DIRECT. Coronavirus : l'Etat et les départements vont débloquer 160 millions d'euros pour une prime versée aux aides à domicile, annonce Emmanuel Macron

Le Président de la République a indiqué que l'Etat allait débloquer 80 millions d'euros pour verser, avec une contribution égale des départements, une prime exceptionnelle pour 320 000 aides à domicile.

Le président de la République, Emmanuel Macron, le 18 juillet 2020 à Bruxelles (Belgique).
Le président de la République, Emmanuel Macron, le 18 juillet 2020 à Bruxelles (Belgique). (JOHN THYS / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Emmanuel Macron a annoncé, mardi 4 août, une enveloppe de 160 millions d'euros afin de verser des primes Covid à 320 000 professionnels du soin à domicile, en première ligne face l'épidémie de coronavirus et aux grosses chaleurs. Cette enveloppe sera financée à part égale par l'Etat et les départements. Ces primes, calculées au prorata du temps de travail, seront versées "avant Noël", a assuré le chef de l'Etat. "Je veux rendre hommage à ces 320 000 professionnels du soin à domicile (...) Ils sont celles et ceux qui permettent de vivre chez soi, à ces personnes âgées ou en situation de handicap, de résister", a ajouté Emmanuel Macron, en déplacement à Toulon (Var). Suivez notre direct.

Deux rencontres au programme. Le chef de l'Etat devrait dans un premier temps, vers 11h15, rendre visite à une dame de 80 ans, en présence de son auxiliaire de vie et peut-être de ses deux enfants. Puis, accompagné de la ministre déléguée chargée de l'Autonomie, Brigitte Bourguignon, et de la secrétaire d'Etat chargée des Personnes handicapées, Sophie Cluzel, il dialoguera avec deux auxiliaires de vie à domicile, le directeur régional de l'association Les Petits frères des pauvres ou encore le directeur de l'Entraide sociale du Var. Le déplacement doit se terminer à 13 heures.

Un rappel à l'ordre et un hommage. Le déplacement a vocation à rappeler "la nécessité de faire attention aux personnes isolées et de respecter les gestes barrières", alors qu'apparaissent dans certaines régions des signes de reprise de l'épidémie de coronavirus. Le président de la République viendra aussi exprimer "la reconnaissance et l'hommage aux professionnels du domicile grâce auxquels des personnes ont pu rester chez elles", malgré "une tâche rendue plus difficile par la difficulté à se fournir en masques, et par le confinement", ajoute l'Elysée.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #CORONAVIRUS

20h24 : L'Île-de-France, la Provence-Alpes-Côte-d'Azur, les Hauts-de-France et la Guyane regroupent 70% des malades en réanimation.

20h36 : Selon la direction générale de la santé (DGS), 1 039 cas de contamination au Covid-19 ont été recensés ces dernières 24 heures. Il y a eu 139 nouvelles hospitalisations à cause de la maladie et 21 malades de plus ont été admis en réanimation.

20h16 : "Nous confirmons une tendance à la baisse du taux d'incidence et du taux de positivité [dans le département de la Mayenne] et, avec toutes les réserves d'usage, nous pouvons dire que notre plan d'action (...) va dans le bon sens."

Le directeur général de l'Agence régionale de santé des Pays de la Loire s'est voulu rassurant sur la situation en Mayenne.

20h13 : Les chiffres des contaminations à Mayenne sont "à la baisse", a indiqué le directeur général de l'ARS des Pays de la Loire, Jean-Jacques Coiplet, lors d'une conférence télephonique. Le taux d'incidence, "c'est-à-dire le nombre de personnes positives rapporté à 100 000 habitants", est "aux alentours de 50 pour 100 000 habitants", a-t-il ajouté

20h14 : Il est 20 heures et voici les principales informations de la soirée.

#INCENDIES Deux incendies se sont déclarés en fin d'après-midi à Port-de-Bouc et Martigues, à l'ouest de Marseille, près de la zone industrialo-portuaire de Marseille-Fos. Une portion de l'autoroute A55 a été fermée. Les pompiers des Bouches-du-Rhône recommandent d'éviter absolument le secteur de Martigues et notamment l'A55 et la RN568 vers l'ouest.


#BEYROUTH Deux explosions ont secoué en fin d'après-midi le port de Beyrouth, la capitale libanaise, où de nombreuses personnes ont notamment été blessées par des éclats de verre. La principale déflagration a été ressentie dans plusieurs quartiers de la ville et à plusieurs kilomètres aux alentours. Le bilan humain et les causes des explosions sont encore inconnues.

