Déconfinement : le chômage partiel prend le relai de l'arrêt de travail pour les parents

Les parents, jusqu'ici en arrêt de travail pour garde d'enfant, vont passer en chômage partiel dès le vendredi 1er mai. Le dispositif sera maintenu jusqu'au 1er juin. Il en va de même pour les personnes vulnérables. Julien Duponchel fait le point en plateau. 

France 2

Pour les parents qui ne vont plus travailler pour garder leurs enfants, les règles vont changer. "Le 1er mai marque le changement de dispositif pour les près de deux millions de Français en arrêt de travail", explique Julien Duponchel sur le plateau du 13 Heures. "Concrètement, tous ceux qui bénéficient actuellement d'un arrêt maladie parce qu'ils sont considérés comme vulnérables, ou pour garde d'enfant, passeront automatiquement en chômage partiel", éclaire le journaliste. Ce qui veut dire aussi qu'ils ne seront plus indemnisés de la même façon. 

Changement le 1er juin

"Ils touchaient jusqu'à présent 90% de leur salaire brut, demain ce sera 70% du salaire brut. Libre à l'entreprise de compléter", précise Julien Duponchel. Ce dispositif ne changera pas avec le début du déconfinement du 11 mai, il sera maintenu en l'état jusqu'au 1er juin. "Là, le chômage partiel ne sera plus automatique. Les parents devront demander une attestation aux établissements scolaires pour prouver que leurs enfants ne peuvent être accueillis", explique-t-il. Les personnes vulnérables devront demander un certificat à leur médecin traitant. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Un enfant fait ses devoirs pendant le confinement, le 23 avril 2020, à Toulouse (Haute-Garonne).
Un enfant fait ses devoirs pendant le confinement, le 23 avril 2020, à Toulouse (Haute-Garonne). (CELINE GAILLE / HANS LUCAS / AFP)