Didier Raoult prendra sa retraite à la fin du mois d'août

Le microbiologiste de 69 ans atteint l'âge de cessation obligatoire d'activité en tant que professeur des universités. Mais il pourrait rester directeur de l'IHU de Marseille.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le professeur Didier Raoult à l'Assemblée nationale à Paris, le 24 juin 2020. (THOMAS COEX / AFP)

Fin de carrière pour Didier Raoult ? Le scientifique controversé ne sera plus professeur des universités-praticien hospitalier au sein d'Aix-Marseille Université et des Hôpitaux universitaires de Marseille à partir du 31 août, explique à franceinfo l'Assistance publique-Hôpitaux de Marseille (AP-HM), confirmant une information du Monde (article réservé aux abonnés), mercredi 18 août. En cause : l'homme de 69 ans a atteint l'âge de cessation obligatoire d'activité.

Il ne s'agit pas d'un départ accéléré, a précisé l'AP-HM, mais de "préparer le futur avec une nouvelle direction" au sein de l'Institut hospitalo-universitaire Méditerranée Infection (IHU) de Marseille, dont il est le directeur et dans lequel l'AP-HM figure en tant que membre fondateur. Le maintien de Didier Raoult à la direction de l'IHU, piloté par une fondation privée, ne répond néanmoins pas aux mêmes critères d'âge que son statut de professeur, souligne Le Monde.

L'intéressé a d'ailleurs fait parvenir à la direction de l'AP-HM une demande de cumul emploi-retraite pour continuer à diriger l'institut qu'il a fondé en 2011, assure au Monde Jean-Luc Jouve, président de la commission médicale d’établissement de l'AP-HM. 

Un appel d'offres pour lui trouver un successeur

Mais cette demande ne fait pas l'unanimité au sein des membres fondateurs de l'IHU, alors que les rapports entre le microbiologiste et une grande partie de la communauté médicale et scientifique marseillaise se sont dégradés depuis l'épidémie de Covid-19 et les prises de position de Didier Raoult. Selon l'AP-HM, rien n'oblige le professeur à quitter ses fonctions à l'IHU, mais "un directeur qui n'est ni médecin ni chercheur n'est plus compatible en tant que membre fondateur de l'IUH".

Un appel d'offres sera lancé à l'automne pour remplacer Didier Raoult à la tête de l'IHU, afin de trouver un ou une chercheuse de renommée internationale pour prendre sa place. En attendant que quelqu'un soit nommé, le scientifique est en droit de rester à son poste, voire de "participer au choix de son successeur", a assuré l'AP-HM. 

Sollicité par Le Monde, l'intéressé n'a pas souhaité commenter ces informations. La direction de l'IHU annonce au quotidien qu'elle communiquera sur ce sujet "à la rentrée".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.