DIRECT. Covid-19 : un couvre-feu à Berlin pour endiguer une deuxième vague

Ces mesures visent principalement les soirées à domicile et les fêtes illégales, que les autorités berlinoises considèrent comme propagateur du nouveau coronavirus.

Un bar fermé à Berlin (Allemagne), le 10 octobre 2020. 
Un bar fermé à Berlin (Allemagne), le 10 octobre 2020.  (ANNETTE RIEDL / DPA)
Ce qu'il faut savoir

Pour le maire de Berlin, "ce n'est pas le moment de faire la fête". La capitale allemande impose à partir du samedi 10 octobre la fermeture de tous les commerces, à l'exception des pharmarcies et stations-service, entre 23 heures et 6 heures pour endiguer l'augmentation inquiétante des infections au Covid-19. La ville de Francfort a pris une mesure similaire, entrée en vigueur vendredi soir, avec la fermeture des bars et restaurants et l'interdiction de vente d'alcool entre 22 heures et 6 heures. Ces mesures visent principalement les soirées à domicile et les fêtes illégales, que les autorités berlinoises considèrent comme propagateur du nouveau coronavirus. Suivez notre direct.

Quatre nouvelles villes françaises en alerte maximale. Après Aix-Marseille et Paris et la Guadeloupe, quatre autres villes, dont Lyon et Lille, basculent en zone d'alerte maximale, samedi, pour freiner la circulation active du coronavirus. Les bars ont fermé le rideau à 22 heures vendredi dans ces territoires. D'autres restrictions, comme l'interdiction des foires, des salons professionnels et des cirques, des jauges plus limitées dans les centres commerciaux, grands magasins et amphis universitaires ou encore la fermeture des salles de fitness et des piscines aux adultes, sont mises en place. Toulouse et Montpellier pourraient suivre le même chemin.

20 339 nouveaux cas en 24 heures en France. La situation s'aggrave dans le pays, qui enregistre 20 339 nouveaux cas en 24 heures, un nouveau record, selon des chiffres officiels publiés vendredi soir. Le Conseil scientifique du gouvernement n'a pas exclu la possibilité de reconfinements locaux "si nécessaire".

Le Brésil s'apprête à dépasser les 150 000 morts. Le Brésil devrait dépasser samedi le seuil des 150 000 morts du coronavirus, près de huit mois après l'apparition du premier cas, alors que le nombre de décès quotidiens continue lentement de baisser. Ce pays de 212 millions d'habitants aux dimensions continentales est le deuxième le plus endeuillé au monde après les Etats-Unis.

De nouvelles restrictions attendues au Royaume-Uni. Le Premier ministre Boris Johnson doit détailler sa stratégie devant les députés lundi. Accusé de ne pas suffisamment informer les parlementaires de ses plans pour lutter contre le virus, le gouvernement a cette fois préparé le terrain. Les députés du nord-ouest de l'Angleterre, particulièrement touché par la pandémie, ont été prévenus qu'il était "très probable" que des règles plus strictes soient appliquées dans "certaines régions".

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #CORONAVIRUS

23h00 : On ferme ! Non sans avoir jeté un dernier coup d'œil aux principaux titres de l'actualité.

• Nouveau record du nombre de cas en 24 heures en France, avec 27 000 nouveaux contaminés. Le taux de positivité grimpe lui aussi à 11%. Voici les chiffres de la journée.

La surprenante Polonaise Iga Swiatek, 19 ans, remporte Roland-Garros à la surprise générale, en dominant l'Américaine Sofia Kenin, pourtant mieux classée (6-4, 6-1).

Cela fait une semaine que la tempête Alex s'est abattue sur les Alpes-Maritimes. France 3 a pu suivre des gendarmes qui s'attellent à la délicate tâche d'identifier les victimes.

