Déconfinement : les transports lyonnais reprendront "à plus de 80%" dès le 11 mai pour éviter que les voyageurs soient "collés les uns aux autres"

L'objectif est de proposer suffisament de transports pour qu'ils ne soient pas saturés et permettre aux voyageurs de tenir leurs distances, a expliqué la présidente du Sytral.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Les transports lyonnais, comme ici le métro, reprendront à 80% dès le 11 mai. (photo d'illustration) (PHILIPPE MODOL / RADIO FRANCE)

Le trafic des transports en commun à Lyon et dans son agglomération sera assuré "à plus de 80%" dès le 11 mai pour éviter que les voyageurs soient "collés les uns aux autres", a assuré ce mardi 5 mai sur franceinfo Fouziya Bouzerda, présidente du Syndicat mixte des transports pour le Rhône et l'agglomération lyonnaise (Sytral).

>> Coronavirus : suivez l'évolution de la pandémie et les mesures de déconfinement dans notre direct

"On a commencé à préparer le déconfinement les premiers jours du confinement pour pouvoir être en capacité d’apporter une offre maximale. On avait fait le choix de maintenir 50% d’offre pour 10% de fréquentation. L’enjeu, c’était de pouvoir remonter très vite dès lors qu’on mettait un terme au confinement", a-t-elle expliqué.

Multiplier les mesures barrières

La distanciation sociale étant "très compliquée à organiser" dans les transports en commun, "plus on apporte de fréquence et de capacité, plus on est en mesure de faire en sorte que les personnes puissent circuler sur les réseaux sans être collées les unes aux autres", a ajouté Fouziya Bouzerda.

La présidente du Sytral a par ailleurs estimé que le port du masque, qui sera obligatoire à partir de lundi prochain dans les transports en commun, était "un préalable indispensable" mais "pas suffisant". Ainsi, des bornes de désinfection des mains "sans contact", développée par "une start-up régionale", seront accessibles dans les 10 stations de métro lyonnaises "très prochainement". "Des entrées et des sorties spécialisées" et "une signalétique au sol" seront également mises en place "pour pouvoir éviter qu’on se croise" dans les couloirs du métro. "L’enjeu c’est évidemment que les gens ne se touchent pas en se croisant, en montant ou en descendant des stations, des trams ou des bus, donc on spécialise l’ensemble des parcours", a-t-elle souligné.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.