Déconfinement : que peut faire l’État pour protéger l’explosion des licenciements ?

Si l’État débloque des milliards d’euros pour soutenir les entreprises et leurs salariés, notamment à coup de chômage partiel, pourra-t-il éviter une explosion du nombre de licenciement ? Que peut-il faire pour éviter les dégâts ?

France 2

Une économie aujourd’hui au ralenti. Demain, quand l’activité va reprendre, faut-il redouter des licenciements en série et l’État peut-il éviter ce scénario catastrophe ? Première arme : le chômage partiel. Beaucoup réclament le maintien du dispositif. "Il faut évidemment que les mesures de chômage partiel soient étendues dans le temps, qu’elles accompagnent les entreprises, probablement jusqu’à l’hiver", pour Éric Woerth, le président de la commission des finances.

Responsabiliser les entreprises

Le ministère du Travail l’affirme : le chômage partiel sera prolongé, sans pour autant donner un calendrier. "Le dispositif accompagnera aussi la reprise", a-t-il fait savoir. Beaucoup de voix se lèvent également pour responsabiliser les entreprises, beaucoup aidées par l’État. Quand il y aura des licenciements, il doit y avoir des contreparties selon plusieurs députés de la majorité.

Une usine vide de son personnel pour cause de chômage partiel. Photo d\'illustration.
Une usine vide de son personnel pour cause de chômage partiel. Photo d'illustration. (GUILLAUME SOUVANT / AFP)