Déconfinement : les forains dans l'incompréhension à l'approche de la reprise

Publié Mis à jour
Déconfinement : les forains dans l'incompréhension à l'approche de la reprise
France 2
Article rédigé par
V.Frédéric, N.Tahar, M.Dana, J-F.Lons, C.Berbett-Justice - France 2
France Télévisions

Si les parcs d'attractions pourront rouvrir leurs portes le 19 mai, les manèges devront, eux, patienter jusqu'au 9 juin. Ce décalage suscite la colère des forains. 

L'heure n'est pas vraiment à la fête dans les parcs forains. Tous les manèges de Bruno Proost sont à l'arrêt depuis huit mois. Son parc pourra accueillir du public à partir du 19 mai, mais sans les manèges. Incompréhensible pour ce dernier, qui ouvrira uniquement ses attractions à partir du 9 juin. Malgré les aides, Bruno Proost est inquiet pour l'avenir. "On a déjà loupé une grosse partie de la saison, où on fait déjà à peu près 50 % de notre chiffre d'affaires, explique le forain. Donc plus on attend, plus on a peur, parce qu'on sait très bien que justement notre saison ne dure pas jusqu'en janvier en février." 

Une jauge difficile à accepter 

Les forains ambulants partagent ses craintes. Dans les Hauts-de-France, Xavier Saguet ne sait pas encore quand il reprendra la route. Les fêtes foraines devraient être autorisées le 9 juin, mais avec une jauge de 4 mètres carrés par client. "Il n'y a pas de raison que ce soit plus sévère sur une fête foraine qui se déroule sur le domaine public que pour un centre-ville, qui est aussi sur le domaine public", estime ce dernier. Les forains attendent plus de précisions sur les conditions de réouverture. 



Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Déconfinement

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.