Coronavirus : les Etats-Unis comptent le plus grand nombre de cas recensés dans le monde

Ils devancent désormais l'Italie, avec au moins 82 404 cas, selon les chiffres de l'université Johns Hopkins.

Ce direct est terminé.

Ce qu'il faut savoir

Avec au moins 82 404 cas, les Etats-Unis ont dépassé jeudi 26 mars l'Italie et la Chine et sont devenus le pays du monde à compter le plus de cas recensés d'infection au nouveau coronavirus, selon les données de l'université Johns Hopkins et du New York Times. L'Italie dénombrait jeudi 80 539 cas et la Chine 81 285, selon un comptage de l'AFP. Suivez l'évolution de la situation dans notre direct.

Plus de 225 000 verbalisations en France. Plus de 225 000 procès-verbaux ont été dressés par les forces de l'ordre pour non-respect des mesures du confinement depuis leur mise en oeuvre, a déclaré Christophe Castaner sur France 2 dans l'émission "Vous avez la parole". 

 365 décès en France en 24 heures, dont une adolescente de 16 ans. Le nombre de morts dans les hôpitaux du pays s'élève à 1 696 personnes, "dont une adolescente de 16 ans en Ile-de-France", a annoncé le directeur général de la santé, jeudi. Cela représente 365 décès supplémentaires en 24 heures, ce qui constitue une accélération par rapport au bilan de la veille (231 cas supplémentaires annoncés mercredi). 

 Plus de 15 000 décès en Europe. C'est le bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles. L'Italie reste le pays le plus touché, avec 8 165 décès. L'épidémie marque néanmoins le pas dans le pays, avec 662 morts en 24 heures, un chiffre stable ces derniers jours. Vient ensuite l'Espagne, avec 4 089 décès et la France (1 331). Avec 268 191 cas de contamination officiellement déclarés, l'Europe est le continent où la pandémie progresse le plus rapidement.

 La Chine se barricade. A partir de minuit (heure locale) samedi, les étrangers titulaires de visas ou de permis de séjour en cours de validité ne pourront plus entrer sur son territoire. Décision annoncée, jeudi 26 mars, par le ministère des Affaires étrangères "pour faire face" à l'épidémie de coronavirus

Le bilan s'aggrave en Espagne... Le Covid-19 a fait plus de 4 000 morts dans le pays, selon un dernier bilan communiqué par le gouvernement jeudi. Ces dernières 24 heures, 655 personnes sont mortes, portant le total à 4 089 décès. Il y a actuellement 56 188 cas confirmés en Espagne.

 et aux Etats-Unis. Le bilan de la pandémie a franchi le seuil symbolique des 1 000 morts sur le sol américain. Rien que dans l'Etat de New York, il y a eu 100 morts de plus en 24 heures, faisant grimper à 385 le nombre de victimes.

Un "tsunami continu" de patients dans les hôpitaux londoniens. Les hôpitaux publics de la capitale britannique sont confrontés à un "tsunami continu" de malades graves du nouveau coronavirus, tout en devant pallier une proportion "sans précédent" de personnel souffrant, a assuré jeudi Chris Hopson, un responsable du système public de santé britannique.

Des malades évacués par TGV. Vingt patients alsaciens gravement atteints doivent être transférés vers des hôpitaux des Pays de la Loire, à Angers, au Mans, à Nantes et à La Roche-sur-Yon, à bord d'un TGV médicalisé. Ils devaient être installés dans cinq voitures, à raison de quatre par salle basse, celles du haut étant dévolues à la circulation des matériels et des personnels soignants, a précisé la direction générale de la santé (DGS).

Une première victime parmi les forces de l'ordre. La gendarmerie nationale a annoncé, jeudi, le décès d'un gendarme des suites du Covid-19. Il n'était pas en contact avec le public et on ignore pour le moment dans quelles conditions il a été contaminé. Un surveillant pénitentiaire de la prison d'Orléans-Saran (Loiret), qui était confiné chez lui depuis quelques jours pour suspicion de Covid-19, est également mort dans la nuit.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #CORONAVIRUS

23h46 : "Pendant toute la durée du confinement, une visite hebdomadaire de lien social est offerte à toutes les personnes qui souhaitent en bénéficier."

La Poste annonce que son service de visites de personnes âgées isolées par un facteur sera gratuit pendant la période de confinement (contre 19,90 euros par mois en temps normal).

