"Cela ne m'enlèvera pas mon enthousiasme" : Christophe Rauck, nouveau directeur du théâtre des Amandiers, raconte sa prise de fonction en pleine crise sanitaire

Christophe Rauck a pris les rênes du théâtre des Amandiers à Nanterre (Hauts-de-Seine) en début d'année. Il raconte comment se réinventer et gérer le casse-tête de la programmation alors que les lieux culturels sont toujours fermés.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Christophe Rauck, le 9 décembre 2021. (MARTIN BUREAU / AFP)

"Moi, je suis enthousiaste de cette arrivée, cela ne m'enlèvera pas mon enthousiasme". En début d'année, Christophe Rauck a reçu les clefs du théâtre des Amandiers à Nanterre. Théâtre toujours fermé au public en raison de l'épidémie de Covid.

Il démarre alors une mission étrange, dans laquelle il doit prendre possession des lieux et se réinventer, comme le suggérait Emmanuel Macron au mois de mai. "Une fois qu’on a travaillé sur internet, qu’on peut encore jouer dans les lycées quand les chefs d’établissements le veulent bien, je ne sais pas ce que l’on peut réinventer d’autre", regrette le nouveau directeur du théâtre.

On se réinvente, mais on tourne en rond

Christophe Rauck

à franceinfo

À son arrivée, Christophe Rauck doit gérer le casse-tête de la programmation. Entre les spectacles prévus par l'ancienne direction mais annulés par la crise sanitaire et le désir de lancer les artistes qui feront la nouvelle saison à partir de septembre, il faut trouver des solutions. 

"Certaines productions ne peuvent pas être prolongées sur la saison prochaine, il y a des problèmes de disponibilité, explique Nathalie Pousset, co-directrice du théâtre des Amandiers. Et puis, on a besoin aussi d’arriver avec des artistes, qui viennent avec nous. Il faut arriver à ménager tout cela, en ayant soin de ne pas écarter des artistes qui, sans cette reprise, se retrouveraient dans des situations impossibles. Donc tout cela est en discussion en ce moment". 

Un théâtre qui accompagne le public

Pour réussir cette nouvelle mission, Christophe Rauck compte sur l'histoire du théâtre des Amandiers. Il l'a découvert quand il était jeune comédien et qu'il allait y voir les mises en scène de Patric Chéreau dans les années 1980. Il revendique l'ambition d'un théâtre qui accompagne le public. "C'est tout ce qui fait ce que je suis : la question de la place du public, la question de la responsabilité des subventions que l'on a vis à vis des citoyens, donc du public", estime celui qui est passé par le théâtre du Soleil d'Ariane Mnouchkine. "C'est cette communion avec le public, reliée à cette grande histoire artistique, poétique et politique menée par Ariane et le théâtre du Soleil qui faisait que d’un coup le public se racontait sa propre histoire à travers les histoires qui étaient racontées par ce théâtre", ajoute-t-il.

En septembre, quand débutera la première saison du nouveau directeur, le théâtre des Amandiers sera en travaux pour deux ans. Il recevra le public dans une salle éphémère. Peu importe pour Christophe Rauck, persuadé que ce chantier réanimera "l'utopie théâtrale et politique" qu'il veut partager.

Christophe Rauck raconte sa prise de fonction en pleine crise sanitaire : le reportage de Thierry Fiorile
--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.