Cet article date de plus de quatre ans.

Désintox. Non, il n'y a pas de cannibalisme à l'origine du coronavirus en Chine

Publié
Article rédigé par Désintox - Arte
France Télévisions

Plusieurs images particulièrement choquantes ont ressurgi sur les réseaux sociaux depuis le début de l’épidémie du nouveau coronavirus.

Une intox anti-Chinois ? Dans un contexte où de plus en plus de voix s’élèvent pour dénoncer des actes de racisme anti-chinois, notamment en France, plusieurs images particulièrement choquantes ont ressurgi sur les réseaux sociaux depuis le début de l’épidémie du nouveau coronavirus. La plus virale, sur Snapchat et Facebook, montre un homme d'origine asiatique qui tient ce qui ressemble à un nourrisson dans un évier, suivie de deux autres images qui semblent le montrer en train de manger l'enfant. Le tout généralement accompagné de messages dénonçant « la consommation de chair humaine » en Chine et estimant que c'est cette pratique qui serait à l'origine de l'épidémie.

L'intox est loin d'être nouvelle. Ces images circulent en effet depuis le début des années 2000. À l'époque, des chaînes de mail s’offusquaient déjà de ce « cannibalisme ». La rumeur visait alors Taïwan et non la Chine continentale. Les internautes accusaient en effet les restaurateurs du pays de servir ce « nouveau plat à la mode ». Plus récemment, courant 2019, certains ont même dénoncé le fait que Pékin aurait « légalisé la consommation de fœtus » en se basant sur ces mêmes images.

Toutes ces accusations sont totalement infondées : les images montrent en fait une performance artistique réalisée en 2000 à Shanghai par l’artiste chinois Zhu Yu. Dans une volonté de provoquer, il avait prétendu avoir vraiment mangé de la chair humaine. Mais dès 2003, un documentaire anglais assurait que sa «performance» était totalement fausse. Que ce soit en 2000 comme en 2020, il reste toujours aussi faux de dire que les Chinois mangeraient des enfants.

Retrouvez Désintox du lundi au jeudi, dans l'émission 28 Minutes sur Arte, présentée par Elisabeth Quin.
Sur Facebook : https://www.facebook.com/28minutes/
Sur YouTube : https://www.youtube.com/user/28minutesARTE
Sur Instagram : https://www.instagram.com/artedesintox/
Sur le site d'Arte : http://28minutes.arte.tv/

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.