Déconfinement : quand les parents s'organisent entre eux pour faire la classe

Selon un nouveau bilan, 400 000 élèves de plus ont été accueillis dans les écoles depuis le début de la semaine du 1er juin, soit 1,8 million d'écoliers en France. Cela reste peu et l'adaptation n'est pas si simple. Certains parents se relaient pour faire classe eux-mêmes.

France 3

Depuis près d'un mois, un café parisien accueille des clients un peu particuliers. Des élèves se retrouvent comme chaque matin pour trois heures de cours. Le programme est envoyé par la maîtresse. Les multiplications sont au programme. L'ambiance est studieuse et les tables sont bien espacées. Il n'y a pas de pression.

Chaque parent s'occupe des cours une fois par semaine

En CE2, ces élèves ne font pas partie des enfants prioritaires pour retourner à l'école. Aujourd'hui, c'est Adrien, l'un des papas, qui fait la classe dans son café encore fermé. "L'idée était de dégager du temps et de s'arranger avec d'autres parents pour partager les devoirs et les leçons. On avait cet espace disponible, on s'est dit que c'était idéal", explique le professeur d'un jour. Chaque parent assure les cours une fois par semaine. Pendant qu'Eleonore est au café, sa maman, comédienne, peut enfin avoir du temps pour elle et répéter son texte de théâtre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un père aide son fils à apprendre ses leçons à la maison, pendant le confinement, à Versailles (Yvelines), le 3 avril 2020.
Un père aide son fils à apprendre ses leçons à la maison, pendant le confinement, à Versailles (Yvelines), le 3 avril 2020. (KARINE PERON LE OUAY / HANS LUCAS / AFP)