Masque obligatoire dans les lieux clos : l'agenda avancé

Le gouvernement a choisi de devancer l’appel : Jean Castex, Premier ministre, a annoncé jeudi 16 juillet le port du masque obligatoire dans tous les lieux publics clos. Cette mesure initialement prévue le 1er aout prochain entrera en vigueur partout en France dès la semaine prochaine.

FRANCE 2

Jusqu’ici le masque était obligatoire uniquement dans les transports, il faudra désormais le porter dans tous les lieux publics clos, et ce dans les tous prochains jours. Jean Castex a décidé d’avancer la mesure initialement prévue pour le 1er août. "J’ai entendu et compris que cette échéance apparaissait tardive ou suscitait quelques interrogations, le décret entrera donc en vigueur la semaine prochaine" a déclaré le Premier ministre devant l’Assemblée nationale. Pour déterminer les lieux concernés, le décret devrait s’appuyer sur les ERP, les Établissements recevant du public : commerces, administrations, salles de sport et de spectacle, musées et cinémas, bibliothèques et lieux de culte notamment.

Une mesure bien accueillie

"C’est nécessaire au vu d’une deuxième vague qui peut se préparer et ce n’est pas si contraignant" estime une passante. Antony Dufosse, commerçant, pense la même chose : "On a eu à se battre assez souvent par rapport à ça parce qu’ils ne veulent pas l’accepter (…) ce sera beaucoup plus facile pour nous". Jean Castex a également indiqué que les protocoles sanitaires pourraient évoluer dans les locaux privés de certaines activités professionnelles. Envoyé au Sénat, le journaliste de France Télévisions Guillaume Daret y voit un signe de vigilance face aux signaux faibles de reprise de l’épidémie : "L’obligation du port du masque dans les lieux clos le plus vite possible apparaît comme un outils indispensable indique l’exécutif".

Le JT
Les autres sujets du JT
Le ministre de la Santé, Olivier Véran, participe aux cérémonies du 14 juillet 2020, à Paris.
Le ministre de la Santé, Olivier Véran, participe aux cérémonies du 14 juillet 2020, à Paris. (LUDOVIC MARIN / AFP)