Les événements culturels, comme les spectacles et les concerts, de plus de 5 000 personnes pourront être autorisés par les préfets à compter du 15 août, en respectant "certaines conditions" sanitaires, a indiqué le ministère de la Culture ce soir.


#CORONAVIRUS Les chiffres sont "à la baisse" en Mayenne, où un accroissement anormal de la circulation du Covid-19 avait été constaté début juillet, et les actions menées pour imposer le masque, dépister et isoler vont "dans le bon sens", a indiqué l'ARS.



19h53 : Les événements culturels, comme les spectacles et les concerts, de plus de 5 000 personnes pourront être autorisés par les préfets à compter du 15 août, en respectant "certaines conditions" sanitaires, a indiqué le ministère de la Culture ce soir.

18h11 : On fait le point sur l'actualité en cette fin de journée :

Une forte explosion a secoué la capitale libanaise. La forte déflagration a eu lieu dans la zone du port. L'origine n'est pas connue dans l'immédiat.

Emmanuel Macron annonce que l'Etat et les départements vont débloquer 160 millions d'euros pour verser une prime exceptionnelle Covid aux 320 000 aides à domicile.

• Les chaînes du service public France Ô et France 4, qui devaient initialement s’arrêter dimanche 9 août, vont finalement poursuivre leur diffusion encore quelque temps. La ministre de la Culture a annoncé le report d'un an de l'arrêt de la chaîne France 4 et la fermeture définitive de France Ô d'ici la fin du mois d'août.

17h06 : Anne Hidalgo a demandé au préfet de police Didier Lallement de rendre le port du masque obligatoire dans certaines zones en extérieur, a appris franceinfo auprès de la mairie de Paris, confirmant une information du Monde.

16h36 : Le président américain a notamment assuré avoir fait "un travail incroyable" face à la pandémie de coronavirus. "Vous savez, certains estiment que nous faisons trop de tests", a-t-il affirmé, sans être capable de préciser au journaliste qui pouvait émettre ce type de reproches. "Oh, il suffit de lire les manuels, de lire les livres", a-t-il balayé, sans en dire davantage.

16h06 : Yaouank, le plus grand fest-noz de Bretagne qui a lieu chaque année à Rennes, est annulé. Les incertitudes liées à la crise sanitaire et l'incompatibilité des danses bretonnes avec les règles de distanciation ont conduit à cette décision, précise France Bleu Armorique.





(MAXPP)

15h42 : La Pologne enregistre un nombre record de nouveaux cas de coronavirus pour la quatrième fois en une semaine, dont un tiers en provenance de la région minière de Silésie, où de nouveaux foyers de contamination ont été découverts dans les houillères. Les derniers chiffres font état de 680 nouvelles infections et six décès.

16h07 : Bonjour @rochelle17, je me suis permis de raccourcir votre commentaire. Le fact checking est une pratique qui consiste à vérifier une déclaration, une information, pour vérifier son exactitude. C'est ce que nous faisons dans notre rubrique vraioufake notamment. Je vous joins cette vidéo de Lumni pour plus de détails.

15h14 : Bonjour Elise ! Je réitère ma question concernant l'article sur les anti-masques : qu'est-ce que le "fact checking" que mentionne Rudy Reichstadt à fin de cet article ? Ceci posé, tous les anti-masques ne sont pas des complotistes. J'en connais (et je n'en suis pas) qui considèrent l'obligation d'en porter comme "liberticide". Merci de vos éclaircissements et de votre travail sur le live. Bonne journée !

15h07 : "La crise sanitaire a séparé des couples (...) Une solution dédiée sera mise en place dans les tout prochains jours", a déclaré sur Twitter Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d'Etat en charge des Français de l'étranger. En raison de la fermeture des frontières, de nombreux couples binationaux se retrouvent séparés. Un collectif #Loveisnotourism a été créé à ce sujet.

15h00 : La plateforme de réservations Booking.com va réduire jusqu'à un quart de ses effectifs, ce qui signifie des milliers de licenciements. La compagnie basée à Amsterdam, qui emploie quelque 17 500 personnes à travers le monde, n'a pas donné le nombre exact de postes concernés.




(Riccardo Milani/Hans Lucas via AFP)

15h10 : "Ce n'est jamais suffisant, mais c'est important de rectifier le tir auprès d'aides à domicile qui avaient besoin d'être reconnues", a commenté sur franceinfo Brigitte Bourguignon, ministre chargée de l'Autonomie, à propos de la prime Covid versée aux aides à domicile.

