Déconfinement : un gouvernement prudent et prêt à durcir les règles

Le Premier ministre Édouard Philippe a avoué préférer rester prudent sur le déconfinement progressif en France. Un premier bilan sera par la suite effectué et le gouvernement ne s’interdit pas de revenir en arrière en cas d’échec.

FRANCEINFO

Le 11 mai symbolise pour de nombreux Français la fin d’un confinement qui dure depuis des semaines. Ce retour progressif à la vie normale reste fragile aux yeux du gouvernement. "On pourrait résumer l’intervention d’Édouard Philippe en trois mots : la prudence, le pragmatisme et enfin la proximité", décrypte la journaliste Caroline Motte. "Le Premier ministre l’a dit lui-même : ‘on me reprochera peut-être d’être trop prudent’. Mais il s’agit de trouver cet équilibre délicat entre la sécurité sanitaire et la reprise de l’activité, c’est pourquoi le déconfinement sera très progressif."

Un possible retour en arrière ?

De nouvelles mesures ont été annoncées pour garantir la santé des Français qui vont se déconfiner. "À la fin du mois, un nouveau bilan sera présenté. Si l’épidémie faiblit, quelques règles seront assouplies. Et si ce n’est pas le cas, le gouvernement ne s’interdit pas de revenir en arrière", assure Caroline Motte.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le Premier ministre Edouard Philippe, le 19 avril 2020, à Matignon (Paris).
Le Premier ministre Edouard Philippe, le 19 avril 2020, à Matignon (Paris). (THIBAULT CAMUS / AFP)