23h39 : Depuis la cellule interministérielle de crise, installée au sous-sol du ministère de l'Intérieur, Edouard Philippe échangera avec les ministres "sur les décisions prises dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire lié au Covid-19 et sur les conditions de leur mise en oeuvre", précise Matignon.

23h38 : Matignon annonce que le Premier ministre, Edouard Philippe, s'exprimera, demain matin, à l'issue d'une visioconférence organisée de 8h30 à 9 heures avec l'ensemble du gouvernement.




(LUDOVIC MARIN / AFP)

23h34 : L'Italie reste le pays avec le plus grand nombre de décès (8 165 morts), devant l'Espagne, la Chine et l'Iran. Les Etats-Unis comptent 1 178 morts à ce jour.

23h28 : Avec au moins 82 404 cas enregistrés, les Etats-Unis dépassent la Chine (81 285 cas) et l'Italie (80 539 cas). Ces données proviennent de l'université américaine John Hopkins et de l'AFP.

23h27 : Les Etats-Unis deviennent le pays ayant recensé le plus de cas de Covid-19, devant la Chine et l'Italie.

23h22 : Ils prêtent leurs voitures ou leurs logements aux soignants. Voici des initiatives solidaires présentées par France 3.




23h23 : Les infirmiers vont-ils pouvoir se faire payer leurs heures supplémentaires, plutôt que de se les faire convertir en congés payés ? Le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, n'a pas encore la réponse mais assure que "deux milliards d'euros" ont été débloqués pour la meilleur rémunération des soignants.

23h06 : "Les personnes âgées n'ont plus de visite du tout, certains se laissent mourir psychologiquement. C'est dur à accepter."


Le maire de cette commune du pays de Montbéliard, où une dizaine de résidents d'un Ehpad viennent de mourir, s'inquiète de la situation de ceux qui échappent au Covid-19 mais pas à la solitude.

23h00 : Une dizaine de résidents d'un Ehpad de Bart (Doubes) sont morts, ces derniers jours, en pleine épidémie de coronavirus. France 3 Bourgogne-Franche Comté détaille la situation dans cet établissement, où chacun est confiné dans sa chambre.

22h59 : Que vous soyez livreur, agent de propreté, aide-ménager, personnel soignant, agent bancaire, commerçant... Vous vous rendez encore tous les jours sur votre lieu de travail ? Venez nous raconter vos conditions d'exercice dans notre questionnaire.




(MAXPPP)

22h54 : Un graphique qui en dit long : voici l'explosion des demandes d'allocation chômage aux Etats-Unis en raison de l'épidémie dans le pays.

22h46 : Vous étiez dans votre jardin ou à votre fenêtre, à 20 heures, pour applaudir les soignants mobilisés ? La jeune garde de la famille royale britannique aussi.

22h39 : "365 morts sur une journée, ça veut dire qu'il y a eu aujourd'hui un mort toutes les quatre minutes dans les hôpitaux français, ce qui veut tout dire, je crois, sur la gravité de l'épidémie à laquelle nous faisons face."


Plus tôt dans la soirée, Olivier Véran a réagi aux derniers chiffres de l'épidémie en France.




22h35 : Plus de 225 000 procès verbaux ont été dressés par les forces de l'ordre pour non-respect des mesures du confinement depuis leur mise en oeuvre, affirme Christophe Castaner sur France 2.

22h33 : Christophe Castaner annonce le lancement d'un dispositif permettant aux femmes victimes de violences conjugales de trouver refuge au sein des pharmacies pour "être protégées par la police ou la gendarmerie".




22h23 : Le confinement provoque-t-il une hausse des violences conjugales ? Christophe Castaner fait état d'une hausse des interventions dans ce domaine de "32% en zone gendarmerie en une semaine" et de "36%" en zone préfecture de police de Paris.

22h14 : Une équipe de France 2 a passé plusieurs heures au sein de l'hôpital de Tourcoing, dans le Nord, au plus près des soignants et des patients atteints du Covid-19.




22h07 : Le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, est à son tour l'invité de "Vous avez la parole" - à regarder ici. Interpellé par un policier qui s'inquiète du manque de masques, il dit avoir fait distribuer "800 000 masques chirurgicaux pour la police au moment des contrôles".

