Coronavirus : un déconfinement trop rapide en France ?

Le rebond de l’épidémie de Covid-19 est clair. Le relâchement semble évident. Les masques ne sont pas toujours utilisés et les tests difficiles d’accès. La France était-elle prête à se déconfiner ?

FRANCEINFO

Une passation de pouvoir sans masque ni respect des gestes barrières pour Nicole Belloubet et Eric Dupond-Moretti. Ces images ont interpellé de nombreux Français. Les conférences de presse quotidiennes ont disparu. Un port du masque facultatif puis obligatoire dans les lieux clos à partir de lundi 20 juillet. Le gouvernement s'est-il relâché dans sa communication depuis le déconfinement ? "Le message n'a pas été clair, il a même été extrêmement confus concernant les masques. On a dit que c'était inutile, dangereux, puis qu'on pouvait les mettre. Il faut être simple dans la pédagogie, les gens ne comprennent pas s'il y a des discours différents", explique le Pr Yves Buisson, président du groupe Covid-19 à l'Académie nationale de médecine.

Dépistage "ciblé et réfléchi"

Les Français se relâchent-ils ? Certains ne respectent pas toujours les distances de sécurité et ont du mal à porter un masque. Le dépistage pose problème. Les laboratoires d’analyses médicales en ville sont saturés pour faire les dépistages. Des biologistes demandent un "dépistage réfléchi et ciblé". Vendredi 17 juillet, le ministère de la Santé rappelle qu’il est nécessaire de se faire dépister dès les premiers symptômes de la maladie, même bénins.

Le JT
Les autres sujets du JT
Nicole Belloubet, ministre de la Justice sortante, et son successeur, l\'avocat Eric Dupond-Moretti, lors de la passation de pouvoirs, le 7 juillet 2020.
Nicole Belloubet, ministre de la Justice sortante, et son successeur, l'avocat Eric Dupond-Moretti, lors de la passation de pouvoirs, le 7 juillet 2020. (ALAIN JOCARD / AFP)