Déconfinement : il est "trop tôt pour dire" si les vacances d'été seront possibles, déclare Emmanuel Macron

Les déplacements internationaux seront limités "même pendant les vacances d'été", a averti le chef de l'Etat mardi.

Emmanuel Macron lors d\'une visioconférence internationale sur les vaccins contre le Covid-19, le 4 mai 2020, à Paris.
Emmanuel Macron lors d'une visioconférence internationale sur les vaccins contre le Covid-19, le 4 mai 2020, à Paris. (GONZALO FUENTES / AFP)

"Pas de relâchement" ni de "retour à la normale" après le 11 mai, même dans les zones "vertes". Emmanuel Macron a appelé à un déconfinement extrêmement prudent, mardi 5 mai, après avoir visité une école à Poissy (Yvelines). Les Français doivent encore s'attendre, après le 11 mai, à "des contraintes sur les déplacements longs et des contrôles", dont "le gouvernement donnera les règles" jeudi à l'issue d'un Conseil de défense. "Il est trop tôt pour dire si on pourra avoir des vacances" cet été, "on le saura début juin", a ajouté Emmanuel Macron lors d'une interview télévisée.

>> Suivez les dernières informations sur la pandémie de coronavirus dans notre direct

"On va limiter les grands déplacements internationaux, même pendant les vacances d'été. On restera entre Européens, peut-être faudra-t-il réduire un peu plus" en fonction de l'épidémie, a-t-il averti. 

"Il y a des restrictions et c'est normal. On n'a pas gagné la bataille contre le virus. Il est toujours là, on l'a ralenti", a dit Emmanuel Macron. Il a ajouté n'avoir "pas envie de revenir en arrière au bout de trois semaines" et devoir "refermer" à nouveau des pans entiers de la vie quotidienne des Français.