22h03 : Le ministère des Armées annonce qu'une quatrième évacuation sanitaire aéroportée sera organisée, demain, pour transférer des patients atteints du coronavirus de Mulhouse vers Bordeaux. Six patients seront pris en charge.



(MINISTERE DES ARMEES / AFP)

21h57 : Comme annoncé hier, Emmanuel Macron s'entretiendra, demain, à 11 heures, en audioconférence, avec les syndicats et le patronat. Il s'agira notamment "d'échanger avec les partenaires sociaux sur les difficultés rencontrées par les salariés et les entreprises depuis l'entrée en vigueur des mesures de confinement".

21h47 : La désinfection des rues est-elle efficace ? Faut-il développer cette pratique ? Tout en faisant part de ses doutes sur ce point, le ministre de la Santé annonce qu'il a saisi le Haut conseil de la santé publique pour obtenir "une réponse dans les prochains jours".

21h21 : "Aucun pays au monde ne peut dire que, face à une épidémie de cette ampleur, il dispose de tous les équipements dont il aimerait disposer."

"Aucun pays n'arrive à faire face à la demande de masques et à l'occupation des lits de réanimation dès lors qu'il est frappé par l'épidémie", assure Olivier Véran, interrogé sur le manque de matériel en France.



21h12 : Olivier Véran affirme avoir "demandé à ce qu'un autre train, peut-être dès demain, soit affrété" pour soulager les hôpitaux du Grand Est et transporter des patients vers d'autres régions.

21h09 : "On nous a demandé de venir aider les infirmières. C'est ça qui est extraordinaire, on inverse les rôles."

Sur le plateau de France 2, Michel Cymès raconte sa mobilisation dans la lutte contre le Covid-19. Il sera, demain matin, dans le service de réanimation d'un hôpital parisien. Il appelle d'autres médecins à se porter volontaires à leur tour.





21h04 : Interrogé sur le bilan total des victimes en France - et non seulement en milieu hospitalier, comme c'est actuellement le cas - le ministre de la Santé, Olivier Véran, assure que "ce sont des données que je présenterai à partir des tous prochains jours".

21h02 : Il est temps pour moi de vous quitter. Je vous laisse avec mon collègue Yann Thompson, qui va tenir bon jusqu'à minuit. Quant à moi, je vous retrouve demain à 14 heures. Bonne soirée !

20h57 : C'est parti pour l'émission spéciale de "Vous avez la parole", que vous pouvez regarder sur France 2 ou en cliquant sur ce lien. Certaines de vos questions seront diffusées à l'antenne.

20h53 : Bonsoir . En France, contrairement à d'autres pays comme la Chine, on ne désinfecte pas les rues et le mobilier urbain. Comme l'explique Le Parisien, rien ne prouve que cette pratique serait efficace pour lutter contre la propagation du virus, selon les autorités. Elles n'ont pas choisi pour le moment de recourir à ce type de mesures.

20h53 : On voit un grand nombre de pays désinfecter les rues, les trottoirs, ou certains lieux publics. Est-ce efficace ? Pourquoi ne le fait-on pas En France ?

20h52 : Bonsoir . C'est une question sur laquelle travaillent encore les scientifiques. D'ordinaire, les personnes infectées par un virus développent des anticorps leur permettant d'éviter une nouvelle infection. Mais la durée de cette immunité peut être plus ou moins longue. Dans le cas du coronavirus, elle demeure inconnue. Ainsi, au Japon et en Chine, plusieurs patients considérés comme guéris ont été à nouveau porteurs du Covid-19 à l'occasion de tests ultérieurs. Mais cela ne suffit pas pour assurer que la maladie peut s'attraper plusieurs fois, comme on vous l'explique dans cet article.

20h49 : Bonjour, Est-ce que l'on sait si une personne qui a guérie du Covid peut retomber malade ? Devient elle simplement porteur sain ? Ou est-elle totalement protéger du Covid ?

20h44 : "C'était une opération qui était potentiellement prévue suite aux attentats qui ont touché le pays il y a quelques années. Ce moyen de transport avait été prévu dans ce cadre-là."

Après ce premier trajet d'un TGV médicalisé, inédit en Europe, la SNCF affirme que "tout s'est bien passé".

