Fermeture des bars et des restaurants à Marseille : les gérants ne décolèrent pas

Dans la cité phocéenne (Bouches-du-Rhône), les restaurateurs et cafetiers bénéficient d'un sursis jusqu'à la soirée du dimanche 26 septembre, mais ils demeurent frustrés par cette fermeture imposée.

FRANCE 3

À Marseille (Bouches-du-Rhône), peu de restaurateurs ont pu anticiper le sursis annoncé tardivement vendredi 25 septembre. "J'avais commandé de la viande pour ce week-end que j'ai annulée auprès du boucher au dernier moment. Aujourd'hui, il me reste un petit peu de choses mais on ne peut pas appeler ça un service", regrette Mélanie Coldman, gérante du Bar des amis.

La fermeture doit durer sept jours

Fragilisé par les pertes d'exploitation de ces derniers mois, Romain Jolfre, restaurateur, a quant à lui songé à braver l'interdiction. "La seule chose qui me fait pencher du côté du respect de la loi [...] c'est que je n'ai pas envie d'amener mes clients, que je protège depuis des mois, à ne pas respecter la loi", explique-t-il. Dès lundi, ses cinq salariés seront en chômage partiel. Lui, restera en cuisine pour mettre en place un service de livraison. La fermeture des bars et des restaurants doit durer sept jours. Elle pourrait être prolongée si la situation sanitaire ne s'améliore pas.

Le JT
Les autres sujets du JT
La terrasse d\'un café, le 24 septembre 2020 à Marseille (Bouches-du-Rhône).
La terrasse d'un café, le 24 septembre 2020 à Marseille (Bouches-du-Rhône). (MAXPPP)