Le monde est à nous, France info

Derrière le Covid-19, d’autres maladies galopent, particulièrement le Sida

La lutte contre la pandémie du coronavirus a mobilisé beaucoup de chercheurs et de médecins partout dans le monde, et ce n’est pas fini. Mais peut-être au point d’avoir oublié d’autres maladies. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Campagne de vaccination contre la rougeole, le 3 mars 2020 dans l\'ouest de la République démocratique du Congo
Campagne de vaccination contre la rougeole, le 3 mars 2020 dans l'ouest de la République démocratique du Congo (JUNIOR KANNAH / AFP)

La planète a été à l’arrêt. Mais pas les maladies. C’est un cri d’alarme que lancent plusieurs chercheurs et organisations mondiales, à commencer par le programme des Nations Unies de lutte contre le Sida, l’agence ONUSIDA. Prenons l’ exemple de l'Afrique sud-saharienne… L’arrêt de la distribution des médicaments contre le Sida, les anti-rétroviraux, pourrait entraîner la mort de 500 000 personnes l’an prochain. Soit le double des prévisions les plus sombres. Dans cette région du monde, presque 26 millions de personnes vivent avec le VIH, et 17 millions d’entre eux ont besoin d’un traitement aux antirétroviraux.  

L'obstacle du Covid-19  

 Dans bien des pays, le confinement imposé par le Covid-19 fait que les malades ne se rendent pas dans les dispensaires, et que les équipes médicales circulent peu ou pas. Elles aussi sont soumises à des règles strictes pour ne pas propager le virus. Le Covid-19 a aussi totalement enrayé l’approvisionnement en médicaments dans certaines régions du monde. Enfin, autre problème majeur : la prévention. Des années de travail pour enrayer la transmission du VIH de la mère à l’enfant pourraient être réduits à néant en quelques mois. L’Ouganda craint une augmentation des cas de VIH infantile de 104% l’an prochain.  

D'autres maladies en profitent

Prenons l’exemple de la rougeole. La plupart des campagnes de vaccination contre cette maladie ont été stoppées à cause du coronavirus. Résultat : 117 millions d’enfants risquent de l’attraper l’an prochain. Pour mémoire, en 2018, la rougeole a tué 140 000 personnes dans le monde, dont une majorité d’enfants de moins de 5 ans. Même problème pour la tuberculose, la maladie qui tue le plus sur la Terre. Pour enrayer l’épidémie il faut des tests, des traitements, qui existent et sont très efficaces. Le Covid-19 n’a pas seulement enrayé l’économie mondiale, il a totalement perturbé une planète sanitaire déjà très fragile.

Campagne de vaccination contre la rougeole, le 3 mars 2020 dans l\'ouest de la République démocratique du Congo
Campagne de vaccination contre la rougeole, le 3 mars 2020 dans l'ouest de la République démocratique du Congo (JUNIOR KANNAH / AFP)