Les policiers "qui déconnent sont sanctionnés", assure Gérald Darmanin

Le ministre de l'Intérieur était l'invité des "4 vérités" de France 2 mercredi.

France 2

"Un policier bien formé doit avoir une déontologie." Interrogé dans l'émission "Les 4 vérités" mercredi 25 novembre, Gérald Darmanin est revenu sur l'évacuation musclée d'un camp de migrants par les forces de l'ordre, lundi soir. L'Inspection générale de la police nationale (IGPN) a été saisie pour faire la lumière sur les actions de deux policiers. "Ceux qui déconnent sont sanctionnés, mais je me refuse à sanctionner l’intégralité des policiers de France", a insisté le ministre.

Gérald Darmanin a défendu l'opération menée par les forces de l'ordre. "J’ai demandé (...) au préfet de police d’évacuer le camp illicite de tentes de migrants qui s’est installé place de République en pleine crise sanitaire. Je renouvelle ma confiance au préfet même si l’évacuation ne s’est pas bien déroulée et qu'il y a eu des gestes inappropriés de la part de quelques policiers que je trouve inacceptables. L’IGPN et la justice vont enquêter. Les rapports seront rendus publics et, si c’est vérifié, je prendrai des sanctions", assure Gérald Darmanin.

L'évacuation est intervenue quelques heures avant l'adoption par l'Assemblée nationale de la proposition de loi sur la "sécurité globale", contestée notamment à cause de l'article 24 qui vise à interdire la diffusion malveillante de vidéos de policiers. Des organisations, notamment les syndicats de journalistes, y voient une menace pour la liberté d'informer. "Elle n’empêche pas de filmer policiers et gendarmes, elle empêche de les mettre en danger et de leur nuire", a indiqué Gérald Darmanin. "Je pense qu’elle va passer au Conseil constitutionnel. Je souhaite qu’on trouve le bon équilibre entre la légitimité d’informer et la légitime protection des policiers qu’on a tendance à oublier", a-t-il ajouté.

"Les attestations vont avec le confinement"

Gérald Darmanin est également revenu sur les annonces d'Emmanuel Macron concernant l'assouplissement du confinement. Le système des attestations de déplacement est maintenu tout comme "les contrôles (...) pour empêcher ceux qui ne respectent pas les règles de ne pas les enfreindre""Les attestations vont avec le confinement."

"La fin des contrôles, ce sera, si les conditions sanitaires sont respectées, le 15 décembre. Comme on va rouvrir les activités culturelles, le ticket de cinéma ou de théâtre vaudra justificatif", a confirmé le ministre de l'Intérieur. "Pour Noël et Nouvel An, le président fait confiance aux Français, mais il faut faire attention à ne pas contaminer les plus fragiles d'entre nous pour se retrouver avec un troisième confinement", a encore indiqué Gérald Darmanin.

Gérald Darmanin, ministre de l\'Intérieur, mardi 10 novembre 2020.
Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur, mardi 10 novembre 2020. (THOMAS COEX / AFP)