"Venez, vous êtes les bienvenus, on vous attend !" : la Grèce a rouvert ses portes aux touristes étrangers après sept mois de confinement

Commerces ouverts, terrasses accueillantes, plages... La Grèce est sortie du confinement et a donné vendredi le coup d'envoi de sa saison touristique. Les premiers visiteurs étrangers sont déjà de retour.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Vue sur l'Acropole, à Athènes, en Grèce, le 14 mai 2021. (BENJAMIN  ILLY / FRANCE-INFO)

"Mesdames, messieurs, nous sommes arrivés à Athènes, bonnes vacances", annonce l'hôtesse de l'air alors que l'avion se pose sur le tarmac. Depuis vendredi 14 mai, les touristes étrangers sont à nouveau autorisés à venir profiter du soleil et des plages de Grèce. Après sept mois de confinement, le pays vient de lever la plupart des restrictions sanitaires. Pas de quarantaine à l'arrivée pour les habitants de l'Union européenne notamment, mais à peine arrivés à l'aéroport les passagers sont contrôlés. Un certificat de vaccination ou un test PCR négatif de moins de 72 heures est exigé. Josette et son mari Jean-Yves, respectivement âgés de 69 et 72 ans, sont vaccinés et ont fait leurs valises dès que possible. "On connaît bien la Grèce et ils ont besoin des touristes, c'est vital pour eux", explique Jean-Yves.

>> Covid-19 : suivez en direct les dernières informations sur la situation sanitaire dans le monde

Des vacances oui, mais des vacances en temps de Covid quand même. Pour ceux qui ne sont pas vaccinés, la paperasse est quand même une contrainte : "Même là, quand on veut se déplacer sur les îles, on va devoir faire un test PCR, explique ce Français venu lui aussi passer des vacances en couple. D'abord pour aller à Paros, et puis à Paros on fait venir un médecin à l'hôtel pour aller à Santorin, et à Santorin on va aller à l'hôpital pour refaire un test PCR pour rentrer. Mais c'est le jeu."

Un enjeu économique majeur pour le pays

Le tourisme représente en période normale environ un quart du PIB de la Grèce.  Alors dans le taxi qui nous mène dans le centre-ville d'Athènes, le chauffeur a le sourire. Il est "happy" de revoir les touristes. Taki, lui, mesure encore son enthousiasme. Il tient un restaurant et observe sa terrasse encore bien vide. "Il n'y a pas de touristes pour le moment, constate-t-il. On les attend ! " 

Dans le centre d'Athènes, en Grèce, ici le 15 mais 2021, les terrasses sont loin de faire le plein pour le moment. (BENJAMIN  ILLY / FRANCE-INFO)

Le tourisme représente 70% de son chiffre d'affaires, et il compte bien sur la vaccination pour remplir à nouveau son établissement. "La plupart des clients seront vaccinés et nous on l'est aussi. Pour l'instant, on n'accueille personne en intérieur, juste en terrasse, six personnes par table au maximum. Les clients sont en sécurité et nous aussi", assure-t-il, avant de lancer un message à l'attention des touristes : "Venez, vous êtes les bienvenus, on vous attend !" En 2019, une année record, la Grèce avait accueilli 34 millions de touristes. Les professionnels du secteur espèrent atteindre un tiers de ce chiffre cette année. 

La Grèce rouvre ses portes aux touristes. Le reportage à Athènes de Benjamin Illy
écouter

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Déconfinement

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.