14h27 : "Cette première reconnaissance n'est pas suffisante. Les aides à domicile ont été mobilisés dès le début du Covid malgré le manque de matériel et de protection. Il faut une reconnaissance au niveau salarial, des diplômes, des métiers."

Emmanuel Macron a annoncé que l'Etat et les départements allaient débloquer 160 millions d'euros pour verser une prime Covid exceptionnelle aux 320 000 aides à domicile.

14h14 : Avec un peu de retard, voici les principales informations de ce début d'après-midi :

Emmanuel Macron a annoncé que l'Etat et les départements allaient débloquer 160 millions d'euros pour verser une prime Covid exceptionnelle aux 320 000 aides à domicile. Elle sera calculée au prorata du temps de travail.

"Plus d'une vingtaine d'entraîneurs" de danse sur glace "seraient mis en cause" dans des affaires de violences sexuelles, physiques ou verbales dans le milieu du patinage, selon un rapport de l'Inspection générale de l'éducation, du sport et de la recherche (IGESR).

L'ex-roi Juan Carlos, au cœur d'un scandale de corruption, a annoncé quitter l'Espagne afin d'aider son fils Felipe VI à préserver l'image de la monarchie. Les Espagnols se demandent toutefois s'il n'a pas voulu fuir ses responsabilités.

"C'est de l'intimidation pure et simple". La Chine fustige Donald Trump, qui a ordonné la vente aux Etats-Unis de la branche américaine de la très populaire application de partage de vidéos, propriété du Chinois ByteDance. On vous explique la situation dans notre article.

14h09 : Mi-juin, les fédérations de l'emploi à domicile avaient dénoncé une '"injustice", après avoir appris que les professionnels de leur secteur ne bénéficieraient pas de la prime accordée au personnel en première ligne face au coronavirus.

14h05 : Pour financer ces primes attribuées à 320 000 aides à domicile, l'Etat et les départements vont débloquer 160 millions d'euros (80 millions chacun). Calculées au prorata du temps de travail, elles seront versées "avant Noël", a assuré le chef de l'Etat.

14h06 : "L’enveloppe aujourd’hui débloquée [pour les primes Covid aux aides à domicile] devrait permettre de pouvoir payer 1 000 euros de prime par personne, au prorata du temps de travail", a estimé l’entourage du président, cité par Le Monde (article réservé aux abonnés).

14h02 : Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, alerte sur la fermeture des écoles dans le monde et décrit "une catastrophe qui touche toute une génération". A la mi-juillet, les écoles étaient fermées dans quelque 160 pays, affectant plus d'un milliard d'élèves, tandis qu'au moins 40 millions d'enfants ont manqué l'école maternelle.



(PRASHANT WAYDANDE/REUTERS)

13h38 : "Ces 160 millions d'euros vont permettre, sur des bases qui seront instruites départementalement (...) d'avoir ces 1 000 euros de prime qu'ont eus les autres" personnels soignants, a déclaré le chef de l'Etat devant des aides à domicile.

13h43 : Dans le détail, l'Etat va débloquer 80 millions d'euros pour verser, avec une contribution égale des départements, une prime exceptionnelle Covid aux aides à domicile.

13h36 : "Sens, reconnaissance, financement, gouvernance, attractivité de ces métiers, seront au cœur de cette grande loi de l'autonomie que nous allons bâtir ensemble", poursuit Emmanuel Macron. Il évoque la création de "maisons de répit", pour les aidants familiaux.

13h36 : "Je veux rendre hommage à ces 320 000 professionnels du soin à domicile (...) Ils sont celles et ceux qui permettent de vivre chez soi, à ces personnes âgées ou en situation de handicap, de résister (...) On parle de métiers à 97% féminin."

Le président s'exprime à Toulon sur le thème de l'aide à domicile.

13h23 : Encore marginaux, plusieurs mouvements anti-masques ont émergé dans différents pays, comme l'Allemagne, les Etats-Unis et la France. Le but de ces mouvements est "d'essayer d'installer une dramaturgie dans laquelle on aurait des gouvernants psychopathes", estime sur franceinfo Rudy Reichstadt, directeur du site spécialisé sur le complotisme Conspiracy Watch.

Un panneau qui indique que le port du masque est obligatoire à l\'extérieur dans le centre de Locronan en Bretagne, le 3 août 2020.


(MAXPP)

12h36 : Le port du masque sera obligatoire durant un mois en Haute-Savoie pour les personnes de plus de 11 ans dans certains lieux de plein air comme les marchés, les brocantes ou les vide-greniers, annonce la préfecture du département.

