Déconfinement : les Free Parties inquiètent les autorités

Appelées Free Parties, plusieurs soirées clandestines sont organisées en extérieur. En pleine période de crise sanitaire, les autorités tentent malgré tout d’y faire respecter au maximum les gestes barrières.

FRANCEINFO

Ils sont des dizaines à s’être donnés rendez-vous au même endroit. Après des semaines de confinement, de nombreux jeunes ressentent le besoin de se réunir pour faire la fête. Organisées en extérieur ou dans des lieux désaffectés, les Free Parties sont l’occasion pour eux de décompresser en profitant de la musique. Des pratiques qui ont alerté les autorités sanitaires françaises, alors que les discothèques n’ont toujours pas eu l’autorisation de rouvrir.

Encadrer plutôt qu’interdire

Face à la difficulté d’interdire ces rassemblements, les autorités ont pris la décision de jouer la carte de la prévention. En collaboration avec les organisateurs, plusieurs mesures sont mises en place pour tenter d’éviter au maximum la propagation du coronavirus. Du gel hydroalcoolique est proposé sur place, tout comme des bons pour des dépistages gratuits. Il est rappelé aux fêtards de respecter au maximum les distanciations sociales.

Un parc à Brantôme (Dordogne), le 17 mai 2020.
Un parc à Brantôme (Dordogne), le 17 mai 2020. (ROMAIN LONGIERAS / HANS LUCAS / AFP)