"On peut vraiment profiter de la peinture" : places limitées et distanciation sociale, le musée du Louvre rouvre ses portes dans des conditions sanitaires strictes

Crise sanitaire oblige, les portes du musée le plus fréquenté du monde étaient fermées depuis près de quatre mois. Pour la réouverture, les conditions de visite ont été modifiées afin de respecter les règles sanitaires.

Un visiteur au musée du Louvre (Paris), le lundi 6 juillet 2020. 
Un visiteur au musée du Louvre (Paris), le lundi 6 juillet 2020.  (MAÏWENN BORDRON / RADIO FRANCE)

Le Louvre et sa Joconde se déconfinent. Le musée a rouvert ses portes lundi 6 juillet après trois mois et demi de fermeture en raison de la pandémie de coronavirus. Mais la direction a revu son organisation pour accueillir les visiteurs : réservation en ligne obligatoire sur des créneaux horaires, port du masque imposé, gel hydro alcoolique à l'entrée, et fermeture des vestiaires.  

Protocole sanitaire drastique

Et pour cette première journée, les réservations étaient complètes avec 7 400 billets achetés. Certains visiteurs viennent de loin, comme Alicia et sa famille qui ont fait le trajet depuis la Haute-Savoie. Le petit groupe prend la direction de la salle de la Joconde, où il faut suivre un parcours fléché et faire la queue pour accéder au célèbre tableau de Léonard de Vinci, la star du musée. "C’est une petite queue comme à l’aéroport."

Il faut passer un par un [devant la toile] en conservant un mètre de sécurité mais on peut y rester tant qu’on veut, il n’y a pas de limite de temps.Aliciaà franceinfo

Une nouvelle organisation qui n'est pas pour lui déplaire : "J’étais venu il y longtemps et il n’y avait pas ce système mais aujourd’hui on a pu vraiment profiter de la peinture."    

Partout dans le musée, des flèches bleues indiquent au visiteur le parcours à suivre. Aucun retour en arrière n'est possible afin éviter que les visiteurs se croisent. Des règles pas toujours respectées, comme le regrette Servane de Land-Serre adjointe au directeur du Louvre, en charge de l'accueil des publics. "C’est comme dans les transports en commun ou les supermarchés, nous avons tout mis en œuvre pour indiquer aux gens comment respecter aux mieux les mesures mais après c’est à chacun de prendre ses responsabilités pour se protéger soi-même et pour protéger les autres", prévient la responsable.

Parcours fléchés et sens unique

Au total, 70% des salles du musées restent ouvertes, ça représente 45 000 mètres carrés de surface à visiter, la distanciation sociale peut donc facilement être respectée. C'est ce qui plait à Tommy, un jeune Taïwanais qui étudie en Allemagne. "C’est vraiment agréable de voir ces peintures magnifiques sans avoir personne à côté de soi."

Je peux regarder les œuvres sans que quelqu’un me pousse ou veuille que je m’en aille.Tommy, un visiteur taïwanaisà franceinfo

En temps normal, 75% des visiteurs sont d'origine étrangère. Pour sa réouverture, le Louvre est donc privé d'une part importante de son public. Mais le musée compte en profiter pour reconquérir des visiteurs plus locaux, originaires d'Ile-de-France notamment. Et une des mesures pour y arriver c’est la mise en place de visites guidées gratuites de 20 minutes, organisées huit fois par jour.

Miser sur les visiteurs franciliens

Cette initiative a séduit Aurélien, jeune Parisien de 22 ans qui n’était jamais venu au Louvre. D’habitude lorsqu'il pénètre dans un musée, le jeune homme ne sait "pas trop où aller. Il n’y a pas forcément de bonnes explications mais là on arrive et c’est clair, concis, précis et ce n’est pas trop long. Du coup on a vraiment de bonnes explications et quand on ressort d’une salle on sait où on est passé."   

Le Louvre compte aussi attirer à nouveau son public jeune : les entrées sont gratuites pour les moins de 26 ans.

Premiers visiteurs post-confinement pour le Louvre : écoutez le reportage de Maïwenn Bordron
--'--
--'--