Déconfinement : la balle est dans le camp des maires

L'idée d'un déconfinement par région a été enterrée par le chef de l'Etat. La règle sera la même pour tous et sera nationale avec toutefois la liberté pour les maires de s'adapter en fonction de la situation chez eux. C'est une des précisions apportées par Emmanuel Macron, jeudi 23 avril.

Dans quelles conditions les Français vont-ils redécouvrir leurs villes ? L'exécutif s'active pour préparer le déconfinement. Emmanuel Macron enchaîne les visioconférences. Jeudi 23 avril, certaines pistes se précisent. Pas de déconfinement par régions, mais des adaptations locales et régionales. Du sur-mesure pour répondre à des situations très différentes d'un territoire à l'autre.

Pour l'école, priorité aux zones où le décrochage scolaire est le plus important

Ce point de vue est partagé par le président de la région Sud, Renaud Muselier : "Savoir s'adapter au plus près de la population, dans une stratégie décidée par le national, mais bien sur en fonction des territoires. On ne va pas inventer dans notre région, le fonctionnement de tous les hôtels de France." Le retour à l'école se fera, lui, sur la base du volontariat. Les parents auront donc le dernier mot, affirme l'Élysée, sachant que là aussi, l'exécutif s'oriente vers une organisation adaptée aux réalités locales ; avec une priorité donnée aux zones où le décrochage scolaire est important.

Le JT
Les autres sujets du JT
Deconfinement
Deconfinement (FRANCEINFO)