Des masques jetables vendus 1,20 euros l'unité dans un supermarché ? La photo n'a pas été prise en France

L’image a été partagée plusieurs milliers de fois sur les réseaux sociaux et  suscité l’indignation de nombreux internautes. Sauf que les supermarchés ne vendent pas (encore) de masques en France. La photo a été prise à Monaco.

Article rédigé par
Manon Mella - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Cette photo, partagée plusieurs milliers de fois sur Facebook, a été prise dans un supermarché monégasque. (Capture d'écran de la page Facebook "Les blouses blanches en colère")

Boycottez cette enseigne”, “Quelle bande de voleurs”, “Vive la France”, s’insurgent des internautes dans les commentaires au sujet de cette photo partagée plusieurs milliers de fois sur Facebook. Prise à l’intérieur d’un magasin Carrefour, on y voit des boîtes de 50 masques chirurgicaux jetables vendues 60 euros pièce, soit 1€20 le masque. Cette opération commerciale existe bien mais elle ne concerne pas la France. La Cellule Vrai du Faux vous explique pourquoi. 

Des masques vendus dans un supermarché monégasque

Contrairement à ce que disent certains internautes, la photo n’a pas été prise en France mais “dans le seul hypermarché Carrefour de Monaco” situé dans le centre commercial de Fontvieille, confirme l’enseigne française à franceinfo. Carrefour précise que “la mise en vente des masques ainsi que le prix y sont encadrés par la principauté” et l'enseigne dit ne faire que “suivre les règles édictées”. 

Cette photo, partagée plusieurs milliers de fois sur Facebook, a été prise dans un supermarché monégasque. (Capture d'écran de la page Facebook "Les blouses blanches en colère")

Depuis lundi 27 avril, il est effectivement possible de se procurer des masques jetables dans plusieurs commerces monégasques, indique la principauté dans un message posté sur sa page Facebook. “Dans la perspective de la levée progressive du confinement, et dans la volonté de protéger la population, le gouvernement monégasque va permettre aux petites, moyennes et grandes surfaces de la principauté, de vendre dans leur magasin les masques fournis par les filières d’approvisionnement de l’État”.

Par contre, Monaco n’a pas confirmé avoir encadré le prix du masque à 1€20 dans ce magasin Carrefour spécifiquement. Le Rocher fixe en revanche le prix des masques chirurgicaux et FFP2 en vente dans les pharmacies, “respectivement à 2,5 € et 7,5 € l’unité”.

Des masques disponibles à 60 centimes à partir du 4 mai en France 

Les enseignes de la grande distribution alimentaire et le gouvernement ont trouvé un accord pour que des masques grand public (en tissu et réutilisables) et des masques à usage unique soient proposés à la vente à partir de ce lundi 4 mai. 

Concernant les prix, Agnès Pannier-Runacher a annoncé ce vendredi sur RTL un plafond de 95 centimes pour les masques à usage unique. Mais plusieurs enseignes ont d’ores et déjà annoncé qu’elles proposeront des prix plus bas.

Les masques à usage unique seront ainsi “disponibles aux caisses à moins de 0,60 centimes d’euro l’unité et seront vendus par lots de 5 ou de 10” dans les magasins Carrefour. Ce sera le même tarif dans les magasins Système U “avec la précaution d'un achat client et par passage en caisse pour que nous puissions servir le plus grand nombre de personnes", explique son PDG Dominique Schelcher sur franceinfo.

Pas d’encadrement pour les masques en tissu

Les deux enseignes vont également mettre à la vente des masques en tissu avec des tarifs allant de “moins de un euro” à trois euros. “Tout dépendra du nombre de lavages”, précise Dominique Schelcher. 

Sur ces masques grands publics, le gouvernement n’envisage pas d'encadrement des prix pour l'instant, mais "il y a aura des enquêtes chaque semaine" pour s'assurer "qu'il n'y ait pas de dérive des marges", a promis Agnès Pannier-Runacher.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.