20h40 : Les images à bord du TGV médicalisé montrent des patients en réanimation portés au-dessus des sièges. "On a beaucoup plus d'espace que dans une ambulance ou un hélicoptère", assure un urgentiste.

20h37 : France 2 a obtenu de la SNCF des images filmées à l'intérieur du TGV médicalisé qui a traversé la France aujourd'hui avec, à son bord, des malades du Covid-19.




20h30 : Bonsoir @Maxime. Environ 98% des personnes infectées au Covid-19 guérissent et se rétablissent sans aucune séquelle, selon les scientifiques. Jean-Michel Constantin, secrétaire général adjoint de la Société française d'anesthésie et de réanimation, confirme dans Le Parisien que l'immense majorité des cas n'auront pas de séquelles pulmonaires, mais pour certains cas, "ils seront épuisés pendant six mois. Et ils devront passer par une phase de rééducation à cause d'une atteinte neuromusculaire."

20h30 : Bonsoir France Info !! Tout d'abord merci pour votre travail de qualité.J'aurais aimé savoir si les patients qui sortent de réanimation souffrent de séquelles (par exemple si elles récupéraient toutes leur capacité pulmonaire ou non). Bonne soirée à vous et prenez soin de vous !!!

20h47 : Les ministres de la Santé, de l'Intérieur et de l'Economie seront, dès 21 heures, les invités de "Vous avez la parole", sur France 2. Des médecins seront à leurs côtés. Vous pourrez regarder cette édition spéciale par ici.

20h22 : A l'heure du repas, voici les principales informations de ce jeudi :

• La France a enregistré sa plus forte accélération de la mortalité due au virus, avec 365 décès supplémentaires à l'hôpital en 24 heures. Parmi les victimes, un premier cas chez les mineurs : une adolescente de 16 ans est morte.

• Le directeur général de la santé a annoncé la saisine "en urgence" du Comité consultatif national d'éthique, qui devra examiner la question de l'isolement préventif des résidents des Ehpad dans leur chambre.

• Après un arrêt à Angers, le premier train sanitaire est arrivé à Nantes. Il a transporté 20 patients depuis Strasbourg pour soulager les hôpitaux du Grand Est. Les malades ont été conduits vers plusieurs sites.

• L'ancien sélectionneur des Bleus Michel Hidalgo, qui avait mené la France jusqu'à son premier sacre européen en 1984, est mort à l'âge de 87 ans. Michel Platini et Alain Giresse lui rendent hommage.

20h21 : Bonsoir @lilou. Je vous suggère de vous tourner vers des organisations syndicales. La CFTC s'est ainsi penchée sur le cas des apprentis. Mais il semble possible que votre entreprise puisse rompre votre contrat pendant votre période d'essai, sans motiver cette décision. Mais elle peut aussi recourir au chômage partiel et, en tant qu’apprenti, vous avez le droit d’en bénéficier. Votre contrat de travail serait alors suspendu jusqu’à la fin du confinement, et vous percevriez 70% de votre salaire brut.

20h11 : Bonjour FI, et merci pour votre travail ! J’ai une question liée aux lois du travail dans le contexte actuel : j’ai commencé un contrat d’apprentissage en février. A cause du contexte actuel, mon travail ne pouvant s’exercer à distance, mon entreprise a mis une fin prématurée à mon contrat dans le cadre de ma période d’essai (et promet de me re-embaucher lorsque la situation reviendra à la normale). En a-t-elle le droit ? Où puis-je trouver des renseignements relatifs à ma situation ? Merci par avance de votre réponse et votre aide.

20h05 : Bonjour @Geneviève. Une étude chinoise affirme effectivement que les personnes du groupe sanguin A seraient plus susceptibles d’être contaminées par le coronavirus que d'autres groupes sanguins. Ils pourraient aussi développer des symptômes plus graves que les autres. Mais attention, ces affirmations se basent sur de vrais tests, mais leurs résultats ne peuvent pas encore être considérés comme fiables. On vous explique pourquoi dans cet article.

20h05 : Les malades du groupe sanguin O seraient minoritaires parmi les contaminés. Est-ce vrai et sait-on pourquoi ?

20h01 : Chez les fabricants de produits de première nécessité, le recours au chômage partiel n'est pas possible en ce moment. Ce qui risque d'entraîner des licenciements, prévient une gérante de pâtisserie, dont le chiffre d'affaires a chuté de 80%.