Un cessez-le-feu précaire, âprement négocié par l'Arménie et l'Azerbaïdjan, est entré en vigueur à midi heure locale au Haut-Karabakh. Mais ce soir, la capitale de la région contestée a été bombardée. Voilà les principaux enjeux des négociations.


Rendez-vous demain, neuf heures, pour la suite de ce live.

22h53 : @Olivier76 Un masque en papier vendu dans le commerce ayant un pouvoir filtrant de 95% des aérosols, en mettre un deuxième n'apporte qu'une protection supplémentaire très marginale. Essayez plutôt de garder vos distances (facile à dire dans le métro, je sais).

22h50 : Bonsoir. Si on porte 2 masques l’un sur l’autre est-on mieux protégé ou est-ce inutile voire contreproductif ? Je prends le métro parisien tous les jours pendant 1 heure et il est bondé à chaque fois. J’essaye donc de trouver un stratagème pour réduire les risques. Merci

22h43 : En Allemagne, les voyageurs venant de zones à risques allemandes doivent présenter un test négatif de moins de 48 heures avant de se rendre dans une autre région allemande, sous peine de ne pouvoir être admis dans un hébergement, quel qu'il soit. En vigueur depuis hier. Des centres de dépistage ont été mis en place, comme par ex. à la gare de Cologne aujourd'hui. Cologne zone à risques, depuis ce matin et en vacances scolaires depuis hier soir. Du coup, jusqu'à deux heures d'attente cet après-midi à la gare pour se faire tester et savoir si on peut partir en vacances ou pas...

22h43 : Dans les commentaires, @Isa nous explique comment ça se passe en Allemagne au moment des vacances scolaires.

22h25 : Il n'y a pas de restrictions en France métropolitaine, mais en revanche pour se rendre dans les DOM en avion il faut produire un test covid négatif de moins de 72 heures (ce qui vu l'encombrement de certains labos relève de la gageure)...

22h23 : Non, à ce stade, il n'y a pas de restriction de déplacement en France. En revanche, attention, il y a des mesures spécifiques aux zones d'alertes maximales comme Lyon (port du masque, bar fermés etc...).

22h22 : Bonsoir FI. Une question simple. Y’a t’il des restrictions quand au fait de se rendre dans les départements classés en alerte maximale. Je suis de la haute vienne. Je devais me rendre dans la région lyonnaise la semaine prochaine pour être précis. Merci de votre réponse.

22h05 : Bonsoir Pierre,Je réagis dans ce flou des informations concernant la possibilité de boire un verre en dehors des repas... Voici ce que nous écrit notre syndicat, qui, je pense nous fait jouer avec le 🔥 !Très belle soirée à vous "Chères adhérentes, chers adhérents, Suite à la publication de l’arrêté n°2020-00806 de la Préfecture de police de Paris du 5 octobre 2020 , cette dernière nous a précisé que les restaurants dont l’activité principale est la vente de repas sont autorisés à servir des boissons alcoolisées en dehors des repas sous réserve d’être titulaire d’une licence débits de boissons et dans le stricte respect du protocole sanitaire renforcé. Nous vous rappelons par ailleurs que toute consommation debout au comptoir est strictement interdite. Bien cordialement, Le secrétariat."

22h05 : Une précision de @Tom-Tom sur le flou entre bars et restos, avec la consigne de son syndicat.

21h46 : Le Royaume-Uni fait état de 15 166 nouveaux cas lors des dernières 24 heures, soit environ 1 500 de plus qu'hier.

21h38 : On peut explorer l'idée qu'une fraction de la population freine l'épidémie des quatre fers. Je n'ai pas vu ma famille depuis Noël. J'ai repris le travail au bureau dans des zones tellement infectés que je me limite à une routine strict.Ma mère, atteinte de bronchite chronique, se planque dans sa campagne.Peut-être que les chiffres pas totalement catastrophique provient du comportement de gens responsable?

