Déconfinement : l'attestation de déplacement dans les transports en Ile-de-France sera-t-elle exigée durant le week-end ?

Cette attestation, nécessaire aux heures de pointe, sera exigée du lundi au samedi inclus.

Un homme muni d\'un masque dans le métro parisien, dont certains sièges sont condamnés par des stickers en raison de l\'épidémie de coronavirus, le 9 mai 2020.
Un homme muni d'un masque dans le métro parisien, dont certains sièges sont condamnés par des stickers en raison de l'épidémie de coronavirus, le 9 mai 2020. (KARINE PIERRE / HANS LUCAS / AFP)

Se déconfiner oui, mais en respectant les règles. A partir de lundi 11 mai, il faudra être muni de l'une des deux attestations en vigueur pour voyager aux heures de pointe dans les transports publics d'Ile-de-France. Dans le cadre de notre opération #OnVousRépond, un internaute nous demande ainsi dans le live de franceinfo : "L'attestation de déplacement pour le travail nouvellement demandée à compter du 11 mai sera-t-elle exigée aussi pour les week-ends ?"

>> Suivez les dernières informations sur l'épidémie dans notre direct

Afin d'éviter l'afflux de voyageurs, peu compatible avec la vigilance de mise face à l'épidémie de Covid-19 dans une région classée "rouge", les transports en commun franciliens seront réservés à certaines heures aux personnes détenant une attestation de leur employeur ou ayant rempli une "auto-attestation dérogatoire" en raison d'un "motif impérieux" de déplacement (accompagner ses enfants à l'école, aller chez le médecin, se rendre à une convocation de la justice ou de la police...). Cette seconde attestation devra aussi être remplie par les non-salariés qui auront besoin de se rendre au travail. Vous pouvez trouvez une version provisoire de la première, et une version définitive de la seconde, dans cet article.

Des contrôles en semaine et le samedi seulement

Ces attestations seront contrôlées entre "6h30 et 9h30" puis "entre 16 heures et 19 heures", "du lundi au vendredi", avait dans un premier temps indiqué la présidente de la région Ile-de-France, Valérie Pécresse, lors de la présentation du plan national de transports. En réalité, les attestations seront nécessaires "tous les jours ouvrables, soit du lundi au samedi", précise à franceinfo la préfecture d'Ile-de-France. "Les dimanches et les jours fériés" ne sont donc pas concernés par cette obligation et en dehors de ces plages horaires, l'utilisation des transports publics dans la région sera également libre, "dans les limites autorisées par la distanciation sociale", selon l'élue.

Par ailleurs, les autorités promettent une "tolérance pour les premiers jours", et les sanctions ne seront appliquées qu'à partir de mercredi 13 mai, a prévenu le secrétaire d'Etat aux Transports, Jean-Baptiste Djebarri. Sans ces attestations, les usagers risquent en effet 135 euros d'amende. Idem s'ils ne portent pas de masque –lequel sera obligatoire dans les transports publics pour toute personne âgée de plus de 11 ans.