Covid-19 : un syndicat du spectacle demande à Emmanuel Macron de valider son protocole de concert-test

Deux projets de concerts-tests sont notamment lancés en France, à Marseille et à Paris, mais ils sont sans cesse repoussés.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Un concert-test organisé à Barcelone, en Espagne, le 27 mars 2021. (LLUIS GENE / AFP)

"Monsieur le président, nous avons besoin de votre aide." Le Syndicat du spectacle musical et de variété (Prodiss) a écrit une lettre ouverte à Emmanuel Macron, lundi 12 avril, pour demander la validation d'un concert-test. Objectif : aider le secteur des musiques actuelles fortement touché par la crise du Covid-19.

"Nous travaillons depuis plusieurs semaines avec l'AP-HP (l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris) à une expérimentation : le projet Ambition Live Again. Mais pour que ce concert-test puisse voir le jour, il faut que le protocole soit validé", peut-on lire sur le compte Twitter du Prodiss, qui publie ce courrier.

Le groupe Indochine est volontaire

Alors que des concerts-tests se sont déjà tenus à Barcelone ou à Amsterdam, ce dossier est devenu un serpent de mer en France. Deux projets sont notamment lancés, à Marseille (au Dôme, sous l'égide de l'Inserm, Institut national de la santé et de la recherche médicale, et du Sma, Syndicat des musiques actuelles) et à Paris (à Bercy, sous l'égide de l'AP-HP et du Prodiss), mais ils sont sans cesse repoussés depuis les premiers calendriers proposés (février et mars, respectivement).

A Bercy, le groupe Indochine veut participer à l'expérimentation. "On veut le faire, pour aider toute la profession, pour démontrer, comme à Barcelone, Amsterdam, qu'aller dans un concert [avec masques], ce n'est pas risqué, a expliqué récemment le leader du groupe Nicola Sirkis. Nous sommes prêts, nous attendons le signal des autorités".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.