Coronavirus : le déconfinement du 15 décembre repoussé ou allégé

Publié
Durée de la vidéo : 3 min.
Coronavirus : le déconfinement repoussé ou allégé bon
FRANCEINFO
Article rédigé par
Saada Soubane, A. Exposito, S. Korwin, Hugo Capelli - franceinfo
France Télévisions

La baisse du nombre quotidien des cas de Covid-19 ralentit au point que la date du déconfinement sera peut-être repoussée et que les fêtes de fin d'année se passeront en visioconférence.

Le nombre de nouveaux malades du Covid-19 dépassera la barre des 5  000 cas d'ici au 15 décembre. 11 022 nouvelles contaminations ont été enregistrées pour la seule journée du 6 décembre. Pourtant, selon l'exécutif, le comportement des Français n'est pas en cause. "Nous vivons davantage à l'intérieur. Les conditions d'humidité, de température, font de l'hiver la saison idéale pour la propagation des virus à transmission respiratoire", a expliqué Jérôme Salomon, directeur général de la Santé, lundi soir.

Décisions jeudi

Pour certains experts, les rassemblements dans les centres commerciaux pourraient favoriser la propagation du coronavirus. Selon les chercheurs, pour freiner l'épidémie, il faudrait organiser un dépistage massif et simultané avant le déconfinement. L'autre grand objectif du gouvernement est en passe d'être atteint  : le nombre de cas en réanimation devrait passer sous le seuil des 3  000 dès la semaine prochaine. Mais l'arrivée des fêtes inquiète le gouvernement. Les prochains jours seront décisifs. Difficile d'imaginer un revirement total si l'objectif n'est pas atteint le 15 décembre. Le déconfinement serait allégé. Les horaires du couvre-feu, de 21 heures à 7 heures, seraient étendus. Les salles de cinéma ou de spectacle resteraient fermées. Mais les déplacements interrégionaux ne seraient pas interdits. Les décisions devraient être annoncées jeudi 10 décembre par Jean Castex.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.