twitter. Face à l'inquiétude des internautes et aux rumeurs propagées sur les réseaux sociaux, les autorités sanitaires, comme les experts que nous avons interrogés, assurent que le risque est "extrêmement faible" voire "égal à zéro". Nous vous expliquons pourquoi dans cet article.




(HECTOR RETAMAL / AFP)

10h20 : Bonjour, y a-t-il un risque de contamination avec des colis chinois comme Aliexpress ? Merci d'avance.

10h19 : Ce premier vol doit partir demain de Paris, a déclaré Jean-Baptiste Djebbari, le secrétaire d'Etat aux Transports, ce matin sur CNews.

10h19 : Le premier rapatriement de Français depuis la Chine est prévu pour jeudi, a annoncé le gouvernement.

09h07 : L'épidémie fait grandir l'inquiétude. Et si un colis en provenance de Chine pouvait transmettre le virus ? Les autorités sanitaires, comme les experts interrogés par franceinfo, assurent que le risque est "extrêmement faible" voire "égal à zéro".

09h02 : Il est l'heure de faire le point sur l'actualité :

Le bilan continue de grimper en Chine. L'épidémie de coronavirus a fait désormais 106 morts et a contaminé plus de 4 500 personnes, selon les autorités chinoises. Jean-Baptiste Djebbari, le secrétaire d'Etat aux Transports, annonce qu'un premier avion partira demain pour la Chine afin de procéder à un premier rapatriement de Français présents à Wuhan.


L'évacuation des camps de migrants de la porte d'Aubervilliers à Paris a eu lieu ce matin. "Sur les deux campements (...) on estime qu'il y a entre 1 800 et 2 000 personnes", a déclaré sur franceinfo Julie Lavayssière, coordinatrice de l'antenne Paris pour Utopia 56. Selon elle, "cette évacuation arrive quasiment trop tard car les conditions dans les campements se sont largement dégradées".

• C'est officiel. Le ministre de l'Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, sera tête de liste pour les municipales à Tourcoing (Nord). Et il a laissé entendre qu'il lâcherait son fauteuil de ministre en cas de victoire : "Si je suis tête de liste, c'est pour être maire".



• Le trafic à la RATP sera "quasi normal" demain, a assuré au Parisien la PDG de la RATP Catherine Guillouard, alors qu'est prévue une nouvelle journée de mobilisation interprofessionnelle contre la réforme des retraites.

08h45 : "On aura un premier vol de rapatriement qui partira demain de Paris pour revenir probablement jeudi avec des personnes qui sont asymptomatiques, c'est-à-dire qui ne présentent pas de symptômes", a déclaré Jean-Baptiste Djebbari. "Ces personnes seront surveillées, mises sous quatorzaine", a-t-il ajouté. Il y aura un second vol, dont les dates sont à déterminer, qui concernera les personnes "symptomatiques, donc porteuses possiblement du virus et qui seront elles médicalisées à Paris".

08h54 : Jean-Baptiste Djebbari, le secrétaire d'Etat aux Transports, annonce qu'un premier avion partira demain pour la Chine afin de procéder à un premier rapatriement de Français présents à Wuhan.

07h12 : La Chine continue son combat pour endiguer l'épidémie. Le pays recommande aujourd'hui à ses résidents "de reporter la date prévue de leurs voyages sans nécessité particulière", indique dans un communiqué l'Administration nationale de l'immigration. "Réduire les déplacements transfrontaliers contribue à contrôler l'épidémie", a-t-elle ajouté, affirmant adopter cette recommandation "pour protéger la santé et la sécurité des Chinois comme des étrangers".