21h38 : Différence entre les tests, on ne teste pas du tout sous les mêmes paramètres qu'au printemps (on avait tellement plus de cas que les 7k recensés lors); ensuite les populations touchées, les plus vulnérables sont plus prudents. La vague printanière a emporté les cibles parfaites, il y a moins d'hôtes parfaits. Après ça n'exclut pas une moindre virulence. En tout cas conjecturons et saluons nos voisins dont il serait temps dans certains domaines de s'inspirer...

21h36 : Pierre bonsoir. À propos de l’observation de Serein sur l’éventuelle mutation de dard cov2; une part de la baisse importante de la mortalité est aussi liée à l’amélioration médicale de la prise en charge (usage diffusé et facilité des corticoïdes Solumedrol et Dexamethasone; après une étude anglaise qui a montré une baisse de 50% de mortalité par cet usage). Et de fait, il y a moins d’intubation et les complications associées.

21h30 : @Serein Cette hypothèse revenant souvent sur les réseaux sociaux, nous avons publié un article sur les documents scientifiques dont nous disposons à ce stade : rien n'est vraiment concluant. Ce qui ne veut pas dire que c'est faux, mais qu'on ne le sait peut-être pas encore.

La difficulté avec cette épidémie, c'est qu'on en découvre chaque jour un peu plus sur le virus, et donc la vérité d'hier n'est pas forcément celle de demain.

21h28 : Bonsoir Pierre Godon, jamais vous n'envisagez (juste comme hypothèse) que le virus a changé (muté) et est moins virulent ? Le nombre de cas explose depuis des semaines et les médias (dont FI) en font leur choux gras alors que le nombre de décès augmente à peine? C'est si difficile de formuler une hypothèse positive et optimiste? Et après vous vous étonnez qu'on reproche aux grands médias leur traitement partial et volontairement anxiogène.

21h20 : De nouvelles restrictions sont désormais en vigueur à Lille (Nord), Lyon (Rhône), Saint-Étienne (Loire) et Grenoble (Isère), qui rejoignent Paris et Aix-Marseille (Bouches-du-Rhône). Mais les règles sont floues, notamment sur la différence entre bar, restaurant et café. France 2 a tenté de démêler le vrai du faux.



(FRANCE 2)

21h19 : @Kimi Remarque pertinente, je n'ai pas de réponse toute faite. Selon les spécialistes, qui le disaient même en août, la hausse du nombre de cas finira par se répercuter dans les hospitalisations. C'est peut-être ce qui nous attend dans les prochaines semaines, ce que laissait entendre le patron de l'ARS d'Ile-de-France ce matin : "ce qui va se passer dans les 15 jours dans les hôpitaux est écrit. Il n’y a aucun doute."

21h16 : Rebonsoir Pierre, je ne m'explique pas l'écart entre le chiffre des nouveaux cas (26896) et les chiffres des hospitalisés (+54 depuis hier) et en réa (+17), chiffres représentant le différentiel entre les présents hier et aujourd'hui.En mars pour +7578 nouveaux cas (le plus haut avant décrue), on avait +440 en réa, et +1726 hospitalisés (j'ai gardé les chiffres depuis le début et oui, on s'amuse comme on peu en confinement, et après on continue!). Certes on testait beaucoup moins à l'époque, mais quand même. Le virus serait moins grave?

21h16 : Voilà les données dont je dispose, sur le site de Santé Publique France.


21h15 : Bonsoir, vous annoncez 26 896 nouveaux cas mais selon les données publiées sur le site de Santé Publique France, ce serait 19 731 cas.

21h14 : @Gestes barrières Réponse en deux temps : on met ce que vous appelez un "message rouge", un flash, quand il y a rupture dans la continuité de l'information. Or, là, c'est certes un chiffre record, mais le record a été battu à plusieurs reprises cette semaine.

En revanche, rien n'empêche un rappel des gestes barrières, il n'y a pas d'heure pour reprendre les bonnes habitudes.




