Cet article date de plus d'un an.

Déconfinement : le travail controversé des "brigades d’anges gardiens"

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Déconfinement : le travail controversé des "brigades d’anges gardiens"
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Protéger, isoler, tester, pour mettre en place ce triptyque, la mise en place d’un nouvel outil, avec le suivi des patients, et la récolte des données personnelles est prônée par le gouvernement.

Allons-nous tous être fichés, et faut-il s’inquiéter ? Le gouvernement a dévoilé sa politique de traçage. Lorsqu’une personne est testée positive au Covid-19, elle apparaitra dans un fichier, appelé Sidep, les personnes qu’elle a côtoyé seront fichées dans un deuxième fichier nommé Contact Covid, afin d’être testées et si besoin isolées pour empêcher la propagation du virus. 3 à 4 000 personnes seront affectées à cette mission.

Plusieurs

"Ce sont des gens grâce à qui on va pouvoir identifier toutes les chaines de contamination, pour éviter qu’on ait à nouveau des foyers épidémiques qui repartent, comme la France l’a connue. On est très très loin d’un fichage", assure le ministre de la Santé. Mais ces fichiers soulèvent une deuxième question, car ces brigades de l’assurance maladie chargées de collecter ces fichiers ne sont pas forcément des médecins. Ce sont des salariés qui auront accès au secret médical.

 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.