Déconfinement : quel été dans les campings ?

Les campings, eux aussi, subissent de plein fouet cette vie à l'arrêt. Ils tentent de survivre à court terme, mais ils s'interrogent sur leur avenir. L'été sera-t-il au rendez-vous ?

Des dizaines de bungalows à l'abandon, l'image est inédite en pleines vacances de printemps. Dans un camping d'Argelès-sur-Mer (Pyrénées-Orientales), fermé depuis le début du confinement, les salariés ne désespèrent pas pour autant de voir revenir leurs clients. Pour les réservations aux mois de juillet et d'août, il y a encore peu d'annulations, mais, difficile de préparer la saison sans date officielle de réouverture. Manuel Bay, le directeur du camping « Les Galets » avoue son incertitude : "Il y a une inquiétude parce que la haute saison approche et c'est 80% de notre activité."

Un roulement dans les bungalows

Malgré le flou, certains se préparent déjà à rouvrir, quoiqu'en coûte les aménagements sanitaires. À Carry-le-Rouet (Bouches-du-Rhône), un établissement se dit prêt à accueillir moins de clients cet été. Seuls 90 de ses 140 bungalows seront mis en location pour sécuriser le roulement entre les vacanciers comme l'explique sa responsable : "On laissera le mobil-home fermé pendant quelques jours afin que le virus puisse s'évaporer et faire une désinfection totale."

Le JT
Les autres sujets du JT
C\'est dans ce camping de Saint-Didier-sous-Aubenas (Ardèche) qu\'une petite fille de 11 ans a été agressée le 8 août 2012.
C'est dans ce camping de Saint-Didier-sous-Aubenas (Ardèche) qu'une petite fille de 11 ans a été agressée le 8 août 2012. (PHILIPPE DESMAZES / AFP)