21h10 : Bonsoir, pourquoi ne pas mettre une alerte avec un message rouge ? Nouveau record de nouvelles contaminations en 24h? Pourquoi ne pas faire un petit rappel des gestes barrières ? Merci

21h08 : Dans les commentaires, @Statistiques me signale cet article de Libé sur la méthode de calcul du taux de positivité, qui conduit à le surévaluer. En effet, écrivent mes confrères, "un patient qui aura effectué un dépistage négatif ne sera pas comptabilisé parmi les 'personnes testées' s’il a déjà eu, même trois mois auparavant, un premier test négatif. Or ce cas de figure concerne de plus en plus de gens."

21h06 : De toute manière on met n’importe quoi dans le carnet donc en effet c’est pas dur à faire respecter ! On ne compte plus les Olivier Veran qui passent dans les restos

21h05 : La plupart des carnets que j’ai vus ne respectent absolument pas les recommandations de la CNIL. Dans ces conditions, j’écris n’importe quoi

21h05 : Une blague ce registre ! J’ai vu la liste de ceux qui m’ont précédé (c’est sûrement illégal d’ailleurs) et gros Lol !! Jacques Chirac est revenu parmi nous visiblement

21h05 : Vous êtes nombreux à être allés au restaurant récemment, et à me faire part de votre perplexité sur les cahiers où les clients doivent laisser leur numéro.

21h04 : Une remarque sur la hausse galopante du taux de positivité (autour de 7 il y a quinze jours, à 9 samedi dernier et à 11 désormais) : c'est sans doute un effet de la priorisation des tests aux personnes qui ont des symptômes.

21h01 : On compte aussi 928 nouvelles admission en réanimation sur les 7 derniers jours, et 4 999 nouvelles hospitalisations.

21h01 : Les chiffres du jour viennent de tomber sur le site de Santé Publique France : on cmpte 26 896 nouveaux cas, nouveau record, 54 nouveaux décès, ce qui porte le total à 32 684, et un taux de positivité qui grimpe à 11%.

20h58 : Le Premier ministre espagnol Pedro Sanchez a défendu la décision de son gouvernement de rétablir un bouclage partiel de Madrid et de municipalités voisines afin d'apporter une réponse "forte" face à l'évolution de la pandémie, malgré l'opposition des autorités régionales : "Nous avons toujours placé la santé publique au-dessus de toute autre considération."

20h56 : A Marseille, une série de contrôles des restaurants est menée ces jours-ci à l'impulsion du préfet, Emmanuel Barbe. Sur franceinfo, il annonce la couleur en matière de sanctions : "Si nous relevons un seul des manquements aux règles sanitaires, nous notifions une mise en demeure. Et si le lendemain nous repassons et que cela continue, l'établissement est fermé pour quinze jours."

20h52 : @prof université Comme souligné plus bas dans ce live, environ un cinquième des cas provient des fameux clusters. Donc c'est déjà une fraction du nombre de cas communiqué chaque jour. Les contaminations en milieu étudiant (en amphi ou lors de soirées) ne représentent qu'une fraction de ce chiffre. Ça peut donner des concentrations spectaculaires, comme à Centrale Lyon, où 250 des 1 500 élèves ont été contaminés lors d'une fête, mais cela ne représente pas une majorité des contaminations, loin s'en faut.

20h50 : Que l'on arrête de dire que les universités sont des clusters !!! 800 cas depuis le 1 er octobre pour 760 000 étudiants en IDF (chiffre du rectorat)!!! On est loin des rassemblements familiaux !! Cessez la désinformation. Je suis responsable d'une UE où il y a 1000 étudiant , on a pas plus de 4 cas depuis mi septembre !!!

20h50 : @Cath Comme vous le savez, c'est désormais sur le site de Santé Publique France que sont mis à jour les chiffres. Je surveille régulièrement, encore rien à cette heure. Samedi dernier, ils sont tombés vers 21 heures, ce n'est donc pas inhabituel.

20h48 : Bonsoir, pas de chiffres covid ce soir ?

