Déconfinement : l’illusion d’une baisse du chômage

Le déconfinement a permis une baisse sensible du nombre de chômeurs, avec près de 150 000 demandeurs en moins en mai, annonce le ministère du Travail, mercredi 24 juin. Mais dans le même temps, les emplois à temps partiel, eux, progressent.

France 2

Après deux mois de hausse, le chômage baisse enfin, fait savoir le ministère du Travail, jeudi 25 juin : -149 900 demandeurs d’emploi sans aucune activité en mai, soit -3,3%. En revanche, le nombre de chômeurs en activité réduite, lui, augmente en flèche : +14,2%. L’emploi est de retour, mais surtout pour des missions d’intérim et des contrats courts, porté par des secteurs comme le BTP, le transport ou encore la logistique.

Le secteur de l’aérien touché de plein fouet

Mais le marché du travail reste pour l’instant sous perfusion des aides de l’État, comme les prêts garantis ou le chômage partiel. Pourtant, les plans sociaux se multiplient déjà dans les entreprises : 4 600 postes supprimés chez Renault, 1 233 pour Nokia ou encore entre 8 000 et 10 000 chez Air France, selon les syndicats. Un secteur de l’aérien touché de plein fouet par la crise. Airbus pourrait lui aussi annoncer des réductions d’effectifs dès la semaine prochaine. Aujourd’hui, la France compte 4 425 600 chômeurs, un niveau historique.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une agence Pôle emploi à Gravelines (Nord), le 30 mars 2016.
Une agence Pôle emploi à Gravelines (Nord), le 30 mars 2016. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)