12h16 : Le célèbre parc national australien d'Uluru a dû fermer aujourd'hui. Des aborigènes ont empêché plusieurs dizaines de touristes d'y accéder par peur qu'ils soient porteurs du coronavirus. Chaque année, plusieurs milliers de personnes visitent ce site, sacré pour les aborigènes.



(STEFICA BIKES/REUTERS)

12h15 : "Les vagues, c'était une belle métaphore qu'on a utilisée au début (...) mais je pense que c'est une métaphore qui nous trompe. C'est plutôt la métaphore de l'iceberg qu'il faut prendre."

Sur franceinfo, lemédecin infectiologue à La Pitié-Salpêtrière, à Paris, appelle à "relativiser les choses". Selon lui, la France ne se trouve pas dans la même phase épidémique qu'en mars dernier.

12h00 : Il est midi ! Faisons un point sur l'actualité :

  • Emmanuel Macron est attendu vers 12h30 à Toulon (Var) pour "rendre hommage" aux auxiliaires de vie à domicile pour personnes âgées ou en situation de handicap, en première ligne face au coronavirus et à la canicule. Il fera des annonces pour le secteur, précise l'Elysée.
  • Le Conseil scientifique constate "une recrudescence récente du nombre de cas de Covid-19" et ajoute qu'il est "hautement probable" qu'une seconde vague apparaisse à "l'automne ou l'hiver".
  • Le match amical entre l'Olympique de Marseille et Montpellier prévu demain est annulé, a annoncé la direction du club marseillais, après la découverte d'un potentiel cas de Covid-19 chez un joueur montpelliérain.

11h53 : A Lyon, la légère hausse du nombre de contaminations au Sars-CoV-2 n'a pas encore conduit les autorités à imposer le port du masque en extérieur. Les habitants se montrent plutôt partagés sur le sujet. Reportage.

11h52 : Le port du masque devient obligatoire dans certains quartiers de Toulouse à partir de ce soir, minuit, indique France 3 Occitanie. "Des portions de voies publiques de la ville de Toulouse particulièrement fréquentées, définies conjointement avec le maire", seront soumises à cette obligation, indique le préfet de la Haute-Garonne dans un communiqué.

11h23 : L'opérateur de l'aéroport de Francfort, Fraport, compte supprimer entre 3 000 et 4 000 emplois, soit environ 15% de ses effectifs, face à une reprise très lente du trafic aérien, après son arrêt quasi-total causé par la pandémie. Le trafic sur le premier hub allemand reprend depuis mi-juin, mais le nombre de passagers n'atteint actuellement qu'un cinquième du niveau de 2019, explique le groupe.

11h15 : Une résidence pour personnes âgées à Haubourdin, près de Lille, a été reconfinée après la détection de 15 cas de Covid-19 parmi les résidents et le personnel, ont indiqué l'Agence régionale de santé (ARS) et la mairie.

11h07 : Mauvaise nouvelle pour le club de Montpellier (Ligue 1) : un joueur est suspecté d'être contaminé par le coronavirus à l'issue de tests effectués sur l'intégralité de l'effectif. Cette découverte pourrait remettre en cause le match amical avec l'Olympique de Marseille prévu demain.

10h51 : "Il faut qu'il y ait un quota de masques qui soit donné à chaque citoyen via un processus clair où il pourrait les récupérer".

La présidente du groupe Socialistes et apparentés à l’Assemblée nationale Valérie Rabault réclame la gratuité du masque pour permettre à tous d'en avoir à disposition.

10h36 : "L'avenir de l'épidémie à court terme est en grande partie entre les mains des citoyens", ajoute l'instance chargée de guider le gouvernement dans un nouvel avis. Au-delà de la situation cet été, le Conseil scientifique juge toujours "hautement probable qu'une seconde vague épidémique soit observée à l'automne ou l'hiver."

10h33 : "L'équilibre est fragile et nous pouvons basculer à tout moment", avertit le Conseil scientifique dans un avis.

10h22 : Depuis que le test du Covid-19 peut être réalisé sans ordonnance et remboursé par la sécurité sociale, les dépistages se multiplient dans toute la France. En Mayenne, un bus itinérant sillonne les quartiers de la ville de Laval pour inciter les habitants à se faire tester gratuitement.

10h06 : La chaîne française de restauration Buffalo Grill, qui compte 360 établissements en France, a obtenu un prêt garanti par l'Etat (PGE) d'un montant de 65 millions d'euros pour faire face à l'impact de la pandémie, selon un arrêté paru au Journal officiel. Jeudi, le groupe avait indiqué que l'obtention de ce financement lui permettrait de "continuer à renforcer sa structure financière".