20h47 : @Peut-on boire un verre ? Théoriquement, non, on ne peut pas juste boire une bière dans une brasserie en milieu d'après-midi dans une zone d'alerte renforcée. Mais dans les faits, énormément d'établissements le font encore.

20h45 : Ce que je vois à paris c’est que les restos et brasseries servent en majorité des clients qui ne mangent pas mais boivent un verre. Est-ce conforme à l’esprit des décisions ou pas ? Merci Pierre

20h43 : @Sap96 Ce n'est pas la solution retenue par le gouvernement, mais c'est vrai que la règle qui paraissait simple (les restos ouverts/ les bars fermés) est en fait très compliquée vu les exceptions et autre dérogations.

20h41 : Au vu de la situation sanitaire en Ile de France et du faible impact des dernieres mesures sanitaires,Ne serait-il pas plus approprié de fermer également les restaurants dont l'alcool représente la partie majoritaire du chiffre d'affaires

20h41 : @Ben Encore une fois, peuvent rester ouverts les établissements qui proposent une petite restauration de plats chauds (pas que des planches de charcuterie ou de fromages). Dans notre reportage de ce matin, certains serveurs admettaient que leurs établissements avaient investi dans des hamburgers surgelés pour rester ouverts.

20h39 : Je suis choqué de voir encore ce soir les terrasses de café bondées à la Motte Picquet Grenelle (Paris 15) . Nous sommes donc loin d'une fermeture véritablement appliquée .

20h37 : La République tchèque a enregistré quatre jours consécutifs de hausse quotidienne record des cas de Covid-19, ce qui pourrait conduire les autorités à imposer un nouveau confinement sur le même modèle qu'en Israël. Quelque 8 618 nouveaux cas ont été enregistrés hier dans ce pays de 10,7 millions d'habitants, portant le total à 109 374 cas pour 905 décès.

20h18 : Bonjour Pierre, c'est toujours un plaisir de vous retrouver. J"ai une information à partager.Cette semaine une collègue qui est professeur n a pu donner son sang pour le motif qu elle était exposée au covid dans ses classes. Je précise qu elle enseigne dans un collège. D'autre part,et chose tout à fait scandaleuse, nous ne serons jamais considérés comme cas contacts car nous portons le masque. Des élèves ont été testés positifs au covid dans nos classes respectives.Une étude élaborée par des chercheurs à Montpellier a montré l inefficacité du port du masque à un mètre de distance.En effet, selon les consonnes prononcées, les gouttelettes passeraient malgré tout.Il serait intéressant de consacrer un article sur ce sujet. Nous sommes en alerte maximale dans la Loire et rien n'est fait pour limiter la propagation du virus dans l'éducation nationale....Merci !

20h17 : Proviseur d'un lycée avec plusieurs internats, j'aimerais porter à votre attention que nous n'avons aucun cas de covid dans l'internat classique, par contre, dans l'internat sportif, chaque jour nous amène son lot de cas covid en relation direct avec les clubs où s'entrainent nos élèves ! En deux semaines, l'internat sportif a perdu les deux tiers de ses effectifs pour cause de cas de covid ou de suspicion. Les même règles sont appliquées sur les deux internats, hélas, il semble bien que la pratique des différents sports en soit directement la cause.

20h17 : Dans les commentaires, un proviseur et un enseignant (@Mercure, un habitué de ce live) nous font part des conditions d'enseignement en ces temps de reprise épidémique.

20h11 : C'est très juste, et même si on avait tous installé l'appli StopCovid, il y aurait des risques d'être compté cas contact par erreur, si on n'est par exemple pas dans le même wagon de métro. Je vous conseille vivement le podcast Superfail qui revient en détail sur les failles de ces applications : à commencer par le fait que la base universitaire qui a poussé à sa réalisation est un document chinois qui la jugeait utile dans un contexte sans gestes barrières et avec un R0 de 3...