Télétravail : ces entreprises qui désertent les bureaux

Avec le coronavirus, des entreprises se sont converties au télétravail et en profitent pour faire des économies.

France 2

Des milliers de mètres carrés de bureaux à louer sur les façades des immeubles. À l'intérieur, on peut trouver des open-spaces complètement vides. Pendant le confinement, quatre salariés sur dix se sont retrouvés en télétravail. Alors, est-ce la fin des bureaux ? Une dirigeante d'entreprise a tranché : elle vient de se séparer de la moitié de ses locaux. "Avant, on avait 200m², on a réduit à 110m². On a de quoi loger 12 personnes en respectant les règles de distanciation sociale", explique Camille Morvan, directrice de Goshaba.

Une importante chute de location des bureaux

Désormais, pour elle, la règle est le télétravail pour tous. À la clef, une économie de 4 000 euros par mois, qui servira à financer les futurs séminaires et les frais de transport. Cette année, les locations de bureaux pourraient chuter de 20 à 45%  en Ile-de-France. Ce vide est déjà constaté par certains salariés du quartier de la Défense, à Paris. Quatre nouvelles tours sont en construction. Et beaucoup de mètres carrés n'ont toujours pas trouvé preneur.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des employés masqués dans les locaux du siège de l\'entreprise Engie, à Paris, le 25 août 2020.
Des employés masqués dans les locaux du siège de l'entreprise Engie, à Paris, le 25 août 2020. (ELKO HIRSCH / HANS LUCAS / AFP)